Notice: Undefined offset: 0 in /home/kisswoodwa/www/wp-content/themes/modern/includes/frontend/class-assets.php on line 132
Tate no Yuusha no Nariagari – Chapitre 97.3 - KissWood

Tate no Yuusha no Nariagari – Chapitre 97.3

Chapitre 97.3 : Le style Hengen Muso (3)

C’était une bonne occasion pour Keel d’apprendre les bases. Nous ne pouvions pas dépasser tout de suite le niveau 100, mais nous pouvions encore devenir plus forts si nous apprenions à nous battre. J’avais aussi besoin que Raphtalia devienne plus puissante qu’elle ne l’était, et même Rishia semblait vouloir sincèrement devenir plus forte.

« Alors l’entraînement va devenir difficile ! » 

« Oui. Compris. »

« Fehhh… »

« Les autres héros ne sont pas encore arrivés. »

J’en ai profité pour expliquer à la vieille dame le genre de situation à laquelle nous étions confrontés. Je lui ai dit que si je voulais qu’elle enseigne à Rishia autant qu’elle le pouvait. Je souhaitais aussi que Rishia soit séparée du héros de l’arc. La vieille dame a attendu que j’aie fini de parler avant de donner son accord. Elle n’a pas posé de questions désagréables à ce sujet.

« Ça me fait penser, où est Filo ? Je voulais qu’elle emmène Keel faire une mise à niveau après le petit-déjeuner. »

Il vomirait probablement s’il devait faire un autre tour sur le dos de Filo. Quand il m’a entendu parler de Filo, Keel a eu l’air surpris et a couru derrière Raphtalia, tremblant de peur. Je suppose qu’il n’a pas vraiment aimé l’idée.

« Je pense qu’elle est peut-être avec Melty. »

« Bonne réflexion. Ok, je vais aller chercher Filo et lui demander de sortir Keel. »

« Non ! Le gars au bouclier ! Tout sauf ça ! »

Merde, Keel devenait trop familier à mon goût. 

« Tu ne deviendras pas plus fort si tu abandonnes maintenant. » 

« Vous voulez dire que je dois me rendre malade, ou je ne deviendrai pas plus fort… oh non… »

« Pas exactement. »

Raphtalia expliqua gentiment la situation à son ami demi-humain. 

« Keel, tu n’as pas assez de puissance pour participer à l’entraînement que nous faisons ici. Tu dois d’abord monter de niveau. »

Vu le niveau qu’il avait atteint hier, ça ne prendrait probablement pas très longtemps. Même s’il n’a pas atteint un niveau suffisant à temps pour participer à la formation, nous pourrons toujours lui enseigner les choses que nous aurons apprises plus tard.

« Quand Filo reviendra, tu devras sortir avec elle. Mais tu peux travailler avec nous ici en attendant, d’accord ? »

« Ok ! » Keel a hoché la tête.

Nous avons passé le reste du temps, jusqu’à ce que le petit-déjeuner soit prêt, à apprendre les bases des techniques de la vieille dame et d’Eclair. Ça a commencé par un cours de la vieille dame.

« Le style Hengen Muso a d’abord été développé pour que les combattants faibles puissent tenir tête à des ennemis bien supérieurs à eux en force. »

Apparemment, le style repose sur la manipulation de l’énergie vitale par l’utilisateur, ou quelque chose comme ça. C’est le genre de concept qu’on trouve de temps en temps dans les vieux mangas. Maintenant, nous devrions apprendre à utiliser cette énergie nous-mêmes.

« Énergie, hm… » 

C’était quelque chose de différent des SP ? Probablement.

« Par exemple, les capacités du héros du bouclier sont améliorées car il reçoit l’énergie de son arme légendaire. »

« Cela veut-il dire que je ne peux pas le pratiquer ? »

« Bien sûr que non. Cela signifie que vous avez peu de chances de réussir à manipuler votre propre énergie. Cependant, si vous apprenez les techniques du style Hengen Muso, alors vous serez capable d’appliquer ces techniques à vos compétences. »

« Hein ? Qu’est-ce que ça veut dire ?

« Le héros du bouclier peut être capable d’augmenter la puissance de ses compétences spéciales. Ou du moins, il existe une légende à cet effet parmi les pratiquants du style Hengen Muso. »

On aurait dit qu’il y avait un autre système de bonus distinct du système de compétences de l’arme légendaire. Je suppose que ça veut dire que je pourrais rendre le bouclier d’air encore plus puissant qu’il ne l’était déjà.

« Je vois. »

Il y avait donc une raison pour que je participe à cette pratique, mais je n’en bénéficierais pas autant que Raphtalia et les autres.

« L’aspect le plus important de tout cela est que les techniques qui composent le style Hengen Muso peuvent facilement être appliquées à d’autres arts martiaux. »

« Est-ce la raison pour laquelle vous n’êtes pas spécialisé dans une arme particulière ? »

« Oui. La contrepartie est que vous devrez étudier votre arme de prédilection séparément. Une fois que vous aurez saisi les principes fondamentaux, vous pourrez vous entraîner à les appliquer à votre style de combat préféré. » 

Ce qu’elle essayait de dire, c’est que même si certaines attaques sont spécifiques à son style, si vous voulez utiliser une arme pour exécuter ses techniques, vous devrez faire un entraînement supplémentaire. Cela signifie-t-il que les autres arts martiaux ont nécessairement des attaques meilleures et plus puissantes ?

J’ai essayé d’y penser en termes de magie et de compétences. Une compétence serait équivalente aux techniques du style Hengen Muso, tandis que la magie serait comme un autre art martial.

Ce serait comme si Raphtalia psalmodiait un sort tel que Première cachette, et que j’allais utiliser Bouclier d’air. Lorsque nous avons fait cela, nous avons eu la chance d’exécuter une  compétence de combo appelée bouclier caché, qui produisait un bouclier invisible.

Ou quand Filo a utilisé Tornade Zweite et que j’ai utilisé bouclier d’air. Ensuite, nous avions la possibilité d’utiliser une compétence de combo qui faisait littéralement exploser l’ennemi, le bouclier tornade.

Dans les deux situations, le bouclier d’air a été important. Mais il peut être utilisé avec différents types d’attaques pour produire différents combos. Je comprends que le système qu’elle suggérait fonctionnait de la même manière. Je ne pense pas que son style était comme une école ou un art formel, plutôt comme un concept flexible qui pouvait être appliqué à n’importe quel style de combat.

Ainsi, l’utilisateur débutant apprend à utiliser les techniques du style Hengen Muso. Puis il se spécialise dans un art martial particulier en tant qu’utilisateur de niveau moyen. Et enfin les utilisateurs avancés apprennent à combiner les deux pour rendre leurs attaques encore plus efficaces. 

« Ce sont les bases. Maintenant, apprendre à exécuter réellement ces compétences est une autre histoire. »

« Vous avez mentionné que Rishia avait une aptitude particulière pour cela. Qu’est-ce qui vous fait dire ça ? »

« Bonne question         !           Cette fille a un don     inné     pour la            manipulation de l’énergie ! »

« Fehhh ! »

La vieille dame avait tendu la main et touché le bras de Rishia, ce qui a fait hurler cette dernière.

« Elle apprend très vite. Surface ! Elle va comprendre le système. Profondeurs ! Elle maîtrisera ces techniques. C’est mon plan. » 

« La surface ? Les profondeurs ? »

« C’est une façon d’exprimer les différentes capacités que nous avons tous. En surface, n’importe qui peut saisir les concepts. Mais pour les maîtriser, il faut une profondeur de compréhension et un talent inné. »

Donc sans talent, tout cela n’avait pas beaucoup de sens ? Avec une compréhension des concepts de surface, n’importe qui peut être plus fort qu’il ne l’est. Mais pour vraiment les mettre en œuvre serait plus difficile.

« Est-ce que Raphtalia et moi avons un talent pour ça ? »

« Il est difficile pour moi de juger dans votre cas, car vous êtes un héros.

Raphtalia, en revanche, a le potentiel pour devenir une disciple. »

C’était difficile de comprendre ce qu’elle voulait dire. Ça commençait à m’irriter un peu. Mais ce dont j’étais sûr, c’est qu’après avoir souffert de l’attaque qu’elle avait utilisée contre moi, j’avais quelque chose à apprendre d’elle. À tout le moins, si je pouvais apprendre à me défendre contre les attaques anti-défense, j’aurais de meilleures chances de survivre à ma prochaine rencontre avec Arc et Glass.

« Quoi qu’il en soit, le petit déjeuner est presque prêt. Hé pouvez-vous expliquer tout ça aux autres héros aussi ? »

« Naturellement, c’était mon intention. »

« Une idée de ce dont nous allons avoir besoin pour pratiquer ces techniques ? » 

« Pour vraiment les comprendre et les maîtriser, un peu de temps passé seul à s’entraîner.

dans les montagnes est nécessaire. Pour un individu naturellement doué, un mois environ d’ascèse devrait suffire.

Un mois ? La prochaine vague serait là dans deux semaines, donc ça n’allait pas marcher. Et c’était pour quelqu’un avec un talent naturel ?

« Et pour une personne normale ? Combien de temps faudrait-il pour l’apprendre vraiment ? »

« Une dizaine d’années. »

Eh bien, ça n’allait pas marcher ! Nous ne pouvions pas nous permettre de passer des années à apprendre les bases. Nous avions d’autres choses à faire. Je suppose que nous pourrions aller à la montagne et attendre que la vague arrive, mais il y avait trop d’autres choses à faire. Nous pourrions continuer l’entraînement après que la vague soit passée. 

« Compris. Les héros ont un moyen de transport assez pratique à leur disposition. Donc je suppose que nous pourrions penser à un ermitage en montagne. Nous allons garder cette option sur la table. »

Nous avons quitté le terrain d’entraînement et sommes allés prendre le petit-déjeuner. 

Chapitre 7 : Un entraînement impossible ?

« C’est vraiment ce que vous pensez ? »

Après avoir terminé le petit-déjeuner, la vieille dame a commencé à nous en dire plus sur son style de combat. Elle avait commencé à agir comme notre conseillère de combat pour de bon. Au moment où nous allions commencer l’entraînement du jour, les trois autres héros ont décidé de ne pas participer.

Nous étions dans la cour du château quand ils ont décidé de partir. Raphtalia, Eclair, la reine et moi leur avons demandé d’arrêter. Rishia avait accepté d’étudier dans la bibliothèque du château jusqu’à ce que la vieille dame l’appelle. C’est le plan que nous avons mis au point pour l’empêcher de tomber sur Itsuki.

Filo était déjà parti pour emmener Keel se mettre à niveau. Keel m’a crié quelque chose alors qu’ils franchissaient la porte du château, mais je n’ai pas pu comprendre ce qu’il essayait de dire.

« Nous avons déjà atteint un certain niveau, et nous savons déjà comment nous défendre dans une bataille. Nous n’avons pas assez de temps à consacrer à l’entraînement avec vous. »

Ren nous a dit pourquoi ils partaient. Motoyasu se tenait à côté de lui, faisant tourner sa lance en rond.

« Ouais. C’est vraiment comme ça que tu penses qu’on devrait passer notre temps ? Je préfère essayer de trouver une meilleure arme. »

Je suppose que ça veut dire qu’il pensait que sa faiblesse était la faute de son arme ? Quant à Ren, la façon dont il avait formulé son refus donnait l’impression qu’il avait autre chose en tête. 

« Il y a un problème avec ton raisonnement, aussi. » 

« Ah oui ? Et c’est quoi, Motoyasu ? »

« Seuls les boxeurs peuvent utiliser des attaques énergétiques. Je suis un combattant à la lance, donc ça ne me servirait à rien de toute façon. »

« De quoi parlez-vous ? Tu veux dire les moines, non ? La classe qui ne peut pas utiliser d’armes ? »

« Vous voulez dire les ascètes ! Ce n’est pas qu’ils ne savent pas utiliser d’armes. C’est qu’ils ne sont spécialisés dans aucune d’entre elles. »

Ok, il était temps d’expliquer quelques trucs à ces crétins. Les jeux avaient souvent des systèmes qui divisaient les joueurs en fonction des armes, de l’équipement et des capacités qu’ils pouvaient utiliser. Je suppose qu’ils essayaient de dire que leur spécialité, par lequel ils entendaient probablement l’arme légendaire qui leur était attribuée, ne permettait pas d’acquérir les compétences que la vieille dame enseignait.

Mais ce qu’ils faisaient vraiment, c’était admettre que j’avais raison. Ils avaient tous donné des réponses différentes, mais toutes admettaient que le concept d’énergie pouvant être manipulée au combat existait. Cela signifie que ces compétences énergétiques étaient vraiment possibles. Comme pour tous les problèmes que nous avons rencontrés en essayant de comprendre comment renforcer une arme. Il était probablement prudent de supposer que toutes leurs explications contenaient un fond de vérité.

Traducteur : Reset

Correcteur : Gobles

Chapitre Précédent | Sommaire |Chapitre Suivant  

Laisser un commentaire