KissWood

The Novel’s Extra-Chapitre 74


Chapitre 74. Cristal Blanc (3)

Les 22 membres d’élites de la Société se mettent rapidement au travail. Ils commencent par bloquer les allées de sortie de la scène avant de décimer la sécurité. De plus, ils ne font pas la distinction entre les gardes et les civils ordinaires. Tous ceux qui se mettent en travers de leur route sont abattus. Résultat, le paisible hall se transforme en paysage infernal avec le cadre de l’équipe 1, Neide, en tête.

C’est un djinn recherché de grade 1 sur la liste violette de l’Association.

« Héros ! Par ici ! Ici ! »

Zelen attire les héros vers lui, désespéré. Neide commence par lui bloquer la bouche et laisse ses sbires s’occuper des héros venus pour aider. Il s’empare ensuite du cube et du cristal qu’il contient à l’aide de mouvements fluides et agiles.

Un homme s’avance vers lui :

« Où croyez-vous aller ? Permettez-moi de me présenter. Je suis un héros de haut rang, Jin Xiangchen. »

L’homme se présente avec un pauvre coréen. Neide le regarde silencieusement. Il n’a pas l’intention de perdre son temps à combattre un héros de haut-rang.

Avec un rictus, le corps de Neide se divise. Huit clones apparaissent en un flash.

« Quelle pénible habilité. »

Jin Xiangchen se prépare à combattre les huit corps en même temps, mais Neide n’a pas l’intention d’attaquer.

Les huit clones s’enfuient, dans huit directions différentes.

« E-Espèce d’enfoiré. »

Xiangchen réfléchit.

Quelle direction choisir ?

Après avoir réfléchis pendant un moment, il décide de suivre celui qui court vers l’est.

Pendant ce temps, Boss observe la scène depuis l’obscurité. Quand Neide se duplique et s’enfuit, elle commence à marcher non pas vers l’est mais vers le nord.

« Hmm. »

…Un court souffle sort des brumes d’ombres.

Un homme qui observait la situation se relève lentement. Traversant les ténèbres, il attrape le poignet d’un djinn sur le point d’abattre un homme.

« Kuak ! »

L’homme l’attrape par la nuque en lui tordant le poignet et en lui faisant lâcher son arme.

1 seconde, 2 secondes, 3 secondes…

Le djinn meurt, saignant par tous les orifices.

Jetant le corps sur le côté, Kim Junwoo s’empare de l’épée que le djinn a laissé tomber avant de commencer à abattre tous les djinns qu’il croise, taillant son chemin jusqu’au groupe de Chae Nayun.

« Oppa ! »

Chae Nayun et ses amis accourent vers lui. Sans un mot, Kim Junwoo lance une épée de djinn à Kim Suho. Il l’attrape en observant Kim Junwoo.

Kim Junwoo sourit :

« On se bat ? »

**

Tout comme dans l’histoire d’origine, Neide se sépare en huit corps différents pour s’enfuir.

Depuis le toit, je peux voir quel Neide transporte le cristal.

Un héros le chasse vers l’est, mais ce Neide-là n’a pas le cristal.

Jain, déguisée en djinn, l’accompagne au sud. Cependant ce Neide ne l’a pas non plus.

Et au nord, celui que poursuit Boss devrait avoir le cristal, selon l’histoire d’origine.

J’examine de près ce côté.

-Stop !

Douze djinns se dressent devant elle.

Elle libère immédiatement sa magie, une petite balle noire de magie d’apparence ordinaire. Cependant, cette balle absorbe sans effort les douze djinns. Ils se font ensuite tordre et distordre au point de ne plus être reconnaissable.

La sphère de vide.

Cette habilité destructrice n’est qu’une petite portion de son Don.

Après s’être débarrassée avec aisance de la barricade, Boss se remet à pourchasser Neide. Maintenant, elle va facilement prendre le cristal des mains de Neide.

J’observe Neide, qui est occupé à s’enfuir.

« …Quoi ? »

Ma tête tremble à ce moment.

Celui-là n’a pas le cristal non-plus. Le Neide au nord n’a pas le cristal.

« Comment… »

J’allume immédiatement mon ordinateur. Cependant, il n’y a pas d’alertes. Si ce n’est pas un changement de paramètres, qu’est-ce qui a changé la situation ?

J’ai des sueurs froides. Ma tête s’est engourdie et mon cœur commence à battre sauvagement.

J’observe précipitamment les alentours du hall mais je ne parviens pas à trouver le cristal avec autant de personnes en train de courir aux alentours.

« … »

 Une idée me vient soudainement à l’esprit.

Même si je ne l’ai jamais essayé, il n’y a pas de temps à perdre.

Je concentre le pouvoir du Stigma sur ma rétine.

Non, pour être exact, je le concentre sur mon Don ‘Maître Tireur d’Elite – Yeux des Milles Lieues’.

La magie du Stigma s’active et s’applique selon ma volonté. Dans ce cas, il doit être possible de renforcer mes Yeux des Milles Lieues pendant un moment…

Mon champ de vision se transforme en un instant.

Comme les satellites observant la terre d’en haut, une grande surface entre dans mon champ de vision.

Les civils qui s’enfuient précipitamment du hall, les héros qui se battent contre des djinns, les étranges monstres monodimensionnels invoqués par les djinns pour provoquer le chaos et… le cristal blanc que je dois trouver.

En tant qu’essence de magie, le cristal est facile à repérer. Il se trouve dans une sedan qui bouge à grande vitesse. À l’intérieur ne se trouve qu’une seule personne.

Thwak-

Cependant, et avec un bruit de rupture des vaisseaux sanguins, ma vision se rétrécit une fois de plus.

« … ! »

J’attrape mes yeux et me mets à genoux. Je suis frappé par une douleur si intense que je ne peux même pas crier. Je n’ai cependant pas le temps de me tordre de douleur.

Je sors le Desert Eagle. Je veux sniper la sedan mais il semble que mes yeux soient surchargés car je ne peux pas viser proprement.

Sans autre choix, je saute du toit en m’aidant avec mon parkour.

En arrivant au sol, je cherche un véhicule à conduire. Ma chance semble m’avoir encore aidé car une moto est garée pas loin.

C’est une moto noire qui a l’air de couter chère au premier coup d’œil.

J’ai de l’expérience avec les motos puisque je faisais souvent des livraisons comme travail à mi-temps avant d’aller à l’armée.

« Tout le monde, restez calme pendant l’évacuation. »

À ce moment, j’entends une voix familière. C’est Chae Nayun. Désarmée, elle brandit sa magie condensée sous la forme d’un bâton. Me sentant plutôt inconfortable, je lui crie :

« Hey ! »

« Uh, quoi, Kim Hajin !? Où es-tu… »

Je sors l’épée de magie que j’ai entreposée dans mon Stigma et la lui lance.

« Fais attention à toi. »

Je cours ensuite vers la moto.

Je n’ai pas besoin de clé. Comme toutes les clés dans ce monde sont digitales, je dois juste hacker l’ordinateur avec mon laptop.

Assis sur le siège, je murmure d’une voix basse.

« Scan. »

Le résultat est de… 40%.

Un jackpot. Le nombre 40 est gravé sur le corps de la moto noire.

Le Système de Consolidation Aléatoire fonctionne aussi sur les véhicules.

« Hey, où tu vas !? »

Demande précipitamment Chae Nayun. Je démarre le moteur sans prendre le temps de lui répondre.

Vroooaaang- ! Le moteur rugit.

« Whoa ! »

La moto démarre au quart de tour. Sa pure vitesse fait d’elle un véhicule que je n’oserais pas conduire.

Je me dirige vers le sud-est. Fendant l’air, la moto fonce comme un trait de lumière.

Trois minutes suffisent pour atteindre mon objectif.

À la fin de la charge supersonique, je commence à voir l’arrière de la sedan.

Ce que j’ai l’intention de faire ne peut être décrite que comme osée.

J’enveloppe Aether autour de la moto et appuie encore plus fort sur l’accélérateur.

La vitesse monte sans s’arrêter. Un vent perçant me frappe et la pression de l’air m’empêche de respirer.

Malgré cela, je ne lâche pas l’accélérateur.

…La moto frappe l’arrière de la voiture.

KWANG– ! 

Les deux véhicules rentrent en collision.

Normalement, la moto aurait été pulvérisée. Les choses sont cependant différentes cette fois-ci.

La force de l’impact soulève l’arrière de la sedan. Renversée comme une canette, elle tourbillonne dans les airs avant de foncer dans un arbre.

« …Haa. »

J’arrête la moto et relâche un soupir que j’avais retenu pendant tout ce temps.

**

« … »

Chae Nayun observe, stupéfaite, ce qui vient de se produire. Ses yeux et ses oreilles sont concentrés sur un seul point. La moto qui vient de démarrer n’est déjà plus qu’un petit point à l’horizon.

Pour être tout à fait honnête, elle vient de voir une scène de ses rêves.

Une moto roulant à la vitesse de l’éclair, et la conduite maitrisée d’une manière cool…

« Kyaaak ! »

Cependant, un cri désespéré la ramène à la réalité.

« Quoi ? »

Elle observe l’épée de magie qu’elle a reçue dans sa stupeur.

‘Où a-t-il obtenu une chose aussi chère ? Il a dit qu’il a gagné deux milliards de wons alors est-ce qu’il l’a acheté avec ? Pour me la donner ? Non, ça ne se peut pas…’

Quoi qu’il en soit, elle est indubitablement utile. Avec un sourire, elle infuse sa magie dans l’épée.

Wiing-

Une lame de magie claire et affûtée s’élève.

« …Huup. »

Elle continue d’y infuser sa magie. La lame continue de grandir jusqu’à atteindre les 4 mètres de long. La lame brûle clairement sans une seule tâche, montrant au monde la puissance de son vrai Don.

« Quelqu’un, à l’aide ! »

Un cri atteint ses oreilles à ce moment.

Elle crie, son épée en main :

« J’arrive ! »

**

Je m’approche de la voiture renversée. La magie s’écoulant du Stigma se rassemble dans ma main pour former le Desert Eagle.

Drkk-

La porte du conducteur de la sedan s’ouvre et un djinn en sort en rampant. Il tient une mallette en main.

« Bâtard dément… »

Jure-t-il en me fusillant du regard.

« Tu es mort. »

D’où vient sa confiance ? Alors que j’y réfléchis, Je vois un objet briller au loin. C’est un transporteur aérien avec une fonction de camouflage. Le visage du djinn s’illumine. Cependant, je sors mon ordinateur extrêmement nonchalamment.

« P-Par ici ! Mes frères ! par ici ! »

Le djinn tire même une fusée de détresse pour signaler sa position.

Je ne l’arrête pas. Non, je n’en ai pas besoin. J’utilise le pc pour me connecter à un [serveur périphérique].

‘Porteur A0936-B’.

J’ai besoin de 100 SP pour y accéder. C’est un peu regrettable mais ça en vaut quand même le coût.

Tak.

Je ferme le pc.

Le porteur commence soudainement à faire marche arrière.

« A-Ah, o-où allez-vous !? Par ici j’ai dit !! HEY ! OU VOUS ALLEZ PUTAIN ?! Je veux dire, ou allez-vous, messieurs ? Les gars ?? »

Alors que le djinn commence à cracher du sang et à perdre la raison…

Un terrible vent se fait sentir et quelque chose de massif tombe au sol.

KOONG !

Des ondes de choc secouent la zone suite à son atterrissage. Un roc accompagne l’onde de choc, lui éclatant la tête.

Je regarde ce qui vient d’atterrir.

« … »

Un géant de plus de 2.2 mètres. Cet homme, qui émet une présence écrasante juste en se tenant debout est un homme pouvant être considéré comme étant le plus fort en combat rapproché – Cheok Jungyeong.

Cependant, une fille est coincée dans sa main, comme un petit animal.

« L-Lâchez-moi ! Lâchez-moi ! »

Rachel lutte autant que possible mais Cheok Jungyeong ne flanche même pas.

« Lâchez-moi ! C’est le territoire anglais et je suis la princesse anglaise… »

Alors que je la regarde, il dit avec un sourire :

« Oh, cette fille ? Elle avait l’air de te suivre alors je l’ai ramenée. »

Le regard de Rachel croise le mien. Elle serre les dents. La laissant seule pendant un moment, je ramasse la valise, maintenant sans propriétaire.

Cheok Jungyeong dit ensuite doucement :

« Dépose-là. »

Je rétorque brièvement :

« Vous d’abord. »

« … »

Il ne répond pas. Il me regarde juste avec des yeux de poisson mort.

Sans autre choix, je pointe mon arme vers la valise. Son expression change immédiatement.

« Eh ? Hey, hey, tu sais qu’est-ce que ça vaut ? »

Sans lui répondre, Je fais passer le Desert Eagle de sa forme de pistolet à celle de fusil à pompe.

« Bien, tu veux me tester ? Voyons qui est plus rapide. Moi qui arrache la tête de cette fille ou toi qui perce un trou dans cette valise. »

Je place mon doigt sur la détente.

L’intimidante confrontation continue pendant un moment mais bientôt Cheok Jungyeong soupire comme pour abandonner.

« …Très bien, petit bâtard. »

Il me lance Rachel.

« Kyaa ! »

Elle tombe à mes pieds. Je me demande pourquoi elle est-ici mais ce n’est pas le bon moment pour demander. La voix lourde de Cheok Jungyeong frappe mes oreilles :

« Maintenant, pose-ça. »

« … »

En premier lieu, je ne peux pas m’occuper du cristal. Le plan idéal est de le donner à Rachel pour en faire la possession de la cour royale mais c’est impossible maintenant qu’il est là.

« Très bien. »

Je lance la valise sans hésiter et il la ramasse. Dans ses mains, elle ressemble plus à une bourse.

C’est alors…

Wiiing-

Qu’une mouche atterrit sur mon nez, me distrayant pendant une seconde.

Mais l’instant d’après…

Un vent féroce fonce vers moi.

Tous les poils de mon corps se redressent. Je suis incapable de penser. En regardant devant moi, j’aperçois un poing de la taille de ma tête. Par-delà le poing, je vois le sourire satisfait de Cheok Jungyeong.

En un clin d’œil, il a foncé vers moi et a tendu le poing.

3 cm.

Seulement 3cm plus loin et ma tête aurait été écrasée.

« …On dirait que tu n’es pas si pourri. »

Ma réponse ‘calme’ semble l’avoir satisfait car il se retourne à ces mots.

Ses pas lourds résonnent.

Mon corps ne bouge pas avant qu’il ne disparaisse complètement. Ma tête est complètement vide, sans aucune pensée pour la traverser.

Mon corps et ma conscience sont figés.

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant

1 thought on “The Novel’s Extra-Chapitre 74

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :