Notice: Undefined offset: 0 in /home/kisswoodwa/www/wp-content/themes/modern/includes/frontend/class-assets.php on line 132
Tate no Yuusha no Nariagari – Chapitre 93.1 - KissWood

Tate no Yuusha no Nariagari – Chapitre 93.1

Chapitre 93.1 : Une fille malheureuse

J’ai tourné au coin et commencé à retourner dans ma chambre, mais j’ai rencontré quelqu’un en chemin.

« Oh, hum… Feeeeeeh… »

Elle portait un grand nombre de sacs, apparemment pour rentrer chez elle après avoir fait des achats. Elle portait un kigurumi, un costume en forme d’écureuil, et un bonnet de Père Noël. Je l’ai reconnue. C’était Rishia, le membre du groupe d’Itsuki. 

« Hé, tu vas bien ? »

Je lui ai parlé sans même y penser. Elle marchait lentement et plantait ses pieds avec précaution, comme si elle risquait de s’effondrer à tout moment.

« Feh ? »

J’ai tendu le bras, et attrapé un des sacs qui semblait sur le point de tomber, puis je l’ai replacé sur la pile de sacs à provisions, en veillant à maintenir l’équilibre.

« Vous êtes le héros du bouclier, n’est-ce pas ? » 

« Ils t’ont envoyé faire des courses pour eux ? »

« N . . . Non ! Je faisais juste des courses pour l’équipe, mais je… huff… huff… »

Elle avait l’air épuisée. Elle portait un nombre impressionnant de sacs à provisions, après tout. 

Ce n’était qu’une jeune fille, et la façon dont elle se promenait dans le kigurumi écureuil donnait l’impression qu’elle était punie ou brutalisée.

« Tu veux de l’aide ? On dirait que tu vas faire tomber quelque chose. »

Il y a quelque temps, tous les héros avaient présenté les membres de leur groupe à tout le monde, donc je l’avais déjà rencontrée une ou deux fois. Donc ce n’est pas comme si je ne la connaissais pas. De plus, elle a été d’une grande aide pendant la bataille contre Arc. Nous avions survécu, en partie, grâce à elle. Le moins que je puisse faire est de l’aider à porter ses sacs de courses.

« Feh. . . Bu. … mais… »

« Tu peux faire une pause, et me mettre ça sur le dos si tu veux. » 

« Je ne pourrais jamais ! »

« Alors laisse-moi t’aider. » 

« Oh, d’accord. »

J’aurais pu prendre les sacs et l’aider à les porter, mais je ne savais pas comment Itsuki réagirait si je me montrais avec elle. Il aurait dû demander de l’aide à certains soldats. Pourquoi devait-il faire tout faire à cette fille ? Je l’ai aidée à porter les sacs et je me suis senti un peu énervé en marchant à côté d’elle.

« Feh… »

J’étais surpris qu’elle soit restée avec eux aussi longtemps. De ce que j’avais vu jusqu’à présent, ça semblait être un environnement plutôt hostile. Ils l’utilisaient juste comme leur coursier. Ils n’ont même pas pris la peine de la présenter quand nous nous sommes rencontrés. Itsuki avait structuré son petit groupe d’amis en se plaçant au sommet. Cela signifiait qu’il devait y avoir quelqu’un en bas, et ce quelqu’un était Rishia. Moi aussi, j’ai été traité comme une merde depuis que je suis arrivé dans ce monde, alors j’ai senti que je pouvais compatir avec elle. Je voulais en savoir plus sur elle.

« Parlons un peu en retournant à la chambre d’Itsuki. Ça te dérange si je te pose quelques questions ? »

« Moi ? Eh bien, je ne sais pas si je pourrai y répondre ou non, mais d’accord. »

« Alors je vais commencer par une question personnelle. Pourquoi avez-vous rejoint son groupe ? » 

Il n’y a aucune chance qu’elle se sente à l’aise dans un tel environnement.

Qui pourrait être à l’aise avec un type comme Itsuki, avec un type qui ne recule devant rien, pour voir son idée de la justice se réaliser ? Je n’allais pas lui demander de se joindre à mon groupe ou quoi que ce soit, mais au moins, elle serait plus heureuse de voyager avec Ren.

« Bien sûr que c’est comme ça, je viens de rejoindre le groupe. »

« Ce n’est pas ce que je veux dire. Je veux dire, s’ils te traitent si mal, pourquoi tu ne pars pas ? »

« Parce que Maître Itsuki m’a sauvé. » 

« Il t’a sauvée ? »

« Oui. »

« Ça vous dérange si je vous demande ce qui s’est passé ? »

« Feh ?! Pourquoi voudriez-vous entendre des histoires sur quelqu’un comme moi ? Parlons d’autre chose ! »

« Pour quel genre de personne tu me prends ? ! Dis-le moi déjà ! » 

« Oh, ok… » 

Rishia a donc commencé à expliquer les événements et les circonstances qui l’ont amenée à rejoindre Itsuki. Pour résumer, Rishia venait d’une famille noble ruinée. Ils avaient très peu d’argent et étaient obligés de vivre frugalement. Une ville voisine était dirigée par un noble riche et pourri. Pour se protéger, le village de Rishia a dû consacrer une part croissante de ses revenus au renforcement des défenses de la ville. Ce faisant, ils ont utilisé tout l’argent qu’il leur restait. Ils ont été insultés par les autres villageois et accostés par la ville voisine. Elle pleurait pour s’endormir la nuit.

Un jour, un terrible plan fut élaboré. Incapable d’apporter des fonds supplémentaires aux défenses du village, il fut décidé que Rishia serait offerte aux nobles barbares du pays voisin. Finalement, elle fut enlevée de force. C’était une situation qu’Itsuki ne pouvait tout simplement pas ignorer. Le reste s’est déroulé comme on pouvait s’y attendre. Itsuki est entré en trombe, et en utilisant toute la puissance du héros de l’arc, a vaincu les nobles maléfiques et sauvé Rishia de leurs griffes.

Rishia se sentait très redevable envers lui, elle a donc tourné le dos à sa famille et à son village pour rejoindre son groupe. C’était une histoire d’amour classique. Mais c’était quoi tous ces « feh » ? J’avais l’impression d’avoir déjà entendu ça quelque part. Où était-ce ? Oh ! Je viens de me rappeler.

« Cette ville n’avait-elle pas des problèmes parce que le mauvais gouverneur avait augmenté les impôts ? » 

« Oui. Les nobles que Maître Itsuki a vaincus, appliquaient une telle politique. »

Oui, c’était ça. Elle parlait de la ville que j’avais traversée quand j’ai appris les activités secrètes d’Itsuki. Cela voudrait dire que Rishia a voyagé avec lui depuis lors. Mais j’avais vu Itsuki dans la taverne de cette ville, et elle n’était pas avec lui. Peu après, j’ai vu une jeune et jolie fille remercier abondamment Itsuki dans la rue. Ça devait être elle.

« N’étiez-vous pas en train de parler dans la rue ? Vous parliez très fort. »

« Comment savez-vous cela ? Je me souviens de cette scène comme si c’était hier. »

« Vous avez dit ‘c’est un secret !’ n’est-ce pas ? » 

« Comment vous le savez ?! »

« Je vais tester ta mémoire. Quand tu parlais dans la rue, te souviens-tu d’une filoliale rose géante qui passait par là ? C’était Filo ! »

« Fehhh ? »

Rishia a hoché la tête pour elle-même.

« Fehhhhhh ! Je me souviens ! Elle tirait un chariot ! »

« Tu as une mémoire impressionnante. Je n’arrive pas à croire que tu puisses te souvenir de ça. »

Peut-être qu’elle pensait juste s’en souvenir, parce que j’avais peint la scène pour elle.

« Vous étiez là ? ! »

« D’accord, d’accord. Calme toi. Je passais juste par hasard dans les parages ».

Elle paniquait pour les plus petites choses. Ses yeux allaient toujours dans tous les sens, prêts à paniquer pour n’importe quoi. Elle avait l’air vraiment à cran, mais il était un peu difficile de dire ce qu’elle pensait sous le kigurumi.

« Oh, d’accord. Je, eh bien… Je sens que je dois payer ma dette envers lui. »

D’après ce que j’ai pu voir, tout ce qu’Itsuki faisait n’était qu’au service de son propre ego. Mais pour Rishia, il devait avoir l’air de se comporter exactement comme on attend d’un héros. La façon dont elle parlait de lui montrait clairement qu’elle se sentait vraiment redevable envers lui. Au moins, elle a été capable d’écouter les fanfaronnades des autres membres du groupe d’Itsuki sans devenir folle, ça doit vouloir dire quelque chose.

« Je vois… On dirait que vous êtes dans une situation assez difficile. » 

« Oui. Je ne sais pas si les choses se passent bien. »

« D’après ce que j’ai vu, il semble que vous soyez apte à vous battre depuis la ligne arrière. »

« Je n’ai jamais été très doué ou habile avec les armes. Si je suis bon à quelque chose, je suppose que c’est à la magie. Mais Maître Itsuki a dit qu’il avait besoin de combattants de première ligne, alors quand il est venu le temps de se classer, j’ai changé mes statistiques pour augmenter mes compétences en mêlée. »

« Pourquoi voudrait-il… ? »

Il a ignoré ses forces et l’a forcée à se concentrer sur ses faiblesses ?

D’accord, Itsuki utilisait un arc au combat, il avait donc besoin de plus de combattants de première ligne. Mais s’il ne choisissait pas les bonnes personnes pour ce travail, il ne ferait que rendre la vie de tout le monde plus difficile. Si elle avait été dans mon groupe, je  lui aurais demandé de se concentrer sur ce qu’elle savait déjà faire.

« Eh bien, bonne chance pour tout. Si vous continuez comme ça, personne ne dira que vous n’avez pas de talent. Vous les impressionnerez tous, vous verrez. »

« Merci ! »

Traducteur : Reset

Correcteur : Gobles

Chapitre Précédent | Sommaire |Chapitre Suivant  

Laisser un commentaire