KissWood

The Novel’s Extra-Chapitre 69

Chapitre 69. Pause (1)

La prochaine tâche au programme est le déploiement.

Un déploiement fait référence aux Héros interceptant les monstres envahissant un territoire civil.

De telles occurrences sont cependant rares à Séoul, alors nous prenons un portal vers la branche de Gangwondo d’Essence du Détroit où il y a plusieurs déploiements par jour.

« Ici Park Sangho. Je viens d’arriver à Chuncheon*. S’il y a un accident à proximité, faites le moi savoir en premier. Ah, j’ai des cadets avec moi alors tout au-dessus du rang intermédiaire grade 4 sera difficile. »

*capitale de la province de Gangwondo

Il annonce notre arrivée à la branche avant de se tourner vers nous. Il nous dit avec un grand sourire :

« Allons manger en attendant l’ordre de déploiement. Je connais un bon restaurant pas loin. »

Il nous conduit à un restaurant coréen traditionnel de luxe.

« Quatre personnes s’il vous plait. »

Un employé nous emmène à l’intérieur. Alors qu’on attend l’arrivée de notre repas, Park Sangho me regarde et demande :

« Hajin-ssi, quelle est ta taille. »

« Moi ? Je fais 1m74. »

Chae Nayun intervient :

« Alors pas très différent de moi. »

« Quoi ? Je suis beaucoup plus grand que toi. Tu fais 1m66. »

D’après mes paramètres, elle fait exactement 166.3 cm. La raison pour laquelle j’ai inutilement attaché une unité décimale est que je mesure 174.3 cm. La plupart des personnages principaux ont un 0.3 ajouté à leur taille.

« …Quoi. »

Je l’ai dit sans réfléchir mais Chae Nayun affiche une drôle d’expression. Elle plisse les yeux et demande :

« Comment tu connais ma taille ? »

Je me fige en entendant ça. Il n’y a vraiment pas de raisons valables d’avoir mémorisé sa taille, à moins d’être un stalker. J’ai lâché ça sans réfléchir parce qu’elle a piqué ma fierté.

« Les, les profils des cadets sont publics.

« Ouais mais quand même… »

Drrrk-

La porte s’ouvre et interrompt heureusement cette conversation gênante.

Le serveur commence à poser les plats. Des côtes braisées à la coréenne, du poisson grillé, un œuf vapeur, des sashimis de calamar… Ma mâchoire tombe à la vue de cette table de roi. En revanche, tous les autres semblent habitués à une telle vue car ils ont tous un air indifférent.

« Maintenant, mangeons. »

À ses mots, je prends les baguettes.

Je me concentre sur la saveur de chaque plat tandis que les trois autres mangent tranquillement en discutant :

« Avez-vous une petite amie, Héros Sangho-nim ? »

« Non. Quel est ton type idéal, Nayun-ssi ? »

« J’aime… les grands garçons, alors il devra faire au moins 1m85. »

Ses mots me frappent particulièrement fort.  Je ne pense que ce soit une mauvaise chose ou quoi que ce soit puisque ce n’est vraiment pas différent de quand les mecs parlent de belles filles.

Mais il y a un autre problème…

« Ouais, mon type idéal est quelqu’un de grand. »

Elle continue de me fixer en disant-ça.

« Il devrait avoir au moins 15 cm de plus que moi. Mm… ouais, 15 cm. 20cm serait de trop. »

Qu’est-ce qu’elle veut que j’y fasse ?

Elle éloigne furtivement son regard quand je fronce les sourcils.

Quoi qu’il en soit, et alors qu’on continue notre repas… Une voix se fait entendre de la montre de Park Sangho.

-Ordre de déploiement pour le Héros de rang haut-intermédiaire, Park Sangho. Les coordonnées sont…

« Allons-y. »

Il se lève au milieu de son repas. Yoo Yeonha, Chae Nayun et moi le suivons rapidement.

Après avoir couru hors du restaurant sans même payer, Park Sangho piétine le sol et fonce. Nous le chassons similairement.

Cependant, je suis le seul à la traine. Je cours aussi vite que possible mais me retrouve rapidement à la traine.

« Bon sang, est-ce que c’est un wuxia ? Ils sont inhumains… »

Ils sont pratiquement en train de voler. Je réalise à quel point mes stats sont basses.

Je pense en courant.

Il est impossible de rattraper leurs prouesses physiques, qu’ils ont construites en 10 ans de durs labeurs, en à peine six mois.

« Huu… huu… »

Je continue de courir sans m’arrêter pour me reposer. Heureusement, mes Yeux des Milles Lieues gardent un œil sur eux alors je n’ai pas à m’inquiéter de me perdre.

Un combat se déclenche après environ trois minutes. Cinq golems de calcaires bondissent au milieu de la route. Ces golems sont des monstres de rang au moins bas-intermédiaire de grade 5, ce qui veut dire qu’ils sont une grande menace pour les civils.

Ils essaient de briser les bâtiments avec leurs gros bras. Cependant, un fouet s’élance, les immobilisant.

C’est Yoo Yeonha.

Les regards des golems lui tombent dessus. Enragés, ils essaient de trancher son fouet, sans résultat.

Pendant ce temps, Park Sangho charge avec sa lance, visant le cœur d’un golem.

« Huk… huaa… »

…Je suis encore en train de courir vers la zone de combat.

Après avoir couru à toute vitesse pendant plus de 10 minutes, je suis finalement suffisamment proche pour les voir à l’œil nu. Un nouveau golem s’approche de Chae Nayun.

Le golem est petit, d’environ 2.2 mètres de haut, lui donnant une apparence plus ou moins humaine.

Elle dépose son arc et tire son épée. Elle semble penser pouvoir s’en occuper avec son épée parce que c’est un petit golem.

Cependant, les golems de calcaires ont une habilité spéciale qui les rend différents des autres golems – auto-compression.

Au plus petit ils sont, au plus forts et solides ils sont.

Koong- !

Son épée frappe le poing du golem, de la poudre de calcaire s’éparpillant dans les airs.

Chae Nayun se bat normalement. Après avoir dévié le poing sur le côté, elle vise son point faible, la cheville.

Cependant, le golem réagit intelligemment à son attaque en lui donnant un coup de pied, une attaque peu commune pour un golem.

« Uk ! »

Elle est couverte d’un renfort qi mais c’est une attaque de golem. Elle tombe, en se tenant l’estomac.

Le golem ne lui laisse pas le temps de se reposer et fonce vers elle en un flash avant de projeter son poing vers sa tête. Chae Nayun se fige, frappée par sa peur des combats rapprochés et surprise par son manque d’expérience.

Alors que le poing est sur le point d’entrer en contact avec elle… quelque chose l’attrape par la taille.

Il m’a fallu un moment pour réaliser qu’il s’agit… d’Aether.

Aether s’enroule autour de sa taille et la tire vers moi. Il a dû lire mon esprit qui s’écriait ‘Je dois l’aider-‘.

« … »

Mais avant que je ne puisse comprendre pleinement ce qui s’est passé, je découvre Chae Nayun dans mes bras. Je la fixe silencieusement.

Pour être complètement honnête, j’ai une absence.

Aether… a fait ce qu’il fallait. Si elle s’était faite frappée, elle serait critiquement blessée. C’est juste que… Aether a fait les choses maladroitement.

-Gulp.

Chae Nayun déglutit difficilement.

Sentant que dois dire quelque chose, je dis :

« …Si c’est pour être paralysée dans les moments cruciaux, ne t’approche pas de l’ennemi en premier lieu. »

Pour être honnête, je ne suis pas en position de dire quoi que ce soit. Après tout, j’ai choisi un pistolet parce que les combats rapprochés m’effrayent.

« Combat juste de loin, ton épée peut devenir plus longue qu’une lance. »

Son Don est la ‘Mer de Magie’.

Ce Don rend ses réserves innées de mana plusieurs dizaines de fois plus grandes qu’un Héros moyen. Bien sûr, même si ses réserves sont grandes, il faut un long moment pour les remplir complètement. Même ainsi, il y a une limite à ce qu’elle peut utiliser en une seule fois.

Cependant, quand une épée est utilisée comme vecteur de magie, cette limite disparait.

Bien que ça n’ait pas l’air impressionnant à cause de son manque d’expérience, c’est la vraie raison pour laquelle Chae Nayun doit devenir une épéiste.

« …Lâ, lâche-moi. »

Elle me repousse. Elle brandit son épée une fois de plus en remettant ses cheveux derrière la tête.

« Je me suis juste faite prendre par surprise cette fois-ci. Regarde bien. »

Dit-elle, confiante.

…À ce moment, je sens un regard se poser sur moi. Venant de… quelque part au-dessus.

Je lève la tête.

J’aperçois une fille en train de m’observer au sommet d’un bâtiment voisin.

« … »

Nos regards se croisent. J’ai l’impression de la reconnaitre. Elle est exactement comme je l’ai imaginée.

« Huaaaap- ! »

Chae Nayun charge avec un étrange cri. Surpris, je tourne le regard. Le temps que je regarde de nouveau en haut et la fille est partie.

Je me sens un peu désolé pour la fille qui vient de disparaître.

Elle est l’antagoniste qui était supposée être la propriétaire d’origine d’Aether, ‘Tomer’.

« Hey ! Aide-moi ! »

Je peux entendre le cri de Chae Nayun.

« Qu’est-ce que… ! »

Chae Nayun est parvenue à trancher un bras et une jambe du golem mais s’est faite attrapée par son autre main. Elle pendouille comme une piñata.

« À- à l’aide ! Ah, uwaaat ! »

Elle crie au secours mais avant que quiconque ne puisse réagir, le golem la balance comme un jouet qui ne l’intéresse plus.

**

« Kuuuu~ Je suis si fatiguée. »

Ailleurs, dans la salle d’analyse d’Essence du Détroit, Yi Jin-Ah s’étire après avoir lutté pendant deux heures avec son ordinateur.

Un collègue s’approche ensuite et lui dit :

« Dur, n’est-ce pas ? Tu devrais vraiment laisser les employés de bureau s’en occuper. »

Yi Jin-Ah travaille actuellement sur l’analyse de la densité de mana d’un donjon en se basant sur sa formation et les monstres qui y résident. Elle doit trouver les endroits où la densité peut soudainement changer ainsi que les possibles positions des pièges.

C’est un travail fatiguant nécessitant le travail d’une semaine entière même avec toute une équipe d’employés.

« Je dois juste estimer une dernière variable. En plus, je suis plus intelligente qu’eux. »

Les Héros sont supérieurs aux gens ordinaires sur tous les aspects. Yi Jin-Ah croit que c’est parce que les Héros ont hérité de gènes supérieurs. Elle est aussi placée en haute estime pour ce qui est des analyses.

« Tu as dit que c’est un donjon de grande échelle, c’est ça ? »

« Ouaip. »

« Et tu fais ça toute seule ? Tu es vraiment quelque chose… »

Le collègue acquiesce et se retourne. Il repère ensuite un bout de papier posé sur son bureau.

« Hey, qu’est-ce que c’est ? »

Yi Jin-Ah y jette un œil.

« Je ne sais pas. »

« Ce n’est pas à toi ? Ah, tu ne fais normalement pas les calculs avec un stylo. »

« …De quoi tu parles ? »

Comme son collègue scanne le papier avec des yeux pleins de curiosité, Yi Jin-Ah le lui arrache rapidement des mains. Plusieurs calculs et explications des procédures sont écrits sur un papier standard.

« Oh, il l’a écrit. »

« Qui ? »

« Un gamin qui est apparemment premier au classement théorique. Ha, on dirait qu’il est parvenu à écrire quelque chose. »

« Tu devrais y jeter un œil, ça a l’air très bon. »

« Oh pitié. »

Elle renifle en commençant à lire de près le papier.

Ce n’est pas par curiosité mais purement par sens de supériorité. Dans son esprit, il y a d’innombrables cadets qui pensent être spéciaux en n’ayant que des connaissances médiocres.

Cependant, son visage se raidit alors qu’elle continue sa lecture.

Les calculs sont propres et concis et chaque déduction est sans défaut et persuasive. Mais ce qui attire le plus son attention c’est sa méthode créative d’approcher le problème.

« …Bon sang. »

Elle ne peut que dire ces deux mots en atteignant la fin.

C’est parce que la conclusion finale et l’étape critique pour l’atteindre manquent. C’est un sentiment déplaisant, un peu comme être interrompu au milieu de l’apogée d’une chanson.

« Où est le reste. »

Yi Jin-Ah retourne le papier, même en sachant qu’il n’y a rien.

« Laisse-moi voir aussi. »

Son collège essaie de prendre le papier.

« Touche pas. »

Tak.

Yi Jin-Ah repousse sa main avant de placer prudemment le papier dans sa poche.

« Hey, tu as dit que ce n’était pas à toi, je l’ai trouvé alors c’est à moi. »

« Pitié, je lui ai demandé de le faire pour moi. »

**

« Ah, je suis si épuisé. »

Je retourne au dortoir vers 21h.

Evandel dort sur le canapé, apparemment fatiguée d’avoir regardé la télé. Je la soulève et la pose sur mon lit. Je ressors après lui avoir mis la couverture.

« …Hmm. »

J’ai pensé prendre une douche et aller me coucher tôt mais je me rappelle une chose importante.

Je me dirige vers la cuisine et sors de son tiroir la poudre du semis papillon.

Elle luit encore d’une brillante lumière bleue.

Il y en a bien plus que je ne l’espérais, il semble y en avoir assez pour trois utilisations…

« Je pourrais vraiment en utiliser moi-même. »

J’essaie de la diviser en trois tas.

Comme supposé, chaque tas est suffisamment grand pour remplir son rôle.

Alors, pour battre le fer tant qu’il est chaud, je devrais juste l’utiliser maintenant.

Je sais déjà quoi en faire.

C’est du gâchis de l’utiliser sur moi-même. Mon ordinateur peut voir mon statut et je n’ai aucun potentiel caché.

Ce que j’ai en tête est un objet, Aether.

Je condense Aether pour former une balle un peu plus petite qu’un ballon de foot et le place sur la table.

J’attrape ensuite un des tas de poudre.

Tout ce que j’ai à faire est de la verser sur Aether.

Avec anticipation, je lâche la poudre.

La lumière bleue tombe sur la balle comme de la neige, s’y mélangeant. Bientôt, la poussière commence à briller dans le noyau transparent d’Aether.

Il ne me reste plus qu’à attendre que la lumière se répande pleinement.

Ding-

Ma montre sonne à ce moment.

[Hey, merci pour aujourd’hui. Au fait…]

L’envoyeuse est Chae Nayun. Je regarde le message, attendant qu’elle termine sa phrase.

Dix minutes s’écoulent. Elle n’a encore rien dit. Fatigué d’attendre, je lui envoie un message en premier.

[Quoi.]

Elle répond instantanément.

[Quoi.]

Je réponds aussi instantanément.

[Quoi.]

Elle redit la même chose.

[Quoi.]

« …Ehew »

[Va juste te coucher.]

[ㅋㅋㅋNon toi ㅋㅋㅋ]

La conversation se termine comme ça.

En voyant cette chaine de messages, je me sens soudainement un peu ému.

Je suis arrivé aussi loin après avoir commencé en tant qu’extra sans connexion à l’histoire principale. Si je devais me décrire maintenant, je serais sans aucun doute un des personnages de soutien sans rôle défini, un personnage qui peut changer à tout moment…

-Ding

Alors que je me sens un peu sentimental, je reçois un autre message :

[Vendredi prochain, il y aura une réunion des actionnaires de Maitre du Cheval de Trait.]

« …On dirait qu’ils vont annoncer leur prochaine action. »

Avec cette guilde conquérant le Nid du Diable Royal de Suwon, il ne faudra pas longtemps avant que je nage dans l’argent.

-Ding

Je reçois un autre message d’un numéro inconnu.

« Qu’est-ce qui se passe aujourd’hui ? Je suis soudainement inondé de messages. »

Cette fois-ci, je fronce les sourcils en voyant le message. Il vient d’une certaine rude individue.

[Um, cadet Hajin-nim ? C’est Yi Jin-Ah, tu m’as vue aujourd’hui. On peut parler ? »

Le feriez-vous à ma place ?

C’est-ce que j’ai envie de répondre mais elle m’appelle immédiatement. Je ne décroche pas et reçois immédiatement un autre message.

[Ah, c’est vrai, tu viens à la guilde demain de toute façon. Nous parlerons à ce moment-là.]

Non, un jour suffit pour voir comment opère une guilde. J’ai des choses à faire comme surveiller Evandel et me préparer pour le prochain arc de l’histoire.

Je sors la carte de visite de Park Sangho, qu’il m’a donnée plus tôt dans la journée, et lui envoie un message :

[Héros Sangho-nim, je vais quitter le programme d’expérience des guildes.]

[Huh ? Pourquoi ?]

Il répond immédiatement.

Je suis sur le point de lui dire que c’est pour une raison personnelle mais j’ai une idée qui me fait changer d’avis. Je peux être mesquin quand je le veux. [Quelqu’un m’a dit de partir, me disant qu’un cadet qui n’est qu’au rang 934 n’a rien à faire là. Je me suis dit que je devrais laisser cette opportunité à un autre cadet si je ne viens que pour être réprimandé durant mon séjour… désolé.]

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant

5 thoughts on “The Novel’s Extra-Chapitre 69

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :