KissWood

The Novel’s Extra – Chapitre 136

Chapitre 136 : Adieux (3)



Yoo Yeonha regardait fixement le sol d’un air absent. Sa vue était floue, et tout semblait tourner autour d’elle. Un mystérieux frisson l’étouffait. Elle n’arrivait plus à respirer.

« … Haa. »

Après avoir à peine réussi à reprendre son souffle, elle a levé la tête. Kim Hajin était toujours allongé dans un lit d’hôpital. Aux yeux de Yoo Yeonha, cependant, ce lit tremblait comme s’il y avait un tremblement de terre.

Elle s’est mordue les lèvres.

“C’est impossible.”
“J’ai dû mal le voir.”
“C’est sûrement ça.”

Yoo Yeonha a attrapé sa smartwatch avec ses mains tremblantes.
L’image nette d’un tatouage est apparue sur l’écran de la smartwatch. Il était identique à celui se trouvant sur le bras de Kim Hajin.
Yoo Yeonha a ressenti un choc indescriptible au niveau de ses tempes.

« Huuu… »
« Hiik ! »

À cet instant-là, Kim Hajin a bougé et le corps de Yoo Yeonha s’est mis à trembler.
Kim Hajin a lentement ouvert les yeux. Il a regardé fixement le plafond pendant un moment, puis a lentement tourné la tête sur le côté. Juste comme ça, leurs regards se sont croisés.

« Yoo Yeonha ? »

Yoo Yeonha a dégluti, elle avait du mal à faire bouger sa langue engourdie.

« … Il, merde, bonjour. »
« Quoi ? »
« C-Comment, comment ça va ? »
« … Bien, je suppose ? »

Kim Hajin la regardait. Rien que ce fait la rendait incapable de garder son calme.
Toutefois, elle refusait de céder à la panique. Elle s’est dit que c’était la seule fois où elle devait rester calme et déterminée.

D’abord, elle a repris son souffle.
Comme si elle n’avait pas respiré depuis un moment, un flot d’oxygène s’est déversé dans son cerveau. Par conséquent, sa vue s’est éclaircie et ses pensées incohérentes ont cessé.

« Huu… »

“Calme-toi. Rien n’est encore sûr.”
“Tout ça pourrait n’être qu’un énorme malentendu.”
“Cela pourrait être une erreur de la part de Yoo Jinhyuk, ou quelqu’un pourrait essayer de lui faire porter le chapeau.”
“Pour l’instant, rien n’est sûr à cent pour cent…”

« Ah, comment va Chae Nayun ? » s’est empressé de demander Kim Hajin.

Il était inquiet pour Chae Nayun, il était sincèrement inquiet pour elle. Pourtant, sa sincérité a encore plus troublé Yoo Yeonha.

« Chae Nayun va, elle va bien. Euh, je, je sors une minute. »

Yoo Yeonha s’est rapidement retournée et est partie, laissant derrière elle Kim Hajin qui la regardait d’un air étonné.
Bien que Yoo Yeonha soit dans une situation où il était difficile de faire preuve de discernement et de raisonner logiquement, elle savait ce qu’elle devait faire.

Elle a envoyé un message à sa guilde d’information.

[Hôpital, Gangnam Severance. Nom du patient, Kim Hajin.]

Comme elle avait la tête qui tournait, elle avait des difficultés à écrire. En plus de ça, elle avait la nausée. Se retenant de vomir, elle a ouvert les yeux.
La plupart des hôpitaux consignaient par écrit les signes distinctifs de leurs patients. Bien entendu, cela incluait les tatouages.
C’est pourquoi, toutes les données recueillies sur Kim Hajin aujourd’hui devaient être effacées. Avant que Chae Joochul ou Chae Nayun ne les découvrent, toute trace de leur existence devait être effacée.
Le tatouage de Kim Hajin était quelque chose qu’elle seule devait connaître.

[Effacez toutes les données relatives au patient Kim Hajin.]

Quelques médecins et infirmières avaient probablement vu son tatouage. Cependant, si aucune information concernant le tatouage n’existait sur le papier, personne ne leur demanderait si Kim Hajin avait un tatouage.

« Hum, Yoo Yeonha-ssi ? »

Le médecin en charge des salles VIP s’est approché d’elle.

« Ah, docteur, pouvez-vous trouver une veste pour Kim Hajin ? »

« Une veste ? »
« Oui, il avait l’air d’avoir froid. »
« Ah… oui. »


« … Argh, ma tête. »

Une fois que Yoo Yeonha a quitté la pièce, j’ai agrippé ma tête.
Mon corps tremblait, et j’avais l’impression que ma tête était immergée dans de l’eau glacée.

« Aïïïe. »

J’ai d’abord repensé à ce qu’il s’était passé avant que je ne m’évanouisse.
J’essayais de m’éloigner de Chae Nayun, puis… quelque chose a explosé.

« Qu’est-ce que c’était ? »

Même si je n’en étais pas certain… je me souvenais avoir écrit quelque chose de similaire. Comme il aurait été un peu inapproprié qu’une guilde chute du rang 1 au rang 7 en ayant seulement raté la campagne d’une Tour, j’avais ajouté un incident plus important.
Mais pourquoi aujourd’hui et pourquoi à Seocho ?

« …. »

Dans tous les cas, j’avais besoin de plus d’informations.
J’ai jeté un coup d’œil autour de moi. Ma smartwatch se trouvait sur l’étagère. Lorsque j’ai consulté les actualités, il n’y avait que des articles sur la Grâce Sacrée du Créateur, comme je m’y attendais.

« … Ahh. »

Alors que je prenais connaissance des informations, j’ai eu le cœur serré. C’est parce que je me suis soudainement souvenu que Chae Nayun m’avait protégé.
Étant donné que je m’étais évanoui, l’explosion avait dû me frapper directement. Si j’étais indemne, c’était uniquement grâce à Chae Nayun.

Toc, toc —

À ce moment-là, quelqu’un a frappé à la porte.

« Oui ? »

Quand j’ai répondu, un médecin est entré. Il s’est calmement approché de moi.

« Patient Kim Hajin ? »
« Oui. »
« Tenez, vous pouvez mettre ça. »

Il m’a donné une veste. Je l’ai enfilée sans trop réfléchir.

« Vous vous sentez bien ? »

J’ai touché mon corps ici et là.
Je ne ressentais aucune douleur, mais lorsque j’ai vérifié ma smartwatch, j’ai remarqué que 90 % des points de statistiques que j’avais amassés avec la Conversion d’Énergie avaient disparu.
Dire que tous ces points de stats que j’avais eu de la peine à collecter avaient disparu en une fraction de seconde…

J’ai ravalé un soupir et j’ai répondu.

« … Oui, je vais bien. »

Le docteur a laissé échapper une toux sèche, puis a parlé lentement.

« Dans ce cas… »

Alors qu’il continuait à parler, mon visage s’est figé.
Ce que le docteur venait de me dire pouvait être simplifié en une phrase.

“Chae Nayun souffre d’un traumatisme sévère.”

Après avoir perdu quelqu’un qu’elle aimait pour la deuxième fois, Chae Nayun avait développé une maladie mentale.

« Si vous vous sentez bien, pouvez-vous aller la voir ? »
« …. »

Je me suis levé sans rien dire. Je n’avais pas beaucoup de force dans les jambes, mais je n’ai eu aucun mal à marcher.
Chae Nayun était dans la chambre d’à côté.
Après avoir pris une profonde inspiration, je suis entré.

« Infirmière Kim ? »
« Oui. »

L’infirmière qui vérifiait le pouls de Chae Nayun s’est reculée. J’ai souri un peu tristement ,et je me suis assis à côté d’elle.

« Je dois juste rester ici ? »
« Oui. »

Le médecin a coché quelque chose sur le bloc-notes qu’il tenait, puis a jeté un coup d’œil à l’infirmière.

« Partons pour qu’ils puissent être seuls. »
« Ah, oui, docteur. »

Puis, ils sont partis.

En un rien de temps, il ne restait plus que Chae Nayun et moi dans la pièce. Je me suis gratté le cou et j’ai attendu qu’elle se réveille. Elle semblait dormir paisiblement, mais je pouvais voir quelques larmes autour de ses yeux.
J’ai essuyé ses larmes avec la puissance magique du Stigma.
C’est alors que j’ai remarqué quelque chose.

« Ses cheveux… »

Je savais qu’elle avait récemment commencé à aller dans des salons de beauté pour se faire coiffer. Pourtant, ses cheveux étaient maintenant coupés court.
J’ai touché mes cheveux, en me demandant si les miens avaient aussi été coupés, mais j’ai constaté qu’ils n’avaient pas changé.

“Ses cheveux auraient dû rester intacts, même si j’avais dû devenir chauve pour ça…”

Alors que je soupirais intérieurement, Chae Nayun a bougé.

« Hhhhuuunn… »

Ses paupières remuaient comme si elle était en train de faire un cauchemar, et elle tenait fermement sa couverture. Inquiet à l’idée qu’elle puisse faire une crise, j’ai vite essayé de la réveiller.

« Hé, hé, Chae Nayun. »

Clac, clac. Mais elle dormait toujours, même après avoir été giflée. En fait, elle avait l’air de souffrir davantage.
Clac, clac, clac. Ne sachant pas quoi faire d’autre, j’ai continué de la gifler. Cependant, Chae Nayun ne se réveillait toujours pas.

Devrais-je utiliser la puissance magique du Stigma ?

Finalement, je me suis contenté de la gifler.
Clac, clac, clac, clac.

« Huuaaa, aaah…. »
« Hé, réveille-toi ! »
« Ah… »

Comme elle montrait des signes de réveil, je l’ai frappée assez fort une dernière fois.

Clac !

Et soudain…

« Ah ! Ça fait mal, bordel ! »
« …. »

Son cri a résonné dans la pièce. J’ai vite retiré ma main, et Chae Nayun s’est levée avec les joues toutes rouges.
Elle avait dû jurer de façon inconsciente précédemment, car maintenant elle me regardait avec les yeux mi-clos.

« Ah… »

Mais aussitôt, une larme a coulé sur sa joue. Son visage s’est rapidement déformé.

« … Ah, je, je pensais que tu… »

Quelque chose de chaud et de doux m’a enlacé. Chae Nayun avait sauté dans mes bras.

« J’ai vraiment, vraiment pensé… »

Incapable de parler clairement, elle ne faisait que pleurer.

« …. »

J’ai laissé échapper un profond soupir.
Il semblerait que je me sois trompé.
Chae Nayun n’était pas plus forte que dans l’histoire originale.
Bien sûr, elle était peut-être plus forte en matière de puissance. Elle était passée de l’arc à l’épée plus rapidement, et avait même reçu les enseignements de Yoo Sihyuk.

« Je, je pensais que tu allais disparaître toi aussi… »

Mais malgré la force qu’elle possédait, la Chae Nayun actuelle était plus faible que la Chae Nayun de l’histoire originale.
Son esprit était déjà à moitié brisé.
Je ne pouvais pas faire autrement que de m’inquiéter.
Sera-t-elle capable d’endurer tout ce qui se passera dans le futur ? Toute seule ?

« Huuin, huuin. »
« … Arrête de pleurer, tu es tout le temps en train de pleurer. Je vais finir par dire à tout le monde sur les réseaux sociaux que tu es une pleurnicheuse. »
« Hmph, je pleure à cause de toi, espèce d’abruti. »

Le temps que Chae Nayun arrête de pleurer…

« Hé, Chae Nayun ! »

La salle VIP s’est ouverte et Kim Suho est apparu.


[La Grâce Sacrée du Créateur a échoué dans sa conquête de la Tour des Miracles, provoquant une énorme explosion magique. Actuellement, l’Association des Héros enquête sur les membres de la Grâce Sacrée du Créateur afin de savoir qui est responsable de cet incident.]

« Haa… »

Kim Suho a soupiré.
Ce n’était pas si surprenant. En ce moment au journal télévisé, Yun Seung-Ah avait la tête baissée, comme une criminelle en état d’arrestation.
À vrai dire, on ne pouvait pas reprocher cet échec à Yun Seung-Ah. En réalité, elle avait fait preuve d’un commandement exceptionnel en tant que vice-leader de la guilde.
Sur les 1000 membres et les 300 mercenaires qui ont participé à la campagne de la Tour, 75% sont revenus vivants. Mais sans Yun Seung-Ah, ce chiffre n’aurait même pas atteint 50%.

Kim Suho s’est tourné vers moi.

« Hajin, tu vas bien ? »
« Comme tu peux le voir. »
« Je suis content. On dirait que Chae Nayun… va bien aussi. »

Chae Nayun s’était endormie à force de pleurer. Sa main tenait toujours fermement la mienne.

« … Tu devrais la contacter. »
« Hum ? »
« Yun Seung-Ah. Appelle-la, envoie-lui un message, fais quelque chose. »
« …. »

Kim Suho a secoué la tête d’un air inquiet. À ce moment-là, la porte s’est ouverte une fois de plus.
Cette fois, c’était Shin Jonghak.
Il a fait irruption dans la pièce et a regardé Chae Nayun. J’ai essayé de retirer ma main, mais Chae Nayun ne l’a pas lâchée. Elle a froncé les sourcils et murmuré dans son sommeil, en serrant ma main encore plus fort.

« …. »

Shin Jonghak m’a regardé sans rien dire. Il avait l’air fou de rage.
Toutefois, il n’a rien dit. Il n’a pas crié de colère ou exprimé de jalousie. Il n’a même pas essayé de nous séparer. Il a seulement doucement caressé les cheveux raccourcis de Chae Nayun avant de se retourner et de s’en aller.

« … Hajin, je reviendrai bientôt. »

Kim Suho l’a suivi.
Malheureusement, je n’ai pas pu faire pareil. Comme Chae Nayun s’accrochait à ma main, je ne pouvais même pas aller fumer.
Mais avec mon Don, je pouvais espionner n’importe quelle conversation.

« … Hé. »

Mais soudainement, une voix a retenti à côté de moi.
Quand j’ai tourné ma tête sur le côté, j’ai vu Chae Nayun qui me regardait en plissant les yeux.

« … Je savais que tu ne dormais pas. »
« Pfft. »

Chae Nayun a ri. Puis, elle a remué sa bouche sans parler.

« — Viens, ici. »
« Parle plus fort. »

Elle ne faisait que remuer la bouche. Elle parlait peut-être très doucement, ou bien elle s’amusait à faire du mime.
N’ayant pas d’autre choix, j’ai rapproché mon oreille de sa bouche.
C’est alors que.
Tout à coup, Chae Nayun a mis ses bras autour de mon cou.

« Ah ! »
« … Je t’ai eu. »

Nous étions si proches que nos lèvres pouvaient pratiquement se toucher.
Chae Nayun a fait un grand sourire et m’a légèrement mordu le nez.

« Ah ! Hé, qu’est-ce que tu fais !? »

J’ai essayé de m’éloigner, mais c’était impossible.
En termes de force pure, Chae Nayun était loin devant moi.
Après avoir essayé de me débattre un peu et avoir échoué, j’ai l’ai regardée droit dans les yeux.
Puis, j’ai parlé.

« … Tu ne te souviens pas ? »
« Me souvenir de quoi ? »
« De ce qui s’est passé aujourd’hui. »
« Si, je m’en souviens. »

Puisqu’elle s’en souvenait, j’ai essayé de m’éloigner d’elle. Mais elle ne m’a pas laissé faire.

« Hé, tu peux me laisser partir ? »
« … Et si j’abandonnais Cube moi aussi ? »

J’ai froncé les sourcils et j’ai regardé Chae Nayun d’un air sérieux.

« Alors je commencerai à te détester pour de vrai. »
« Pourquoi ? »
« Qui aimerait une fille qui serait assez stupide pour abandonner ses rêves pour un homme ? »
« …. »

Chae Nayun semblait d’accord, car elle a légèrement desserré ses bras.
J’ai essayé de m’éloigner d’elle en profitant de cette occasion… mais ce n’était toujours pas suffisant.
Sentant que cela nuirait grandement à ma fierté en tant qu’homme si je me débattais davantage, j’ai décidé d’attendre jusqu’à ce qu’elle me lâche.

« Mais tu sais… »

Chae Nayun a secoué la tête et a continué.

« J’y ai réfléchi. Même si tu abandonnes et que tu deviens mercenaire, ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas se voir. »
« Non, c’est… »
« Quoi, je ne peux même pas te voir ? Ça n’a aucun sens ! »
« … »

J’étais à court de mots.
Chae Nayun a pris un air sérieux. Je voyais bien qu’elle parlait du fond de son cœur.

« Nous pouvons nous appeler et nous voir de temps en temps. Ensuite, quand je serai diplômée… »

Toc, toc.

Des coups ont retentis, accompagnés d’une voix grave.

« — Nayun, c’est papa. J’entre. »
« Hiiii ! »

Chae Nayun m’a rapidement repoussé.




Chapitre Précédent | Chapitre Suivant 

1 thought on “The Novel’s Extra – Chapitre 136

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :