Tour des Mondes – Chapitre 284

Merci aux donateurs du mois pour la Tour des Mondes ! !

Guillaume V.

Pascal W.

Martin M.

Lordjarlax

Paul G.

Dehko

Bagnet

Danwine

Tu aimes la Tour des Mondes ? N’hésite pas à faire un don sur Tipeee pour accéder à 50 chapitres supplémentaires et rejoindre nos donateurs !

_________________

 


Chapitre 284 : Nid de Dragon 2

En attendant qu’Alice me laisse sortir du box, Chloé, qui jusque-là est restée collée contre moi, se lèche la main en créant ainsi une fine coupure assez profonde. Du sang commence à couler et elle place sa main devant mon visage.

« Bois. »

Alice se contente de hocher la tête en m’invitant à le faire. En hésitant, je commence à lécher la main de Chloé qui recommence à gémir. Je m’arrête aussitôt en étant un peu… perdu.

« Ne laisse pas le cadeau de ma sœur être gâché. Tu en auras besoin. »

La main d’Alice me pousse légèrement la tête en avant et alors que je dois boire le sang de Chloé, je reconnais le goût de la potion à base de sang de Dragon. Cela n’a rien à voir avec celle que je connais. Je peux sentir que c’est bien plus fort.

« Sur la pyramide hiérarchique des êtres physiques, parmi les hommes, les monstres et les titans, le Dragon est la seule créature qui se tient loin au-dessus de toutes les autres. Nous ne sommes pas au sommet de cette pyramide, nous sommes bien au-delà dans des cieux lointains. Je te déconseille de refuser de nous obéir. »

Alors qu’Alice me fait cette remarque, je peux sentir l’os de mon bras se ressouder d’un claquement douloureux. Dans mon corps, je peux sentir que les quelques gouttes de sang que je viens d’avaler ont un effet bien plus puissant que de me remettre dans un état optimal. En regardant le dos de ma main, je peux voir mes veines se gonfler et je peux sentir mes muscles grossir et se gorger d’énergie. J’ai à présent l’impression de pouvoir frapper de la pierre et de la briser sans difficulté. C’est peut-être le cas, mais j’ai aussi peur que ce ne soit qu’une illusion.

Chloé recule sa main et, à la satisfaction que je peux lire sur son visage, je me dis que son geste avait clairement quelque chose de sexuel pour elle.

Alice se lève du box en faisant exprès de se pencher sur moi pour que je puisse voir sa poitrine de près, et je peux finalement sortir. Même Yuu semble perplexe par rapport à la situation. J’ai l’impression qu’il ne s’attendait pas à ce qu’une situation qui l’amusait il y a quelques minutes puisse être à présent aussi tendue.

« Allons-y. Maintenant. »

C’est Alice qui me dit de la suivre. Il y a suffisamment d’autorité dans sa voix pour m’empêcher de protester. Étrangement, cette sensation ressemble à celle de l’aura divine des gardiennes. Il ne laisse pas de doute sur sa force comparée à la mienne. Mon vermillon s’active tout seul et je peux sentir que l’intimidation d’Alice disparaît.
Il semble qu’Angela soit intervenue pour me libérer de ce qu’elle considère être de la corruption en activant même mes yeux à sa guise… Cela a quelque chose d’inquiétant de voir qu’elle peut faire cela sans me demander mon avis, mais si ça ne concerne que les yeux, je ne dirai rien…

Avec le vermillon, je peux voir une force irradier d’Alice, mais celle-ci est différente de la corruption que j’ai l’habitude de voir. D’un regard derrière moi, je peux voir que c’est la même chose pour Chloé ou le barman, qui ne me regarde même pas. Cela ressemble à de l’énergie pure qui prend la forme d’une flamme gigantesque et qui remplit complètement le bar. Pas étonnant que je ne me sente pas à l’aise. Je désactive rapidement le vermillon pour ne pas finir aveugle. Cela semble amuser Alice de me voir figer quelques instants, mais elle se remet à marcher sans rien ajouter.

Silice est déjà loin dans le couloir et a décidé de jeter par terre le pull avec lequel elle était habillée, retournant à sa nudité post-danse.
Chloé, derrière moi, me tient par la main et ne semble pas avoir envie de la lâcher. Cela m’inspire juste de l’inquiétude, mais je ne vais pas protester ou essayer de me libérer puisque je n’ai aucune chance d’y arriver.

Alors que je suis en train de suivre Alice, Silice ouvre une porte donnant sur une autre zone. Ce n’est pas l’extérieur vu la lumière et je suis étonné de voir une porte de zone à l’extérieur d’une des tours… C’est possible que ce soit un privilège de Dragon d’avoir sa zone personnelle, mais ce n’est pas avec mes connaissances imparfaites sur le pied de la tour que je pourrai le confirmer.

À peine passe-t-elle la porte que son corps change et grandit. En quelques instants, sa peau devient rouge et se couvre d’écailles alors que des ailes poussent dans son dos. Son corps continue de grandir encore et encore jusqu’à ce que je ne puisse plus voir à quel point à cause de l’encadrement de la porte.

Alice retire également sa robe d’un simple mouvement et se met à courir à travers la porte en changeant elle aussi d’apparence. Son corps prend une teinte verte et je la vois s’envoler et disparaître en entendant la porte trembler face à la puissance du mouvement.

Je continue d’avancer en serrant les dents. J’ai vu Guernier à l’Atlas sous sa forme de Dragon, mais jamais en mouvement. Cette fois-ci sera probablement différente, et même bien plus inquiétante.

Juste derrière moi, Chloé se met alors à rire et me pousse d’une main contre le mur en béton en m’enfonçant de plusieurs centimètres dedans. Je peux sentir mes os se briser et chercher à se soigner aussitôt, mais à cause de la pression du bras de Chloé, cela semble inutile. Elle se penche ensuite dans ma direction avant de me sentir une fois de plus pendant une dizaine de secondes.

« J’aime ton odeur, Dresseur. Fais juste en sorte de mériter nos faveurs. J’aimerais pouvoir te sentir encore, et plus intimement… »

Elle relâche la pression sur moi en retirant sa main de mon torse et je respire finalement. Alors que je tombe au sol en toussant, elle sourit une fois de plus en retirant sa robe pour finir elle aussi nue et passe la porte en se transformant.
En posant la main sur mon torse, je peux sentir que mes côtes brisées se ressoudent pratiquement tout de suite. L’effet du sang de Chloé n’est toujours pas dissipé, mais j’aimerais savoir pendant combien de temps.

[J’ai très envie de le faire, mais je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée de les suivre.]
Oh, vraiment. Qu’est-ce qui a fini par t’offrir une telle révélation ? Mon bras cassé ? Leur puissance ? La probabilité que je meure par accident là-dedans ? Ou alors c’est l’impression que je vais leur servir de jouet jusqu’à ce qu’elles me tuent ?

Alors que je dis ça à Yuu, je peux voir le barman au coin du mur, toujours en train de lire son journal.

« Je te conseille de ne pas les faire attendre. Même après toutes leurs conneries, tu regretteras pour toujours de ne pas avoir passé cette porte si tu décides de partir. Aussi égocentrique, tarée, exhibitionniste ou en chaleur qu’elles peuvent te sembler, un dragon n’est rien sans honneur. On ne rompt jamais une promesse, même celle d’un autre Dragon de l’ordre. Sans cela, nous n’aurions plus aucune limite. À ce titre et même si je ne t’aime pas, je sais ce que tu représentes contre Balad. En tant que membre de l’ordre du Dragon, je te promets donc sur mon honneur que toi et tes animaux sortirez vivants de ce bar. »

Le barman me regarde rapidement et je peux voir pendant un instant un éclat doré dans ses yeux alors que ses pupilles prennent la forme d’une fente.

« Ces trois-là sont des briseuses de monde. Tu ne sais probablement pas ce que ça veut dire. Quand un grimpeur détruit un monde et que toute vie en disparaît, la tour retire cet étage-monde pour le remplacer par un autre. Elles ont agi par curiosité pendant plusieurs mois pour voir si elles en étaient capables et ont découvert cette règle de changement de monde. Tu as l’opportunité de voir cette puissance par toi-même là-dedans. »

En finissant sa phrase, le barman s’éloigne, et je me retrouve à ingérer tout cela seul dans le couloir, avec mes pensées.

[Ok. J’ai besoin de voir ça de mon côté. Je ne t’attends pas. C’est dangereux et stupide, mais ma curiosité de Kelfi est trop titillée pour que je puisse résister à un coup d’œil là-dessus.]

Alors que Yuu se dirige vers la porte encore ouverte, je lui dis de m’attendre, mais il ne m’écoute pas et passe l’embrasure. Je n’ai pas besoin de voir une telle puissance. Il est prétendument plus intelligent que moi, pourquoi est-ce que Yuu veut se mettre en danger de mort juste pour les observer ? Il n’y a que moi qui ai conscience du danger ?!

[Le monsieur a promis, donc ça ira. De plus, ce titre de « briseur de monde » attise ma curiosité. C’est naturel pour les Kelfi d’être curieux, c’est donc la faute de mes gênes.]
Yuu, reviens tout de suite ou tu vas mourir.
[Je vais faire attention.]
C’est la décision la plus idiote que tu aies jamais prise et je m’y connais dans le domaine. Tu as l’impression qu’elles maîtrisent leur force ?! Ou qu’elles vont faire « attention » ?! Reviens tout de suite avant de finir écrasé comme un moucheron !

Yuu m’ignore et ne me répond pas… Je suis terrifié parce que j’ai conscience que m’enfoncer dans un mur en pierre ou même me briser le bras par accident n’est absolument rien si elles sont capables de « briser » un monde.

Malheureusement, partir maintenant serait probablement une insulte pour l’ordre des Dragons et je ne peux pas me permettre de me mettre à dos ce qui peut être mes plus puissants alliés, si ce que j’ai entendu de ce Balad est bien vrai.
Yuu a pris la décision à ma place de toute façon. Je n’ai plus le choix si je veux le sauver. À cause de ce fichu contrat, je ne peux même pas le faire revenir en lui donnant un ordre. Il n’y a que la clause « Dans le cas où Yuu déciderait d’effectuer une action à la morale discutable, Nomad a le droit de veto sur celle-ci », mais j’ai beau essayer de m’en servir, elle ne marche pas.

[Belle tentative, mais tu t’y prends trop tard, puisque j’ai « déjà » effectué l’action de passer la porte sans toi, ce qui aurait pu être l’action à la morale discutable.]

J’approche de la porte en me préparant à tout, et surtout à attraper Yuu rapidement pour fuir au moindre danger.

En face de moi, je ne vois qu’une plaine de terre brûlée et un volcan au loin, mais je décide de passer la porte sans attendre que ma raison prenne le pas sur mon envie de protéger Yuu.

L’air chaud me frappe le visage alors que je fais quelques pas en avant. Autour de moi, il n’y a rien qu’un paysage en ruine et je ne vois aucun signe d’un Dragon. J’approche de Yuu le plus rapidement possible en espérant qu’il ne soit pas trop tard pour le mettre en sécurité.

« Tu as pris ton temps pour passer cette porte. »

Alors que la voix d’Alice résonne tout autour de moi, une ombre gigantesque me passe au-dessus de la tête. Frappé par une onde de choc, je me retrouve projeté au sol sur une vingtaine de mètres. D’une main, je tiens Yuu que j’ai récupéré de justesse, et de l’autre j’enfonce les griffes de mon gantelet dans le sol pour rester sur place. La force du vent est telle que j’ai l’impression que je m’envolerai probablement sans mon gantelet.

Au-dessus de moi, à plusieurs milliers de mètres du sol, je peux voir la forme d’un dragon vert qui descend doucement dans ma direction. Ce que je viens de sentir est probablement juste un résidu d’un mouvement d’aile qui a fini par atteindre le sol.
Alors que le vent se calme finalement, j’entends un rugissement qui fait trembler la terre derrière moi.

En tournant la tête, je peux voir au niveau du volcan un dragon rouge qui le recouvre complètement, comme si celui-ci était à la bonne taille pour en faire un nid. Silice dresse ensuite sa gueule en direction du ciel et un torrent de flamme digne d’une apocalypse en jaillit, éclipsant même la lumière du soleil pendant quelques instants. Même en étant à plusieurs dizaines de kilomètres de là, je peux sentir la chaleur qui augmente rapidement et l’onde de choc qui fait trembler la terre. Cette « attaque » dirigée vers le ciel m’oblige à me baisser au sol pour ne pas me déséquilibrer et pour me protéger des cailloux qui traversent le ciel par centaine comme une pluie de météores.

[Ok. C’est beaucoup trop. Même pour moi. J’étais curieux, mais maintenant je ne le suis plus du tout. C’était une grossière erreur que je ne referai plus jamais.]
Si nous mourons, ce ne sera pas difficile.

Alors que je me dis que partir d’ici le plus vite possible est le mieux à faire, je peux voir Alice s’approcher, et je ne survivrai probablement pas à son atterrissage vu sa taille. À cette échelle, impossible de survivre à la chute d’une montagne. Plus elle s’approche et plus je me rends compte que je vais juste mourir dans quelques secondes.

La taille n’a rien à voir avec le Roi de l’arène qui était déjà gigantesque ou même à celle de Guernier à l’Atlas, qui ressemble à un enfant comparé à elle. D’un simple coup d’aile, Alice pourrait probablement raser entièrement l’arène ou arracher la tête de Guernier d’un coup de mâchoire, comme s’il n’était qu’un lézard.

Briseur de monde… Pourquoi est-ce que Yuu a pensé pendant un seul instant que c’était une bonne idée d’entrer ici après avoir entendu ce mot ? En moins de vingt secondes, j’ai l’impression d’en avoir trop vu pour mon propre bien.


Pour donner vos impressions n’hésitez pas à mettre des commentaires !
Vos appréciations sont importantes pour montrer votre soutien.

Correction : Hastin



Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

 


Tu veux des chapitres en plus de la Tour des Mondes ?
Visite directement la page tipeee de l’oeuvre !
Pour un don de 10€, tu auras accès à 50 chapitres supplémentaires sur la série par rapport à la parution KissWood ainsi qu’à des dizaines de bonus !


Rendez vous sur ce lien : Tipeee

2 thoughts on “Tour des Mondes – Chapitre 284

  1. Merci pour le chapitre.
    PS: Et ben, il va soit être incroyablement chanceux, soit terriblement malchanceux…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :