KissWood

Tour des Mondes – Chapitre 243

Merci aux donateurs du mois pour la Tour des Mondes ! !

Guillaume V.

Pascal W.

Dranwine

Lart_

_________________

 


Chapitre 243 : Le spectacle commence bientôt

Micha est installée sur un toit à proximité avec son armée personnelle. De mon côté, je suis avec Tark en face de la pile de corps et j’observe l’homme installé en haut de la pile qui a le dos tourné.
La pile est bien plus impressionnante que ce que j’ai pu voir à travers les yeux de Micha. Ils ont tous un uniforme de militaire, mais je ne vois pas d’arme de mon côté.

— Tu penses qu’il fait exprès de m’ignorer ?
— Hey ! « Nous ignorer ». Je suis là aussi.

J’ignore Tark une fois de plus en me demandant ce que je dois faire. Il y a une grimpeuse en haut de la pile de corps qui n’arrête pas de crier et qui a l’air sacrément en colère, mais le géant à côté d’elle ne semble pas réagir, comme s’il attendait quelque chose. Il a le gabarit d’une personne qui fait deux mètres de haut et il a la musculature d’une armoire à glace. En dehors de ça, il ressemble à un mendiant bodybuilder. Je ne vois pas d’arme pour le moment, mais s’il est responsable du massacre des Glorias, je vais devoir me méfier.

« Hey, toi là-haut ! »

Je me contente de l’appeler. Comme l’a suggéré Yuu, je n’ai pas envie de passer pour un opportuniste en me contentant de prendre les points sur lesquels il est assis… Pour l’instant.

Étrangement, l’homme ne veut pas se retourner et soupire.

« Il faudra faire mieux si tu veux attirer mon attention. »

Euh… Je suis un peu perdu. Je ne m’attendais pas vraiment à cette réponse qu’il prononce à demi-voix. À côté de moi, Tark a un petit rire et décide de prendre la relève de façon théâtrale.

« C’est toi le responsable de tout ça !? Qui es-tu ?! Un idiot de Berserker ?! »

Comme si c’était ce qu’il attendait, l’armoire à glace se lève et commence à rire bruyamment. Tark commence à murmurer dans ma direction qu’il sait qui est ce type maintenant.

« AHAHA ! Vous vous tenez devant le Roi de l’arène ! Et si vous pensez que je vous épargnerai comme ses types après m’avoir insulté… vous rêvez ! »

J’ai l’impression de rater quelque chose. C’est pour faire plus de spectacle qu’il parle comme ça ?

« Qui sont les deux clowns qui pensent pouvoir me défier ! Hmm ?! Je n’ai pas le temps de jouer avec des enfants ! Disparaissez de ma vue avant que je ne m’énerve !!! »

Je ne comprends pas tout, mais s’il veut juste rendre ça théâtral, je ne compte pas rester sur le côté. Tark me dit de continuer à l’insulter en me montrant le public qui commence à s’agiter en entendant la réplique du “Roi de l’arène”. S’il n’y a que ça à faire…

« Laisse tomber, ce n’est probablement pas l’homme le plus fort dans cette arène, mais juste un bouffon qui pense m’impressionner ! »

Je commence à me retourner en faisant signe à Tark de me suivre pour partir, mais la voix du Roi résonne derrière moi.

— Tu me manques de respect et maintenant tu me tournes le dos ?! Tu penses pouvoir continuer à vivre longtemps en faisant cela ?! Un chiard comme toi ne mérite même pas de poser son regard sur moi ! Regarde tous ses gens, personne ne doutera de mon titre quand je me serai servi de toi pour peindre mon nom dans l’arène !
— Tu feras moins le malin quand le dernier Dresseur t’aura ridiculisé ! Amène-toi !

Je pointe mon stylet dans sa direction pour continuer à le défier à la fin de ma phrase.
Tark me regarde en me disant que je ne m’en sors pas trop mal, mais que ça manque de mordant.
J’ai envie de lui dire que j’aimerais avoir une explication pour ce cinéma, mais avant que je ne puisse le faire, le public de l’arène commence à frapper du pied à l’unisson de plus en plus vite. Si jusque-là ce n’était qu’un bruit de fond, c’est à présent des hurlements d’encouragement qui retentissent dans l’arène en demandant un combat. Un des écrans centraux est même en train de nous montrer tous les trois à tout le monde alors que je peux entendre l’écho de ma voix se répandre dans l’arène. J’arrive encore moins à comprendre la situation maintenant. C’était prévu tout ça ?

« Vous l’entendez ?! Vous entendez ce PETIT Dresseur qui pense pouvoir ME battre !? Tu penses avoir une chance contre MOI ?! … LE — ROI — EST — IMBATTABLE !!! »

Le Roi dresse les bras en l’air en prononçant ce dernier mot, comme pour rallier le public à lui. En l’entendant, la foule commence à s’agiter de plus en plus fort en répétant mot pour mot sa dernière phrase. On dirait qu’il a effectivement beaucoup de fans ici, mais ça ne change rien au grotesque de la situation. C’est aussi un peu frustrant de ne pas avoir le public de mon côté, mais je m’en remettrai.

Le Roi se jette alors du haut de la pile de corps et tombe à quelques mètres devant moi.

« Tu veux ta victoire dans ce tournoi ?! Tu veux affronter le grimpeur le plus fort de cette arène ?! Je suis là !!! »

L’arène se met ensuite à hurler de plus en plus fort alors que le Roi me fixe droit dans les yeux pour me défier.

À côté de moi, Tark commence à dire qu’il est un grand fan et qu’il aimerait bien avoir un autographe, mais au lieu de lui répondre, le Roi lui demande de s’occuper de la grimpeuse sur la pile.

Je fais ensuite quelques pas en arrière en attrapant mes stylets et en me préparant à l’affronter. Tark s’éloigne en direction de la pile en me disant qu’il ne perdra pas une miette du combat. Au moins, il ne m’a pas dit que j’allais perdre.

Le Roi et moi commençons à marcher en cercle l’un en face de l’autre. Il commence à s’étirer alors que je fais quelques mouvements avec mes stylets en fendant l’air. J’aurais préféré ne pas avoir de combat frontal comme celui-ci, mais c’est un peu tard maintenant. Au moins, la foule a les yeux rivés sur moi. Si le combat se passe bien, je pourrai sans doute obtenir ce petit truc en plus qui me rendra complètement intouchable, mais je n’ai aucune idée de la force de ce type.

— Dis-moi, est-ce que tu es capable de faire un combat impressionnant ?
— Ahaha ! Puis-je savoir pourquoi ?
— Si j’arrive à battre quelqu’un de très fort, j’aurais une réputation suffisamment grande pour ne plus avoir autant de monde qui veut ma mort.
— Pour être honnête gamin, tu n’as probablement aucune chance de me battre seul. Tu manques encore trop d’expérience pour jouer dans la cour de tes aînés.
— Il faut vraiment que je prenne rendez-vous chez le médecin… J’entends en boucle différentes versions des mêmes mots depuis que je suis au pied de la tour… Toujours cette histoire de “tu n’as aucune chance” des personnes que je finis par battre.

Le Roi me dévisage en souriant et ricane. À son regard, j’ai malheureusement l’impression qu’il me prend vraiment pour un enfant qu’il va corriger et ça m’irrite.
Je n’ai pas de temps à perdre alors qu’une pile de points est à portée de main.


Pour donner vos impressions n’hésitez pas à mettre des commentaires !
Vos appréciations sont importantes pour montrer votre soutien.

Correction : Hastin



Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

 

Pour soutenir mon travail sur TM, clique en dessous :

Tipeee

 

3 thoughts on “Tour des Mondes – Chapitre 243

  1. Merci pour le chapitre.
    PS: Haha, notre petit dresseur n’a aucune idée de ce qui est en train de se passer !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :