KissWood

The Novel’s Extra-Chapitre 75

Chapitre 75. Courte Pause (1)

Une grande forêt a été construite sur la périphérie de Clancy Islet. Elle sert à protéger l’île des dommages extérieurs liés à des accidents, alors tous les arbres ont des troncs larges et solides.

Je m’adosse à l’un de ces arbres.

« Auu… »

Mon cœur, qui s’était momentanément arrêté, tremble grandement et se remet à battre.

Je me rappelle ce qui vient de se passer en tenant ma poitrine battante… avant de m’arrêter. Je me reconcentre sur le présent. Pour le bien de ma santé mentale, il vaut mieux oublier ce qui vient de se produire.

Je jette un œil à la sombre forêt. La Sedan renversée que conduisait le djinn est coincée dans un fossé et ma moto est étendue un peu plus loin.

Elle va bien. Elle a une consolidation de 40% en plus d’être renforcée par Aether et il n’y a donc aucune chance qu’elle soit détruite

Je marche lentement et la soulève. Pour une quelconque raison, je veux la reprendre avec moi.

Y-aurait-il un moyen ?

Alors que je suis occupé avec des pensées légèrement illégales, je sens subitement un regard se poser sur moi.

« … »

Rachel me fixe, assise comme une sirène. À cause de l’énorme choc que m’a donné Cheok Jungyeong, j’ai oublié son existence pendant un moment.

« …Tu vas bien ? »

Elle ne semble pas blessée au premier coup d’œil, mais je lui demande quand même. Elle acquiesce silencieusement. Je peux voir l’avant de ses dents, elle a un air ahuri et sa bouche à moitié ouverte.

Je ne peux m’empêcher de rire.

« Pourquoi m’as-tu suivi ? »

« … »

Elle ferme sa bouche et me regarde pendant un moment. Je n’évite pas son regard.

Un clair de lune exceptionnellement brillant tapit la forêt sombre de l’île flottante. Rachel brille d’une lumière argentée sous cette lumière.

Elle me regarde dans les yeux pendant un long moment avant de sortir quelque chose de sa poche.

C’est une balle. Plus précisément, c’est une balle sans la douille.

Qu’est-ce que c’est que ça ? J’incline ma tête.

« Hajin-ssi. »

Elle m’appelle soudainement par mon nom. J’ai cru un moment que c’était mon imagination.

Cependant, je ne me suis pas trompé. Elle a certainement prononcé mon nom.

« …Ah, oui. »

Je réponds précipitamment.

« Elle t’appartient, n’est-ce pas ? »

« … »

J’observe la balle. Je n’ai pas la capacité de discerner les balles en me basant sur leur forme mais ça ressemble effectivement à une balle du Desert Eagle ?

« Oui, je pense. »

Je tends la main pour prendre la balle, mais Rachel la replace dans sa poche, prétendant ne rien avoir remarqué.

« Um, où as-tu… »

« Je l’ai trouvée durant l’examen final. »

« …Huh ? »

Je comprends finalement ce qui se passe.

Elle a dû la trouver lorsque je l’ai aidée en snipant les djinns de Lancaster.

« J’ai pensé qu’une chose similaire pourrait de nouveau se produire, alors je t’ai suivi. »

Elle se gratte la joue en tirant l’épée pendant à sa taille.

Je sais de quelle arme il s’agit. Ce n’est pas juste une rapière d’entraînement fournie par Cube.

Galatyn.

C’est une épée légendaire considérée comme ayant été utilisée par l’un des douze chevaliers de la table ronde. Mais peu importe la qualité de cette arme, Rachel n’avait aucune chance contre un adversaire aussi puissant que Cheok Jungyeong.

« …Aha. »

« Au fait, Hajin-ssi… »

Sa voix devient subitement ferme.  Elle me fixe du regard et me demande :

« À ce moment-là, pourquoi m’as-tu aidée ? »

Je ne sais pas quoi lui répondre alors je me contente de la regarder.

Elle n’a pas fini :

« Pendant l’examen de milieu d’année, et l’examen final. En y repensant maintenant, Hajin-ssi était là, uup ! »

Un vent froid souffle et ses longs cheveux lui rentrent dans la bouche. Je me retiens de rire de justesse.

Elle se rattache les cheveux avant de s’éclaircir la gorge :

« Kuhum. Je peux comprendre que ce qui s’est passé en milieu d’année n’est qu’une coïncidence mais pour l’examen final… Peu importe comment j’y réfléchis, la seule explication qui me vient à l’esprit est que tu m’observais. »

Je me gratte l’arrière de la nuque.

Rachel est un personnage central exposé à des dangers extrêmes. Si elle est blessée ou tuée, la progression de l’histoire en serait grandement distordue. C’est pour ça que je l’observais. Puisque je suis le seul à pouvoir intervenir.

Ce n’est cependant pas une chose que je peux lui expliquer.

Ainsi, ma réponse est simple. Suffisamment simple pour être acceptable et convaincante.

« Je suis ton fan. »

« … ? »

Ses yeux s’écarquillent, et elle penche la tête.

« Je suis ton fan. Je suis même un membre de ton fan café. »

Le fan café de Rachel existe réellement. Celui d’Angleterre a environ 500.000 membres et même le coréen en a environ 10.000. J’ai vérifié quand je n’avais rien de mieux à faire.

…Mais c’est peut-être une excuse trop absurde car sa bouche se ferme.

Whiish- Le vent souffle, secouant les feuilles d’arbres autour de nous.

Le silence gênant continue pendant environ cinq minutes, ensuite…

« Est-ce que ça veut dire… que tu m’aimes bien ? »

« …Hein ? »

**

Cheok Jungyeong est retourné avec le cristal à la suite d’hôtel où tout le monde l’attend.

« Uhahaha, c’est moi, je suis de retour. »

Il éclate de rire en voyant les quatre membres de la Troupe Caméléon le regarder.

« Haha, c’est presque comme si j’étais le personnage principal. »

Il repousse ses cheveux, comme s’il était embarrassé, avant de déposer la valise.

Jain s’en empare immédiatement.

« Ça a intérêt à être le vrai. »

Elle ravale sa salive et l’ouvre légèrement. Une brillante lumière blanche luit à travers l’ouverture, lui faisant savoir qu’il s’agit de l’authentique cristal.

« …Ça l’est. »

Un sourire émerge sur son visage. Satisfaite, elle referme la valise.

« Bien joué. »

« Haha, c’était du gâteau. »

« …Attends, pourquoi es-tu aussi content ? Ne me dis pas que tu l’as tué ? »

Les yeux de Boss brillent subitement d’une lueur froide.

« Non, je ne l’ai pas tué. Ah, j’en avais l’intention au début. »

Il sourit largement.

Au départ, il voulait lui exploser la tête.

Si ses yeux avaient tremblé ne serait-ce qu’un peu ou s’il avait essayé d’esquiver ou montré n’importe quel signe de peur, Cheok Jungyeong n’aurait probablement pas arrêter son poing.

Cependant, il n’a pas détourné le regard de son attaque. Sans être surpris, il a observé les mouvements de Cheok Jungyeong, montrant le courage d’un guerrier.

Cheok Jungyeong a apprécié sa virilité.

« Es-tu certain qu’il n’était pas paralysé de terreur ? As-tu vérifié son pantalon ? »

« …Jain, si tu le sous-estime tu pourrais le regretter un jour. »

« …Tsk. »

Jain fronce les sourcils. Cheok Jungyeong secoue sa grande tête de gauche à droite en murmurant ‘Je plaisante, je plaisante’.

« Je l’aurais su si c’était le cas. J’ai fait exprès d’attaquer un peu lentement. Aussi, il me faisait face directement mais il n’a même pas cligné d’un œil. »

En guise de démonstration, il envoie son poing vers Jain. Elle est surprise même par ce minuscule mouvement.

« Tu vois, les forts et les gens qui vont devenir forts ont un autre état d’esprit. »

Dit-il en se tapant fièrement sur le torse.

« Courage, audace, intrépidité… Tout cela est impossible sans avoir un cœur fort. Fermer les yeux lorsque les épées s’entrechoquent revient à se faire trancher la gorge- »

« Moins de bruit. »

Droon l’interrompt au milieu de son discours passionné, lui faisant froncer les sourcils.

« …Tsk. Gamin, n’interrompt pas un adulte qui parle. »

Cependant, il ne peut rien faire à Droon.

Bien qu’il aime se battre et tuer, il y a une règle absolue qu’il ne brise jamais.

« Essaye-ça dans trois ans et tu verras ce qui va arriver. »

Ne jamais toucher les jeunes enfants.

C’est sa règle.

**

L’agitation dans le Clancy Hall a rapidement été réprimée.

Bien que les cadres de la Société n’aient pas été capturés, il n’y a pas trop de victimes grâce à la mobilisation totale des héros anglais.

« Ehew. »

Des bâtiments brisés et des routes abimées.

Alors que les héros et les ambulanciers font des vas et viens, Yoo Yeonha est assise par terre, observant ses cheveux noircis.

Elle soupire. Combien de temps et d’efforts faudra-t-il pour restaurer ses cheveux au salon de beauté ?

‘…Bon sang.’

Elle continue de soupirer et, bientôt, Chae Nayun s’avance vers elle.

« Hey, tu as vu ça ? »

Demande-t-elle sans explications. Ça agace Yoo Yeonha pendant un instant mais elle ravale sa plainte.

« Vu quoi ? »

Yoo Yeonha a vu beaucoup de choses. Tout d’abord, la puissance sans égale de Kim Junwoo. Il a déchiré d’innombrables djinns à mains nues, le rendant digne d’être un chasseur de la Vaste Etendue.

Ensuite Kim Suho.

Son talent s’est aussi particulièrement démarqué. Il n’y a rien que le métal de son épée ne puisse trancher. Sa dernière danse de l’épée, qui a coupée une pluie de boules de feu lui reste encore en tête.

« Kim Hajin. Il est parti en moto. »

« …Ah. »

Yoo Yeonha aussi a vu cette scène tape-à-l’œil. Comme le dit Chae Nayun, Kim Hajin est parti quelque part en moto. Il était si rapide que Yoo Yeonha s’est demandée deux fois si les motos peuvent aller aussi vite.

« Ouais, je l’ai vu mais où est-il parti ? »

« Je ne sais pas, mais où crois-tu qu’il ait eu cette moto ? Je veux m’en acheter une aussi. »

Les yeux de Chae Nayun scintillent alors qu’elle fait claquer ses lèvres.

Kim Hajin n’a pas eu de hauts-faits particulier aujourd’hui. Cependant, Yoo Yeonha a une suspicion. La conduite de Kim Hajin. Il semble trop expérimenté pour un simple cadet.

À ce moment, Kim Suho s’avance hâtivement vers elles.

« …Qu’est-ce qui ne va pas ? »

« La princesse a apparemment disparue. Est-ce que vous avez vu Rachel ? »

« Huh ? »

Chae Nayun et Yoo Yeonha observent les environs. Bien que l’accident soit sous contrôle, les héros commencent à s’agiter une fois de plus. Le mot ‘princesse’ ne disparaît pas de leurs conversations urgentes.

Yoo Yeonha a subitement un frisson dans le dos.

Elle murmure, sous le choc :

« …Leur but était la princesse ? »

« Quoi ? Vraiment ? »

« Ouais, ça fait sens. Rachel est le plus précieux trésor d’Angleterre. S’ils l’ont kidnappée… »

C’est alors qu’une moto noire arrive vers eux, faisant des bruits de machinerie brisée. Tout le monde, à part Yoo Yeonha qui est concentrée sur ses déductions, se tournent dans sa direction.

Sur le siège de la moto se trouve Rachel, qui porte un casque et tremble en conduisant.

« S’ils l’ont kidnappée pour la prendre en otage, L’Angleterre n’hésiterait pas à donner les droits sur Clancy Islet. Leur but devait être le pays entier, pas juste la Roton Corporation. Ces bâtards malfaisants… »

« Hey, arrête de murmurer toute seule et regarde là-bas. »

Chae Nayun tape son épaule.

« Quoi, je suis occupée main… tenant… Eh ? »

Yoo Yeonha se sent soudainement vidée. Cette fois-ci, Chae Nayun murmure sérieusement :

« C’est la moto de Kim Hajin. »

« … ! »

Le visage de Yoo Yeonha devient sérieux une fois de plus. Sa tête tournant férocement, elle continue son travail de détective.

Pendant que tout le monde était occupé par l’attaque sur le Clancy Hall, Kim Hajin est parti rapidement en moto.

Cependant, c’est Rachel qui, maintenant, conduit cette même moto. Est-ce que ça veut dire que Kim Hajin a vaincu tout ces djinns par lui-même et sauvé Rachel ?

Impossible, même-lui ne peut pas être si téméraire…

**

Rachel et moi nous séparons sous une atmosphère gênante.

– Est-ce que ça veut dire… que tu m’aimes bien ? 

Je l’ai nié mais je ne pense pas qu’elle m’ait cru. Elle a dit qu’elle comprenait mais j’ai l’impression qu’il y a un malentendu.

Quoi qu’il en soit, je rentre seul dans ma chambre d’hôtel.

Bien entendu, si j’étais revenu avec Rachel, j’aurais pu obtenir beaucoup de SP en tant que ‘cadet qui a sauvé la princesse’.

Cependant, recevoir plus d’attention que nécessaire est dangereux.

Actuellement, Clancy Islet est remplie de djinn de la Société Malveillante. Ils ont échoué leur mission et personne ne sait où retombera leur furie.

La Troupe Caméléon n’aura pas de problème car c’est un groupe avec la puissance et la fortune nécessaire pour se défendre de la Société, mais si elle décide de retourner sa colère contre moi… Mon futur serait sombre.

« …Quoi qu’il en soit, cet endroit est impressionnant. »

Ma suite d’hôtel dépasse tout ce que j’ai pu imaginer. Sans mentionner qu’elle est gratuite. Après avoir gagné 2 milliards au casino, le manager m’a dit de me reposer et a améliorer ma chambre gratuitement.

Je m’assieds sur le confortable divan et fait un appel vidéo avec ma montre.

L’appel passe et le visage d’une mignonne petite fille apparaît à l’écran.

-Hajin !

« Hey, est-ce que tu vas bien ? »

Evandel apprend vite. Elle a rapidement appris à utiliser l’électronique de base et, comme je lui ais dit de ne pas m’appeler papa, elle a même commencé à m’appeler par mon nom.

-Un, regarde !

Elle me montre un chat qu’elle a fait.

Un chat fantôme.

Il est petit et mignon.

« Wow, beau travail. Il est vraiment mignon. J’ai envie de le caresser. »

-Heehee, vrai, vrai ? »

J’ai appris sur internet qu’il est important de complimenter un enfant pour l’élever.

-Au fait, Hajin, quand est-ce que tu rentres ? 

« Demain matin. Je serais là aussi vite que possible. Attend juste un petit peu plus longtemps. »

Pour être honnête, j’ai envie de rentrer immédiatement. Mais comme l’île entière est en train d’être fouillée, je ne pourrais pas partir même si je le voulais.

« Je vais ramener quelque chose de délicieux. Qu’est-ce que tu veux manger ? »

-Du poulet fris !

« Très bien, compris. »

Wiing-

Je reçois un message sur ma montre.

Il vient de Chae Nayun.

[Hey, est-ce que tu es occupé ? Tout le monde va aller manger.]

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant

4 thoughts on “The Novel’s Extra-Chapitre 75

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :