Notice: Undefined offset: 0 in /home/kisswoodwa/www/wp-content/themes/modern/includes/frontend/class-assets.php on line 132
Tate no Yuusha no Nariagari – Chapitre 97.1 - KissWood

Tate no Yuusha no Nariagari – Chapitre 97.1

Chapitre 97.1 : Le style Hengen Muso

Le lendemain matin.

« Héros du bouclier, la reine aimerait vous rencontrer. »

Je dormais encore dans la chambre du château quand quelqu’un a frappé à la porte, et a délivré le message.

« Erm… »

J’ai marché ensommeillé jusqu’à la porte, je l’ai ouverte et j’ai remercié le soldat qui se tenait là.

« Bonjour. »

« Bonjour. Que veut la reine si tôt le matin ? »

Raphtalia était déjà réveillée, et elle avait enfilé des vêtements qui lui permettraient de se déplacer facilement pendant les exercices d’entraînement. Rishia était tombée du lit, et dormait encore sur le sol où elle avait chuté.Je suppose que c’était un avantage de dormir dans le kigurumi. C’était un peu comme un pyjama après tout. Keel était allongé sur Rishia et ronflait bruyamment. Je suppose qu’il était aussi tombé du lit.

« Qu’est-ce que tu fais, Raphtalia ?

« J’ai accepté de rencontrer Eclair pour les exercices matinaux. » 

« Tu l’as fait ? Et Rishia ? »

« Rishia aussi. Rishia ! Réveille-toi, s’il te plaît ! Toi aussi, Keel. » 

« Fehhh… »

« Euh, Raphtalia, j’ai encore sommeil ! » 

Raphtalia s’est approchée et a secoué l’épaule de Rishia jusqu’à ce qu’elle se réveille soudainement.

Quelque chose dans la façon dont elle était effondrée là avait l’air louche. 

« Mieux vaut commencer à se préparer. Nos exercices du matin vont bientôt commencer. » 

« Fehh… Bonjour ! »

« Bonjour. Ecoute, je dois aller rencontrer la reine maintenant. Je te retrouverai plus tard, alors vas-y et commence sans moi. »

J’avais peur qu’il y ait un problème à l’horizon. Rishia pourrait finir par rencontrer Itsuki sur le terrain d’entraînement. Ça serait une vraie plaie si ça ne se passait pas bien. 

« Raphtalia, occupe-toi de Rishia pour moi, d’accord ? »

J’ai fait un signe de la main pour l’appeler, puis j’ai chuchoté à son oreille.

« Si Itsuki se montre, fais de ton mieux pour garder Rishia séparée de lui. Je ne veux pas que les choses deviennent incontrôlables. »

« Compris. Allons-y alors, d’accord ? » 

« Ok. »

Je les ai laissés à leurs préparatifs et je suis allé voir la reine.

« De quoi avez-vous besoin si tôt le matin ? »

Je suis arrivé dans la salle du trône. La reine m’avait attendue. 

« Je vous remercie d’être venu. Vous vous souvenez qu’hier, j’ai dit que j’allais chercher d’autres conseillers de combat pour aider aux exercices d’entraînement. » 

Avait-elle passé la nuit à travailler dessus ?

Elle avait l’air de ne pas s’être reposée. 

« Ouais… » 

« J’ai envoyé une correspondance à un certain nombre de personnes, et l’une d’entre elles a décidé de participer. »

« Ah oui ? Qui ? »

« Ce guerrier est d’un âge avancé, ayant combattu dans une guerre pour Melromarc il y a longtemps. Je crois que si vous vous entraînez avec ce combattant, vous y trouverez une grande contribution à vos efforts. »

Qui aurait cru qu’il y avait encore des combattants aussi puissants ? Je n’avais jamais entendu parler de quelqu’un comme ça. J’ai naturellement imaginé qu’elle parlait d’une sorte d’ascète vivant dans les montagnes. Cette personne allait-elle descendre des montagnes pour m’enseigner des arts martiaux secrets ? J’avais déjà entendu des histoires de ce genre. Il est vrai que je ne voulais pas dépendre uniquement de mes niveaux, et ignorer les compétences fondamentales de combat.

« Le style de combat qui vous sera enseigné est connu sous le nom de Style Hengen Muso. »

Quel genre de nom c’était ? Ça ressemblait à une sorte de vieux manga d’action. J’ai dû froncer les sourcils en signe de confusion, car la reine a rapidement donné une explication.

« Il existe une célèbre légende sur ce style de combat. On dit qu’il a été un jour capable de résoudre un problème qui, théoriquement, ne pouvait être résolu que par un véritable héros. »

« Ah oui ? »

« Selon la légende, ce style commande une puissance proportionnelle à celle des héros des sept étoiles. Cette personne est le tout dernier praticien. » 

« Et qu’est-ce que cette personne a fait pendant tout ce temps ? Se relaxer ? » 

« Je ne sais pas. Il y a beaucoup de mystères autour de ce style. »

Je suppose que ce monde a sa part d’arts martiaux ésotériques. C’était vraiment comme un vieux manga d’action.

« Et vous êtes sûre de ça ? »

« Oui. Je l’ai vu en action une fois quand j’étais très jeune. » 

Je n’étais pas sûr de pouvoir croire à tout ça. Tout cela ressemblait à des ouï-dire pour moi. Il faudrait que je voie une démonstration de ces compétences de mes propres yeux pour le croire.

« En fait, il semble que le guerrier s’était entraîné sur l’une des îles périphériques de Cal Mira, et incapable de retourner sur l’île principale à temps pour nous offrir son aide lors de la dernière vague, il a donc demandé quand la prochaine vague arriverait. J’ai informé le guerrier de nos efforts actuels. »

« Ok ? »

« Si cette personne avait été là pour aider, la bataille aurait pu se dérouler différemment. »

Elle parlait vraiment de ce gars. Pourrait-il vraiment être aussi bon ? J’ai regardé autour de la salle du trône.

« Où sont les autres héros ? »

« Monsieur Amaki est parti chasser les monstres, monsieur Kawasumi dort encore, et monsieur Kitamura est parti prendre son bain du matin. »

Ils ne prenaient manifestement pas ça au sérieux. 

« Monsieur Amaki a dit qu’il serait de retour avant midi. » 

« Suis-je le seul que vous avez appelé ? ! »

« Je suis terriblement désolée. J’ai envoyé chercher les autres mais je n’ai reçu aucune réponse. »

 Le simple fait de penser à eux me donnait mal à la tête. Si je devais être tiré du lit si tôt, faites au moins en sorte que ça en vaille la peine ! Je suppose que Raphtalia et les autres se sont levés aussi. Il aurait fallu que je me réveille de toute façon.

« Alors quand est-ce que ce guerrier va se montrer ? »

« Le guerrier était sur un bateau qui est arrivé au port la nuit dernière. Je pense que le combattant arrivera au château juste après midi. »

Cela signifierait qu’il était soit sur le navire où j’étais, soit sur le navire avec les autres héros.

Pouvait-il vraiment y avoir quelqu’un d’aussi impressionnant dans la foule ? Je devrais attendre et voir s’il était tout ce que la reine a dit qu’il était. Je réfléchissais à tout ça quand la porte de la salle du trône s’est ouverte en grinçant. Un soldat est entré en courant avec un rapport.

« Le conseiller en combat est arrivé ! » 

« Eh bien, c’était rapide. »

« Oui, Monsieur ! Il semble que le conseiller en combat ait voyagé dans la nuit pour arriver ici ! »

Le soldat a salué et s’est incliné. 

« Où est ce conseiller en combat ? » 

« En fait. … »

Remarquant que la reine et moi avions détourné la tête en signe de confusion, le soldat a expliqué où le conseiller en matière de combat était parti.

« Eh bien, eh bien ! Cette fille est unique sur un million ! » 

« Fehhhhhh ! »

Je suis allé voir le nouveau conseiller en combat, il attendait sur le terrain d’entraînement. Mais pourquoi y avait-il une vieille dame qui frottait les cheveux de Rishia ? J’ai reconnu son visage. Lorsque je voyageais et que je vendais mes produits, je lui avais donné des médicaments. Elle avait été très malade dans un village qui était au milieu d’une épidémie mortelle. Peu de temps après, une vague est arrivée, nous avons rencontré Glass pour la première fois pendant cette vague, et elle s’est battue avec nous sur la place de la ville. Elle avait réussi à se défendre contre la vague de monstres.

Je l’appelais vieille dame, je le pensais affectueusement. La vieille dame portait un uniforme d’arts martiaux d’apparence chinoise. Est-ce que ça voulait dire qu’elle était la pratiquante du style Hengen Muso ? La nouvelle conseillère en combat ? Elle s’adressa à moi sur un ton amical. 

« Saint ! Ça fait un bail ! »

« Je vais juste demander tout de suite. Etes-vous le nouveau conseiller en combat ? » 

« Oui, je le suis. »

J’ai probablement eu l’air impoli en l’interrogeant comme ça. Je l’avais déjà compris, mais je suppose qu’une partie de moi ne l’avait pas vraiment accepté.

« Après que vous ayez sauvé ma vie, j’ai consacré cette vie à aider ce monde. »

« Bien, oui, je peux le dire. Que faites-vous à Rishia ? »

« Ne savez-vous pas ? Dans cette fille sommeille un pouvoir très extraordinaire. Je crois qu’elle a le potentiel pour être l’héritière de mon école d’arts martiaux. »

« Fehhh ! Naofumi ! Sauvez-moiiiii ! » 

J’ai ignoré le cri de Rishia. Cela pouvait-il être vrai ? Rishia aurait-elle vraiment un talent pour les arts martiaux ? »

« Donc si vous êtes un conseiller en combat, à quel niveau êtes-vous ? Je crois que vous avez dit avant que c’était le même que votre âge ? »

« Oui, mais après cela, j’ai retrouvé mon engagement envers mon métier, et j’ai pu continuer à me renforcer. Je suis maintenant au niveau 95. »

Niveau 95 ! C’était vraiment élevé !

« J’avais prévu de m’adresser à vous, une fois que j’aurais atteint la limite de niveau de 100. Mais si mes services peuvent être utiles maintenant, je serai heureuse de les offrir. »

Traducteur : Reset

Correcteur : Gobles

Chapitre Précédent | Sommaire |Chapitre Suivant  

Laisser un commentaire