KissWood

Kumo Desu Ga, Nani Ka ? – Chapitre 260.5.9


Et voilà le deuxième chapitre de la journée !


Entrevue Officieuse ⑦


Note de l’Auteur : Le point de vue employé dans ce chapitre est celui de Sophia.


Je n’ai pas la moindre famille ou, pour être exact, je n’en ai plus. Certains diraient que ma relation avec Merazofis est celle d’un parent et son enfant mais, malgré tout, nous ne sommes pas liés par le sang. Je n’ai aujourd’hui plus la moindre famille qui m’est liée biologiquement. Et si vous souhaitez en savoir la raison, c’est parce que la Religion de la Parole Divine les a tués.

Il est certes possible que les grand parents que je n’ai rencontré qu’à une unique reprise soit toujours en vie néanmoins, même si je devais les revoir ici et maintenant, je ne pense pas que je pourrai les considérer comme des personnes partageant mon sang. Après tout, même mes réels parents ne me paraissaient n’être rien de plus que des étrangers, à moi qui me suis réincarnée, il est donc impossible que je les vois comme des membres de ma famille.

Néanmoins, mes véritables parents… m’ont vraiment aimé. Si ce n’était pas pour cette guerre, si la paix avait pu perdurer, j’aurai probablement vécue une vie heureuse entourée de parents aimants. Merazofis n’aurait d’ailleurs pas eu à devenir un vampire et Noiria, qui a été abattue lors de notre fuite, aurait certainement pu vivre une vie bien plus longue. Et cela ne se limite pas à elle, d’ailleurs. Notre manoir accueillait de nombreux serviteurs et la majorité s’étaient résolus à faire face à leurs derniers instants aux côtés de mes parents.

Si ce n’était pas pour cette guerre, alors, entourée de cette ville, de ce manoir, de ces parents et de ces serviteurs, tant que mon identité de vampire restait secrète, la vie d’une humaine ordinaire m’aurait tendue les bras. J’aurai pu avoir un tel futur.

Désormais, je ne peux plus rejeter mon côté vampirique. Toutefois, dans ce futur alternatif; il m’aurait été possible de conserver un comportement humain et de garder cet autre côté de moi sous contrôle. Le seul souci, c’est qu’à cause de ma misérable imagination, je n’ai aucune idée de si oui ou non j’aurai été heureuse dans un tel scénario.

Malgré tout, cela ne change en rien que cette religion m’a privé d’un de mes possibles futurs. Jusqu’à présent, l’idée que des pays se livraient une guerre sans merci était tout simplement trop imposante pour que je comprenne qui je devais blâmer. Je ne peux pas non plus nier avoir canalisé ces sentiments troubles en direction de Goshujin-sama. Je ne pouvais pas faire autrement, si je voulais pouvoir démêler les sombres émotions qui tourbillonne dans mon cœur.

Grâce à cette méthode, mes émotions se sont finalement apaisées au bout d’une longue période. Toutefois, en ce moment même, à simplement quelques mètres de moi, se trouve le responsable de cette catastrophe. Cela ne peut en rien se comparer aux crises de colère que je passais sur Goshujin-samma, oh non. Après tout, devant moi se tient l’indiscutable instigateur de la guerre qui m’a pris mes parents, qui m’a volé mon foyer et qui m’a volé mon avenir.

« Pourquoi… avez-vous causé la guerre qui a ravagé le pays de Sariella ? »

Tout en retenant mes envies meurtrières qui me semblaient pouvoir déborder d’un instant à l’autre, je lui pose cette question. Jusqu’à aujourd’hui, j’ai cru comprendre que la guerre avait pour origine un conflit religieux. Néanmoins, la rencontre d’aujourd’hui et ma discussion préalable avec Wrath m’ont permis de réaliser que la Religion de la Parole Divine était loin d’être une organisation religieuse ordinaire.

Et cette réalisation est justement ce qui m’a fait prendre conscience de la chose suivante : ‘Quelle pourrait donc être la raison les ayant poussés à livrer une guerre à l’époque ?’

En effet, une simple dispute religieuse n’est simplement d’aucune valeur pour une organisation telle que celle-ci. La Religion de la Parole Divine n’est une religion qu’en apparence, alors qu’en pratique, c’est un groupe travaillant à sauver ce monde. Bien que cette phrase puisse certainement s’appliquer à bon nombre de religion, ils ne se contentent pas de prier pour que leur dieu les sauvent sans bouger le petit doigt. Ils font eux même les efforts nécessaires afin d’avancer pas à pas vers la solution à leurs problèmes.

Ainsi, je ne comprends pas en quoi affaiblir l’influence de la Religion de la Déesse pourrait bénéficier à la Religion de la Parole Divine. Après tout, les guerres de religion se transforment toujours en véritables bourbiers. Certes, si leur but était de faire durer la guerre autant que possible afin que de nombreux soldats bien entrainés soient conduits à la mort, un tel développement serait certainement à leur goût. Mais, au contraire, lors de ce conflit, ils semblaient clairement chercher à réduire le pouvoir de la Religion de la Déesse. Et cela alors même qu’en toute logique, il leur aurait été plus pratique de la laisser conserver au moins une partie de sa puissance.

Leur intention à l’époque n’était pas simplement de légèrement réduire leur influence. La raison qui me pousse à croire cela, c’est que lors de mon sauvetage par Ariel, elle a clairement affirmée que l’intention des personnes qui me font actuellement face était ‘d’écraser’ leur rival religieux. Qu’elle l’ait affirmée avec une telle force signifie qu’elle avait certainement plus qu’assez d’informations lui permettant d’y croire.

D’après mes souvenirs, je crois qu’Ariel avait précisé que cette guerre était ‘une évolution inévitable du cours des évènements de ce monde’. Elle a ensuite ajouté qu’il est important que je décide si je me battrai ou si j’abandonnerai la prochaine fois que je ferai face à une situation similaire. Je lui ai alors donné ma réponse. Je lui ai dit que je me battrai.

Depuis cette époque, ma force a atteint des sommets, si je dois me fier à mes statistiques. Au point que je pensais pouvoir facilement éliminer tout ceux réunis dans cette endroit, exception faite de Goshujin-sama et de Wrath. Selon la réponse que m’adressera le pape, je ne sais pas comment je pourrai réagir.

« La Religion de la Déesse professe qu’il faut garder foi en la Déesse. Leur doctrine contient également une vérité qui ne peut être laissée à portée du peuple. Afin d’écraser toute possibilité de fuite, je devais la détruire elle et la Religion de la Déesse du même coup. Eh bien, cela étant dit, je suis sûr que certains des membres de haut rang de mon organisation n’ayant pas été invité à cette réunion n’en sont même pas au courant. »

Après avoir entendu les paroles du pape, je ne pu m’empêcher d’inconsciemment cligner des yeux. Mes parents ont donc été tués pour une telle raison ? A ce moment, les émotions, que je me préparais à retenir de toutes mes forces, se dégonflèrent soudainement comme un ballon percé face à ce pétard mouillé.

« Du moins, c’était l’un de nos objectifs, cependant, le cœur de cette affaire réside autre part. »

Comme s’il cherchait à aiguillonner mes émotions apathiques, les mots effilés du pape firent irruption dans mes oreilles. En entendant le poids dont sa voix était chargée, je fus, de façon surprenante, étonnée.

« Nous, les membres de la Religion de la Parole Divine, afin de nous préparer au décès prochain de la Déesse, avons décider d’écraser à l’avance la Religion qui la sert. »

Un frisson courut soudainement le long de ma colonne vertébrale. La détermination que contenait les mots du pape se mêlaient à un brin de colère qu’il semblait vouloir retenir. Face à ce mélange, je ne pouvais simplement plus trouver de quoi répondre.

« Si les choses devaient continuer ainsi, il sera nécessaire que la Déesse-sama elle-même remplace l’Énergie MA ayant été consumée. SI cela devait arriver, il serait clair pour quiconque en capacité de penser que cela poussera cette personne, ayant jusqu’à ce jour soutenu le Système, au-delà de ses limites. En se basant sur ces informations, nous pensions qu’il ne reste plus que très peu de temps à vivre à Déesse-sama. Il faut par ailleurs ajouter qu’une fois la Déesse disparue, Dragon Noir-sama aura l’obligation de prendre sa place. »

Wrath laisse apparaître un début de surprise et examine le visage de Goshujin-sama. Ignorant simplement la réaction du kijin, celle-ci continue d’observer le dirigeant de la Religion de la Parole Divine. Bien qu’elle conserve toujours les yeux fermés comme habituellement, son sérieux était visible.

« Si Dragon Noir-sama devait devenir le nouveau pilier vivant du Système, la conséquence naturelle sera que la ‘Parole Divine’ ,que notre religion révère, changera, passant de la voix de la Déesse à celle de l’Administrateur en noir. Lors que cela arrivera, il est certain que la Religion de la Parole Divine fera face à une énorme tempête. Nous devons nous préparer dès aujourd’hui à un tel évènement. C’est le seul moyen pour que nous puissions sans encombre annoncer au peuple la substitution de notre Dieu. »

Le crédo de la Religion de la Parole Divine est après tout que les ‘messages systèmes’ nous sont offerts par la Voix de Dieu ,et qu’en conséquence, les gens doivent faire autant d’efforts que possible pour pouvoir l’entendre. Si cette ‘Voix de Dieu’ devait changer, cela fera trembler leur organisation jusques dans ses fondations, en faisant un évènement majeur. Peu importe leurs efforts réalisés pour l’éviter, il est naturel que la méfiance envers eux germe. Néanmoins, bien qu’il soit compréhensible de vouloir s’y préparer, quel est le lien entre cette histoire et la Religion de la Déesse.

« Afin de minimiser le chaos engendré, il était nécessaire, quel qu’en soit le coût, d’accomplir ce dont nous parlions plus tôt. Si la Déesse devait mourir, il sera alors nécessaire d’annoncer la vérité. Par conséquent, le déclin de la Religion de la Déesse, qui vénère la divinité mourante, doit être amorcé, même artificiellement. »

Le pape continua par la suite son explication. Selon lui, le peuple pourrait autrement perdre la volonté de vivre.


Note du Traducteur Anglais :

Sophia fait référence à ‘Sang 12’ lorsqu’elle se remémore sa conversation avec Ariel. Noiria, elle, meurt durant ‘Sang 8’.


Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

1 thought on “Kumo Desu Ga, Nani Ka ? – Chapitre 260.5.9

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :