KissWood

Kumo Desu Ga, Nani Ka ? – Chapitre 272.5.1

Merci aux donateurs du mois pour la Tour des Mondes ! !

Guillaume V.

Pascal W.

Dranwine

Pierre D.

Lart_

Pierre

Martin M.

_________________


Chapitre 272.5.1 : La Grande Guerre Humain — Démon, la situation de Tagawa Kunihiko

Je pensais que j’avais de la chance. Renaître dans un autre monde comme dans une sorte de light novel. Sans oublier qu’à mes côtés il y a cette fille qui est mon amie d’enfance de mon monde précédent. J’ai même une capacité spéciale. « Hey, si ce n’est pas de la chance tout ça ? », c’est ce que je me suis dit.

Ce n’est pas non plus comme si je n’aimais pas mon monde précédent. Cependant, j’avais définitivement le sentiment qu’il manquait quelque chose. Je voulais plus d’excitation. Je voulais vivre une aventure comme dans un film ou un light novel. Quand ce souhait est devenu réalité, je me suis senti rempli par de l’espoir et pas par le deuil de mon ancienne vie. J’ai conscience que je ne suis pas normal de toute façon puisque comparé à Asaka qui est dans la même situation que moi, je ne pouvais pas réagir normalement et être triste pendant quelque temps. J’ai eu la chance de ne pas penser que l’environnement dans lequel je suis né était suspect.

Asaka et moi nous sommes nés dans le même groupe de mercenaires et en même temps. Étrangement, à l’instant où j’ai vu Asaka, même si son apparence était complètement différente, je savais que c’était elle. Il semble que c’était la même chose pour elle donc je me suis dit que c’était le destin.

Asaka et moi étions des amis d’enfance dans le monde précédent. Ce n’est pas comme si nous étions en couple ou quoi que ce soit, c’est juste que nous étions ensemble que nous nous aimions ou pas. Cependant, d’une façon ou d’une autre, j’ai vaguement compris que dans le futur nous serions ensemble. Même si Asaka le pensait aussi, cela prendrait encore un peu de temps pour que nous devenions intimes. Ensuite puisque nous avons vécu une expérience incroyable en étant réincarnés dans un autre monde, la distance entre nous deux a changé instantanément. Je pense qu’après avoir été réincarnés dans un autre monde notre relation a changé et maintenant nous dépendons l’un de l’autre.

Asaka a peur de devenir quelqu’un d’autre si je ne suis pas là. De mon côté, si je n’avais pas Asaka, alors après m’être retrouvé jeté dans un autre monde tout seul, j’ai bien peur que je n’aurais pas été aussi optimiste et que je n’aurais pas dit des trucs du genre « c’est l’heure de l’aventure ! »

Pour ce qui est du groupe de mercenaires dans lequel nous sommes nés, ils se sont installés à proximité de la frontière entre démons et humains, et obtenaient un salaire en repoussant les démons qui envahissaient le territoire des humains. Pour le dire de façon positive, ils étaient un groupe de défense protégeant les humains des invasions de démons. Pour le dire de façon négative, c’est un groupe de bandits qui répétitivement pillait les démons. C’est ce genre de groupe.

Asaka était dégoûtée par un tel village et elle était déterminée à le quitter une fois plus vieille. J’étais plutôt d’accord avec ça et j’avais le désir de devenir un aventurier et de voyager à travers le monde. Dans le but de renforcer un peu ma force, j’ai appris à me battre des autres mercenaires à commencer par mon père.

Cependant, il semble que Asaka et moi devions quitter le village beaucoup plus tôt que prévu. C’est parce que le village n’existait plus.

Je ne vais sûrement pas oublier ce qu’il s’est produit. Des troupes de Démons nous ont attaqués. Les mercenaires que nous connaissions les ont affrontés. Mon père et celui d’Asaka étaient parmi eux. Leurs vies ont été prises très facilement, trop rapidement. Comme s’ils n’étaient que des insectes à écraser.

« Merazofis ! Reste-t-il des survivants ? »
« Non. Rentrons. »

Malgré cela, quand je l’ai défié et qu’il m’a battu en retour, il m’a regardé, moi qui n’était qu’un petit tas au sol. Il est même allé jusqu’à nous cacher des autres démons. Asaka et moi avons survécu grâce à sa pitié et nous avons été oubliés.

Ce qui nous amène à maintenant.

« Finalement. »

D’innombrables démons. Avec des humains et des démons qui s’affrontent tout en étant mélangés sur ce champ de bataille et je participe en tant qu’aventurier. Je me demande combien de temps est passé depuis le début de la bataille. Puisque je me bats constamment, mon horloge interne semble déréglée à présent. Après avoir tué, 10, 100 démons pour avancer, j’ai finalement vu ce qui semble être quelqu’un d’important. Quelqu’un que je ne pourrai pas oublier même si je le voulais.

« Je ne m’attendais pas à ce que tu sois un commandant démon important. »

Il n’y a qu’un démon de cette époque dont je me souviens. Cependant, je me rappelle de son nom et de son visage. Il est apparu grâce aux espions et éclaireurs qui ont rapporté l’information en risquant leurs vies. Le nom de ce commandant démon. J’étais enchanté de voir que ce nom correspondait à celui dont je me souviens.

« Je vais pouvoir prendre ma revanche ! »

Et donc, j’ai défié Merazofis, ce commandant démon.

Après avoir perdu mon village dans lequel j’ai été élevé à cause des démons, Asaka et moi sommes devenus des aventuriers et nous avons voyagé à différents endroits. Au début, il y a beaucoup de choses qui se sont mal passées. Puisque Asaka et moi sommes des réincarnés, nous sommes plus matures que des enfants de notre âge, mais ce n’est qu’à l’intérieur. Puisque nous ressemblions à des enfants, nous étions traités comme des enfants. Les adultes prennent les missions qui rapportent et à cause des règles, nous ne pouvions prendre que du travail simple comme ramasser des herbes médicinales ou capturer des petits animaux. Si Asaka n’avait pas été capable d’améliorer la façon dont nous étions vus de façon stable et progressive, j’aurais pu abandonner de colère. Asaka m’a forcé à faire des jobs orientés vers la stabilité et pour lesquels je n’avais aucun enthousiasme et dans lesquelles je ne voyais aucun intérêt afin d’améliorer notre rang. Quand je pense à cette époque, je ne faisais pas le poids comparé à elle.

Éventuellement, nous avons pu tuer des monstres et à partir de là tout s’est accéléré. En tuant des monstres, nous avons gagné des points d’expérience. Quand il y en a suffisamment, on gagne un niveau et ensuite on peut affronter des monstres plus forts. Une fois que cela arrive, il est ensuite possible de choisir une grande variété de missions. Notre réputation a rapidement grandi et nous avons obtenu des capacités d’aventuriers de première classe dès un jeune âge. Pour être honnête, Asaka et moi sommes déjà extrêmement forts pour des humains. Même comparés à des seniors de rang S, nous sommes forts. C’est pour cela que nous avons décidé de participer à la guerre contre les démons. Pour prendre notre vengeance. Même contre des démons, j’étais certain que nous ne perdrions pas.

Et pourtant… est-ce que c’est une blague ?

« Huff! Huff! Hah! »

Je n’arrive même pas à respirer correctement. Si je décide stupidement de me reposer, ce type ne ratera pas cette opportunité.

Je me protège de la lame de son épée qui s’approche. Pour ce qui est de la magie qui fonce vers moi en même temps, Asaka l’a bloquée pour moi. C’était dangereux. Sans le soutien d’Asaka, je l’aurai pris de plein fouet. J’aimerais la remercier, mais je n’ai pas le temps. Tout ce que je peux faire, c’est me préparer pour la prochaine attaque.

Ce démon nommé Merazofis est outrageusement fort. À l’épée, la magie, sa précision. Au lieu de n’avoir qu’un seul point fort, tout est de haut niveau. En se limitant aux bases, il est bon et sans faiblesse. Asaka et moi ne pouvons que nous défendre.

Tellement pathétique. Pourquoi est-ce que j’ai pensé que nous ne pourrions pas perdre contre les démons ? Je veux revenir quelques heures avant cette bataille et me frapper pour avoir pensé que nous avions une chance de nous venger de lui. Contre un monstre comme lui… personne, personne n’a la moindre chance.

C’est la vérité. Cependant, les seuls à pouvoir l’affronter ici restent Asaka et moi ensemble. C’est précisément parce que nous l’affrontons que les humains gagnent la bataille. Cependant, s’il n’était pas occupé, ce type seul pourrait en changer le cours. De la même façon que Asaka et moi sommes capables de dérouter les démons et d’attaquer leur état-major, ce type seul pourrait piétiner les autres soldats humains. Penser cela me donne une autre raison de ne pas perdre.

Je ne peux pas entendre les sons venant du champ de bataille malgré le bruit qui est censé en provenir. Après tout, je me concentre jusqu’à mes limites. Il semble que j’aie complètement coupé tout ce qui n’était pas utile. Même en ayant l’impression que le monde est au ralenti, les mouvements de Merazofis sont toujours très rapides. Malgré l’accélération de mes pensées, je n’arrive pas à suivre les mouvements de Merazofis. Je peux à peine le suivre avec mes yeux. Pour le dire plus clairement, puisque je peux le suivre, je peux encore me battre. Si ce n’était pas le cas alors ce serait sans espoir. Cependant, ce sera le cas dans peu de temps.

La fatigue s’accumule et mes mouvements sont ralentis. D’un regard pour Asaka, je peux dire qu’elle est aussi fatiguée que moi. Mes mouvements ralentissent légèrement. Même si ce n’est que de peu cela pourrait être fatal contre lui. Je me bats sans espoir en me demandant quand ma tête sera séparée de mon corps après tout.

Je frappe désespérément avec mon épée. La magie d’Asaka est facilement repoussée et un coup d’épée fonce vers moi. Au même moment, le sol commence à trembler et mes jambes fatiguées cèdent sous moi. Heureusement, la pointe de son épée passe devant mes yeux alors que je tombe sur le dos. Si j’étais encore debout, il m’aurait découpé. Cela dit, ma chance ne m’aidera pas plus. Actuellement, je suis au sol sans défense et sur le dos après tout.

Alors que je me lève en panique, il n’y a pas d’attaque supplémentaire. Quand je le regarde, Merazofis est immobile. Il nous ignore et regarde le champ de bataille. Il remarque pour la première fois que les forces des démons sont en train de perdre et subissent de lourdes pertes.

« J’imagine que c’est une opportunité. »

Il énonce cela négligemment.

« Retraite ! »

Il crie ensuite.

Il est impossible pour nous de le poursuivre alors qu’il se replie de façon efficace. Plutôt que de dire que nous allions l’oublier en le tuant facilement, c’est lui qui nous oublie en partant. Une fois de plus, Asaka et moi sommes oubliés.


Pour donner vos impressions n’hésitez pas à mettre des commentaires !
Vos appréciations sont importantes pour montrer votre soutien.

Correction : Hastin


Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

Pour soutenir mon travail sur TM, clique en dessous :

Tipeee

5 thoughts on “Kumo Desu Ga, Nani Ka ? – Chapitre 272.5.1

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :