Tour des Mondes – Chapitre 242

Merci aux donateurs du mois pour la Tour des Mondes ! !

Guillaume V.

Pascal W.

Dranwine

Lart_

_________________

 


Chapitre 242 : Un regard vers les cieux

Korail, créateur de la classe d’Asura, regarde autour de lui alors qu’il avance en tête du groupe.

Au final, il ne reste sans doute que les Gloria pour poser problème à la troupe. C’est possible qu’ils leur tendent un piège dans les rues et il doit rester calme pour réagir au moindre problème. Mania, sa déesse de la guerre, ne sera pas contente s’il finit dans une embuscade qu’il aurait pu éviter. Il est même possible qu’elle décide de lui retirer son deuxième bras droit si elle n’est pas satisfaite par sa performance.

La personnalité de la déesse est instable et il a déjà été frappé par son propre bras quand elle n’était pas contente de lui. Ce n’est qu’un détail de toute façon, car elle n’a jamais boudé son disciple très longtemps. Enfin, les dieux étant ce qu’ils sont, c’est difficile de lui en vouloir alors qu’elle est aussi bonne avec lui. Quelques gifles de sa propre main ne sont rien en comparaison de l’acquisition d’un nouveau bras.

Quoiqu’il se passe, il a de toute façon une légion avec lui pour l’aider dans sa tâche. En dehors des différents échelons de la classe Prêtre, il peut compter sur les Inquisiteurs comme force d’attaque rapide. Ne parlons pas des Chantres capables d’améliorer la force des miracles par leurs chants ou même des quelques Templiers qui ont décidé de rejoindre le tournoi. Ces derniers sont assez forts puisqu’ils sont l’équivalent des Chevaliers et des Paladins de la tour des Guerriers, mais ils sont malheureusement assez rares à cause de la difficulté de la classe.

Les Évangélistes sont aussi un bon atout. Ils lisent des textes sacrés sur différents dieux pour inspirer les soldats et propager de l’énergie divine dans le corps des croyants afin de les fortifier physiquement et moralement. Il y a aussi des Pénitents qui sont à l’arrière du groupe et entièrement couverts par des robes noires. Eux utilisent leur souffrance pour alimenter leur foi et faire des miracles. Des Martyres sont ici et là, disséminés dans la troupe, et ont le rôle de soigner rapidement en absorbant eux-mêmes les blessures des autres.
En dernier, mais non des moindres, il y a le Primat. Avoir quelqu’un d’un aussi haut rang avec lui est une assurance de victoire dans ce tournoi. Il y a probablement peu de gens capables de parler de la puissance des miracles qu’un tel individu est capable de lancer. Sa communion divine est tellement puissante que Korail serait presque envieux de sa foi.

De son côté, la classe d’Asura de Korail est encore récente et il est un des pionniers en étant le deuxième au pied de la tour à l’avoir obtenue. Même devant le Primat, il peut au moins se vanter d’être une des rares personnes capables de matérialiser physiquement la puissance divine sur son corps.

Il a très envie de se vanter de la force de la légion nommée « Redemptio » qui l’accompagne, mais ce serait un péché d’orgueil que Mania n’apprécierait pas. Tout péché remet sa foi en question et l’affaiblit. Il doit contrôler son esprit et suivre les préceptes des lectures saintes de sa déesse. Ce tournoi n’est qu’une épreuve pour qu’il prouve à l’église la force de sa classe.

Affronter Gloria prouvera définitivement cela. S’il est capable de faire face à des centaines de balles fonçant vers lui sans faillir, alors il sera bien un gardien des textes sacrés. Sa classe deviendra « la main des dieux » qui aura sa place parmi les classes des légions saintes. S’il arrive à remplir sa mission, un grand futur l’attend et la réputation de sa classe sera assurée.

Korail soupire lentement en gardant ses yeux concentrés sur les fenêtres et les lieux alentour. Tout est tellement calme. S’il n’y avait pas les gradins, il n’aurait même pas l’impression d’être dans une arène. Il commence une prière dans sa tête en espérant que sa réussite aujourd’hui atteindra les cieux.

En pensant cela, il commet deux erreurs qui seront pour lui des péchés d’orgueil. Ce n’est pas « sa » réussite, mais celle de la légion. Ensuite, même si Redemptio est en tête du classement, il oublie bien facilement qu’il est encore sur un terrain de chasse et qu’il n’a donc pas encore gagné.

En réponse à sa prière et venant du ciel, une punition pour son orgueil tombe dans les rangs, réduisant à néant ce qu’il nommait sa réussite.

Redemptio. Peut-être que le nom n’était pas pour les grimpeurs non-croyants que la troupe affronte, mais bien pour lui.

Une punition venue du ciel. Venant plus précisément du dernier Dresseur comme ils l’apprendront plus tard. Un être qui impose sa loi aux animaux créés par les dieux. Un païen que le Primat sait connecté à Angela, la grimpeuse qui se fait passer pour une déesse.

Une fiole s’écrase au sol en répandant un nuage de fumée rouge autour du Primat. Une autre se brise quelques instants plus tard sur les Pénitents et d’autres encore se brisent à travers toute la colonne. D’autres fumigènes à la fumée noire sont brisés autour d’eux et contiennent la fumée rouge à la stricte position du groupe de religieux. En quelques instants, un enfer rouge se répand sur la légion.

Désorganisée, combien tombent au sol étouffés par la fumée dès les premiers instants ? Désorientés, ils sont pour la plupart incapables de réagir. Mais pour ceux dont la foi est la plus puissante et qui se redressent en combattant le mal qui les pénètre, un nouvel enfer se déploie.

D’autres fioles s’écrasent sur eux. Plus petites, mais en nombre suffisant pour que le chaos continue de se répandre dans les rangs. Là où il n’y avait rien se dressent maintenant des plantes couvertes d’épines qui se mêlent aux corps de ceux encore debout et les empêchent de fuir. Il y a des cris et des hurlements, mais bien vite ils s’étouffent alors que la fumée rouge pénètre leurs poumons et commence à bloquer leur respiration.

Les plus réactifs, en voyant ce qu’il se passe, décident aussitôt de fuir en direction de la fumée noire en essayant d’emporter leurs alliées avec eux. Cependant, les plantes n’étaient qu’un moyen comme un autre de bloquer les ruelles et d’empêcher la fuite. Les épaisses ronces ne sont ici que des obstacles supplémentaires à ajouter à la fumée bloquant déjà la vision du plus grand nombre. Si le risque de mourir était déjà grand, un nouvel enfer s’abat sur eux. Des aiguilles tombent par centaines sur l’avenue en pénétrant les corps et continuant à répandre le chaos dans la troupe. À cause de l’attaque, certains lancent des miracles en direction des cieux en espérant l’arrêter, mais ils ne font que viser aveuglément.

Certains réussissent cependant à réagir. Les templiers et quelques prêtres les suivant de près fuient la fumée. Les Pénitents réussissent à lancer des miracles grâce à la douleur causée par l’asphyxie et réussissent à repousser la fumée rouge à plusieurs endroits. Le Primat, protégé par une barrière divine, entame un chant pour contrer l’attaque. Et finalement, Korail réussit à échapper à la fumée rouge en montant sur un toit à proximité.

Korail se met en colère alors que ses trois poings se serrent et qu’il cherche une solution pour sauver ceux qui n’arrivent pas à échapper à la fumée rouge ou à la pluie d’aiguilles. Il commence à crier aux survivants d’aller en sécurité hors de la fumée pour lancer des miracles, mais peu réussissent à réagir avec le chaos ambiant qui règne.

« Cela ne se passera pas comme ça. Les hommes de Gloria payeront pour ça ! »

Alors que Korail dit cela, il n’a pas encore regardé l’écran des scores. Là-haut sur le panneau, le nom « Dernier Dresseur », dont les points continuent d’augmenter rapidement, ne laisse pourtant pas de doute sur le responsable.

*

— Je… Je suis impressionné.
— Tu n’es pas censé parler.
— Écoute frangin. C’est pas tous les jours que je vois un grimpeur s’attaquer à une centaine de Grimpeurs comme ça. Te servir des oiseaux pour les bombarder… c’est super ingénieux et très difficile à repérer pour des Prêtres… Il faudrait au moins une vingtaine de grimpeurs pour organiser une embuscade pareil et toi tu as juste utilisé des oiseaux comme bombardiers !

Je suis en train de m’enfuir avec Tark. Je n’ai pas spécialement envie de rester dans les parages pour savoir s’il y a des survivants qui veulent se venger. D’après le compte de points qui augmente, avec ce coup-là, je devrais bientôt atteindre la première place, mais ça ne sera sans doute pas suffisant avec cette histoire de miracle. J’ai au moins gêné les premiers du classement en leur tendant une embuscade. J’ai malheureusement liquidé mes stocks de potions en faisant cela, mais ce n’est pas le moment de faire le radin. Avec un peu de chance, je rentrerai dans mes frais avec la récompense que je vais gagner.

— Tu as mis un coup de pied dans un nid de frelons avec cette attaque par contre. Je pense que j’ai vu un Primat là-dedans et ils sont plutôt rancuniers…
— Ce ne sera pas le premier à m’en vouloir.

[J’ai presque envie de lui dire que tu as du mal à te faire des amis et que tu penses que parler comme ça te rend cool. Ce serait le cas si tu n’étais pas aussi « gentil » naturellement.]
Ce n’est pas parce que tu peux lire dans ma tête que tu as le droit de juger mes compétences sociales.
[Tu n’as pas de secret pour moi Nomad, tu vas devoir t’y faire.]
Et maintenant, j’ai l’impression que tu vas continuer à me torturer jusqu’à ce que ce Primat me fasse la peau.
[Ce ne sera pas le premier à t’en vouloir.]
C’est ce que j’ai dit à Tark ! Pourquoi est-ce que tu as le droit de le dire et pas moi ?
[Une question d’âge et d’expérience. Et puis ça sonne mieux quand c’est moi qui le dis.]
Oh, et d’où te viens cette confiance ?
[Comment dire. Je suis en vérité un agent du chaos responsable de plusieurs guerres sur Galatia. J’ai vécu plusieurs milliers d’années. Je suis accessoirement le chef de la race des Kelfi…]
Et tu es aussi un menteur compulsif avec un égo surdimensionné. La dernière fois, tu étais un envoyé de la déesse je te rappelle.

Yuu m’exaspère, mais j’imagine que c’est ce qu’il souhaite. Je ne vais rien dire et je ne compte absolument pas le croire l’espace d’un instant, sinon il en profitera pour continuer.

À travers les yeux de Micha qui chevauche encore son oie depuis le ciel, je peux voir de grands rayons de lumière se dégager du groupe Redemptio. Je n’ai jamais vu de miracle jusqu’à présent, donc c’est un bon moyen d’en connaître les capacités.
Le plus grand rayon lumineux vient d’un prêtre au centre de la formation et cela n’annonce rien de bon. Par sécurité, j’ordonne à Micha de se cacher de l’autre côté de l’arène. Je n’ai pas très envie de savoir s’il est capable de lancer un rayon de lumière divine capable de tuer tout ce qui vole dans l’arène, mais c’est une possibilité. Je vais perdre temporairement la vision de l’arène, mais ce n’est qu’une sécurité.

[Ce n’était pas trop mal comme plan pour un humain. Si Micha arrive à se servir de sa compétence sur plus d’animaux, tu seras capable d’avoir une armée à ta disposition en peu de temps.]
Mieux vaut se concentrer sur le tournoi pour l’instant. Il ne me reste plus qu’un groupe à détruire pour être sûr de gagner. Si l’écart entre le groupe de Prêtres et moi est plus grand que le nombre de participants encore dans l’arène, ils ne pourront pas reprendre la première place.

Je soupire en continuant d’avancer dans les ruelles alors que Tark continue de parler pour me dire qu’il est impressionné.

Quelle est la situation avec le dernier groupe ?
[Toujours la même. Une pile de corps avec une personne assise dessus. Vu qu’il ne les a pas éliminés, il doit y avoir une raison.]
Tu me recommandes quoi ?
[Tout dépend. Avec ta sphère d’aiguille, tu peux sans doute récupérer les points sans avoir à t’approcher. Personnellement, je te recommande de l’affronter.]
… Plutôt que de me plaindre que je n’ai pas envie de faire ça, dis-moi plutôt pourquoi ?
[C’est très simple. S’il est fort, tu auras un succès de plus qui fera parler de toi. Si tu lui voles les points, tu passeras pour un opportuniste devant les spectateurs.]
Je viens de tendre un piège à des Prêtres. Ça ne fait pas de moi un opportuniste ?
[Ce sont des prêtres, de ce que j’ai compris en écoutant quelques conversations, personne ne les aime, donc tu ne devrais pas avoir à t’en faire pour ça… même si tu as dû les énerver en les attaquants.]
Ils s’en remettront. Très bien, personne n’aime les Prêtres, je m’en doutais un peu, mais c’est confirmé au moins. On va approcher de ce type, mais à la moindre occasion, je récupère les points pour être sûr de gagner. Même si je veux améliorer ma réputation, gagner sera le plus impressionnant.
[Pour un humain qui vient de battre publiquement un peu moins de deux cents personnes avec ses animaux… Je ne pense pas que tu aies besoin de t’inquiéter. Les seuls à avoir ton nombre de points sont des groupes de plus de cinquante personnes. Si ça ne fait pas de toi quelqu’un de redoutable, ce sera difficile de faire mieux au pied de la tour.]
J’ai besoin d’en être sûr maintenant que je suis ici à me battre devant une foule. Impressionner ou faire peur aux gens, c’est ça dont j’ai besoin.
[La sémantique et les humains. 200 personnes a toi tout seul en un peu plus de deux heures et demie ? Ce qu’il s’est passé ce matin contre Arcana ? Le combat contre Marshall ou même la horde que Micha a contrôlé pour toi ?]
Gagner le tournoi est peut-être la solution, ou alors me battre contre ce type sur les corps marchera. L’important c’est que je finisse en beauté. La première impression est importante, mais si je me fais avoir bêtement, c’est tout ce que les gens retiendront.
[Hm, je vois ce que tu veux dire. On trouvera bien quelque chose.]

Je regarde mon score rapidement, j’ai dépassé les deux cent deux points maintenant.

*

Assis sur une pile de corps alors qu’il se fait insulter par Kim, le Roi de l’arène a un léger sourire. Le moment approche et il peut le sentir alors qu’il regarde les points du Dernier Dresseur qui augmentent rapidement. Le grand final n’est plus très loin.


Pour donner vos impressions n’hésitez pas à mettre des commentaires !
Vos appréciations sont importantes pour montrer votre soutien.

Correction : Hastin



Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

 

Pour soutenir mon travail sur TM, clique en dessous :

Tipeee

 

4 thoughts on “Tour des Mondes – Chapitre 242

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :