Notice: Undefined offset: 0 in /home/kisswoodwa/www/wp-content/themes/modern/includes/frontend/class-assets.php on line 132
Tour des Mondes – Chapitre 329 - KissWood

Erreur de la base de données WordPress : [Table 'kisswoodwa805.mod492_yoast_seo_links' doesn't exist]
SELECT `target_post_id` FROM `mod492_yoast_seo_links` WHERE `url` = 'https://kisswood.eu/wp-content/uploads/2020/01/Discord-Logo-Color-e1578447084748.png' LIMIT 1

Erreur de la base de données WordPress : [Table 'kisswoodwa805.mod492_yoast_seo_links' doesn't exist]
SELECT `target_post_id` FROM `mod492_yoast_seo_links` WHERE `url` = 'https://kisswood.eu/wp-content/uploads/2020/01/Discord-Logo-Color-e1578447084748.png' LIMIT 1

Erreur de la base de données WordPress : [Table 'kisswoodwa805.mod492_yoast_seo_links' doesn't exist]
SELECT `target_post_id` FROM `mod492_yoast_seo_links` WHERE `url` = 'https://kisswood.eu/wp-content/uploads/2020/01/Discord-Logo-Color-e1578447084748.png' LIMIT 1

Erreur de la base de données WordPress : [Table 'kisswoodwa805.mod492_yoast_seo_links' doesn't exist]
SELECT `target_post_id` FROM `mod492_yoast_seo_links` WHERE `url` = 'https://kisswood.eu/wp-content/uploads/2020/01/Discord-Logo-Color-e1578447084748.png' LIMIT 1

Tour des Mondes – Chapitre 329

Merci aux donateurs du mois pour la Tour des Mondes ! !

Leslie V.// Pascal W. // Lordjarlax

Paul G. // Danwine // Cynnddlyn

Dehko // Ayzelle // Owen

Martin M. // Miasm // Tristan

Tropii // Blessik7 //

Tu aimes la Tour des Mondes ? N’hésite pas à faire un don sur Tipeee pour accèder à 50 chapitres supplémentaires et rejoindre nos donateurs !

_________________

 


Chapitre 329 : Du tricot, un enterrement et des cocktails

Kiki se réveille finalement avec un sale mal de crâne et semble un peu perdue. Je la regarde sans trop savoir quoi penser en continuant à travailler sur mon écharpe. À vrai dire, l’arrivée de Cro’ avec un arbuste sur lequel est planté le Pyromancien mort m’a un peu… refroidi. On pourrait croire que ça me réchaufferait le cœur de le savoir mort, mais j’ai juste des questions. Vu la situation, avoir une étincelle de curiosité ne me semble pas inapproprié. Pas de quoi m’embraser non plus, maiiis…

[Arrête avec les calembours, sérieusement. C’est une forme de comédie humaine qui n’apporte pas plus qu’un bref sourire.]
C’est toi qui jette un froid d’abord ! Enfin, je vais mettre ça de côté, mais pas parce que tu me demandes d’arrêter !

Je recentre mes pensées en direction du groupe. Ce que je vois ne fait pas beaucoup de sens et j’aimerais au moins comprendre pourquoi le Pyromancien est accroché à une branche.

— Bon, une explication peut-être ?
— C’est le père de Kiki ! Et c’était un peu compliqué, mais on a réussi à le tuer en semant la pagaille dans un marché aux esclaves pour le sortir de là ! L’esclavagiste était intéressé par toi, mais notre passage a dû le calmer.

D’après la réponse de Tark, j’entends juste « problème, problème ! Problème… problème ! », mais je vais faire avec. Les personnes dans cette équipe ne sont pas du genre à passer inaperçu et je dois me faire à l’idée. Je trouve ça juste stupide d’avoir épargné le pyromancien pour que Cro’ le tue un peu plus tard… Finalement, il ne fallait pas grand-chose pour étancher ma curiosité.
Je me tourne rapidement en direction de la table, mais il semble que Blue soit malade. Voir le Pyromancien empalé sur l’arbre semble lui avoir retourné l’estomac. Tout ça ne me concerne pas en tout cas. Je suis déjà content que ça ne soit pas moi la cible de Cro’. Me transformer en potager une fois m’a suffi, et finir mort embroché sur un arbre ne me semble pas enviable. Je reprends mon tricotage alors que Blue est complètement pâle et me regarde perplexe. Bien assez vite, Kiki se relève en hurlant sur Cro’ qui semble désemparé et mal à l’aise. Même si Tark semble essayer de la calmer, ce petit manège continue pendant plusieurs minutes sans rien changer et je décide de prendre la parole puisque je suis la personne la plus calme dans cette situation.

— Cro’, peux-tu faire quelque chose pour le père de Kiki ?
— Ah, ça ! Je… J’ai du mal à réfléchir sous la pression. Aha! Pour peu, j’allais oublier qu’il était là !
— Merci.

Les coulisses derrière la scène ne sont pas gigantesques et un corps accroché à un arbre qui ressemble à un rondin est assez difficile à « oublier » comme il le dit. C’est suffisamment macabre pour me déranger, mais je me contente de continuer mon écharpe. Quand je l’aurai finie, j’en ferai probablement une pour Micha et un… tour de cou pour Juliette si c’est le bon mot ?
[Hey ! C’est moi qui décide, je suis ton professeur !]
Et bien sûr, j’en ferai une pour toi. Ne sois pas jaloux.

Je jette un coup d’œil à Cro’ qui est en train de décrocher le vieux de la branche sous le regard de Kiki qui attend de voir ce qu’il va faire. Je repense rapidement à notre combat dans la Fosse, mais je décide d’en chasser les souvenirs. Malgré mon passage par le panthéon de la tour, l’atelier de Dolan, ou encore ma pause alcoolisée, le combat de ce matin est encore trop frais à mon goût.
Tark finit cependant par s’installer à notre table en soupirant.

— Pfiou, c’est dur d’être chef d’équipe. C’est quoi la suite de mon plan d’ailleurs ? Maintenant que nous avons l’accès à l’Erèbe, je me dis que c’est possible de passer à la suite ?
— La suite, c’est que nous détruisons les finances d’Arcana en attaquant leurs entrepôts de marchandises.
— Oh. On y va maintenant ? Ce petit passage dans le marché aux esclaves m’a permis de m’échauffer un peu.
— Non. On attend que j’ai une armure. On s’occupera des entrepôts discrètement et proprement. On se débarrasse des gardes, on prend ce qui a de la valeur et on met le feu au reste. Ça te permettra de te faire de l’argent puisque tu sembles en avoir besoin. Si tout se passe bien, les six entrepôts seront tous des décombres dans quelques jours.
— Pourquoi pas tous les détruire en une journée ? En allant vite, c’est sans doute possible.
— Charade sait que je suis là et que j’ai tué ses hommes à la surface. Inutile de foncer tête baissée dans un piège. Je suis bien trop fatigué de frôler la mort pour tomber dans une embuscade qu’il a probablement déjà prévue spécialement pour moi.
— Sans risque, pas de victoire. Faisons les entrepôts en une fois.
— C’est trop dangereux…
— Une chance que nous soyons là dans ce cas ! Plus il y a de monde et moins les pièges sont efficaces. Mon plan me semble assez solide.
— Il faut que tu arrêtes de t’approprier –

Tark se relève d’un bond en m’ignorant et en me laissant frustré avec une Blue qui est toujours malade.
Je reste silencieux en réfléchissant. Un piège est le plus probable de la part d’Arcana. Puisque c’est moi qui suis sur l’offensive cette fois-ci et qu’il sait que je suis sous terre avec mon apparition dans la Fosse, il a largement le temps de se préparer si ce n’est pas déjà fait.
D’une certaine façon, cela me convient. Chaque personne de cette guilde que je tuerai est une chance de ruiner Arcana plus rapidement. Jusque là, je n’ai pas été inquiété par la force des membres, si ce n’est par Talion que je vais sans doute revoir d’ici peu. Leur atout reste la quantité en ayant plus de 500 membres, mais avec Tark, Kiki et Korail, je gagne aussi en puissance d’attaque. Ne parlons pas de Micha, Juliette, Yuu et Persée.
… Maintenant que j’y pense… est-ce que Kiki va rester avec le groupe maintenant qu’elle a retrouvé son père ? Je ne savais pas que c’était son objectif, mais ça change la donne. À moins que le vieux Pyromancien décide de se joindre à nous ? … Je ne suis pas sûr d’en avoir envie.

Je regarde dans la direction du petit groupe… Je retire ma dernière question pour l’instant. Cro’ est en train d’embaumer le corps du Pyromancien en le couvrant avec ce qui ressemble à des branches d’arbres et de palmiers. Cela me donne la légère impression qu’il est en train de l’enterrer et pas de le ramener à la vie. Vu qu’il commence à verser de la terre de son inventaire sur lui, je n’ai pas l’impression de me tromper. Je me demande juste si Mad’ ne va pas protester à l’idée d’avoir une tombe dans ses coulisses. Celle qui proteste est pour l’instant Kiki. J’ai l’impression qu’elle tire les mêmes conclusions que moi en le voyant faire. Pour ne pas aider, Cro’ raconte des choses sans queue ni tête et ça ne semble pas plaire à Kiki. De temps à autre, il utilise son véritable prénom, ce qui l’arrête quelques instants, mais elle reprend rapidement.

— Qu’est-ce que tu fais vraiment ?
— Qu’est-ce que j’ai l’air de faire ? J’enterre ton père pour faire pousser des plantes, c’est pourtant logique.

Tark essaye tant bien que mal d’expliquer à Kiki qu’elle devrait juste lui faire confiance, mais vu qu’il s’agit de son père, elle semble avoir du mal à le laisser faire sans explications. Kiki décide même de secouer Tark dans tous les sens pour éventer sa colère sur quelqu’un d’autre que Cro’.

Je n’ai pas envie de m’en mêler et de finir secoué à mon tour, donc je tricote silencieusement.
Micha est en train de dormir dans sa poche en cuir et Juliette se repose aussi. Persée reste sous sa forme d’écharpe, mais j’ai bien l’impression que tant qu’il n’y a pas de sang qui coule, il ne me dérangera pas. Pour ce qui est de Yuu… Quand il est installé sur la table de façon aussi vulnérable en semblant dormir, on ne dirait pas qu’il est en train de me donner des ordres en affichant directement dans ma vision des méthodes pour améliorer ma technique. Il suffit que j’ignore où que je fasse mal quelque chose pour que les conseils qu’il affiche grossissent au point de me bloquer la vision complètement.

[Je me retiens de trop en afficher, mais à moins de prendre possession de ton corps, c’est la meilleure méthode pour que tu progresses rapidement.]
Je m’attendais à mieux venant d’un professeur aussi « intelligent ». Tu ne pourrais pas directement créer le savoir dans mon esprit comme tu fais pour l’invisibilité ?
[Ce serait trop simple et c’est toi le Dresseur. La fusion et l’invisibilité sont une chose, ta mémoire musculaire et ta capacité d’imagination et de réaction en sont une autre. Tu as bien vu ce qu’il s’est produit dans la Fosse avec le masque dont tu as influencé la forme. Je peux suggérer une image, mais c’est à toi et ta capacité de concentration de faire le travail. Maîtriser le tricot est un bon début. Ensuite, il faudra te familiariser avec les types de tissus ainsi que différentes méthodes de couture et j’en passe.]

Je soupire. Cela dit, si Persée continue de grandir et devient plus intelligent, il est possible qu’il soit aussi malléable que de l’eau et résistant que le tissu de mon armure. La seule limite reste la quantité de mana en ma possession, mais je trouverai bien une solution.

Cro’ semble avoir terminé de son côté. À la place du corps du père de Kiki, il y a maintenant un monticule de terre sur lequel Cro’ a posé une fleur.

… C’est clairement une tombe.

Kiki semble ne plus savoir quoi dire alors qu’elle constate comme moi la situation. J’ai même l’impression qu’elle fait une sorte de surchauffe cérébrale à essayer de donner un sens à la situation. Tark semble laisser le bénéfice du doute à Cro’ qui de son côté lève les mains en semblant fier de lui comme si nous étions finalement capables de comprendre ce qu’il fait.

Non, je ne vais rien dire. Ce ne sont pas mes affaires. Il suffit que je repense à mes journées allongé avec un jardin dans le dos pour avoir des douleurs fantômes. Qu’il repose en paix, c’est tout ce que je lui souhaite.

*

« Une bière »

Je réponds rapidement au client avant de me tourner vers la tireuse en souriant. Je passe derrière Mad’ qui prépare un cocktail alors que je peux voir Kiki tirer au flanc dans son uniforme de serveuse. Elle semble ne pas se faire à la situation et me fusille du regard, mais elle ne me gâchera pas mon plaisir.

[Tu peux vraiment lui en vouloir ? J’ai moi-même du mal à comprendre comment tu peux trouver du plaisir à faire une tâche aussi ridicule que servir des boissons à des gens. Ce concept de « travail » est tellement basique.]
C’est toujours mieux que de tuer des gens. Et puis c’est… la nostalgie qui parle, je pense. Cela me rappelle la Terre et m’évite de penser à des choses désagréables.
[Hey. Je ne vais pas me plaindre. C’est plutôt agréable de temps à autre.]
Je préfère ça à la couture honnêtement.
[Tu n’échapperas pas à ton entraînement en faisant autre chose. Enfin, tant que je me fais cajoler, je te laisse un peu de répit.]

Je regarde Yuu installé sur le bar se faire caresser par un petit fan-club qui s’est formé autour de lui. Oui, c’est bien celui qui est le moins à plaindre.

[Hey ! N’oublie pas les quelques grimpeuses qui t’ont trouvé mignon ! Je crois même avoir vu quelques Catins qui t’ont regardé comme une… proie facile. Avec ce que tu as fait dans la Fosse, il fallait bien s’y attendre.]
Tu sais bien que même si tu insistes lourdement sur la question, je n’ai pas besoin de ça. Je suis satisfait de —
{Moi, suffisante ! Moi !}
Oui Micha, tu me suffis largement, comme j’allais le dire à Yuu.

Je peux sentir à travers le lien que Micha est très heureuse de ma réponse parce qu’elle sait que je ne mens pas et que je suis sérieux quand je pense cela. Je suis là pour servir des verres et souffler un peu. Une sorte de retour à la normalité qui me fait du bien. J’aurais bien sûr pu me saouler pendant plusieurs jours ou même me mettre plus sérieusement à la couture, mais… cela me semblait contre-productif.

En servant la bière, je regarde dans la salle de concert. Pendant qu’un groupe de Bardes s’énervent sur scène, Korail est en train de tenir plusieurs plateaux avec chacun de ses bras pendant qu’il prend des commandes auprès des personnes installées aux tables. Tark se tient dans un coin de la salle avec des lunettes de soleil et semble prendre très à cœur son rôle de videur. L’homme avec un exosquelette sur sa peau est à côté de lui, mais il semble mal prendre d’avoir une personne aussi « zélée » comme collègue. Tark était censé être serveur, mais il a réussi à casser suffisamment de verre au point que même Mad’ a décidé de se débarrasser de lui en lui donnant une tâche qui est « faite » pour lui. Avec sa force et son fil de pêche, ce sera assez facile pour lui de faire sortir des nuisances… s’il y en avait.
Blue s’approche du bar en me donnant une commande. Je regarde le bout de papier en acquiesçant et en préparant les verres alors que je passe le reste de la note en cuisine où se trouve Pete. Étrangement, Pete est l’un de ceux qui s’est le mieux acclimaté à cette espèce d’interlude dans ma mission d’assassinat d’Arcana. Apparemment, il a toujours voulu faire ce genre de travail et même si Mad’ le surveille de près pour s’assurer qu’il ne fasse pas n’importe quoi sur les cuissons, il s’en sort plutôt bien.
Blue se penche sur le bar pour me parler alors que je me tourne vers elle pour charger son plateau avec des boissons.

— Tu sais, je n’ai jamais eu l’occasion de travailler comme ça sur Terre. C’est plutôt amusant !
— Oh, c’est bien plus difficile que tu ne le penses sur Terre. Mad’ te laisse relativement tranquille, mais tu fais pas mal d’erreurs.
— … La musique est trop forte pour bien écouter les commandes.
— Je ne parle pas de ça. Tu te sers de ta classe de Guide pour retrouver les bonnes tables, pas vrai ? Le problème c’est que tu fais trois fois le tour de la salle avant de retrouver le bon endroit.
— … C’est –

Alors que je dis cela, elle commence à regarder Yuu comme si elle… enfin, ils me cachaient quelque chose. Je pense que je vais avoir besoin d’explications.

[C’est moi qui lui donne un coup de main. Sa compétence de Guide ne sert à rien dans cette situation.]
Et donc c’est toi qui fais en sorte qu’elle perde du temps comme ça en marchant pour rien ? Amusant. Je devrais peut-être demander à Juliette de venir se prélasser agressivement à proximité de ton fan-club pour que tu arrêtes de la torturer ?

J’ignore Yuu qui cherche vaguement à se justifier malicieusement tout en finissant de préparer la commande de Blue. Mad’ me fait un signe et je passe derrière elle en demandant un coup de main à Kiki. Elle semble s’être remise de la mort de son père, mais elle n’aime pas spécialement ce « travail ». Elle avait le choix, mais elle a quand même fini par être d’accord quand elle a vu que les autres ont accepté sans trop de difficulté.
Même Korail semble l’avoir pris personnellement comme une façon pour lui de montrer à Madeleine qu’il n’est pas un fanatique stupide à la botte de Mania imbus de sa personne.

Je commence à préparer plusieurs cocktails en jonglant avec des bouteilles. Cela faisait longtemps, mais je suis bien meilleur maintenant. Avec la crise économique, c’était pratiquement obligatoire de savoir faire ce genre de choses pour trouver du travail dans mon pays. Bon, une seule erreur et c’était le renvoie à l’époque, mais avec mon boost d’agilité je peux rattraper n’importe quelle erreur, et même faire des mouvements qui m’étaient impossibles. C’est assez amusant à faire sans avoir la pression de se faire renvoyer.
De son côté, Kiki met en place plusieurs verres pour me donner un coup de main alors que je passe de bouteille en bouteille.

Ce ne sont que quelques jours à retrouver une vie normale, mais c’est un changement de rythme qui me fait du bien. La mort de Charade viendra suffisamment vite de toute façon. Pour l’instant, oublier l’odeur de la Fosse en noyant des inconnus dans l’alcool me convient parfaitement.


Pour donner vos impressions n’hésitez pas à mettre des commentaires !
Vos appréciations sont importantes pour montrer votre soutien.

Correction : Hastin



Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

 


Tu veux des chapitres en plus de la Tour des Mondes ?
Visite directement la page tipeee de l’oeuvre !
Pour un don de 10 , tu auras accès à 50 chapitres supplémentaires sur la série par rapport à la parution KissWood ainsi qu’à des dizaines de bonus !


Rendez vous sur ce lien : Tipeee

2 thoughts on “Tour des Mondes – Chapitre 329

Laisser un commentaire