Notice: Undefined offset: 0 in /home/kisswoodwa/www/wp-content/themes/modern/includes/frontend/class-assets.php on line 132
Tate no Yuusha no Nariagari – Chapitre 97.2 - KissWood

Tate no Yuusha no Nariagari – Chapitre 97.2

Chapitre 97.2 : Le style Hengen Muso (2)

La limite de niveau était de 100 ? Si nous étions dans les environs du niveau 70, alors nous étions presque au maximum. Ça doit être pour ça qu’on doit commencer à se concentrer sur la technique. 

J’en profitais pour poser des questions sur les niveaux à la vieille dame spécialiste des arts martiaux.

« Oh, donc le niveau maximum est de 100 ? »

« Eh bien, oui, normalement. Cependant, j’ai entendu des légendes sur une autre cérémonie d’élévation de classe qui pourrait permettre d’augmenter le niveau. »

Elle pourrait s’occuper de l’entraînement de Rishia alors. Ce serait d’une grande aide. Parce qu’en y réfléchissant bien, je ne savais pas grand-chose sur la façon dont les choses fonctionnaient dans ce monde, alors comment pouvais-je aider mon groupe à apprendre quoi que ce soit ?

« Et les quatre héros sacrés ? » 

« Ils ne partagent pas cette limitation. »

Il semblait donc que les héros légendaires pouvaient passer le niveau 100 s’ils le voulaient.

Mais pour tous les autres, passer le niveau 100 signifiait trouver comment effectuer une cérémonie légendaire d’augmentation de classe. Et cette connaissance était apparemment perdue depuis longtemps. 

« Où est Raphtalia ? » 

« Elle est juste là. »

Une Eclair épuisée a pointé du doigt la cour. Raphtalia était assise par terre, elle avait l’air assez fatiguée. Je me demande ce qui s’est passé. Je suppose que c’était assez facile à deviner. 

« Tu vas bien ? »

« Ou . . . Oui, mais cette vieille femme s’est vraiment bien comportée avec moi. Elle a dit qu’elle devait vérifier si j’étais bien celle qu’elle pensait être. »

« Elle est censée être très puissante. »

Elle était à un niveau plus élevé que Raphtalia. Mais je ne savais pas quelles étaient ses statistiques.

« Chaque fois que j’essayais de bouger, elle était sur moi en un éclair, me retenant. Rien de ce que je faisais ne pouvait la déstabiliser. »

« C’est vraiment quelque chose. »

Elle utilisait des prises de judo ou autre ? Non pas que je sache quoi que ce soit sur ce genre de chose.

Dans mon monde, j’étais juste un otaku ordinaire. Je suppose que j’avais vu quelques arts martiaux dans des animes, mais c’est tout ce que j’en savais. Quoi qu’il en soit, si elle a été capable de retenir Raphtalia, alors elle devait vraiment savoir ce qu’elle faisait.

« Je suis sûr que vous êtes déjà conscient de cela, saint, mais la magie de statut et ses effets sont simplement des outils pour aider à conduire leur utilisateur à la victoire. Mais ils ne peuvent pas garantir la victoire. La force réelle d’une personne, son expérience et son entraînement affectent tous l’issue d’une bataille. » 

« Bien sûr. »

Peu importe le pouvoir que vous avez si vous n’avez pas les compétences, ou la formation pour savoir comment l’utiliser. En fait, si vous ne savez pas ce que vous faites, des statistiques très élevées peuvent finir par vous blesser. Avec tous les combats que j’avais menés depuis mon arrivée, j’avais fini par comprendre au moins cela. J’ai rencontré beaucoup de gens qui, à en juger par leurs statistiques, auraient dû être de puissants guerriers. Mais ils ne savaient pas ce qu’ils faisaient. Je suppose que les trois autres héros étaient un bon exemple de ce genre de personne.

Il y avait de nombreuses mesures de force qui ne pouvaient pas être résumées par le niveau d’une personne. Je venais de me rendre compte de la limite de niveau pour les gens normaux. Si nous étions presque à cette limite, alors nous devions penser à d’autres moyens d’améliorer nos perspectives de combat.

« Avec quel genre d’arme vous vous battez ? »

« Le style Hengen Muso ne requiert pas l’utilisation d’armes. »

 « Quoi ? »

« Tout objet que l’utilisateur rencontre peut être transformé en arme, c’est la véritable force et l’avantage offert par ce style. Tous les ennemis tombent dans son sillage. »

Je l’avais vue combattre des monstres avec une houe. Quel genre d’art martial ne choisit pas une arme pour se spécialiser ? La vieille dame décida de me provoquer en duel.

« Maintenant, dois-je démontrer l’étendue de mes capacités dans un match d’entraînement avec toi ? »

« Je serai votre partenaire de combat, bien sûr. Mais comment allez-vous arriver à 

moi ? Vous savez que je ne peux pas attaquer, n’est-ce pas ? »

« Alors je n’utiliserai qu’une branche d’arbre comme arme. »

La vieille dame a cassé une branche d’un arbre voisin et a pris pied pour me combattre.

Juste pour être sûr, j’ai décidé de prendre mon bouclier de défense le plus puissant, le bouclier Mangeur d’âmes.

« J’arrive. »

En un éclair, elle était contre moi. Elle était si rapide ! Elle se déplaçait encore plus vite qu’Eclair le jour précédent. Elle ne bougeait pas aussi bien que Glass, mais elle bougeait au moins aussi bien qu’Arc. Mais ce n’était pas si rapide que je ne pouvais pas répondre à temps.

Avant que la pointe de sa branche ne puisse frapper mon bouclier, j’ai tendu mon outil défensif. C’était quelque chose que j’avais appris à faire. Ça diminuerait la puissance de son attaque.

« Excellent. Je n’en attendais pas moins de vous. Vous connaissez de bonnes astuces. Mais comment ferez-vous face à ça ? »

Il y a eu un grand bruit, et même si elle n’utilisait qu’une petite branche, mon bouclier a tremblé, et vibré violemment dans ma main.

 » ?! »

La vibration a traversé mon bras et mon corps. Quand il a atteint mon torse, j’ai eu l’impression d’avoir reçu un coup de pied dans les côtes. 

« Ugh… »

Qu… Qu’est-ce que c’était ? Attends, j’avais déjà vécu quelque chose comme ça avant. Mais ça avait fait bien plus mal cette fois.

« C’est la première forme du style Hengen Muso. On l’appelle ‘point’. Il a été développé à l’origine pour être utilisé contre des adversaires en armure rigide avec des défenses élevées. Il semble que ce soit une forme appropriée à utiliser sur toi. » 

Je me suis concentré sur un sort de guérison. 

« Zw… Zweite Heal. »

C’était difficile de croire qu’elle avait généré autant de puissance à partir d’un bâton. Ce devait être une attaque basée sur le niveau de défense de l’adversaire. C’était exactement le type d’attaque que je craignais. S’il avait réussi à l’utiliser correctement, le tir d’aigle d’Itsuki aurait probablement eu un effet similaire. J’ai été capable d’attraper sa flèche renforcée par une compétence, la rendant inutile. Mais je n’ai rien pu faire pour empêcher l’attaque de la vieille dame.

« Et pourtant, je suis sûr que vous savez qu’il y a un moyen simple de contrer cette attaque, n’est-ce pas ? ».

« Il y en a ? »

« Oui, il y en a un. J’aimerais beaucoup vous le montrer. » 

« Je vous en prie. »

Elle m’avait convaincu. Elle était une combattante puissante. Si elle voulait nous aider, il n’y avait aucune raison de refuser. En fait, elle était sur le point de m’apprendre comment gérer l’attaque exacte qui me dérange le plus.Si Raphtalia et les autres pouvaient apprendre à se battre comme ça, nous aurions un avantage certain.

« Alors comment arrêter une attaque comme celle-là ? »

« Cette attaque fonctionne en envoyant de l’énergie à l’intérieur de l’ennemi. Elle utilise la rigidité et la force de l’ennemi contre lui. »

« Hm… »

J’ai imaginé quelque chose comme une cruche en céramique. Si on mettait une perle dure à l’intérieur et qu’on la secouait, cela produisait probablement un effet similaire à celui qu’elle décrivait. C’était probablement faux en théorie.

Si tu secouais la cruche très fort, elle pouvait éventuellement se casser. Mais cela ne fonctionnait que parce que la cruche était complètement creuse, je n’étais pas creux. Si l’attaque fonctionnait comme la cruche en céramique et la perle, ça me ferait vraiment chier à l’intérieur.

« Le moyen le plus simple de repousser ce genre d’attaque est de créer volontairement une douceur, puis d’utiliser cette douceur pour rejeter la force destructrice. »

« Je crois que j’ai compris. »

Donc, en fait, je devais libérer l’énergie avant qu’elle ne devienne sauvage. Si cette cruche ressemblait davantage à une tirelire, avant de pouvoir agiter les pièces à l’intérieur, il fallait faire une fente pour que les pièces puissent s’échapper. Mais je ne vivais pas dans un manga. Si je pouvais vraiment faire quelque chose comme ça, alors c’était vraiment un monde imaginaire.

D’accord, j’ai été convoqué dans un autre monde avec une magie. J’avais créé des barrières magiques à partir de rien. Il était probablement temps de s’habituer à vivre dans un monde imaginaire.

« Je comprends en théorie, mais je ne sais pas comment m’y prendre pour le faire. »

Ça n’avait pas l’air d’être le genre de chose que l’on peut faire naître par la force des choses. Cette vieille dame connaissait vraiment son affaire.

« Très bien, vous m’avez convaincu. S’il vous plaît, devenez notre conseiller au combat. » 

« Merci beaucoup. Alors je concentrerai mes efforts sur vous et sur les filles ici. »

« Bien. Juste pour que vous sachiez, cette femme ici, Eclair, va aussi travailler avec nous sur l’escrime. S’il vous plaît, apprenez-nous tout ce que vous pouvez. »

J’ai désigné Eclair, et elle a salué la vieille dame.

« Je n’aurais jamais imaginé pouvoir recevoir un enseignement d’un maître du légendaire style Hengen Muso. S’il vous plaît, incluez-moi dans vos enseignements. Ce serait un grand honneur. »

« Ha, ha, ha ! Mon entraînement est un travail difficile. J’espère que vous pourrez tenir le coup. » 

« Je ferai certainement de mon mieux. »

« Vous êtes censée être le professeur ici, n’est-ce pas ? »

Pourquoi Eclair agissait-elle comme si elle se présentait aussi aux leçons ? Elle devrait se concentrer afin d’apprendre à Raphtalia à utiliser son épée.

Et Keel… Keel était clairement intimidé par tous ces étrangers. Sa queue était enroulée entre ses jambes. Il était vraiment comme un chien.

« Tu veux devenir plus fort, n’est-ce pas ? Je vais tout passer en revue avec toi, alors ressaisis-toi et allons-y. »

Traducteur : Reset

Correcteur : Gobles

Chapitre Précédent | Sommaire |Chapitre Suivant  

Laisser un commentaire