Notice: Undefined offset: 0 in /home/kisswoodwa/www/wp-content/themes/modern/includes/frontend/class-assets.php on line 132
Tate no Yuusha no Nariagari – Chapitre 86.1 - KissWood

Tate no Yuusha no Nariagari – Chapitre 86.1

Chapitre 86.1 : Baleine inter-dimensionnelle

00:00

La minuterie s’est écoulée. Au même moment, notre environnement a disparu, et pendant une seconde, c’était comme si je flottais dans l’air. Un bruit de cliquetis est venu du bateau. Une seconde plus tard, ma périphérie était remplie d’autres bateaux, beaucoup d’entre eux, et nous flottions dans la mer. Ce serait donc une bataille navale. J’ai regardé vers les failles qui étaient apparues dans le ciel. Elles marquaient la présence de la vague de destruction. Le ciel était violet, déformé, et couvert de fines fissures.

« Dépêchez-vous ! Nous devons atteindre les plus gros navires ! »

La reine a crié l’ordre, et les chevaliers et soldats à bord se sont mis à ramer furieusement, nous amenant sur le flanc d’un plus grand bateau à proximité. Nous sommes tous sortis et nous sommes montés à bord. Filo était dans sa forme filoliale, et Raphtalia et moi sommes montés sur son dos, puis elle a sauté sur le pont, nous déposant au navire d’un seul coup. Les héros étaient debout sur le pont et regardaient en direction des failles. Je pouvais à peine en croire mes yeux. Un des membres du parti d’Itsuki se tenait là avec une risuka kigurumi, et un chapeau de Père Noël d’une couleur différente sur la tête. Je savais que je ne devais pas m’inquiéter, mais je ne pouvais pas m’empêcher de regarder !

« Fueee . . . .”

De grands yeux intimidés fixaient le kigurumi. Mais, lequel des membres de son groupe avait des yeux comme ça ? Ce devait être cette fille, Rishia. Quoi qu’il en soit, le pekkul kigurumi était accompagné de superbes améliorations de statistiques et de capacités, donc la version risuka l’était probablement aussi. Il n’était pas si étrange de l’imaginer la porter pour une grande bataille. Mais à première vue, il semblait qu’ils ne la prenaient pas au sérieux.

« Que se passe-t-il ? »

« Ça vient de commencer, donc on ne sait pas encore vraiment, mais j’ai vu des monstres commencer à sortir des failles. »  

          Itsuki pointa les failles dans le ciel. On aurait dit que des poissons géants, ou quelque chose comme des poissons, sortaient des failles. Je m’attendais à des oiseaux ou quelque chose comme ça.

« Comment devrions-nous nous battre ? »

Au moins, nous avions des marins maintenant, grâce à mon détour par Melromarc.

« Les meilleurs nageurs sont déjà tous dans l’eau, à combattre les monstres qui s’y trouvent. »

La reine agissait en tant que haut commandant. Elle est venue en courant et a fait un rapport sur le plan. 

« Des demi-hommes de type aquatique ont mené la charge. De nombreux aventuriers les ont rejoints, se fiant à leur connaissance de la mer. Ils sont déjà en train de nager et de se battre ».

« C’est une bonne chose que nous ayons recruté ces aventuriers en ville. »

Melromarc était un pays de suprématie humaine, et il n’y avait donc pas beaucoup de demi-hommes dans l’armée. En conséquence, la plupart des soldats qui pouvaient se battre dans la vague, étaient des humains. Et les humains ne pouvaient vraiment se battre que depuis le pont d’un navire. Cela signifiait que ce serait notre travail, celui des héros, de nous rendre sur le front.

« Allons-y ».

« Monsieur Iwatani, attendez un instant. »

« Qu’est-ce que c’est ? »

« Il y a un grand nombre de petits monstres à traiter, mais je pense que nous pouvons les gérer. J’aimerais que les héros se concentrent sur les menaces plus importantes qui viennent de la vague ».

« Je comprends. Mais comment sommes-nous censés trouver les plus grandes menaces ? »

J’ai en quelque sorte imaginé que les montres puissants seraient concentrés au pied de la vague, là où les failles dans le ciel rencontrent la surface de l’eau. La surface de la mer était blanche et écumeuse. On pouvait voir qu’elle se tordait avec des créatures qui se dirigeaient vers les navires. Nous allions devoir plonger dans l’eau pour les combattre. J’ai repéré une ombre qui bougeait rapidement sous l’eau. Une seconde plus tard, la bête s’était jetée sur le pont. C’était une sorte de sahuagin. Il ressemblait à une créature mi-poisson, mi-homme. 

« Lance étoile filante ! »

Motoyasu a poignardé le saguahin avec sa lance.

« Ce truc est plus dur qu’il n’y paraît ! »

« Hya ! »

Salope et sa suite, Ren et son groupe, Itsuki et son équipe, tous ont couru pour attaquer la ligne de monstres qui menaçait de submerger le bateau.

« Hya ! »

           Filo a volé en avant et a tourné, donnant un coup de pied à l’un des monstres en l’air et hors du bateau. Mais il y avait plus de monstres. Beaucoup plus. J’ai regardé autour de moi. Il y avait une dizaine de navires. Comment devions-nous protéger dix navires ? Les troupes étaient composées des plus forts aventuriers de Cal Mira et de soldats expérimentés de Melromarc. J’espérais qu’ils pourraient tenir bon. Mais la ligne de bataille devenait chaotique. Dois-je utiliser le bouclier étoile filante ? Mais il était impénétrable pour quiconque n’était pas de mon groupe, et il n’était pas assez grand pour protéger l’ensemble de mes alliés. J’ai vu une foule de monstres s’envoler, la situation était vraiment préoccupante.

« Armée de la Pleine Lune ! »

C’était Arc. Il balançait sa faux géante. Wow, avec tant de monstres qui grouillent sur le pont, on dirait une scène de ce jeu de bataille Dynasty. Il semblait passer un bon moment. Thérèse était derrière lui, jetant un sort.

« Une pierre qui brille, un coup de tonnerre ! »

Un coup de foudre a été tiré du ciel et a tué un monstre devant elle. Ces deux-là étaient vraiment quelque chose. Il fallait que je trouve un moyen de les faire entrer dans mon équipe. 

« Nous larguons des tonneaux explosifs de rucolle dans la mer ! Prévenez les aventuriers ! »

La reine a crié l’ordre et un soldat a soufflé dans une conque, le son a résonné et a fait écho sur les navires et l’eau. Les aventuriers et les demi-hommes dans l’eau sont tous revenus à la nage vers le bateau. Une seconde plus tard, et un certain nombre de barils ont été poussés par-dessus bord.

« Les barils d’explosifs… »

          J’ai regardé sur le côté du navire pour voir ce qui s’était passé. Les barils ont lentement coulé. Quelle serait leur efficacité ? A la seconde où je l’ai ressentie, les barils ont explosé de façon spectaculaire, envoyant un geyser de bulles dans l’air. La mer elle-même est lentement devenue rouge. Whoa ! Lentement, les cadavres de poissons et de monstres sont remontés à la surface. Il y en avait des tonnes. Je suppose que toute la mer s’était vraiment transformée en alcool.

Bien sûr, il n’était efficace que dans la zone immédiate, de sorte qu’avec le temps, l’effet diminuait. Mais dans l’intervalle, il semblait avoir un effet mortel sur les monstres qui s’y trouvaient. C’était incroyable. Je n’aurais jamais pensé que ces petits fruits étaient si puissants.

« Ne vous mettez pas trop à l’aise ! »

« Bien ! »

« Où est le boss ?! »

Cela m’a rappelé. Je n’avais vu les autres héros combattre le boss que de loin. 

« Devrions-nous sauter et nager pour le trouver ? »

          Je pense qu’il fallait peut-être s’attaquer directement aux failles pour faire apparaître le boss. Je n’allais pas pouvoir le faire tout seul, mais avec Raphtalia et Filo, ce ne serait pas impossible. Et nous n’avions pas vraiment d’autre option. Les monstres n’avaient pas cessé de sortir des failles. Il était inutile de rester sur le navire et de continuer à combattre ces petits monstres.

« Mais si nous ne tuons pas le boss en premier, cela prendra beaucoup de temps. » 

         Merde. C’est pourquoi ils avaient consacré toutes leurs énergies vaincre le boss lors de la dernière vague. Je suppose. Nous étions en train de discuter de notre plan quand un des navires voisins s’est envolé et s’est brisé. Il devait y avoir un énorme monstre en dessous. Les marins et les soldats se sont tous mis à crier.

« Qu’est-ce que c’était ? ! »

J’ai tourné sur mes talons pour regarder. Il y avait une énorme baleine qui retombait dans l’océan d’où elle avait sauté. Elle avait des cornes massives qui poussaient sur sa tête. Son nom est apparu dans mon écran de menu.

Baleine inter-dimensionnelle.

Quelle était la taille de ce monstre ? À en juger par mes propres estimations, il semblait faire plus de 150 mètres de long. Il ressemblait à un cachalot avec une corne gigantesque tordue comme une perceuse, et d’autres nettement plus petites. Toute la bête était d’une blancheur anormale. À quelques endroits, il y avait de grosses bosses qui semblaient être des bijoux. Elles donnaient l’impression que l’ensemble avait une forme indéfinie. Dans l’ensemble, il n’a pas vraiment semblé juste de l’appeler une baleine, c’était trop différent. Il semblait également sûr de supposer que nous étions en présence du monstre boss de cette vague. Je l’ai pointé du doigt et me suis assuré que Ren, Motoyasu et Itsuki regardaient la même chose que moi.

Ren secouait la tête, Itsuki hochait la tête, et Motoyasu montrait du doigt.

« Ça doit être ça. »

« Ce n’est pas possible ! »

« Tu peux attendre ici, Ren. Occupe-toi de tous les petits monstres pendant notre absence ! » 

« Merde ! Cent Épées ! »

         Il tenait son épée dans une prise serrée, et celle-ci s’est brisée en centaines d’épées plus petites qui se sont envolées dans les airs, et pleuvaient sur les monstres les plus faibles. Que pouvait-il faire s’il ne savait pas nager ? Il devait faire ce que les autres aventuriers faisaient, tirer des coups de canon et d’autres projectiles. Itsuki de son côté avait transformé son arc en baliste géante et tirait flèche après flèche. N’y avait-il plus de travail pour un bouclier comme moi ?

« Motoyasu ! Tu es le héros de la lance, n’est-ce pas ? C’est la même chose qu’un harpon ! Va tuer cette chose ! »

N’y a-t-il pas une histoire de capitaine qui veut se venger ? Canalises cette énergie et tues cette chose !

« Motoyasu ! Fais le kamikaze ! »

« Naofumi ! Espèce de salaud ! »

« Arrêtez de vous disputer ! »

Traducteur : Reset

Correcteur : Gobles

Chapitre Précédent | Sommaire |Chapitre Suivant  

Laisser un commentaire