Notice: Undefined offset: 0 in /home/kisswoodwa/www/wp-content/themes/modern/includes/frontend/class-assets.php on line 132
Tate no Yuusha no Nariagari – Chapitre 40 - KissWood

Tate no Yuusha no Nariagari – Chapitre 40

Améliorer la gamme de produits
Traducteur : Team Yarashii

— C’est terminé ?
— Ouais, on laisse les villageois prendre la suite.

La graine miracle… Nous avions affronté les BioPlantes que Motoyasu avait réveillées… et maintenant, nous collections des graines.
Nous en avions plein les mains, et je pris l’initiative de laisser mon bouclier absorber les plantes flétries tout en procédant au ramassage.

Bouclier BioPlante : conditions remplies
Bouclier Plante-Démon : conditions remplies
Bouclier Mandragore : conditions remplies
Bouclier BioPlante : talent bloqué
Bonus d’équipement – remodelage des plantes
Effet Spécial : Crochet
Bouclier Plante-Démon : talent bloqué
Bonus d’équipement – recettes de mélanges intermédiaires 2
Bouclier Mandragore : talent bloqué
Bonus d’équipement – analyse des plantes

Le bouclier de type plante déverrouillait l’accès à un arbre qui était connecté aux autres. Je pouvais apparemment accéder à d’autres choses, mais l’arbre n’était pas encore avancé.

— Remodelage des plantes ?

J’avais reçu un talent prometteur de la part de la BioPlante, mais j’allais devoir expérimenter un peu pour comprendre de quoi il était question.
Une icône apparut pour indiquer que je devais choisir une graine à imprégner de magie.
Je décidai de tenter le coup avec une des graines de BioPlante que je venais de ramasser.
Elle s’éleva lentement pour flotter en l’air.

Talents Spéciaux : propagation 9, production 9, vitalité 9, résistance 4, intelligence 1, croissance 9, mutation 9

À quoi cela rimait-il ? Je la fis descendre.
Il y eut une série de bips et les valeurs diminuèrent rapidement. Hmm… je ne comprenais pas.
Je choisis de réduire certaines statistiques pour n’en augmenter qu’une seule.

Talents Spéciaux : propagation 1, production 1, vitalité 1, résistance 1, intelligence 1, croissance 44, mutation 1

Oh, d’accord, je devais simplement me concentrer sur le chiffre de croissance.
Oh, en fait, quand j’utilisais la compétence, ma puissance magique chutait drastiquement.

— M. Naofumi ?

Je laissai tomber la graine de BioPlante modifiée sur un petit carré de terre asséchée.

— Ouah !

Quasi instantanément, le sol se fendit et fut recouvert de plantes vertes.
Mais…

— Hein ?

La plante crût jusqu’à atteindre trois mètres de haut avant de soudainement dépérir.

— Que faites-vous ?
— J’ai reçu ce nouveau talent, Remodelage des plantes, et j’ai voulu l’essayer sur cette graine.
— Vous ne devriez pas agir aussi imprudemment !

Raphtalia était en colère contre moi. Qu’importe. J’aurais été à sa place, j’aurais sûrement réagi de la même façon.
Toutefois, c’était un sacré talent ! Si je m’y mettais sérieusement, je pourrais probablement créer une vraie graine miracle.

— M. Naofumi… vous souriez bizarrement.

Mince… elle m’avait percé à jour.

— Bref, retournons au village.
— D’accord.

Nous tournâmes le dos à cette terre désormais silencieuse et marron et revînmes au camp.

— Merci infiniment, Héros !

Tout se monnayait avec l’être humain. Après avoir sauvé leur village, les habitants m’attendaient tous, prêts à me saluer.
Les lieux auraient tout de même encore besoin d’un bon ménage avant d’être réhabilités. Cela représenterait beaucoup de travail. Nous passâmes le reste de la journée à nous débarrasser des plantes flétries.
Les branches s’étaient desséchées, mais les fruits et les pommes de terre qu’elles avaient produits paraissaient comestibles. Il y aurait de quoi manger pour un moment.
J’étais toutefois un peu inquiet au sujet du sol. Les plantes n’auraient-elles pas absorbé tous les nutriments ?

— Bon, la famine semble réglée, pas vrai ?
— On peut dire cela, oui.

Dans un avenir proche, ce village pourrait tout à fait devoir plier bagage et aller s’établir ailleurs.
J’étais plongé dans ce genre de réflexion et cela me poussa à analyser plus attentivement le talent Remodelage des plantes. Je ne voyais pas encore ce qu’il avait de « spécial ».
Je tentai de l’examiner et une icône fit son apparition pour me dire qu’il me fallait le talent d’analyse des plantes.
Il faisait partie du Bouclier Mandragore, il me faudrait donc attendre d’avoir débloqué ce talent.
En fait, je pensais qu’il deviendrait accessible plus rapidement que les autres, alors je basculai sur ce bouclier avant d’aller dormir. Le lendemain matin, le talent était à ma disposition. Par conséquent, je repris le Bouclier BioPlante et mis à nouveau en pratique le remodelage des plantes.

Talents Spéciaux : propagation 9, production 9, vitalité 9, résistance 4, intelligence 1, croissance 9, mutation 9
Croissance des graines séchées : expansion de la portée de mutation

Je commençais à comprendre… Ce devait être les talents de la BioPlante.
Cela signifiait que la graine avait été paramétrée pour produire beaucoup de nourriture, mais que son taux de mutation trop élevé l’avait rendue hors de contrôle.
En y repensant, le vieil alchimiste s’était aussi donné du mal pour léguer ce message d’avertissement… Il n’était peut-être pas entièrement mauvais.
Et la valeur de résistance était basse, ce qui expliquait sûrement l’efficacité du désherbant.

Je me mis en quête de l’icône de talent spécial et, lorsque je la sélectionnai, plusieurs options s’offrirent à moi, ainsi que quelques messages spécifiques. Il était possible de sacrifier ou d’augmenter certains attributs.
Ce serait fort dommage que le village fasse de nouveau l’expérience de la famine.
Je décidai donc de jouer les apprentis biologistes.

Propagation… 4. C’était simple. Cela correspondait juste à la vitesse de prolifération de la plante. Elle me parut trop haute, donc je la rabaissai.
Production… 15. Aucun doute, c’était bien là que l’on contrôlait la quantité de nourriture produite par la plante. Elle devait être suffisamment élevée pour mettre un terme à la famine.
Vitalité… 6. Cela servait à aider la plante à grandir sur différents types de sol. Je la diminuai un tantinet.
Intelligence… 1. Qu’est-ce que c’était censé être ? L’intelligence d’un monstre ? Pourquoi quelqu’un voudrait-il augmenter cela ?
Croissance… 15. Cette statistique permettait de réguler la vitesse à laquelle la plante se développait une fois mise en terre. J’y investis plus de points.
Mutation… 1. C’était ce paramètre qui expliquait sûrement que la situation ait dégénéré.
Talents Spéciaux : Je décochai la case mentionnant l’expansion de la portée de mutation et pris la décision d’ajouter le talent d’amélioration de la qualité.
Croissance des graines séchées : amélioration de la qualité

— Voilà. J’ai fini.
— Qu’avez-vous fait ?

Raphtalia réprima un bâillement tout en me posant la question.

— Oh, je me replongeais un peu dans ce truc que j’ai découvert hier.
— Vous êtes encore dessus ?
— Bah, on ne peut pas laisser ces gens comme ça.

Sinon, la famine finirait assurément par revenir. Il nous fallait donc tout faire pour empêcher cela. J’avais eu l’idée d’aller dans un autre village et d’y acheter de la nourriture, mais il y avait trop d’habitants ici pour que cette possibilité soit viable. Et leur demander de rassembler leurs affaires pour partir… Non plus, vu à quel point ils étaient déjà bien installés dans cet endroit.

— Très bien, alors…

Je descendis de notre calèche et déposai la graine sur un petit coin de sol sec.
Cela se produisit à toute vitesse. Une grande plante émergea de la graine et couvrit une portion du village marron et flétri.

— Bon sang, mais que se passe-t-il ?

Des gens qui se reposaient non loin vinrent à ma rencontre, stupéfaits.

— Oh, oui… désolé. Je menais une petite expérience.
— Que faites-vous ?

Ils devaient avoir peur des plantes, car leur voix tremblotait.

— J’essaie de produire une version plus sûre de la graine miracle.

J’avais réglé la propagation sur 4 pour qu’une fois sa taille maximale atteinte, la plante ne s’étende pas au-delà d’un certain périmètre.
Et ensuite…
Des fruits bien rouges et juteux, semblables à des tomates, furent visibles tout le long des branches.

— On dirait que j’ai réussi.
— Ouah…
— Le principal souci est que ça ne permet de cultiver qu’une seule variété. À vous de voir si ça peut vous servir. Mais, si vous refusez, assurez-vous de vous en débarrasser avant que les choses ne dérapent à nouveau.

Ainsi, la mutation et l’expansion de sa portée étaient donc le vrai problème… Cela offrait la possibilité de faire grandir plusieurs sortes de fruits, mais avec un risque de transformation en monstres.
Je répandis du désherbant sur la plante et elle redevint une graine. Je la ramassai et la donnai à l’homme qui semblait être le gouverneur local.

— Très bien, on va s’en aller. À une prochaine fois.

Filo se réveilla et se goinfra des tomates restantes avant de venir prendre sa place à l’avant de l’attelage.

— Attendez une seconde !
— Hein ? Quoi ?
— Nous ne vous avons pas encore montré notre gratitude, alors prenez ceci…

— Ces imbéciles… Ils viennent juste de me refiler leur excédent de production. C’est bien ça ?
— Je… je l’ignore.

Notre calèche comportait maintenant deux nouvelles extensions.
Filo tirait par-devant, mais nous avions à présent des charrettes accrochées à l’arrière, toutes deux remplies à ras bord de fruits et de légumes issus de la BioPlante.
Ils nous avaient donné tout cela, probablement parce que la nourriture aurait fini par pourrir s’ils l’avaient laissée là. Ils s’étaient contentés de me la donner et avaient même eu le cran de me demander de repasser un jour.
Ils avaient arboré des visages rayonnants à ce moment-là, je n’avais donc pas pu refuser. Tout de même, j’avais le sentiment qu’ils se reposaient un peu trop sur moi pour régler leurs problèmes. Oh, et d’ailleurs, même avec une calèche et deux charrettes bien alourdies, Filo n’avait aucun souci à tracter l’ensemble.

— C’est si lourd, j’adore ça !

Franchement, les Filoliaux étaient d’étranges créatures.
Notre attelage se remit en route et notre voyage reprit son cours.
Mais, j’y pensais. Je pouvais utiliser le désherbant comme arme, n’est-ce pas ? Dans ce cas, j’étais déterminé à essayer sur n’importe quel Torrent que je croiserais.
Cependant, quand j’eus enfin ma chance, cela ne fonctionna pas du tout.
Apparemment, cela ne faisait effet que sur les plantes ayant des tendances parasitiques.
Ces règles me paraissaient de plus en plus aléatoires au fil du temps.
Peut-être que la BioPlante n’était pas vraiment un monstre, mais simplement une plante.

Enfin bref, aucune importance. Au vu de la force croissance de Filo et Raphtalia, inutile de me soucier de mes capacités offensives.
Notre priorité était de trouver un moyen de nous débarrasser de toute cette nourriture. La voir pourrir était bien la dernière chose que je souhaitais voir. Mais bon, Filo engloutissait ces fruits et légumes à une telle vitesse… peut-être que ce ne serait pas un problème, après tout.

— Où nous rendons-nous, à présent ?

Nous étions en pleine discussion, tentant de choisir notre prochaine destination, quand nous commençâmes à entendre des rumeurs à propos d’un territoire à l’est qui aurait des soucis avec une espèce de maladie infectieuse.
Ainsi, nous choisîmes de fabriquer une bonne quantité de remèdes et nous prîmes la direction de cette région.

— Très bien, cap à l’est !
— D’accord !

Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

Laisser un commentaire