KissWood

Kumo Desu Ga, Nani Ka ? – Chapitre 272.5.2

Merci aux donateurs du mois pour la Tour des Mondes ! !

Guillaume V.

Pascal W.

Dranwine

Lart_

_________________


Chapitre 272.5.2 : Quand tu affrontes un vrai monstre, c’est une bonne chose d’avoir un bon support.

La Grande Guerre Humain-Démon : Situation de Kushitani Asaka et Aurel

[Kushitani Asaka]

Kunihiko insiste qu’il doit venger le village. Pour Kunihiko, qui est stupidement impulsif, à chaque fois qu’il perd, il semble penser qu’il doit surmonter sa défaite. Pour le dire de façon positive, il a le sang chaud. Pour le dire négativement, c’est un idiot. Cependant, j’ai été sauvée par cet idiot.

Et dire que j’ai été réincarnée… Je n’ai aucune idée de pourquoi c’est arrivé. D’après Kunihiko, se réincarner est normal dans les lights novels, mais que cela arrive ressemble à un cauchemar ou quelque chose du genre. Cela dit, quand j’étais un bébé dans cet étrange monde, la ressemblance avec les lights novels s’est arrêtée là. Je n’arrive pas à dire avec des mots à quel point j’étais perdue à l’époque. D’ailleurs, le fait que Kunihiko ait pu me voir perdre la tête à cause de tout ça est un souvenir suffisamment douloureux pour me terrasser. J’ajouterai quand même que le fait que Kunihiko ait vécu la même chose que moi m’apporte du soutien mental.

Le village dans lequel Kunihiko et moi avons vu le jour appartenait à des voleurs et des mercenaires qui n’en avaient que le nom. Comme les Mongoles nomades, ils vivaient dans des tentes et voyageaient le long de la frontière avec les Démons qu’ils chassaient avant d’attaquer les Démons et s’enfuir avec leurs possessions. Bien entendu, un autre intérêt est de le rapporter au gouvernement pour obtenir une récompense. Des voleurs « légaux » basiquement.

Je voulais quitter un tel village dès que possible. Après cela, je voulais une vie normale. Kunihiko voulait une vie d’aventure, mais la simplicité me convient très bien. Je voulais fuir dans un pays tranquille pour m’y installer.

Tout cela a changé à cause de l’attaque des Démons. À l’époque, c’est Kunihiko qui m’a sauvée. Pour ne parler que du comment, nous avons juste été ignorés par un Démon nommé Merazofis, mais je n’oublierais jamais l’héroïsme que Kunihiko a montré quand il m’a protégé et a affronté ce Démon. C’est probablement à ce moment-là que je me suis décidée et que j’ai souhaité rester pour toujours avec ce type.

C’est pour cela que, même si nous sommes devenus des enfants sans foyer ensuite et que nous avons décidé de vagabonder ici et là, même en étant devenus des aventuriers accomplis, même quand nous avons fait des choses risquées comme d’affronter des monstres, je suis restée avec lui. Ne parlons même pas de venir sur ce champ de bataille.

« Encore, nous venons d’être ignorés, huh. »
« Il semblerait. »

Cela m’a pris toute mon énergie restante pour ne pas m’effondrer. Ce combat était terrifiant à ce point.

Le commandant Démon Merazofis. Le Démon qui a détruit notre village. Il est bien plus fort que tout ce que nous avons pu imaginer.

Kunihiko et moi, nous sommes des humains extrêmement forts. Kunihiko pourrait même dire que puisque nous sommes des réincarnés, notre croissance est améliorée en conséquence et c’est cela notre capacité spéciale. Étrangement, c’est possible que ce soit vrai. Nous sommes fort à ce point Kunihiko et moi.

Cependant, Merazofis est encore plus fort que nous. Kunihiko et moi, même à deux pour l’attaquer, nous n’avons rien pu faire. Non, je devrais dire à nous trois, huh.

Je regarde le fort au loin. Si j’avais pu activer Clairvoyance, j’aurais pu voir une femme se tenir là-bas tout aussi fatiguée que nous. Je ne connais même pas son nom, mais elle a continuellement offert des tirs de soutien depuis le fort. Je pense que ses compétences magiques sont incroyables. D’aussi loin, elle a réussi à tirer avec précision sur Merazofis alors qu’il était en mouvement. Je ne pourrais jamais faire ça.

