KissWood

Kumo Desu Ga, Nani Ka ? – Chapitre 272.5.5

Merci aux donateurs du mois pour la Tour des Mondes ! !

Guillaume V.

Pascal W.

Dranwine

Aizelle/strong>

Paul G.

Marino

Cynddlyn

Martin M.

Yuuki

_________________

 


Chapitre 272.5.5 : La guerre est un enfer. Généralement par accident, mais pas toujours…

La grande guerre Humain-Démon : la situation de Wrath

Un champ de bataille où les Démons et les Humains sont mélangés entre eux. Pas d’information où de rapport, une mêlée générale. Une stratégie est complètement inutile quand les deux camps ne peuvent rien faire à part tuer les adversaires devant eux.

Je ne peux pas faire des choses comme diriger dans un champ de bataille. Après tout, sur terre et dans ce monde, je n’ai jamais dirigé de guerre. Depuis que l’on m’a confié la huitième armée, j’ai gagné un peu d’expérience, mais les officiers et les autres ont toujours été plus capables de donner les instructions appropriées.

Pour être franc, je ne suis pas fait pour commander. Avec mes capacités, c’est mieux de me battre sur le front. Cependant, si l’on considère le but de la guerre, je ne peux pas juste faire un massacre tout seul. Si je le fais alors les humains souffriront de pertes très grandes, mais à l’inverse les démons en souffriront moins. Puisque les deux doivent souffrir autant, ce serait la mauvaise chose à faire. C’est pour cette raison que je ne peux pas aller faire un massacre.

Cependant, même si c’est vrai que je ne peux pas non donner des ordres à l’arrière. Je suis un incapable. Si cela s’apprend parmi les soldats de la huitième armée que je suis un incapable, on va me traiter avec mépris. La huitième armée est basiquement un patchwork de différents groupes. Les nobles ayant commis des crimes se sont vus retiré leurs armées et ensuite elles ont été réorganisées pour former la huitième armée. Après tout cela, le moral dans cette armée était au plus bas. Suffisamment pour qu’il décide de se rebeller. Pour empêcher cela, je ne peux rien faire d’autre que de les contrôler par la force.

Donc si je suis traité avec mépris, je suis fini. Le moment où cela arrive, il y aura un raz-de-marée de déserteurs. Il y en aura probablement parmi eux qui penseront que c’est une opportunité pour m’attaquer. J’aimerais croire que cela n’arrivera pas si je montre ma force, mais si cela devait arriver, alors je serai probablement obligé de tourner mes armes contre mes propres soldats. Si c’est le cas, les pertes chez les démons augmenteront, mais même moi je ne veux pas faire ça.

Du coup, ce que je dois faire est simple et clair. Si je ne peux pas commander, alors je n’ai pas à le faire. Je n’ai qu’à transformer cette bataille en un chaos qu’il n’y a aucun intérêt à donner des ordres. En bonus, si je peux faire en sorte que c’est impossible de déserter c’est parfait.

J’ai préparé des pièges juste derrière l’arrière-ligne de la huitième armée et je les ai informés. Il n’y a pas de chemin pour une retraite. S’il fuit quand même je les tuerais moi-même. Ils ont tellement tremblé que c’était fascinant.

Ensuite, en ce qui me concerne, j’ai détruit le fort. En me montrant le moins possible, j’ai jeté des épées magiques de loin. De cette façon, les humains ont été obligés de quitter le fort dans le but d’échapper à sa destruction en ne leur laissant pas d’autres choix que d’avancer. Les attaques de mes épées magiques ont détruit les protections du fort avec une grande facilité. C’était inutile de se cacher dans le fort. S’ils meurent dedans, cela ne fera qu’augmenter leurs pertes. Ensuite pour les pousser à avancer j’ai continué à jeter des épées magiques.

L’armée des démons ne peut pas reculer et l’armée des humains ne peut rien faire d’autre que d’avancer. Ils n’ont aucun autre choix à part se jeter les uns sur les autres. S’ils sont obligés de se battre, alors avoir une stratégie est inutile. Finalement, une fois dans la mêlée, il est inutile de donner des ordres.

Durant la bataille alors que je jeter des épées magiques derrière l’armée des humains pour qu’ils avancent, j’ai juste tué les forces qui sont venues jusqu’à moi. Même en jetant des épées magiques, j’ai fait attention pour garder leur perte au minimum. Si je détruis trop l’armée des humains, alors les pertes dans l’armée des démons seront trop faibles. Un bon commandant doit minimiser les pertes de ses alliées d’une façon ou d’une autre. Ce que je fais est l’exact opposé de ça.

Je suis un commandant cruel. Mes subordonnés n’ont pas de chance. Je sympathise vraiment pour eux. Cependant, je ne peux pas faire plus. Je ne ferai pas plus que ça.

Ainsi, alors que je jette des épées magiques en tuant les humains qui se jette sur moi, j’entends un cri de guerre qui est audible à travers le champ de bataille.

« UWOOOOOO !! »

Je suis impressionné qu’il ait autant de souffle. Un chevalier apparaît et fonce dans ma direction en criant alors qu’il brandit une épée. Pour le peu que j’arrive à voir à travers son casque, c’est un vieux chevalier avec de larges rides gravées sur son visage par l’âge. Même s’il semble vieux, il n’y a personne dans tout le champ de bataille qui a autant de vigueur que lui. Je me souviens de ce visage, ou plutôt, de cette technique à l’épée. Il y a longtemps quand j’étais encore un ogre, il y a un vieux chevalier qui m’a mis en difficulté.

« MMM! Loin au-dessus des autres ! J’imagine que c’est toi qui diriges cette troupe de démons ! Mon nom est Nyudoz ! Je demande un duel honorable ! »

Ah, tellement frustrant… Le vieux chevalier Nyudoz qui s’approche de ma position vient de demander un vrai duel sans être concerné par la situation autour de lui. Comment est-ce que je peux le dire… il n’arrive pas à sentir l’ambiance. Ce n’est pas une situation dans laquelle on peut avoir un combat honorable. Demander un duel en plein champ de bataille, tu es un idiot ? Tu es probablement un idiot.

Cependant, son incroyable bêtise est un peu rafraichissante. C’est peut-être un idiot, mais je suis prêt à parier qu’il ne change pas d’idée facilement. En vivant sa vie en restant fier de ses croyances et honnête à l’excès. Je suis un peu, non, assez jaloux. Il est complètement différent de moi qui suis constamment hésitant et changeant.

« J’accepte ! »

Je lui réponds délibérément puisque j’ai envie de le faire. J’ai envie de tester un match honorable contre cet homme.

Nyudoz-san ne semble pas avoir réalisé que je suis quelqu’un qu’il a affronté par le passé. J’étais un ogre donc c’est vrai que je n’avais pas la même apparence. Bon, je n’ai pas l’intention de lui dire et je suis sûr que cet homme s’en moque.

J’imagine que c’est une revanche pour moi. Y penser de cette façon est un peu étrange, mais ce que j’ai à faire ne change pas.

« J’arrive ! »

Nyudoz-san s’approche de moi. Il charge à une vitesse impensable pour un vieil homme, ou plutôt, pour quelqu’un portant une armure lourde. Les humains ont peut-être des valeurs numériques inférieures aux démons, mais sa vitesse de charge est bien supérieure à celle qu’un démon sans entraînement serait capable d’avoir. Je me demande combien sont-ils dans la huitième armés et sont capables d’approcher à une telle vitesse.

« ?! »

Même avec cela, il ne peut pas m’atteindre. Comparé à quand j’étais un ogre, je suis bien plus fort. Mon épée magique coupe à travers l’épée de Nyudoz-san. Je suis sûr qu’elle est très connue, mais avec une seule attaque en utilisant mon statut et mon épée magique, elle a été coupée en deux.

Ensuite, la tête de Nyudoz-san et découpé net. Sans même offrir de résistance, la tête de Nyudoz-san tombe.

Le mieux que je puisse faire et de lui donner une mort rapide et sans douleur. Bien que ce soit présomptueux de ma part de penser une telle chose. C’est le mieux que je puisse faire cela dit.

Il semble que dans l’armée humaine, Nyudoz-san était quelqu’un d’important puisque les soldats ayant vu sa mort sont secoués et s’effondre rapidement. Une fois qu’une section tombe, le reste de l’armée est ensuite tombé comme des dominos. Ainsi, notre huitième armée a été victorieuse.

(note de trad : Nyudoz apparaît dans le chapitre Chevalier de l’empire vs Ogre ». Il parle comme un vrai chevalier.)


Pour donner vos impressions n’hésitez pas à mettre des commentaires !
Vos appréciations sont importantes pour montrer votre soutien.


Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

 
 

Pour soutenir mon travail sur TM, clique en dessous :

Tipeee

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :