Notice: Undefined offset: 0 in /home/kisswoodwa/www/wp-content/themes/modern/includes/frontend/class-assets.php on line 132
Tate no Yuusha no Nariagari – Chapitre 91.2 - KissWood

Tate no Yuusha no Nariagari – Chapitre 91.2

Chapitre 91.2 : Prologue volume 6 : Superstitions de Cal Mira (2)

Lorsque j’ai été convoqué à Melromarc, le roi en fonction à l’époque m’a immédiatement discriminé, puis a fait en sorte que je sois piégé, poursuivi en justice et envoyé dans les rues, seul et sans le sou.

Mais une conspiration royale ne suffit pas à expliquer tout ce qui s’est passé ensuite. Le monde est actuellement sous la menace existentielle des vagues de destruction, il n’y a pas de temps à perdre à tergiverser sur la façon de traiter le héros du bouclier.

Le véritable souverain de Melromarc n’était pas le roi, mais la reine. La reine a envoyé Melty comme intermédiaire entre moi, le héros du bouclier, et son père, le roi. Melromarc était traditionnellement un pays matrilinéaire, tout le vrai pouvoir appartenait à la reine.

Lorsque tout cela est arrivé, la reine voyageait en mission diplomatique, pour tenter de rallier les nations disparates du monde contre la menace des vagues. C’était une période particulièrement périlleuse pour la diplomatie. Conscient de la menace des vagues et de la nécessité de faire appel aux héros, un accord international avait été conclu. Les héros seraient convoqués par un pays mutuellement convenu. Mais en l’absence de la reine, le roi s’est allié à l’Église des Trois Héros, et a convoqué les héros sur Melromarc sans respect de l’accord. Cet acte de défiance a provoqué la colère du reste du monde, et la reine a eu fort à faire… pour simplement essayer d’empêcher le déclenchement d’une guerre, qui semblait imminente.

Sans les efforts de la reine en ces jours sombres, Melromarc n’existerait probablement plus en tant que nation souveraine. À l’époque, Raphtalia et moi n’avions aucun moyen de savoir ce qui se passait vraiment. Après avoir survécu à la première vague, nous avons lentement économisé de l’argent en vendant diverses babioles. C’était le seul moyen d’obtenir les fonds nécessaires pour moderniser notre équipement, qui était loin d’être assez puissant pour assurer notre survie.

Notre vie de marchand ambulant était ennuyeuse, mais comportait de nombreux avantages. Bien sûr, j’ai caché mon identité de héros du bouclier, et je me suis fait appeler le saint du dieu oiseau, car Filo tirait mon attelage, et elle se distinguait vraiment dans la foule. Les citoyens ont commencé à respecter le saint du dieu oiseau.

Grâce à mes efforts commerciaux, nous avons pu obtenir de meilleurs outils, matériaux et équipements. Au final, nous avons réussi à devenir au moins aussi puissants que les autres héros. Mais l’Église des Trois Héros n’a pas apprécié l’idée que je voyage librement sous un pseudonyme.

Les trois autres héros avaient causé quelques problèmes au cours de leurs voyages, et cela commençait à susciter le doute au sein de la population. Consciente que son statut de foi nationale pourrait bientôt être ébranlé, l’église a décidé de jouer un rôle actif dans les événements qui se déroulaient à Melromarc. Mes ennemis religieux ont concocté un plan élaboré pour ternir encore plus ma réputation. J’ai été accusé d’avoir enlevé la princesse que la reine avait envoyée pour réparer les relations tendues entre le roi et moi, l’héritière du trône, Melty.

La couronne a envoyé les trois autres héros pour nous ramener alors que nous les fuyions pour tenter de prouver notre innocence. En chemin, nous avons rencontré toutes sortes de problèmes. Nous avons combattu le même noble qui avait autrefois emprisonné et torturé Raphtalia. Et nous avons dû vaincre un énorme monstre qu’il avait libéré de sa prison scellée par la magie.

Et ce n’est pas tout. Nous avons fini par tomber sur la reine des filoliaux après ce combat, et finalement, après que la fumée se soit dissipée, l’église a décidé de se passer de ses opérations dans l’ombre et s’en est prise à nous directement. Ils ont appelé ça une guerre sainte, et ils voulaient du sang. Finalement, j’ai été obligé d’utiliser mon dernier recours. Le côté sombre et maudit de mon bouclier contenait un pouvoir incroyable, et je l’ai utilisé pour détruire le chef de l’église elle-même, le grand prêtre. Enfin, mon innocence a été prouvée au peuple. La reine est rentrée au pays et a lourdement puni son mari, le roi, et la salope, la sœur aînée de Melty, celle qui m’avait piégé à l’origine. Elle a officiellement changé leurs noms en Sac à merde, et Salope.

Enfin, les choses étaient comme elles auraient dû l’être depuis le début. J’étais considéré comme l’égal des trois autres héros, et mes actions étaient officiellement soutenues par la couronne. Enfin, nous étions libres de consacrer nos efforts à la lutte contre les vagues. Enfin, c’est ce que je pensais. Il n’a pas fallu longtemps pour que de nouveaux problèmes apparaissent.

« Pourquoi devaient-ils être nos ennemis ? Je voulais les inviter à rejoindre notre groupe. »

« Je sais ce que vous ressentez. Ils étaient très puissants et gentils. Ils étaient le genre de personnes sur lesquelles nous aurions pu compter. » 

« . . . Ouais. »

Lors du voyage en mer vers les îles de Cal Mira, nous avions par hasard partagé une chambre avec deux autres aventuriers, Arc Berg et Thérèse. Arc semblait vraiment sympa, comme un grand frère sur qui on peut compter. Il était très expérimenté au combat, il était prévenant et il était amusant à côtoyer. Pour être honnête, je ne le détestais pas.

Thérèse était très douée pour la magie, et comme mon groupe n’avait pas beaucoup de soutien à l’arrière, elle a été un atout très précieux pendant le temps que nous avons passé ensemble.

Tous deux avaient été extrêmement puissants par rapport aux autres aventuriers que j’avais rencontrés. Mais finalement, ils se sont avérés être des compatriotes de l’ennemi que nous avions rencontré à la fin de la troisième vague de destruction, une femme mystérieuse nommée Glass.

Au cours de notre exploration des îles, nous avons trouvé un temple sous-marin. En nous aventurant à l’intérieur, nous avons trouvé un sablier dragon, un objet mystérieux qui décompte le temps jusqu’à l’apparition de la prochaine vague de destruction. La vague est arrivée, et après une grande bataille, nous avons combattu une baleine inter-dimensionnelle, qui était le monstre boss de la vague. Immédiatement après la chute du monstre, Arc et Thérèse se sont retournés contre nous.

La bataille était un conflit d’attrition et s’est terminée par leur retraite. Je ne sais pas qui aurait gagné si nous avions continué à nous battre. Nous avons donc survécu à une autre vague, mais le mystère au cœur du phénomène n’en était que plus profond. Quand Arc et Thérèse ont battu en retraite, ils ont disparu dans les failles dimensionnelles qui se sont produites pendant la vague. J’ai essayé de les suivre, mais c’était trop tard.

Quelles étaient les vagues ?

Lorsque je suis arrivé dans ce monde, je pensais qu’il s’agissait d’un phénomène où des vagues infinies de monstres se déversaient des failles dimensionnelles. Mais après avoir écouté ce qu’Arc et Glass avaient dit, je n’étais plus aussi sûr qu’il s’agissait d’un phénomène naturel. Ils devaient être quelque chose d’autre. Arc et les autres avaient clairement indiqué que leur but final était de tuer les héros.

« Il n’y a pas de raison de s’inquiéter pour ça. Allons tuer le temps au marché. »

« Bonne idée. »

Nous étions coincés à Cal Mira pour le moment. La tempête en mer finirait par se calmer. L’énorme boss monstre que nous avions vaincu en mer avait déjà été ramené sur l’île. Le monstre était une baleine inter-dimensionnelle. La créature était si massive que je n’allais pas pouvoir en utiliser une partie pour des matériaux jusqu’à ce que les villageois de l’île parviennent à la découper, et apparemment cela allait prendre un certain temps.

« Regardez, monsieur Naofumi, ils vendent des accessoires. » 

« Ah oui ? »

J’ai regardé le magasin qu’elle indiquait et j’avais du mal à en croire mes yeux.

« C’est quoi ce bordel ? ! » 

Les prix étaient absurdes. Je comprends que les marchands veulent obtenir ce qu’ils peuvent de leurs clients, mais il doit y avoir des normes ! J’ai jeté un regard furieux au commerçant. S’il avait fixé les prix à, disons, le double de la valeur marchande, j’aurais pu passer outre. Il faut s’attendre à ce genre de choses dans les zones touristiques. Mais pensait-il vraiment qu’il allait s’en sortir en faisant payer quatre fois la valeur du marché ?

« Hey. »

« Oui, oui ! Approchez-vous ! Que puis-je faire pour vous ? » 

« Vous ne trouvez pas que vos prix sont un peu élevés ? »

J’ai désigné un collier accroché à un support derrière lui.

Collier de saphir factice (Magie en hausse) qualité : pauvre,

Si nous étions à Melromarc, chacun de ses articles serait considéré comme terrible dans sa catégorie de prix. Le gars avait même utilisé la magie de dissimulation sur ses objets pour cacher leur infériorité. Si vous n’aviez pas regardé de près, vous auriez pensé qu’ils étaient plutôt bons.

Mais les prix étaient si élevés qu’il pratiquait des prix supérieurs à ceux des accessoires les plus élaborés. Quatre fois plus. Je suis d’accord pour tirer ce que vous pouvez des clients, mais il doit y avoir une limite. J’ai regardé ses autres accessoires pour m’assurer que leurs prix étaient aussi fous, ils l’étaient. Il pouvait escroquer les gens s’il le voulait vraiment, mais j’aurais aimé qu’il le fasse mieux.

« Veuillez comprendre. Les prix sont le résultat de notre isolement. Ces îles sont très éloignées du continent principal, les prix doivent donc être un peu plus élevés pour payer leur expédition. »

« Un peu plus haut ? C’est pour ça que vous avez utilisé la magie de dissimulation sur eux ? « .

« Eh bien, c’est un business. L’importation des matériaux me coûte beaucoup. »

Traducteur : Reset

Correcteur : Gobles

Chapitre Précédent | Sommaire |Chapitre Suivant  

Laisser un commentaire