Au final, la raison pour laquelle Merazofis a décidé de reculer est parce qu’elle a utilisé une magie supérieure pour lancer une attaque dévastatrice sur les Démons. Les tremblements qui ont suivi cette attaque ont même fait tomber Kunihiko sur le dos. Cela était suffisant pour me faire paniquer. Plutôt que de battre Merazofis, je pense que faire pencher la victoire du côté des humains pour faire reculer les Démons a été un succès.

Ensuite, en profitant de la distraction passagère de Merazofis qui regardait le champ de bataille, elle lui a tiré dans le cœur. Immédiatement après avoir activé une magie supérieure suffisamment puissante pour changer la progression de la bataille, il lui restait suffisamment de puissance pour tirer à travers la défense magique de Merazofis.
Il y a encore beaucoup de choses que je ne sais pas sur ce monde, mais il y a vraiment des personnes incroyables. Cela inclut aussi Merazofis qui malgré une blessure au cœur a quand même sonné une retraite sans même changer d’expression.

Je ne pense pas pouvoir le tuer. Si malgré sa blessure au cœur, il agit comme s’il ne s’était rien produit, je me demande s’il est vraiment un être vivant normal. C’est un vrai monstre. Si cette magicienne inconnue ne nous avait pas aidés, je doute que Kunihiko ou moi aurions pu survivre. En réalisant cela, je me rends compte que je suis purement et simplement terrifiée. En soupirant, j’ai quitté le champ de bataille.

[Aurel]

C’tait sérieusement dangereux. C’tait quoi c’monstre ? Jn’ai jamais entendu parler d’un Démon comme ça pourtant. Ou plutôt, j’suis contente que les deux ados l’aient occupé. Sans eux, va savoir c’qui ce serait passé.

« Vice capitaine Aurel, c’est troublant si vous oubliez les ordres pour agir seule. »

Argh, le bruyant qu’est là.

« D’solée. »
« C’est quoi ce ton ? Je te le dis tout le temps, non ? En tant que vice capitaine de mon escouade d’élite, tu ne peux pas t’exposer comme une idiote avec un accent stupide. »

Le sermon du cap’taine passe par une oreille et r’ssort par l’autre. Argh, c’fatigant. J’me demande pourquoi est-c’que je dois m’faire répr’mander par mon s’périeur sur un champ de b’taille.

J’parie que c’gars s’rend pas compte à quel point c’type est un monstre. Y s’rend pas compte que sans moi et les deux zautres aventuriers, nous zaurions perdus. À la place, il a juste ronchonné tout l’temps que je prépare l’sort supérieur en restant à côté d’moi. Au final, j’ai lancé l’sort comme il a demandé, pas vrai ? C’pourtant suffisant. J’suis claquée à cause du sort et d’lui avoir tiré dessus à distance, ok ? J’ai fais plus de travail qu’toi en suivant les ordres.

Argh, j’veux retourner voir l’prof. Si c’était l’prof, y serait plus sympa. Par contr’, y demand’rait des choses plus difficiles à la place.

Dans zun premier temps, pou’quoi est-ce que j’suis sur un champ d’bataille ? J’suis la deuxième fille d’un pauv’ noble. J’pensai que j’allais juste chercher un fiancé correct et ensuite vivre tranquille. Choper l’regard du prof, c’tait la fin de ma chance. J’ai été recrutée par l’magicien royal avant d’pouvoir faire quoi que ce soit. Vous n’savez pas où la vie vous mènera.

« Est-ce que tu écoutes ?! »
« Ouais, ouais. »

J’coute pas. Pff. Qu’est-ce qu’y fait l’prof t’façon ? Il explose des tronches de Démons gradés.

(Note de trad : Je déteste ce personnage. C’est encore pire de mettre les erreurs que de les lire, je vous l’assure puisque votre cerveau « oublie » les erreurs, moi je dois me forcer à les mettre >>)


Pour donner vos impressions n’hésitez pas à mettre des commentaires !
Vos appréciations sont importantes pour montrer votre soutien.

Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant


Pour soutenir mon travail sur TM, clique en dessous :

Tipeee

2 thoughts on “Kumo Desu Ga, Nani Ka ? – Chapitre 272.5.2

  1. Merci pour ce chapitre, effectivement ça à du être un calvaire de traduire le passage de Aurel

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :