KissWood

Yondome Wa Iyana Shi Zokusei Majutsushi – Chapitre 7







Merci aux sponsors du mois !

Guillaume V. (25 €)

Quentin S. (20 €)

Arthur L. (5 €)

_________________

Traduction : FarawayPain
Check: Zhexiel Kurokage

Une revanche temporaire terminée, maintenant, travaillons dur.

Le marchand Rudy se considère comme chanceux.
En tant que troisième fils de la noble famille du noble du Vicomte Maggio, il ne peut pas hériter de la maisonnée, mais il a été élevé sans souffrir de discrimination de la part de ses parents et de ses deux frères. Il a reçu la même éducation de qualité que le premier et deuxième frère et s’est préparé à devenir indépendant dès son plus jeune âge puisqu’il ne peut pas hériter de la maisonnée.

Et donc une fois devenu adulte, Rudy commença à amasser des expériences comme marchand. Il a même reçu un unique fond de support de la part de sa famille pour devenir indépendant et a expérimenté de nombreuses difficultés pour en arriver là où il est aujourd’hui.
C’était à présent sa troisième année en tant que marchand. Son business a été bénéfique jusqu’au point où il doit décider si ses réserves d’argent serviraient à acheter un chariot et à ensuite inviter des marchands à former une caravane ou à s’installer quelque part et ouvrir un magasin.

Cependant, Rudy s’est fait capturer il y a plusieurs jours et pensa que sa chance avait fini par tournée.
Il avait recruté des aventuriers de classe E comme escorte, mais ils sont morts tués par l’avantage numérique de la vingtaine de bandits. Il regretta de ne pas avoir recruté plus de gardes, mais c’était trop tard à présent.
Tout ses biens et son argent lui ont été pris et quand ce fut le tour de sa vie d’être prise, les mots qu’il cria furent « Ma famille payera une rançon pour moi ! ». La pire façon de supplier pour sa vie.

Cependant, mourir avec fierté n’est pas le travail d’un marchand. Il causerait du souci à sa famille, mais il doit faire tout ce qu’il peut pour survivre et reconstruire son business. Il pourrait repayer la somme que sa famille aura payée en gagnant plus d’argent avec son business.

Ce serait mieux si un groupe d’aventuriers ou de chevaliers apparaissaient vaillamment pour exterminer les bandits, le sauver et lui rendre ses biens et son argent.
Mais le monde n’est apparemment pas un endroit aussi utopiste.
Alors qu’il pense à cela, un son atteint les oreilles de Rudy qui vit une vie simple dans l’obscurité d’une prison humide.

« Est-ce que quelqu’un est descendu dans le sous-terrain ? »

Rudy, écoutant les bruits de pas léger de quelqu’un descendant l’échelle, se redresse de sa chaise grossière et légèrement malodorante pour regarder à travers les barreaux en bois, mais il fait complètement noir et il ne peut rien voir.
Si c’était un des bandits qui descendait, il devrait y avoir au moins une bougie ou des signes de magie. Il pensa que c’était juste son imagination, mais il entend les bruits de pas qui se rapproche.
Ces bruits de pas s’arrêtent devant sa prison. Cependant dans les ténèbres, il ne peut rien voir.

« Q-Qui est là ? »

En réponse à son cri aigu et sa question effrayée, une voix semble provenir du sol.
« Ah, je m’excuse. Je n’avais pas réalisé qu’il faisait si sombre [Feu démoniaque]. »

Whoosh. Une flamme bleue de la taille d’un poing éclaire la prison.

« ?! Un f-fantôme ?! »

Devant les yeux de Rudy se tient un petit enfant avec des cheveux blancs emmêlés, une peau blanche comme la cire et portant des haillons.
Rudy a assumé que le visage sans vie devait être celui d’un enfant mort-vivant qui a été tué par les bandits et qui vient hanter cet endroit. Il attrapa sa couverture avec force et se mit à trembler.

« … Non, je suis en vie. »

Quand Rudy s’était mis à crier, Vandalieu s’était demandé si « Est-ce que cette personne peut voir les esprits elle aussi ? ». Cependant, Vandalieu en réalisant que c’était lui qui avait fait peur à Rudy, relâcha ses épaules. Il pensait que Rudy ne devrait pas être effrayé par lui alors qu’il est venu pour l’aider, mais a purement oublié sa propre apparence. Il rassembla ses pensées à nouveau et continua.

« Je me suis occupé de tous les bandits qui t’ont capturé. Et comme tu peux le voir, je ne suis pas un aventurier, mais un Dhampir. »

Alors que Vandalieu parle avec un ton désintéressé, Rudy se calma graduellement. Mais il réalisa que sa position n’avait pas évolué en mieux et son visage resta pâle.

« Un Dhampir… Donc est-ce que cela signifie que tu vas me tuer ? »

Dhampirs. Dans le pays où Rudy est né et a grandi, ils étaient traités comme des monstres et sujet à extermination. Les prêtres d’Alda en particulier n’hésitent pas à les considérer comme des morts-vivants spéciaux.
Du coup, ce n’est pas juste que Vandalieu à un sentiment d’obligation et doit le sauver comme n’importe quel aventurier ou chevalier le ferait, mais plutôt que les probabilités d’être réduit au silence sont élevées maintenant qu’il a vu le visage du Dhampir.
Cependant, l’enfant Dhampir devant lui secoua la tête.

« Non. Si tu es capable de rester silencieux à mon propos, je n’ai aucune intention de te tuer. »
« V-vraiment ? »
« Oui. Tu as été capturé par les bandits, mais tu as réussi à t’échapper pendant une bataille avec un autre groupe de bandit. Répands cette histoire. Pas un mot sur moi à quiconque. »

Rudy n’est qu’à moitié convaincu. Bien que ce soit compréhensible, de son point de vue c’est comme s’il venait de rencontrer un démon vertueux.
Vandalieu lui-même actuellement savait qu’il serait mieux de faire taire définitivement le marchand. Mais il a une raison de ne pas tuer Rudy s’il le peut.

[Je voudrais faire en sorte d’avoir une activité la plus normale et bonne possible. Pour le futur.]

C’est sa raison.
Il n’y a rien de mal à tuer des bandits pour sa propre protection puisque personne ne considère que c’est un crime de les tuer tous jusqu’au dernier sur Lambda. Cependant, tuer une pitoyable victime comme Rudy dans le but de se protéger serait le geste d’un démon.
Même si personne ne le sait, ce genre de comportement aurait une influence terrible sur sa propre personnalité.

La famille de son oncle qui l’a maltraité sur Terre, les terroristes avec la bombe qui se sont fait exploser avec le Ferry, les chercheurs sur Origin qui ont fait des expériences sur de nombreux humains et lui-même — toutes ses personnes étaient simplement des démons désillusionnés dans les yeux de Vandalieu.

Il ne peut pas devenir un démon désillusionné comme eux.
Puisqu’il les déteste, il ressent l’envie de ne pas devenir comme eux. Mais plus important, Vandalieu souhaite avoir une vie heureuse dont il n’a jamais eu d’aperçu sur terre ou sur Origin. Il veut réaliser ce vœu.
Une vie prospère et confortable avec des relations agréables d’une famille et d’amis l’entourant. Est-ce qu’un démon désillusionné peut construire et maintenir un tel style de vie ?

Et bien que ça ne sera que dans une cinquantaine d’années, un jour Amemiya Hiroto et les autres avec leurs compétences hors normes se réincarneront ici. S’il se tourne vers le mal, c’est probable qu’ils voudront le purger au nom de la justice.
À cause de leurs compétences, Vandalieu a le sentiment que même s’il ne laisse aucun témoin, ils seraient capables d’exposer ses crimes passés en les déterrant. Il y a probablement des gens parmi eux capables de lire dans les pensées de quelqu’un ou de voir dans le passé qui exposerait ses crimes directement et ils seront très probablement compétents en magie.
Du coup, Vandalieu veut éviter de tuer des passants comme Rudy.

« Si ce n’est que ça, alors je comprends. Après tout, je ne suis pas un aventurier ou quoi que ce soit. »

Et fort heureusement, Rudy n’est pas un croyant fanatique d’Alda donc il accepte les conditions de Vandalieu et choisir de vivre.
L’autre décision que Rudy prise fut de ne pas prendre de haut Vandalieu à cause de son âge. Il a peur et reste prudent envers cet enfant dont la taille n’atteint même pas sa ceinture.
Cela dit, c’était une réponse naturelle pour Rudy.
Le ton mature de Vandalieu qui ne correspond pas à son apparence et l’aura menaçante qu’il répand… Il est clair que ce n’est pas juste un enfant.
Avec un « clank », le cadenas est retiré avec la clé que le chef des bandits avait en sa possession. Maintenant que Rudy est libre, il soupira de soulagement, mais —

« Ah, si tu parles de moi à qui que ce soit, j’enverrais des esprits démoniaques à tes trousses. Donc, ne change pas d’avis. »

Avec un visage pâle et les dents serrées, Rudy acquiesce en réponse à la menace que Vandalieu a faite juste au cas où.
Rudy grimpe à l’échelle de corde menant à la surface et trembla violemment en voyant les corps des bandits par terre ainsi que les morts-vivants couverts de sang et Oiseau d’os dont une pâle lueur bleutée le recouvre après avoir atteint le rang supérieur et émettant des sons de joie.
Après cela, il se jura de définitivement garder le secret, même si on lui offrait une montagne de pièces en platine.

*

Rudy se mit à boire de l’alcool appartenant aux bandits pour cacher sa peur alors qu’il récupère ses affaires que les bandits ont volé. De plus, on lui a dit « Je ne peux pas utiliser de chevaux vivants. » Donc on lui a donné les chevaux des bandits. Il les attacha aux chariots volés aux bandits et s’en alla.

Il se déplaça seul et sans escorte, mais Vandalieu a exterminé tous les bandits qui avaient fait de cette zone leur territoire, donc tant qu’il n’a pas la malchance de tomber sur un groupe de gobelin, il sera capable d’atteindre sa destination.

Contre toute attente, il a reçu des chevaux donc il n’aurait plus qu’à acheter une charrette, former une caravane de marchands et étendre son business, mais cela n’a aucune importance pour Rudy.
Vandalieu passa le temps restant avant l’aube à remplacer les morceaux abîmés d’os des morts-vivants avec des pièces de rechange. Les os d’animaux et d’humain qu’il a collectés jusque là. Il joua aussi avec Oiseau d’os, dont le rang a augmenté et qui a gagné la capacité de voler avec des ailes spirituelles et enterra les bandits. Et ensuite, il dormit profondément jusqu’à midi.

Il laissa Homme d’os et les autres s’occuper du départ de Rudy.
Peu importe à quel point Rudy est un étranger pour Vandalieu, c’était le minimum à faire d’après lui.
Ensuite, Vandalieu se réveilla et fit de son repas les restes appartenant aux bandits.
Au menu, il y a de la viande salée, du pain et du fromage. Il y a aussi des légumes séchés en guise de salade et de la soupe avec du poisson salé. Au dessert, il mangea des fruits qu’il a obtenus dans la forêt.

« Même des bandits mangent mieux que moi… »

Alors qu’il mange, Vandalieu le réalise et déprime un peu.
Après avoir attaqué des bandits et pris leur nourriture, sa situation diététique s’est significativement améliorée. Il n’a plus besoin de manger la viande coriace et malodorante des renards et ratons laveurs. Cependant quand il essaya de se servir d’ustensiles maudits et de morts-vivants pour cuisiner, le résultat ne fut pas très probant.
Les ustensiles maudits créés en utilisant des esprits les possédants sont des monstres qui bouge selon leur volonté, mais ils n’ont pas de force ou de dextérité. À cause de cela, ils ne sont pas faits pour cuisiner.
Dans ce cas, il est possible qu’Homme d’os le fasse, mais les esprits vivant en lui ne sont pas ceux d’humains, mais ceux de petits animaux comme des insectes et des souris donc il ne comprend pas le concept de cuisine. Quand il lui a ordonné de « couper les légumes », il a utilisé son épée sur les légumes de toutes ses forces, en brisant la planche à découper.
Le fait qu’il est apprit à utiliser une épée et un arc est déjà un développement plus que suffisant venant de lui.
Pour ce qui est de Vandalieu en lui-même —

« Non ! Cuisiner alors que tu n’as qu’un an, qu’est ce que tu vas faire si tu te brûles !? »
« Mais maman, je pense que directement mangé de la viande séchée et du pain brûlé n’est pas bon pour le système digestif d’un enfant âgé d’un an. Enfin même si j’ai plusieurs fois plus de force dans ma mâchoire qu’un enfant d’un an. »
«  Non c’est non ! Qu’est-ce que tu feras si tu te brûles ?! »
« … Je me servirais de [Parasite de feu] et d’eau pour le refroidir. »

Puisque l’élément Mort est l’inverse de l’élément Vie, il est mauvais avec des choses comme le soin. Il a bien une compétence qui peut soigner, mais elle est étrange « Soigne des blessures fatales et des maladies graves, mais aucune blessure qui ne met pas en danger la vie de quelqu’un ».
S’il se brûle tout le corps, il pourrait se soigner, mais s’il se brûle juste assez pour avoir une cicatrice sur la main, ce sera difficile à soigner pour Vandalieu vu ses capacités actuelles.

« Dans ce cas, c’est interdit ! »
« D’accord. »

C’est probablement parce que Darcia avait pensé « Je dois faire attention à ne pas le laisser se brûler tant qu’il n’est qu’un tout petit enfant. » quand elle était en vie. Cette notion s’est peut-être déréglée depuis sa mort.
Cependant, Vandalieu vient juste d’avoir un an et ses bras et jambes sont courts. Il y a définitivement le risque de se blesser de façon inattendue s’il essaye de se servir d’une marmite donc Darcia n’a pas tord d’agir ainsi.
Ainsi, Vandalieu se retrouve à faire chauffé de l’eau en se servant de braise qu’il crée en faisant se frictionné deux morceaux de bois et en demandant aux morts-vivants d’ajouter des bouts de pain et des morceaux de viande déchiqueter dedans et formant ce qu’il appelle son repas quotidien.
Le goût est… Bon, meilleur que les ratons laveurs et les boules de viande de renard.

« Ce n’est rien. Une fois grand, je gagnerais beaucoup et je recruterais un chef qui me fera des repas délicieux tous les jours. Err, et plus important, la récolte d’aujourd’hui est… »

Tout d’abord, il y a les armes des bandits. Tous les autres groupes de bandits qu’ils ont battus utilisaient des lances faites à la main en attachant des couteaux au bout de bâton en bois et leurs masses, arc et flèches sont de mauvaises qualités. Mais ce groupe n’était pas juste le plus gros pour rien. Chacun d’entre eux utilisait de bonnes armes.

Elles sont faites avec du fer ordinaire, mais ce ne sont pas celles de qualité inférieure qui sont faites en versant du métal fondu dans un moule, non. Elles ont été proprement forgées par un artisan. Même si certaines sont abîmées par le temps ou cassées par Homme d’os durant le combat, mais certains bandits ont été tués sans avoir le temps de réagir donc leurs armes sont en parfaite condition.

C’est la même chose pour les armures que les bandits portaient. Comparées à l’armure en cuir des autres groupes de bandits qui était réparée encore et encore, celles-ci sont en très bonnes conditions.
Ils ont sûrement attaqué le chariot d’un marchand d’armes auparavant.
Il y a aussi d’autres trésors dans les chariots. Ils ont rendu ce qui appartient à Rudy, mais il reste une quantité considérable sur un carrosse à trois chevaux.

Il y avait également 50 000 Amid en pièce et une petite quantité d’accessoires, bien qu’il soit difficile d’en connaître la valeur exacte. Il y a aussi une pile de tissus de haute qualité avec une jolie couleur et deux tonneaux de vin d’une bonne qualité. De plus, il y a du sucre qui est un ingrédient rare puisqu’il n’est pas produit dans le pays de Mirg.
Finalement, il reste les armes et la nourriture de réserve des bandits.
En incluant le carrosse, tout cela vaut plus de 200 000 Amid. Cela ferait 20 000 000 yens japonais si l’ont convertis et même si cela fait une grosse somme d’argent, ce n’est pas non plus suffisant pour dire que c’est une fortune. Cependant, récupérer autant d’argent dans cet endroit où la seule ville à proximité est Evbejia n’est pas rien.

Enfin dans ce cas, plutôt que de complimenter les bandits pour leurs compétences, il serait plus approprié de blâmer l’inefficacité des gardes.

« Cela dit, à part la nourriture rien ne m’est utile. »

Vandalieu n’aurait aucune opportunité de dépenser l’argent et essayer de faire des vêtements à partir du tissu a fini par donner les guenilles qu’il porte actuellement. Comme il est incapable d’utiliser pleinement le trésor que les bandits ont rassemblé, la situation n’a pas changé.
Cependant Homme d’os pourrait utilisé les armes et les armures. Le cuir des armures pourrait être pris pour faire de l’équipement défensif pour Singe d’os et Ours d’os.

Cependant, avec la quantité de trésors, le problème est de savoir comment le transporter. Il a donné les chevaux à Rudy et il ne reste qu’un carrosse. Même s’il voulait que ce soit ses morts-vivants qui le tirent, le carrosse nécessiterait d’être modifié.
Vandalieu a alors une idée.

« Maintenant, qui est-ce qui devrait s’en occuper ? »

Alors que Vandalieu murmure, il regarde les esprits autour de lui, il n’y a pas que les esprits des bandits qui sont morts. Étonnamment, l’esprit d’un homme d’âge moyen dont l’apparence de son vivant a été préservée s’avance.

« S’il vous plaît, permettez-moi à moi, Sam, de le faire ! De mon vivant, j’avais pour travail de m’occuper des chevaux et j’étais le cocher d’un noble. Mes compétences de contrôle d’un carrosse ne sont égalées par personne d’autre ! »

C’est une chance pour Vandalieu que l’esprit de Sam qui était apparemment cocher dans sa vie n’a pas encore fait la traverser. Le fait que son esprit est maintenu l’apparence de son vivant sans avoir besoin de mana pour cela veut dire qu’il a une forte volonté.
Dans un certain sens, l’esprit de Sam est sa meilleure trouvaille ici.

« Vandalieu-sama, vous nous avez vengé moi-même et mes filles ! Mes filles ont été traitées comme des jouets avant d’être tuées ! Pour prouver notre gratitude, mes filles et moi-même vous servirons pour le reste de nos vies ! »

Les deux esprits derrière Sam qui incline la tête sont sans doute les filles de Sam. Leurs corps noir et brûlé sont presque méconnaissables comme ceux appartenant à des femmes, donc Vandalieu ne peut pas en être certain.
Les bandits sont probablement allés trop loin en les utilisant comme jouet et elles sont devenues impossibles à vendre, ou alors les bandits n’avaient pas de connexion avec des marchands d’esclaves. Elles sont probablement mortes pour une de ces deux raisons.
En voyant que les esprits des bandits tremblent quand Vandalieu les regarde c’est probablement correct.

« Bien dans ce cas, tu as ma confiance, Sam. »

Décidant fermement qu’il utiliserait les esprits des bandits jusqu’à ce qu’il n’en reste plus un seul, il envoya l’esprit de Sam dans le carrosse.

« Lève-toi. »

Alors que Vandalieu donne un ordre, il verse du Mana dans le carrosse, il se met à craquer.

« … En avant. »

Et avec ses paroles, les roues du carrosse commencent à tourner, même sans les chevaux qui sont normalement essentiels à sa fonction. En voyant cela, Vandalieu acquiesce satisfait.

« Créé un Carrosse hanté avec Sam, succès. Grâce à ça, j’ai aussi gagné un moyen de transport. Bien, je le ferais rouler sur des gobelins pour qu’il gagne des niveaux sur la route de retour vers la forêt. »

Deux jours plus tard, la patrouille routière entra dans la base des bandits après avoir reçu des informations de Rudy, mais tout ce qu’ils virent fut les piles de terre retournée aux endroits où les bandits ont été enterrés et où les gobelins et les animaux ont creusé pour récupérer les corps avec avidité.
Les traces de roues faites par les roues d’un carrosse continuent en dehors, mais ils ont assumé que c’était ceux des bandits victorieux du conflit et n’enquêtèrent pas plus.

Le commandant en chef de la patrouille pencha sa tête quand il réalisa qu’il n’y avait pas de trace de pas accompagnant le carrosse, mais ce n’était pas suffisamment important pour le marquer dans le rapport.

*

Baronnet Bestero était de bonne humeur cette année.
Après la capture et l’exécution de la sorcière, que de bonnes choses lui sont arrivées. Oui, le grand prêtre et ses hommes ont occupé la forêt pendant deux mois et trois chasseurs ont disparu, mais ce ne sont que des choses triviales.

Bien que le corps du Dhampir n’est pas été retrouvé, sa mort est acceptée par Bestero qui a reçu une médaille du Roi de Mirg. Grâce à ça, l’insulte des autres seigneurs à proximité comme quoi il n’était « qu’un seigneur féodal de la campagne et n’ayant comme qualité que son vin » a été noyée.
Même si le vin de cette année et que les grappes et les ingrédients ont donné de bons résultats et que les bandits qui lui causait des maux de tête et qui menaçait l’ordre public ne sont plus un problème depuis le début du printemps.
Il est un peu insatisfait que ça n’ait pas été réglé par la patrouille routière, des chevaliers ou même par des aventuriers. Mais le problème de banditisme était sérieux, donc il est content que ce soit régler, même si cela s’est fait à cause des disputes entre les bandits.
Et le meilleur, il a été promu.

Bien que ça ne soit pas formellement décidé, il a reçu de source sûr qu’il serait bientôt convoqué dans la capitale impériale de l’empire Amid.
La position de Baron que son arrière-grand-père, la première génération que la famille de Baronnet Bestero a toujours voulu obtenir. Il sera le sien bientôt.

Sachant cela, même si le liquide dans son verre n’était pas du vin, mais du vinaigre, il le boirait sûrement avec joie. Voilà à quel point il est heureux.

*

Lors d’une nuit humide d’été, une ombre se déplace autour de l’extérieur des murs d’Evbejia.

« Entrez, entrez, entrez. »

Vandalieu suivit par d’innombrables esprits, il fit en sorte qu’ils possèdent le mur extérieur un par un.
Même si quelqu’un voyait Vandalieu maintenant, il n’aurait aucune idée de ce qu’il est en train de faire. À moins que la personne ait des aptitudes pour la magie de l’élément mort ou soit un nécromancien, il ne serait pas capable de voir les esprits qui ne se sont pas transformés en monstre ou mort-vivant.*
(* avec une forme physique probablement)

Les gardes pourraient tirer des flèches sur lui en le voyant, mais leur travail est d’empêcher les monstres et les criminels d’entrer dans la ville. Ce n’est pas leur travail de s’occuper des monstres et des criminels qui apparaissent près des murs la nuit. Leur attention est concentrée sur les portes et ce qui les entours à proximité.

Les chances qu’ils remarquent un enfant qui se déplace à une certaine distance des murs sans même tenir une source de lumière sont incroyablement basses.
Ce serait possible pour des aventuriers ou des chevaliers expérimentés avec la compétence Détection de mana de le remarquer. Cependant, bien que Vandalieu lui-même n’en soit pas conscient, son mana est difficile à ressentir pour les autres à cause de son aptitude pour la magie de l’élément mort.

Du coup, quelqu’un avec la compétence Détection de mana au niveau 1 ou 2 ne serait pas capable de sentir la magie, même s’il lance un sort devant ses yeux.

Même au niveau 3 ou plus de la compétence, ce serait impossible sans se concentrer très fort, mais puisqu’il n’y a pas de nid du diable avec des monstres forts autour d’Evbejia, les aventuriers de la ville sont tous de classe D au mieux, donc il n’y en a aucun avec une compétence de niveau 3 de Détection de mana.
Après avoir fait un arc de cercle autour du mur d’Evbejia, Vandalieu soupira lourdement.

« Et maintenant, j’ai fini… Cela m’a pris deux jours, mais les préparations sont terminées. Maintenant, je n’ai plus qu’à achever ma vengeance d’un mot. Mais laissons ça jusqu’à demain matin. »

*

Le jour suivant, le soleil matinal brilla sur Evbejia et sur ses habitants comme il l’a fait hier et sans qu’il n’ait conscience de quoi que ce soit.
Inconscient du fait qu’aujourd’hui est le jour où le nom d’Evbejia serait connu de tout l’empire Amid et plus seulement de Mirg.
Connu comme « La ville de l’incident mystérieux. »

« Effondre-toi. »

Un son provient du mur de cinq mètres de haut qui protège la ville de monstre comme les gobelins, de nombreux monstres sauvages et des bandits.
Alors que les gardes ont l’air perplexes, le mur extérieur s’effondre avec un bruit sourd.

« UOOOOON ! »

On dirait que le mur extérieur s’effondre, mais une par une de large créature à forme humaine commence à se former en émettant de grand crie diabolique et malveillant qui retentissent jusqu’au ciel.
Et ensuite, avec des bruits de pas rugissant, ils commencèrent à partir.

« Q-Quoi ?! Qu’est-ce qui se passe ?! »
« Commandant ! Le mur extérieur s’est transformé en Golems ! »
« Je le vois bien ! »

Alors que le commandant crie, la porte que les gardes surveillent devient une partie d’un autre golem et commença à marcher.

« Ne restez pas là, arrêtez les golems ! »
« Mais commandant, ils ne font que s’éloigner. Ce serait différent s’ils marchaient en direction de la ville, mais à ce rythme même si l’ont ne fait rien… »

Les subordonnées du commandant ne semblent pas très motivées pour obéir à ses ordres. Mais il fallait s’y attendre, qui se mettrait devant des golems faits d’un mur de pierre de cinq mètres de haut ?

Et comment est-ce que les gardes se battraient contre des golems de pierre avec leur lance de fer ? Du point de vue des gardes, ce n’est pas surprenant qu’ils remettent en question la santé mentale de leur commandant.

« Bande d’idiots ! C’est le mur extérieur de la ville ! Sans lui, comment est-ce que vous comptez défendre la ville à partir de maintenant !? »

Cependant, les gardes semblent pris au dépourvu quand le commandant indique ce gros problème.
Sans les murs extérieurs, les sangliers, loups et ours qui viennent la nuit entreront dans la ville, mangeront les cultures et le bétail et attaqueront les civils.
Les gobelins et les bandits seront capables d’entrer dans la ville comme ils l’entendent.

Bien qu’il y ait suffisamment de gardes pour surveiller les quelques portes de la ville, ils manquent définitivement d’effectif pour garder la ville entière.
Ils sont à présent au courant du problème, mais il n’y a rien qu’ils puissent faire pour ça.

« M-mais… »

Les gardes montrent leur inquiétude, mais peu importe la gravité de la situation, ils ne pourront pas augmenter leur effectif.
Ils ne peuvent rien faire d’autre que de regarder le dos des golems de pierre qui étaient à l’origine les murs de la ville s’en aller.

*

Les murs se sont soudainement transformés en golems et sont partis. Tout le monde dans Evbejia l’a remarqué, mais personne ne pouvait faire quoi que ce soit immédiatement à ce sujet.

Le Baronnet Bestero se figea de terreur, les chevaliers et les soldats sont paniqués, les employées de la guilde des aventuriers courent partout en se pressant et en criant qu’il faut envoyé des requêtes d’urgence et les villageois sont simplement perdus.
Cependant, ce n’est pas la fin.

« La terre, la terre se transforme en golem ! »
« C’est mon vignoble ! C’est la terre de mon vignoble de vin ! »
« Attendez, mon champ de blé ! Attendez ! »

La terre des champs ainsi que les plantations et les vignes qui y grandissaient se transforment en golem et suivent les pas des golems de pierre qui ont quitté la ville un peu plus tôt.
Les fermiers en voyant cela essaye désespérément de les pourchasser.
Même si les golems sont juste faits de terre, les fermiers sont courageux d’essayer de stopper des golems qui sont plus larges qu’eux-mêmes. Mais puisque ce ne sont que des fermiers, ils ne peuvent pas simplement les laisser partir.

Pas pour récupéré les plantations et les vignes dans le dos des golems, mais à cause de la terre elle même qui fait partit du corps des golems et qui est le plus important pour eux.
La terre est importante en agriculture. Ils ont répandu de l’engrais et ont travaillé la terre pour affiner la production pendant de nombreuses années, elle est essentielle pour eux.

S’ils la perdent, ils devront reproduire la même terre en partant de rien. Sur Terre et sur Origin, quelqu’un peut mettre la main sur du fertilisant immédiatement, mais sur Lambda cela prend du temps.
Pour des fermiers propriétaires de vignobles, c’est encore plus sérieux puisqu’ils devront faire grandir des vignes en repartant à zéro.
Et pas seulement les champs, mais —

« Uwah ! La maison du Seigneur féodal ! La maison s’effondre depuis le deuxième étage et se transforme en golem ?! »
« La guilde des aventuriers aussi ! Mes amis sont dedans ! »

La maison du Seigneur féodal et la guilde des aventuriers sont devenues des golems et commencent à marcher vers l’extérieur de la ville.
Les mouvements des golems sont lents, mais leurs corps sont immenses et leurs foulées sont longues. Les habitants de la ville, les chevaliers et aventuriers qui veulent stopper les golems sont à présent en train de chasser des débris de leurs bâtiments.

*

Vandalieu regarde tout ça en ayant un sentiment de satisfaction.
Les murs extérieurs, les champs, la guilde des aventuriers et la maison du Seigneur féodal. Faire en sorte de laisser différents esprits les posséder et attendre son signal a été difficile. Les murs extérieurs lui ont demandé deux jours et les champs et la guilde d’aventuriers ont chacun pris un jour.
Mais en ce qui concerne le lancer, il n’a eu besoin que de dire un mot. Comme des dominos qu’il a mis du temps à arranger avant qu’ils ne finissent par tomber. C’est une vengeance très satisfaisante.

« Regarde Maman. Les gens qui ont ri de toi sont tous en train de pleurer avec des visages pathétiques à présent. »

Avec le mur extérieur et des bâtiments se transformant en golems, Evjbejia est maintenant dans une situation dont elle ne peut plus récupérer. Même s’ils battent les golems et récupèrent les débris des bâtiments, ils auront besoin de les réparer.
La plupart des débris ne sont plus utilisables ; la seule chose qui pourrait être récupérée et retournée à la normale serait la terre provenant des champs.

Evjebia aura besoin de reconstruire les grands et épais murs. Sans que ça ne soit fait, la ville ne pourra pas fonctionner, pas dans le monde de Lambda ou de dangereux monstres vivent.
Bien sûr, les gardes devront se préparer pendant le temps des réparations. Recruté plus de gardes, demander plus de requêtes aux aventuriers, commander du matériel de tailleur de pierre et faire des arrangements pour des travailleurs nécessitera une grande quantité de temps et plus important encore, de l’argent.

Tellement que la reconstruction de la maison du Baronnet Bestero devra attendre, peu importe la quantité utilisée en pot-de-vin.
Bien sûr, il devra supplier le gouvernement de Mirg et ensuite sa position de Baron disparaîtra.

De plus, Vandalieu a même étendu sa vengeance à la cave contenant le vin.
Il a appliqué le sort « Décomposition » aux tonneaux de vin de la cave ce qui le fit se gâter. Et ensuite, il utilisa « Stérilisation » pour tuer toutes les particules de levure le préservant.
Personne ne l’a remarqué pour l’instant, mais l’industrie entière d’Evbejia a été détruite. Cela prendrait des dizaines d’années pour la reconstruire.

« Mhmm, merci pour tout ce que tu as fait pour moi, Vandalieu. C’était difficile, n’est-ce pas ? Pour faire ce genre de douce vengeance. »

L’esprit de Darcia regarde tendrement son fils qui possède une vaste quantité de mana. Il y en aurait beaucoup qui demanderait ce qu’il y a de doux dans cette vengeance. Mais en considérant la magie de Vandalieu et sa quantité de mana, cela peut être doux comme le dit Darcia.
S’il avait dit aux golems des murs extérieurs d’aller dans la ville plutôt que d’en partir, il aurait causé de grands dégâts à la ville et beaucoup de gens seraient morts. En incluant les golems faits avec la maison du seigneur féodal et de la guilde des aventuriers, des dégâts catastrophiques auraient pu être causés.
Surtout avec le départ du grand prêtre Gordan et des cinq lames colorées dirigées par Heinz.

Il aurait pu utiliser « Poison mortel » pour contaminer le puits d’eau ou simplement en utilisant « Maladie » pour lancer une épidémie.
S’il le voulait, il aurait pu tuer tous les habitants d’Evbejia.
Darcia trouva que c’était gentil de sa part de faire ça et il a attendu jusqu’au matin pour causer l’effondrement des murs.

« Je leur ai juste rendu ce qu’ils m’ont fait. »

Vandalieu ne confirma ou ne dénia pas les paroles de Darcia. Mais il n’avait pas prévu de montrer de la compassion pour les habitants d’Evjbejia. Chacun d’entre eux est un criminel qui a regardé l’exécution de Darcia en riant comme si c’était une sorte de spectacle.
C’est pour cela qu’il a fait la même chose à chacun d’eux.

« À partir de maintenant et pendant des dizaines d’années pour te récupérer, Maman. Je vais te faire un nouveau corps qui conviendra à ton esprit. J’ai fait en sorte que ces gens doivent travailler pendant des dizaines d’années pour récupérer leur vie d’origine, c’est tout. »

Il n’y aurait pas une seule victime causée par cet événement. Il avait même pensé à un ordre dans lequel déplacer les golems avec les murs en premiers puis les bâtiments pour qu’il ne s’effondre pas sur le chemin.
Il n’a détruit que des choses qui peuvent être réparées.

« Tu as raison, tu leur as donné une chance. Vandalieu est un bon enfant après tout. »

Si quelqu’un le regarde d’une autre façon, il a infligé des dégâts qui mettraient des dizaines d’années à se réparer, mais… Darcia qui est charmée par la compétence Charme de l’élément mort n’a pas l’intention de l’indiquer.
Alors que Darcia lui caresse la tête de sa main même s’il ne peut pas la sentir, ses yeux se ferment un peu.

« Bien, allons-y. Oiseau d’os, je compte sur toi. »
« Geeeeh~ »

En laissant un cri qui ressemble à un homme qui se fait étrangler, retentir, Oiseau d’os qui est devenu un Oiseau fantôme, étend ses ailes.
En plaçant le fragment d’os de Darcia près de son torse, il attrapa les deux pattes d’Oiseau d’os.

Les ailes d’os couvertes d’un plumage bleu et blanc brillant commencent à battre et Vandalieu s’envola dans les airs pour retourner au carrosse maudit ou Homme d’os et les autres l’attendent.

*

Nom : Vandalieu
Race : Dhampir (Elfe Noir)
Âge : 1 an
Titre : Aucun
Job : Aucun
Niveau : 100
Historique de Travail :

Attributs :
Vitalité : 34
Mana : 100 001 247
Force : 32
Agilité : 7
Endurance : 33
Intelligence : 45

Compétences passives :
Force surhumaine : Niveau 1
Régénération rapide : Niveau 2
Élément Magique Mort : Niveau 3
Résistance aux effets de Statut : Niveau 3
Résistance Magique : Niveau 1
Vision dans le noir
Corruption mentale : Niveau 10
Charme de l’Élément Mort : Niveau 2
Révocation du chant

Compétences actives :
Vampirisme : Niveau 3
Limites dépassées : Niveau 2
Transmutation de Golem : Niveau 3
Malédictions :
Expérience gagnée dans une précédente vie n’est pas conservée.
Ne peux apprendre de travail existant.
Ne peux gagner de point d’expérience indépendamment.

*

Nom : Oiseau d’os
Rang : 3
Race : Oiseau fantôme
Niveau : 17
Compétences passives :
Vision dans le noir
Plumes spirituelles : Niveau 1
Force surhumaine : Niveau 1
Compétences actives :
Pas silencieux  : Niveau 1
Vol rapide : Niveau 1


Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant

Pour soutenir mon travail, clic en dessous :

Tipeee







7 thoughts on “Yondome Wa Iyana Shi Zokusei Majutsushi – Chapitre 7

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :