KissWood

Kumo Desu Ga, Nani Ka ? – Chapitre 218

Merci aux sponsors du mois !

Quentin S. (20€)

Guillaume V. (25€)

Arthur L. (8€)

Totof (15€)

_________________

 


Une bonne apparaît.

« J’ai finalement gagné un round ! »
« Je n’aurais jamais pensé que tu m’aurais battu aussi vite. Tu m’as eu. »

Félicitations, j’ai GAGNÉ un round !
Kukuku
Finalement !
J’ai finalement gagné un round !
Je reviens souvent pour jouer et j’ai continué à la défier en combat, donc je me suis améliorée.
J’arrive généralement à m’approcher toutes les trois parties, cependant, à chaque fois que je pense gagner un round… mais finalement ! J’ai finalement réussi !
FUAHAHAHAHA !
Et maintenant, est-ce que je peux lui prendre un autre round ?

« Naïve »

KO !
Q…quoi ?!
C’est ridicule.
Comment est-ce que je dois réagir face à un combo fatal instantanément ?
E-est-ce qu’elle a perdu au premier round exprès ?
Pour remplir sa barre, elle a abandonné le premier round ?!

Flute !
Cependant le match n’est pas encore décidé.
Le dernier round de l’esprit !
Nos deux barres sont vides.
Dans ce cas, c’est une vraie question de force.

« Laisse-moi te dire une chose. »

Avant le début du deuxième round, D me parle.

« Au prochain round, tu vas voir la différence entre nos deux statuts. »

Une aura divine se dégage du corps de D.
Impossible.
Elle va s’en servir ?!
La puissance d’un Dieu qui était scellée jusque-là ?

« Je vais faire un sérieux effort…. « S’il te plaît ne sort pas ça » »

Une voix de femme interrompt la phrase de D et en même temps, le jeu est éteint.
Ah !

En regardant en direction de la prise, il y a une bonne débranchant sans pitié l’alimentation.
Eh ? Une bonne ?

« J’étais en train de chercher. »

Alors que la bonne dit cela en souriant, je regarde D.

Je me demande.
Elle a l’air gentille, elle a une aura aussi gracieuse que les personnes dans Yamato Nadeshiko, mais son sourire est effrayant.
Étrangement le mot « mère » me vient à l’esprit.
C’est comme une personne contre qui vous ne pouvez pas vous plaindre.

« J’ai été négligente. J’ai relâché mon pouvoir après avoir fait autant d’effort pour cacher cet endroit. »
« Tu n’en as pas conscience en étant un Dieu de top niveau. Cette fois-ci tu as fuis la maison. Viens, rentrons. »

Eh ?
D est une fugueuse ?
Étrangement, mon image d’elle se dégrade à toute vitesse.

« De plus, qu’est-ce que c’est que ça ? »

La bonne me regarde.
Est-ce qu’elle parle de moi ? Vraiment ?
Kira~

Ah, je ne pense pas pouvoir gagner.
Je ne me suis même pas rendu compte de son apparition pour commencer.
Je veux dire, même si c’est une beauté, sa présence est légère.
Ce n’est pas de la magie.
Je ne sens rien d’inhabituel.
Pourtant, n’avoir pratiquement aucune présence est impossible.
Elle pourrait utiliser une technique que je ne connais pas pour effacer sa présence, si je ne suis pas attentive elle pourrait disparaître juste sous mes yeux.
En d’autres mots, je serais prise dans son piège.
Pour qu’un adversaire me surprenne si facilement, elle ne peut pas être faible.

« C’est mon nouveau jouet. »

Au final, tu viens de dire que j’étais ton jouet !
Iya, c’était ça son but.
Je ne lui pardonnerais pas si c’est vraiment son but.

« C’est juste un clone n’est-ce pas ? Qu’est-ce qu’elle est ? »

Ne me traite pas comme si je n’étais pas humain ! Ah, je ne suis pas humaine, je suis une araignée.

« Pour t’embobiner et te faire croire que tout va bien, elle a été créée. Une situation inattendue où une araignée est devenue un Dieu. »
« Je ne comprends pas. »

Je ne comprends vraiment pas.
Uhmm.
En d’autres mots.
D m’a créée pour cacher le fait qu’elle avait fugué de sa maison ?
Wow, le but de mon existence est aussi nul que ça.
Pourquoi est-ce que j’ai était créée comme bouc émissaire ? J’avais ce genre de question mais savoir que c’était une réponse aussi ennuyeuse.
Comment est-ce que faire de moi un bouc émissaire pourrait couvrir le fait que tu aies fui de chez toi ?
Le monde des dieux est plein de choses étranges.

« Bref, rentre à la maison. Ta pile de travail s’est accumulée. »
« Je ne veux pas rentrer à la maison. Je ne veux pas travailler. Je vais juste jouer avec ma vie comme ça »

Ah, c’est mon original.

« Ne sois pas égoïste. Qui s’occuperait de l’outre-monde si tu ne le fais pas ? »
« N »

La bonne pointe D.
Wow.
Elle sourit mais j’ai l’impression de voir une veine bleue sur son front.

« Je suis occupée avec l’enfer. »
« Ce n’est pas comme si tu ne pouvais pas ? »
« Savoir si j’en suis capable n’est pas la question. Le travail est obligatoire. Viens, rentrons. »

La bonne finit par utiliser la force.
Elle attrape la partie basse de la nuque de D et la traîne.
Elle fait ça de façon primitive.

« Je suis désolée, mais je ne reviendrai pas ici à cause de certaines raisons. Comme je l’ai dit avant, fais ce que tu veux. À la prochaine. »

D me fait ses adieux alors qu’elle se fait tirer, puis disparait de la pièce, me laissant seule.

D, tu es étonnement gentille, je me rappellerai notre court moment ensemble.

Et maintenant, cherchons, cherchons.
Il devrait y avoir beaucoup d’objets cachés dans la pièce puisque c’est celle de D.
Je n’ai aucun souvenir à ce sujet venant de Wakaba Hiiro, mais ce ne serait pas étrange si je trouve des trésors.

Et j’ai trouvé plusieurs jeux de carte maudits en fouillant la maison.
D m’a dit que je pouvais faire ce que je veux donc je vais les utiliser avec gratitude.

Et donc, une bonne ?
Je me demande si elle dit « Maîtresse ».
Étrangement cette bonne, elle agit comme si elle était son égale même si c’est une bonne.
Ah, mais j’ai envie qu’on m’appelle Maîtresse.
Me faire appeler comme ça me submerge de satisfaction.

Pour le moment, puisque D est partie, je n’ai plus aucune raison de rester ici plus longtemps.
Ah, flute.
Je n’ai pas gagné contre elle au final.
Elle est partie sans me laisser une chance de la battre !

Correction : Hastin


Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

 
 

Pour soutenir mon travail et les autres séries clic en dessous :

Tipeee

 

5 thoughts on “Kumo Desu Ga, Nani Ka ? – Chapitre 218

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :