Tour des Mondes – Chapitre 298

Merci aux donateurs du mois pour la Tour des Mondes ! !

Leslie V.

Pascal W.

Lordjarlax

Paul G.

Dehko

Danwine

Cynddlyn

harleme26

Vayu

Tu aimes la Tour des Mondes ? N’hésite pas à faire un don sur Tipeee pour accéder à 50 chapitres supplémentaires et rejoindre nos donateurs !

_________________

 


Chapitre 298 : Que les ténèbres m’engloutissent

Je soupire alors que nous finissons par reprendre la marche. Pete a trop bu et Tark, ainsi que Korail, font maintenant des remarques idiotes comme s’ils étaient les meilleurs amis du monde.

Je regarde autour de moi. Nous sommes à présent dans une sorte d’immense caverne éclairée par une sphère géante de feu bleu qui semble servir de soleil. Cette caverne est une sorte de grande ville souterraine assez étrange. Des maisons et bâtiments en pierre noir peints en blanc et donnant un contraste étrange. Les personnes qui ont peint les maisons en blanc devaient clairement espérer que cela offrirait plus de luminosité, mais cela ne fonctionne pas beaucoup.
La lumière bleutée n’aide en rien à retirer le sentiment étrange qui se dégage de ce lieu. J’ai l’impression de rêver et que je suis dans une bulle à plusieurs kilomètres de profondeur sous l’océan à cause de la lumière vacillante causée par la flamme de la lampe géante.

Il n’y a pas grand monde dans les rues, mais en sachant qu’il n’y a pas de loi ici, chaque personne est une menace potentielle. Moins il y en a et mieux je me sens.
C’est apparemment ce qu’ils appellent un « royaume » : une caverne que des Architectes ont aménagée en ville. Celle-ci n’est contrôlée par aucune guilde et sert de zone « libre », mais il y a plusieurs royaumes sous la tour, probablement plus d’une dizaine du même genre reliées par des tunnels s’étalant sur des dizaines de kilomètres.

Les Architectes construisent les villes et les Grimpeurs achètent les lieux pour en faire des royaumes. Pour ainsi dire, il y a un monde sous la tour des mondes. Un concept amusant, mais aussi dangereux, car il n’a pas les limites de la surface.

Je passe mes yeux sur le groupe. Il n’y a que Kiki qui semble prendre cette « balade » sérieusement. Les autres sont en train de discuter et les deux Guides se chamaillent sur la route à suivre. J’ai plus ou moins expliqué au reste du groupe ce qu’il allait se passer ensuite. Tark et Korail ont protesté en apprenant qu’ils n’allaient pas participer au combat dans la Fosse, mais j’ai juste ignoré ce qu’ils avaient à en dire.

— Quelqu’un a eu l’idée de demander le nom de ce royaume ?
— Si j’ai bien compris, celui-ci s’appelle l’Erèbe.
[L’entrée des enfers terriens. Amusant.]

C’est Pete qui répond à ma question et Blue profite qu’il se soit arrêté afin de me répondre pour prendre les devants et nous amener sur un nouveau chemin. D’après moi, elle est la meilleure Guide des deux, mais cela la rend aussi plus dangereuse. D’après ce qu’elle a fini par m’expliquer, le rôle d’un Guide est de précipiter celui qui le suit vers son destin. Si je dois rencontrer quelqu’un ou mourir par exemple, les Guides me précipiteront dans cette direction.

Apparemment, c’est une autre de leurs compétences qui leur permet d’emmener quelqu’un à l’endroit qu’il souhaite. Les Guides débutants ne peuvent pas faire la différence entre les deux.
Cela explique pourquoi au moment où j’ai demandé à Blue de m’emmener chez quelqu’un qui me fabriquera des armes, elle m’a emmené chez Baltazar où j’ai obtenu le vermillon. Au final, c’est ce dernier qui m’a parlé de Bastion et cela a réglé mon problème d’arme, mais ce n’était pas exactement ce que j’ai demandé à Blue.

Par sécurité, Micha observe donc les alentours avec moi. Avec le vermillon, je suis capable de voir qu’une dizaine de personnes nous observent derrière des fenêtres ou sur des toits au loin. Tant qu’ils n’agissent pas, ils sont juste une menace distante, mais il y a aussi les quatre hommes qui nous suivent depuis que nous sommes sortis du club.

J’ai bien l’impression d’être retourné en bas de la chaîne alimentaire depuis le club de Miss Jonah. S’ils sont assez forts pour survivre sous terre où les dangers semblent omniprésents, je dois rester sur mes gardes.

J’essaye de penser à une stratégie contre cet Adam, mais j’ai du mal à formuler quelque chose de concret. Il a trop de classes et cela réduit ses faiblesses et augmente les possibilités. Je suis particulièrement inquiet pour la classe de Mage de sang, mais il y a aussi celle d’Arracheur qui n’inspire rien de bon. Malheureusement pour moi, j’ai l’impression que tant que je ne l’aurai pas vu se battre, je vais continuer à cogiter pour rien.

Alors que Blue change une fois de plus de direction, nous arrivons devant un escalier qui s’enfonce dans le sol. Au-dessus de ce que j’imagine être l’entrée, je peux voir gravé grossièrement « La Fosse » dans la pierre au-dessus de l’escalier. Je peux entendre le bruit de métal qui s’entrechoque, mais rien de trop inquiétant vu le lieu.

Je décide finalement de prendre les devants en passant devant Blue et Pete qui se chamaillent encore pour une raison que je préfère ignorer. Une fois que j’aurai passé l’entrée, les choses sérieuses vont commencer.

« Korail, Tark, assurez-vous que nous ne soyons pas suivis plus loin. Les Guides, vous restez avec eux. La Sorcière, avec moi. »

Malgré les protestations de Tark qui se considère encore comme le chef du groupe, j’avance en restant sur mes gardes dans le tunnel. En descendant les marches, je ne remarque aucun piège et Yuu, qui est devant le groupe, me le confirme.

Sans hésiter, je demande aux rats que j’ai dressés avec mon aura pendant notre trajet de me suivre. Ils sont une trentaine à longer les murs du tunnel à mesure que j’avance. Autant d’animaux qui m’aideront et que je passe sous les ordres de Micha.
C’est une façon pour moi de m’assurer de ne pas me fatiguer, mais ce n’est qu’une solution temporaire. La compétence de commandement de Micha est moins limitée en nombre que mes liens puisque son fonctionnement est différent. Elle est capable de contrôler bien plus d’animaux que moi sans difficulté et sans ressentir la moindre douleur. Le fonctionnement s’approche plus d’un esclavagiste d’après Yuu, mais revient juste à la loi du plus fort. Micha fait elle-même tout pour émuler le lien d’un Dresseur et je ne pense pas qu’elle abusera à outrance de son pouvoir.

De mon côté, il me suffit d’ordonner aux rats de lui obéir avant de briser le lien pour qu’ils rejoignent ses rangs. De son côté, elle se sert des rats sous son contrôle pour en obliger d’autres à la rejoindre. Graduellement, elle se fait une petite armée qui est très utile. Au moment où je parle, elle est d’ailleurs encore en train d’agrandir ses rangs et il y a une soixantaine de rats qui lui obéissent silencieusement et qui servent d’éclaireurs avec Yuu.

[Je vais finir par avoir l’impression que ta souris va me remplacer dans mon rôle d’éclaireur.]
Tant qu’elle ne peut pas se rendre invisible, tu n’as pas à t’en faire.
{Micha mieux que Yuu !!}
[Je dirais plutôt différente. Fais juste en sorte que tes amis ne m’approchent pas, je n’ai pas envie d’être une victime collatérale de leur manque de discrétion.]
Serait-il possible d’avoir un peu de silence ? J’ai l’impression que tout le monde se chamaille avec quelqu’un d’autre et ça va devenir un problème si cela continue trop longtemps.

Nous arrivons finalement en bas des escaliers qui nous ont entraînés encore plus profondément dans le sol. D’un coup d’œil en arrière, il y a bien 300 marches. Je peux finalement voir ce qui m’attend.

