KissWood

Kumo Desu Ga, Nani Ka ? – Chapitre 256.5.6

Oni 13 – Résistance

Le livre que Shiro m’a remis, contient des informations que je souhaitais connaître. Pour être plus précis, la méthode permettant de réprimer Colère. Toutefois, la réaction de Sophia-san en la voyant fut inattendue. Afin d’acquérir Résistance à l’Hérésie, elle souhaite que je l’attaque avec la magie Hérétique ? Cela revient au même que d’ordonner à quelqu’un de te frapper afin de devenir meilleur pour encaisser des coups. Cela serait certainement efficace, mais pourquoi prend-elle déjà l’initiative d’utiliser la méthode la plus douloureuse, alors qu’il pourrait avoir d’autres possibilités. J’ai du mal à la comprendre. En outre, elle déclare cela avec une expression suffisante pour une quelconque raison, rendant cela encore plus incompréhensible.

Il existe de nombreuses méthodes pour augmenter le niveau d’une résistance. Premièrement, tout comme ce qu’essaie de mettre en pratique Sophia-san, il suffit de recevoir une attaque d’un attribut. Cette méthode est la plus efficace pour améliorer la résistance correspondante. Néanmoins, pour pouvoir obtenir la résistance, il faut également subir une certaine quantité de dégâts. Ainsi, si vous voulez devenir plus résistant au feu, vous devez laisser votre corps se faire brûler. Pour le dire franchement, c’est de la torture. Pour avoir l’intention d’utiliser cette technique, il faut soit être dans une situation où vous devez absolument obtenir une certaine résistance en dernier recours, soit être un idiot, ou alors posséder une certaine inclinaison rendant cette option agréable. S’il vous plaît, dites-moi que ce n’est pas ça, allez ?

La méthode la plus sûre, est d’acquérir une magie ou une compétence du même attribut, puis de les développer. Si vous possédez une compétence d’attaque, votre maîtrise de la résistance correspondante s’améliore. Cela a eu une influence significative sur le haut niveau atteint par mes résistances au feu et à la foudre. Avec cette méthode, votre maîtrise augmente lorsque vous prenez un niveau ou lorsque la compétence d’attaque correspondante en gagne un. Il semble également qu’une quantité de maîtrise minuscule soit gagnée quotidiennement, cependant, je pense toujours que la majorité de la maîtrise est obtenue grâce aux niveaux.

Et enfin, la dernière méthode, est d’assigner des points de compétences pour augmenter votre maîtrise. Les points de compétences ne servent pas juste à obtenir de nouvelles compétences, en investissant des points dans une compétence ayant été précédemment gagnée, il est possible d’en augmenter le niveau. J’ai peut-être déjà utilisé tout les points de maîtrise que j’ai obtenu, cependant, il est ainsi possible de s’améliorer avec certitude et en toute sécurité.

Hormis ces méthodes, on peut dépendre de procédés assez inhabituels. Par exemple, à haut niveau, vous pouvez évoluer en une race possédant la résistance recherchée. Le Dragon de Glace que j’ai combattu possédait Nullification de la Glace, notamment. Toutefois, cette méthode nécessite en premier lieu la capacité d’évoluer, ainsi vous pourriez tout aussi bien choisir de devenir une espèce humanoïde. Et bien que cette possibilité me soit accessible, pour les humains et les démons, il est fondamentalement impossible d’évoluer en premier lieu. Je me demande si les vampires sont dans le même cas ? Mais même s’ils en ont la possibilité, je ne sais pas s’il existe une évolution de vampire possédant la résistance que l’on recherche.

Cela dit, Shiro-san nous a déjà offert une réponse en ce qui concerne la situation actuelle.

« As-tu lu le livre jusqu’à la fin ?

– Eh ?

– Cette partie. Regarde. »

『La méthode la plus rapide pour obtenir Nullification de l’Hérésie est d’acquérir la compétence Patience. Patience est également l’une des Sept Vertus, mais elle est l’unique exception n’ayant aucune influence sur l’âme. Non seulement cela, mais en plus d’une certaine quantité de résistance, vous pouvez recevoir Nullification de l’Hérésie via le titre correspondant.』

« Tu vois ? »

A l’endroit que j’indique, cette explication est visible. Si je peux obtenir cette compétence, je recevrais automatiquement ce que je recherche.

Le visage de Sophia-san se fige, toujours empreint de suffisance. Et bien que son expression reste la même, ses joues deviennent rouge vif. Elle est embarrassée. C’est si évident.

« Bien sur que je l’ai lu ! Néanmoins, Patience est l’une des compétences Royales, n’est-ce pas ? Il ne peut exister deux personnes possédant la même compétence Royale au même moment, alors pourquoi ne ferais-tu pas remarquer ma générosité pour te l’avoir cédé, hein ? Je te demande de m’aider à monter mes résistances car je renonce à cette compétence ! »

Répond Sophia-san sans la moindre pause avec un visage rouge vif. Il semblerait qu’elle essaie quelque peu désespérément de cacher sa propre erreur grâce à cette supercherie. Cela la rendrait assez pitoyable de le mettre en évidence, alors je suppose que je vais suivre sa suggestion.

« Je vois, Désolé, c’était insensible de ma part. Dans ce cas, je vais devoir abuser de ta gentillesse, Sophia-san. »

En vérité, cela m’aiderait immensément. Je suis actuellement capable de retenir Colère, mais je ne sais pas quand sera la prochaine fois que je perdrais toute raison et que je commencerais à me déchaîner. J’ai le fort sentiment de devoir obtenir Nullification de l’Hérésie aussi tôt que possible.

« En effet, ma gentillesse est plus profonde que les océans, alors obtiens Patience tout en te sentant reconnaissant envers moi. »

Peut-être pense-t-elle avoir réussi à me tromper, car elle pousse clairement un soupir de soulagement tout en poursuivant avec son attitude condescendante. Pour une quelconque raison, elle empeste la déception. Je suppose qu’elle est ce qu’on appelle une ‘beauté décevante’, huh. Elle est devenue une excentrique d’une façon différente que durant son ancienne vie, semble-t-il.

« Tu ne penses pas à quelque chose de grossier, n’est-ce pas ?

– Bien sûr que non. Après avoir réalisé que je pourrai enfin être libéré de la source d’angoisse qu’est Colère après tant d’années, j’ai été profondément ému, tu vois. »

Je l’ai échappé belle. Peut-être est-ce grâce à son instinct de guerrier, mais elle est étrangement perspicace.

Je suis vraiment méprisable. Bien que j’ai tué tellement de personnes, lorsque cela a été à mon tour de faire face à la mort, j’espérais pouvoir survivre. S’ils m’avaient vu agir de façon aussi apathique, je suis sûr que tous les gobelins se seraient moqués de moi. Lorsqu’ils combattaient, ils pensaient que, s’ils prenaient une vie, il était tout à fait naturel de se résoudre à eux-même mourir un jour. Cependant, je n’avais pas une telle résolution. Au lieu de cela, je n’ai fait qu’utiliser le pouvoir de Colère pour persécuter les faibles, et n’ai pas eu ne serait-ce que le courage de mener un combat en mettant ma vie en jeu.

Lorsque je suis revenu à mes sens en toute sécurité, je me sentais soulagé, en réalité. Soulagé d’être vivant. J’étais aussi heureux. Je suis le pire. Après avoir fait tout cela, de penser que je serais le seul à pouvoir survivre en paix. Je devrais mourir. Et pourtant, la mort m’effraie.

Je me trouve pathétique. Toutefois, je n’ai pas le courage de prendre ma propre vie. Afin de me repentir, je pense avoir le devoir d’utiliser correctement ce qui reste de ma vie. Néanmoins, même si l’on me demandait de mourir, je ne pense pas en être capable. Durant ma vie précédente, je pensais que les criminels et leurs semblables méritaient de mourir, mais je ne me serais jamais attendu à ce que ce sentiment soit un jour dirigé envers moi-même. Alors même que je pense qu’il vaudrait mieux que je décède, j’oscille entre s’il me faut mourir ou non, me plongeant ainsi dans la haine de soi.

Pour être honnête, je ne sais toujours pas comment je devrais vivre à partir de maintenant, mais, afin de ne pas commettre plus de crimes, il est impossible que je me permette à nouveau d’être englouti par Colère. C’est pourquoi, j’ai besoin de Nullification de l’Hérésie.

Malheureusement, il y a un gros problème.

« Je suis reconnaissant que tu me le cède, cependant, je n’ai aucun point de compétence.

– Ah. »

L’ambiance a été piétinée. Sophia-san détourne maladroitement le regard.

Note du Traducteur Anglais :

Sophia est une ‘beauté décevante’ dans le même sens qu’Ariel est maintenant considérée comme un ‘Roi-Démon décevant’.

Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

3 thoughts on “Kumo Desu Ga, Nani Ka ? – Chapitre 256.5.6

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :