Notice: Undefined offset: 0 in /home/kisswoodwa/www/wp-content/themes/modern/includes/frontend/class-assets.php on line 132
Tate no Yuusha no Nariagari – Chapitre 82 - KissWood

Tate no Yuusha no Nariagari – Chapitre 82

Chapitre 82 : Taverne

« Désolé pour le dérangement. »

« Ce n’est pas du tout un problème, petit. »

Nous sommes remontés dans nos bateaux et sommes retournés sur l’île principale. Il faisait très sombre maintenant, et toutes les lumières avaient été allumées en ville. Les commerces qui avaient tous été animés pendant la journée avaient tous été fermés. Tous, sauf la taverne.

« Hé, petit ! Pourquoi ne pas fêter ton retour en toute sécurité par un détour à la taverne ? »

« J’avais vraiment prévu d’aller aux sources d’eau chaude et de me coucher tôt… » 

« Tu n’es pas drôle du tout, n’est-ce pas ? »

Ces deux-là s’étaient inquiétés pour nous et sont venus nous chercher. Je suppose que ça ne ferait pas de mal de rester un peu plus longtemps.

« Bien. Mais juste un peu. »

« Ouais ! »

La taverne était joyeuse et les aventuriers à l’intérieur étaient très bruyants. On aurait dit que la plupart d’entre eux discutaient des meilleurs endroits pour se mettre à niveau. Il s’est avéré que la reine s’était déjà arrangée pour couvrir les notes de bar des héros. J’avais l’intention d’utiliser l’argent qui avait été mis de côté dans un autre but. Nous avons trouvé une table assez grande pour nous accueillir tous. Le vieux type qui travaillait au comptoir est venu et a commencé à nous servir des boissons.

« Filo, que vas-tu faire ? »

« Hein ? »

Filo détestait l’odeur de l’alcool. Elle plissait son nez humain, et regardait autour d’elle dans la taverne bruyante.

« Ça a l’air si amusant, mais ça sent bizarre. »

« Bien dit ».

Filo était manifestement trop jeune pour apprécier le bar. Elle n’était qu’une enfant. D’ailleurs, qui savait ce qui se passerait si vous donniez de l’alcool à une filoliale ? Je ne voulais pas être tenu responsable si quelque chose de fou se produisait.

« Alors, qui va gagner ? »

Quelqu’un criait à une table de l’autre côté de la pièce. Un homme clairement impressionné par la taille de ses biceps cherchait des adversaires pour un bras de fer. Une autre personne s’est assise. Ils ont tapé des mains l’une contre l’autre et ont commencé à pousser et à s’efforcer d’arracher le bras de l’autre.

Une foule s’est formée derrière eux et a commencé à parier sur le résultat. J’ai regardé autour de la foule et j’ai vu  Motoyasu se pencher sur une fille, lui donnant à boire. Il n’a jamais changé. Il se transformait en monstre dragueur sur le chemin du retour, aucun doute là-dessus. Une fille a dansé de façon provocante derrière eux. Un groupe de musiciens s’est aligné sur le mur à côté d’elle, tirant des cordes et chantant. En regardant la scène, on avait vraiment l’impression d’être dans un autre monde.

« Heeey ! Ça a l’air amusant ! »

Filo était un oiseau monstrueux, passionnée par la musique et les chansons.

« Très bien, mais ne déranges personne. »

« Ok ! »

Filo a basculé dans la direction de la danse et du chant. Au même moment, nos boissons sont arrivées. J’ai pris une petite gorgée. Oui, l’alcool a le même goût que dans mon monde. 

« Alors, c’est ça l’alcool… »

Raphtalia inspectait soigneusement son verre.

« Oh c’est vrai. Tu ne devrais pas boire tout ça. »

« Hm ? Pourquoi pas ? »

J’ai soudain réalisé que Raphtalia était encore une enfant. Mais son corps n’avait-il pas déjà mûri ? Dans ce cas, était-il techniquement correct de boire ou non ?

« Bien. Mais ne bois pas trop. »

« Ok ! »

Elle s’est approchée du verre lentement et délibérément. 

« C’est un peu amer. »

« Oui, ça l’est. »

« Ahaha ! Peut-être que Raphtalia-chan n’est pas tout à fait prête pour ça ».

Arc a levé un énorme stein et a commencé à boire. Thérèse sirotait lentement son verre. La façon dont ils buvaient tous les deux semblait résumer leur personnalité. Je ne pensais pas que c’était très différent de l’eau potable ou du soda. Je suppose que c’est parce que je ne suis pas ivre. 

« Monsieur Naofumi, que pensez-vous de l’alcool ? »

« Je ne pense pas vraiment. Ce n’est pas un de mes passe-temps. Parfois, je bois avec d’autres personnes. »

« Oh, d’accord. »

l y a beaucoup de gens dans mon monde qui ne boivent pas, mais c’est peut-être plus rare ici. Ren et Itsuki étaient mineurs chez eux, mais ils étaient peut-être en âge de boire dans ce monde. J’ai repéré Itsuki. Il était assis à l’extérieur de la taverne, faisant partie d’une sorte de fête. Il était définitivement mineur. Mais je suppose que  comme c’était un monde différent, ce n’était pas contre la loi ici. Si Itsuki buvait, alors Ren le faisait probablement aussi.

« Il serait bon de surveiller la quantité d’alcool que tu consommes. » 

« Oh… »

Raphtalia a tenu sa tasse en l’air et l’a descendue d’un seul coup.

« Vous voulez dire comme ça ? »

« Hey yeah ! Regardes-la boire ! »

« Bien sûr ».

Cela m’a rappelé les fêtes dans mon propre monde. Je n’avais certainement pas de problème avec les filles qui boivent. Depuis l’Antiquité, les gens utilisent l’alcool pour se détendre après une dure journée de travail. Si les gens le faisaient depuis si longtemps, on pouvait supposer sans risque que c’était efficace. Raphtalia s’est toujours bien comportée et a agi correctement. Je me suis demandé comment elle serait si elle baissait sa garde.

« Pas besoin d’en avoir peur. Bois. »

« Ok ».

J’ai glissé une autre tasse sur Raphtalia, et comme je le faisais, une sorte de trouble a éclaté chez les musiciens. J’ai regardé pour trouver Filo qui chantait avec le groupe. Elle était plutôt douée pour ça. Au début, les musiciens ont été surpris et inquiets, mais ils se sont vite rendu compte qu’elle était en fait assez talentueuse, et maintenant ils sont tous excités. Qu’est-ce que c’est ? Motoyasu avait remarqué que Filo chantait.

« Filo ! Bravo ! Bravo ! »

Qu’est-il arrivé à la fille qui était avec lui ?

« Yaaaah ! »

La taverne se déchaîne. Trente minutes se sont écoulées.

« Combien de niveaux pouvons-nous gagner sur cette île ? Si nous allons plus loin, les monstres seront-ils plus forts ? » 

« Ha… gamin… Cette fille est forte ! »

Raphtalia avait descendu 15 bouteilles d’alcool. Elle s’est tournée vers moi et a commencé à parler. Apparemment, elle pouvait vraiment tenir l’alcool.

« Buzatt… zat’s uat am sajin… »

Arc, en revanche, en avait clairement fait trop. Il était aussi ivre que possible. Toutes ses paroles étaient mélangées.

« Allez Arc, il faut vite retourner dans notre chambre. »

Thérèse a grimpé sous son bras et l’a soulevé par l’épaule.

J’ai été impressionné par le poids qu’elle pouvait supporter, mais j’ai ensuite remarqué qu’elle utilisait la magie.

 « C’est juste assez pour ce soir, n’est-ce pas ? Nous allons retourner dans notre chambre maintenant. » 

« Bien sûr. On se voit demain. »

« Monsieur Naofumi. C’est comme si vous n’étiez pas du tout affecté par l’alcool.

« Ouais, eh bien… J’ai toujours été comme ça. »

« Je n’ai jamais fait de scène comme ça. »

Thérèse sourit, fait porter le poids d’Arc sur son épaule et quitte la taverne.

« Monsieur Naofumi ? » a déclaré Raphtalia. « Buvons un peu plus. »

« Es-tu sûr de vouloir boire autant ? »

Le barman ne pouvait pas non plus cacher sa surprise. Raphtalia tenait vraiment bon. Je me suis demandé si l’alcool n’affectait pas différemment les demi-humains. Je ne pouvais pas m’empêcher de penser aux statues des Shigaraki Tanuki et aux énormes tokkuri qu’elles portaient. Le perdant de la dernière manche de bras de fer a trébuché, et s’est effondré sur notre table.

« Excuses toi ! Nous sommes en train de discuter ici, alors ne nous déranges pas ! » cria Raphtalia à l’homme ivre.

 Normalement, elle ne serait pas aussi effrontée. Peut-être que l’alcool l’a affectée ?J’ai repensé aux derniers mois que nous avons passés ensemble. Nous étions toujours en train de voyager, de vendre des choses, de nous battre dans les vagues et de fuir la couronne. Nous ne nous étions jamais vraiment arrêtés pour reprendre notre souffle. Elle avait peut-être besoin de se défouler.

« Ha ! Si vous avez un problème avec moi, réglons-le avec un bras de fer ! » 

« Si c’est ce que tu veux, alors très bien. Je serai ton adversaire. »

Raphtalia a annoncé qu’elle participerait au bras de fer. Elle irait bien, n’est-ce pas ? Toute notre campagne de hausse de niveau s’effondrerait si elle se blessait maintenant. J’étais inquiet pour elle, mais je me suis déplacé vers le bar et j’ai  décidé de regarder à distance. Il y avait une grappe de fruits, quelque chose comme du raisin, accrochée à côté de moi, alors j’en ai pris une et je l’ai mise dans ma bouche.

“?!”

C’était si délicieux que je n’arrivais pas à y croire. Il avait le goût d’un raisin très fort, mais l’arrière-goût était net, il est resté, délicieux comme toujours, m’encourageant à en prendre un autre. C’est ce que j’ai fait.

« Nous avons un gagnant ! »

« Cette fille est forte ! »

« J’ai gagné ! A qui le tour ?! »

Raphtalia a lancé un poing en l’air, triomphante. Peut-être qu’elle était ivre après tout. Dois-je mettre un terme à cette situation avant qu’elle ne devienne incontrôlable ?

« Excusez-moi… »

Le barman s’est approché de moi et il avait l’air inquiet.

« Oui ? »

« Est-ce que tout va bien ? »

« Vous vous inquiétez pour la taverne ? Vous avez peut-être raison. Je vais essayer de calmer les choses. »

« Ce n’est pas ce que je voulais dire… »

« Hein ? »

Son visage était pâle. Je l’ai regardé dans les yeux et encore plus de couleur s’est écoulée de son visage. C’est parce que Raphtalia battait ces hommes forts au bras de fer. Il a dû être surpris par tout cela.

« L’alcool ! Nous avons besoin de plus d’alcool par ici ! »

Un grand homme tenait un grand baril en bois. En le plaçant dans un coin, il a cueilli un des fruits ressemblant à du raisin, et l’a fait tomber dans l’alcool avant de le remuer. Je suppose que c’était une sorte d’ingrédient secret. Ces choses étaient vraiment délicieuses. La taverne continue de s’animer de plus en plus. Raphtalia continue de gagner ses bras de fer, et les paris derrière elle s’intensifient.

« Quelqu’un peut-il battre cette fille ?! »

Quant à Filo, elle avait rejoint les autres musiciens en chanson, et ils étaient tous vraiment à fond dans la performance.

Tout le monde avait l’air heureux et animé. J’ai cueilli un autre fruit et je l’ai mis dans ma bouche.

« Hé toi ! Qu’est-ce que tu fais ?! »

Un homme a crié. Il me montrait du doigt. Toute la pièce s’est tue. 

« Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? »

J’ai avalé le fruit. Peut-être était-il juste ivre ?

« Tu ne peux pas manger une rucolle ! Tu vas mourir ! »

« Quoi ? Où voulez-vous en venir ? »

Il y avait une autre grappe à proximité, alors j’ai cueilli un autre fruit et je l’ai jeté dans ma bouche. Toute la taverne a explosé dans des murmures choqués. Etait-ce si étrange ? 

« Mon… Monsieur Naofumi ? Vous allez bien ? »

Raphtalia semble avoir instantanément dessoûlée.

« Je vais bien. Pourquoi tout le monde panique ? »

Ces fruits étaient si délicieux. Ils sont rapidement devenus l’un de mes préférés. J’en voulais un autre. J’en ai choisi un autre et je l’ai relancé.

« QUOI ?! Il en a mangé un autre ?! »

Tous les yeux dans la pièce étaient fixés sur moi. Pourquoi fallait-il que cela soit si important ? Je ne pouvais pas manger en paix ? Qu’est-ce qui était si choquant à ce sujet ?

« Quel est le problème ? »

Motoyasu est arrivé en déambulant, et m’a crié dessus avec condescendance. 

« Rien. Je mange un raisin et toute la pièce commence à s’affoler à ce sujet. » 

« Ah oui ? Peut-être que ces fruits sont vraiment chers ? »

« Le sont-ils ? Si c’est le cas, je suis désolé. Je vais les payer, alors laissez tomber. »

La reine allait de toute façon couvrir nos dépenses. Je pouvais vraiment manger autant que je voulais. 

« Eh bien, ils sont un peu chers, mais ce n’est pas vraiment le problème… »

 Le barman a commencé à m’expliquer. Il était très prudent.

« Quel est le problème alors ? »

 » Les rucolles sont, um… Eh bien, ce tonneau est plein d’eau. Dissoudre un seul fruit dans toute cette eau le transforme en l’alcool. Si vous en mangez directement, eh bien… »

« De quoi parlez-vous ? Ce n’est pas possible ! Arrêtez avec vos blagues. » 

« Je dis la vérité. »

« Mais Naofumi n’est pas ivre, donc vous devez mentir. »

Motoyasu a cueilli un des fruits et l’a mis dans cette bouche.

« Vous savez, ils sont vraiment délicieux, savoureux, d’une certaine manière… »

Avant que Motoyasu ne puisse terminer son examen, il s’est agrippé à son ventre et est tombé en avant, s’effondrant sur le sol avec un grand fracas. Haha ! Ses yeux ont roulé dans sa tête ! Hilarant. Mais ces fruits étaient-ils vraiment si dangereux ?

« Oh non ! Il a mangé un rucolle entier ! »

« Il faut le faire vomir ! »

« Ouais ! »

Toute la taverne est entrée en action. Les hommes se sont rassemblés autour et ont soulevé Motoyasu, puis l’ont transporté hors de la pièce. Eh bien… autant pour notre soirée de plaisir. Mais je suppose que les fruits étaient vraiment remplis d’alcool fort. J’ai eu une idée.

« Raphtalia, tu en veux un ? »

« Non… »

« Et toi, Filo ? »

Filo s’est arrêtée de chanter. Je lui ai tendu un fruit et elle s’est approchée pour le renifler. Puis elle s’est couverte la bouche avec ses mains, et a reculé rapidement.

« Non ! »

« Mais tu manges de tout. »

« Je n’aime pas ce truc ! »

C’était une forte réaction, surtout de la part de Filo. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle refuse.

« Nous avons un vrai diable ici ! » 

« Un monstre ! »

« Les dieux de l’alcool se sont enfuis, la queue entre les jambes ! » 

La foule était de nouveau sauvage et bruyante. Je me suis demandé si le fruit n’était pas une sorte de farce qu’ils me faisaient tous. Ou peut-être que la biologie humaine était différente dans ce monde ? Motoyasu et moi avions peut-être beaucoup en commun, mais nous venions d’univers différents.

« Je suis désolé d’avoir causé tant d’ennuis. Nous allons retourner dans notre chambre maintenant. » 

« Oh… Très bien alors. »

La taverne était encore dans le tumulte lorsque nous avons rassemblé nos affaires et sommes partis pour la nuit. 

Traducteur : Reset

Correcteur : Gobles

Chapitre Précédent | Sommaire |Chapitre Suivant  

Laisser un commentaire