Derrière une balustrade, je peux voir une… fosse. À mesure que je m’approche, je me rends compte que celle-ci s’enfonce profondément dans le sol, comme une sorte de puits d’une cinquantaine de mètres de profondeur.

Ce n’est bien sûr pas juste un puits qui a la forme d’un cylindre creux. Sur les parois de la fosse, je peux voir des centaines d’interstices qui ressemblent à des petites alcôves qui semblent habitées et donnant sur le vide. Ici et là, je peux voir des hommes assis les pieds dans le vide ou en train de dormir.

En me penchant, je peux voir deux hommes en train de se battre au fond de la fosse. C’est probablement l’écho de leurs épées que j’ai entendu en arrivant.

Autour de la fosse, je peux voir des spectateurs qui ont l’air de regarder le combat sans grande conviction et je décide de parler avec le plus proche.

« Dites, je suis là pour me battre. Comment ça se passe ici ? »

Alors que je pose la question, le grimpeur que j’ai abordé commence à rire de plus en plus fort au point que d’autres spectateurs s’approchent pour savoir ce qui fait rire le premier. En attendant qu’il se calme, je demande aux rats de se répandre dans la fosse pour m’assurer de savoir ce qu’il s’y trouve.

« Un foutu gamin qui veut jouer aux grands avec sa copine ! Merde, ça faisait longtemps que je n’avais pas vu un idiot pareil. »
« Lui fais pas peur, regarde son armure. Elle se revendra bien quand il sera mort… »
« Il doit avoir de l’argent. Vas-y, dis-lui comment ça marche. Je commence à en avoir marre des deux abrutis en bas de toute façon. »

Les hommes qui s’amusent de ma présence ont tous l’air d’avoir la quarantaine. Sans parler de leur odeur corporelle que je ne peux pas ignorer, ils ont tous l’air usés et fatigués et portent des vêtements en lambeaux. Entre l’odeur de l’alcool, de transpiration et de vieux tabac, j’ai l’impression d’avoir attiré l’attention des habitués. L’un d’eux, qui semble en meilleure forme que les autres, passe devant celui qui s’était mis à rire et me regarde de haut en bas avec un léger sourire que je ne prendrai pas la peine de décrire…

[Condescendant. C’est le mot que tu cherchais.]

En ignorant Yuu, je me concentre sur lui.

« C’est pas compliqué gamin, tu attrapes une corde et tu descends dans la fosse. Ensuite, tu mets une pièce et tu sonnes la cloche si tu veux te battre. »

Les autres se mettent à rire en l’écoutant parler. Il essaye ensuite d’attraper un bout de ma cape, probablement dans le but de l’examiner, et je me contente de planter les griffes du gantelet de félin dans sa main en activant le vermillon.

« Ne me touche pas. »

Je peux lire de la surprise dans ses yeux pendant quelques instants et les autres reculent en ricanant et en sifflant.

« Tu viens de te mettre à dos un Assassin, Marty. T’es vraiment trop con. »
« Tu as l’impression que c’était écrit sur sa gueule ? »
« … Maintenant oui. »

Le groupe entier se met à rire en se moquant de Marty qui recule de quelques pas en tenant son bras couvert de sang.

— Marty, c’est ça ?
— Quoi encore ?
— Tu veux savoir quelque chose d’autre sur moi ?

À travers Micha, je fais en sorte que les rats les plus proches me rejoignent et commencent à se montrer menaçants en encerclant le groupe d’hommes. Puisque Miss Jonah veut une exécution publique, autant ne pas me cacher. Peut-être qu’Adam viendra plus rapidement à moi si j’ai l’air intéressant à tuer. Pour ce qui est de Charade… Bah. Il doit se douter que j’arrive vu les membres de sa guilde que j’ai tué là-haut. C’est donc inutile de me cacher. Et puis… pour être franc… Je ne vais quand même pas laisser une bande de parieurs du dimanche se moquer de moi. Comme pour me prouver que j’ai raison, l’un d’eux prend la parole.

« Oh bordel ! C’est le Dresseur ! Le type de l’arène ! »
« Qu’est-ce qu’il vient faire sous terre ce con ? »
« Putain, ça va être une bonne journée ! Je sens que je vais gagner mon salaire du mois s’il va dans la fosse ! »
« Et voilà, ça fout en l’air toutes mes statistiques de combat de la journée, je fais quoi moi maintenant ! »
« On s’en fout de tes maths à la con ! Tu fais comme moi et… »

Les hommes continuent pendant quelques instants à parler de moi comme si je n’étais même plus là et finalement j’appelle Marty pour lui jeter une pièce d’or dans les mains et lui dire de continuer à parler.

« Ok ok… je clarifie. Quand tu sonnes la cloche, tu réveilles les autres abrutis qui sont prêts à descendre dans la fosse. Grimpeurs, esclaves, monstres. Ils descendront si elle sonne suffisamment fort à leur goût. La cloche est faite pour devenir de plus en plus bruyante à mesure que la récompense dans le pot augmente. Tant que tu la fais sonner, tu es sûr d’avoir des adversaires. Passé 10 pièces d’or, les autres seront tous forcément réveillés. Tout le monde dans Erèbe finira par t’entendre si le pot atteint une certaine somme, mais c’est assez rare. Quand tu tues quelqu’un, sa cagnotte personnelle rejoint le pot automatiquement…

Je sens que ça va me fatiguer… Bien. Tant que je fais sonner la cloche, Adam finira bien par se montrer.

— Quoi d’autre ?
— Quand tu fais sonner la cloche, tu dois ensuite attendre dix minutes avant de la faire sonner à nouveau. La phase d’inscription qui prend cinq minutes est comprise dans le round. Pour pouvoir la faire sonner, tu devras tuer ou envoyer dans les pommes tous les adversaires qui sont au fond de la fosse.
— C’est tout ?
— Il y a une taxe de 5 % sur les paris qui entrent dans le pot et les proprios de la Fosse augmente le pot de 10 % à chaque son de cloche supplémentaire pour pousser à continuer… À chaque fin de round, le gagnant choisit de continuer ou d’arrêter. Ce sont les derniers debouts qui peuvent ensuite décider. Et euh… les deux en bas n’ont même pas fait sonner la cloche, donc tu peux y aller tout de suite.

Marty semble chercher quoi dire de plus en gardant la bouche grande ouverte, mais j’ai l’impression que ce sera tout.

« Garde la pièce et parie sur moi, tu veux ? »

Un sourire de requin apparaît sur son visage dès que je parle d’argent et je n’ai plus l’impression d’avoir la même personne devant moi. Il se met pratiquement au garde à vous en hurlant “Bien monsieur !” Les autres derrière lui le regardent en étant surpris, mais je m’en moque.

— Si Adam est dans le coin, dites-lui que je l’attends en bas.
— Hein ? C’est pour lui que tu es là ? T’inquiètes pas gami —… Dresseur, on le lui dira.

Je demande à Micha de répandre les rats dans les parages et je m’approche d’une des cordes dont a parlé Marty. Un crochet la maintient en place contre la balustrade et un système complexe de poulie au plafond semble bien capable de soutenir plusieurs fois mon poids.

Kiki est juste derrière moi et d’un signe de tête, elle me dit qu’elle est prête et attrape la corde.

Micha, tu restes en hauteur. Trouve-toi un poste d’observation.
{Oui !}
Yuu…
[Je ne descends pas là-dedans, ça sent trop mauvais. Je reste à proximité donc tu n’as pas besoin de t’en faire. L’invisibilité et Sigu seront disponibles.]

Je détache la corde et me jette dans le vide avec elle. Encore un tournoi, mais cette fois-ci, il est dans les profondeurs de la terre…


Pour donner vos impressions n’hésitez pas à mettre des commentaires !
Vos appréciations sont importantes pour montrer votre soutien.

Correction : Hastin



Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

 


Tu veux des chapitres en plus de la Tour des Mondes ?
Visite directement la page tipeee de l’oeuvre !
Pour un don de 10€, tu auras accès à 50 chapitres supplémentaires sur la série par rapport à la parution KissWood ainsi qu’à des dizaines de bonus !


Rendez vous sur ce lien : Tipeee

1 thought on “Tour des Mondes – Chapitre 298

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :