KissWood

Kumo Desu Ga, Nani Ka ? – Chapitre 282

Merci aux donateurs du mois pour la Tour des Mondes ! !

Guillaume V.

Pascal W.

Dranwine

Martin M.

Lordjarlax

Paul G.

_________________

 


Chapitre 282 : Je vais les arracher

Au final, la perverse n’a pas essayé de me tuer avant que la fille vampire ne termine son extermination des singes. Il semble que même elle a ressenti que ce ne serait pas intelligent de commencer un combat contre une associée proche du Roi Démon à ce moment-là.
En allant plus loin et en partant du principe que la dixième armée est spécialisée dans les renseignements, ce serait une bonne chose qu’elle comprenne l’importance d’une visite du commandant de cette armée, mais peut-être que je réfléchis trop. Je ne vois pas comment lui faire comprendre plus directement qu’en lui disant « je suis au courant de ce que tu fais ». Bon, je ne sais pas si elle a réfléchi à ce point, mais je devrai peut-être lui demander d’envoyer des renforts pour exterminer les singes ? J’ai envisagé de demander cela, mais il semblerait qu’elle va bien se comporter pour le moment.
D’ailleurs, j’ai abandonné l’idée d’envoyer des renforts. Après tout, si c’est organisé à la va-vite, ils risquent de subir des pertes et la fille vampire gagnera moins d’expérience.

Une fois que la fille vampire en aura fini avec l’extermination des singes, je vais informer la perverse aux gros seins et ensuite lui laisser le nettoyage du fort. Le fort est plein de cadavres de singes de toute façon. Nettoyer tout cela sera vraiment très fatigant. Si c’était moi, je serai capable de les jeter dans une autre dimension rapidement, mais après avoir pesé mes options entre gagner de la nourriture et forcer la deuxième armée à travailler, j’ai décidé d’abandonner ma nourriture. Après cela, la deuxième armée sera obligée de travailler dur en nettoyant la forteresse avant de l’occuper. Plus de travail pour eux ! Et en plus, ils n’auront même pas de bonus sur leurs salaires.

Je me téléporte dans la forteresse pour récupérer la fille vampire qui est couverte de sang de singe. Ses yeux ressemblent à ceux d’un poisson mort, mais je suis certaine qu’elle va bien. Tout d’abord, je vais la jeter dans les bains du château du Roi Démon. J’ai moi aussi mon propre nettoyage à faire huh.

*

« Et voilà ce qu’il s’est passé. »
« Ok. J’aurais préféré que tu me fasses un vrai rapport, cela dit. »

Cela fait plusieurs jours que la fille vampire a mené à bien l’extermination des singes. J’ai reçu une convocation du Roi Démon et une explication a été demandée sur l’opération d’extermination des singes.

« Dis-moi Shiro-chan. Quand est-ce que c’est arrivé déjà ? »
« Un peu plus tôt. »
« C’était il y a bien plus longtemps que ça ! Pourquoi est-ce que tu n’as rien dit ?! Mets-toi à ma place. J’ai soudainement reçu des rapports sur un ordre que je n’ai aucun souvenir d’avoir donné ! Considère mes sentiments alors que j’ai dû rester calme en disant “désolé pour les problèmes” sur quelque chose dont je ne savais rien ! »
« Tu as vraiment dit “désolé pour les problèmes” ? »
« Pas vraiment. »

Il semble que la perverse est venue au château pour faire son rapport au Roi Démon sur l’extermination des singes et ce qu’il s’est passé ensuite. Il apparaît qu’elle a décidé que puisque les singes ont disparu, elle pouvait se servir pour toujours de l’excuse du « Je suis coincé à devoir m’occuper de ça donc je ne peux pas faire un rapport ». Apparemment, ils ont pratiquement fini de se débarrasser des corps des singes et la forteresse est pratiquement habitable.

« Donc ? Shiro-chan, de ton point de vue, quelles sont les chances que cette femme devienne violente ? »
« Si elle croit qu’elle n’a pas une bonne chance de gagner, elle ne fera rien. Même sans cela, si nous continuons à lui mettre la pression, je pense qu’elle mettra la possibilité de côté en se disant que ce n’est pas encore le moment. »

La perverse aux gros seins est ridiculement peureuse en plus d’être lâche. Elle ne se battra pas sans être certaine de gagner et puisqu’elle est lâche, elle s’arrêtera à la moindre possibilité d’être sous surveillance. Pour être franche, il suffit de faire les choses à moitié pour la tenir tranquille. En pratique, juste en faisant quelques inspections rapides, elle sera incapable de dormir et d’agir. C’est juste une dégonflée.

« Umm, si quelqu’un capable de tuer le héros se téléporte pour faire des inspections surprises de jour comme de nuit, dans ce cas c’est sûr qu’elle sera incapable de dormir. »

Oui, mais si je spécifie à l’avance quand est-ce que je viens ce ne sera pas une surprise. Si je ne me téléporte pas alors elle sera capable de détruire des preuves avant mon arrivée. Bon, mes clones me diront tout d’avance de toute façon.

Actuellement, la perverse à gros seins ne fait rien de particulier en dehors de quelques contacts légers avec les elfes. Ou plutôt, disons plutôt qu’elle n’a pas le temps de faire plus. Pour être précise, vous pourriez dire que j’ai gâché tout le temps libre qu’elle avait.

« Hmph. Bon, peu importe. Dorénavant, la prochaine fois que tu fais quelque chose, fais-moi un rapport. Communiquer, consulter et faire des rapports est important. Tu as compris ? »

Le Roi Démon se concentre sur la dernière partie, donc je n’ai pas d’autres choix que d’acquiescer avec ma tête. Flûte. Une NEET agit comme la présidente d’une entreprise. Elle balance des trucs comme une vraie membre de la société et tout.

« Ok. Ensuite, nous avons de bonnes nouvelles ! Shiro-chan, ce truc spécial arrive aujourd’hui. »

Le Roi Démon me montre un visage pervers en se retenant de rire. Cette chose spéciale serait ?!

« Yo, tu ne veux pas dire que !? »
« Exactement ça. Le meilleur kurikuta possible ! »
« Ooooh ! »

J’applaudis sans aucune raison. Le meilleur kurikuta est la sucrerie que j’ai demandée au Roi Démon. C’est un fruit relativement commun. Cependant, contrairement aux autres kurikutas, ceux-là sont spéciaux en étant une variété particulière, cultivée et fertilisée avec attention. Grâce à cela, c’est un produit de luxe à la production limité au point que même le Roi Démon ne peut pas en obtenir si facilement.

« Ce n’est pas le moment de traîner ici ! Allons-y ! »
« Aye! Je te suivrais n’importe où, anego ! »

Après que le Roi Démon soit sortie de la salle avec un état d’esprit étrange, je la poursuis en étant moi-même dans un état étrange. L’endroit vers lequel nous nous dirigeons est la zone de livraison. En arrivant, nous croisons Balto qui est déjà en train de confirmer les commandes.

« Oh-ho ? S’il ne s’agit pas de Balto. Quoi de neuf ? »

Le Roi Démon s’adresse à Balto en étant de bonne humeur. Au moment où il se tourne vers elle pour lui faire face, je ne manque pas de voir qu’un peu de tension parcourt le corps de Balto. Plutôt que d’avoir l’impression qu’il se sente coupable de quelque chose qu’il essaye de le cacher, je pense qu’il a vraiment peur du Roi Démon.

« Hey. Tu travailles dur, uh. Continue comme ça. »
« Si tu le penses vraiment alors, donne-moi un coup de main. »
« Je refuse. »

Le Roi Démon se met à rire de façon moqueuse en regardant Balto qui est clairement fatigué. En pensant que ce ne serait pas une bonne idée de gâcher plus du temps précieux de Balto avec une discussion inutile, je tire sur la manche du Roi Démon pour qu’elle se dépêche. C’est juste que je suis inquiète du bien-être de Balto et absolument pas parce que je veux mettre la main sur les meilleurs kurikuta. Pas du tout, d’accord ?

« Oh, c’est vrai. Balto, est-ce qu’un paquet est arrivé ? »
« Un paquet ? Si tu parles d’une importation alors dans ce cas nous venons de terminer le contrôle. »
« Ooh! Shiro-chan, ce n’est pas le moment de traîner ! Balto, parmi les paquets il y en avait un pour moi, pas vrai ? »
« Eh ? »
« Eh ? »

Hm ? Étrangement, j’ai un mauvais pressentiment.

« Pour être clair, quel est le contenu ? »
« Les meilleurs kurikuta possibles. »
« Ah. »

Face aux questions du Roi Démon, Balto émet un son étrange. Il semble savoir quelque chose.

« Ahh ? C’était ici, non ? Donc, où est le paquet ? »

En réponse au Roi Démon, le visage neutre normalement neutre de Balto semble montrer qu’il est mal à l’aise. Est-ce que je suis la seule à avoir une très mauvaise prémonition ?

« Erm, j’ai donné ça à Sanatoria. »
« Pourquoi ?! »
« Je m’excuse. Puisque Sanatoria a toujours aimé manger du kurikuta, j’ai pensé que c’était à elle. »
« Que… quoi…. ? »

Au moment où j’entends cela, je commence à courir. Je laisse aussi le Roi Démon derrière moi en chargeant. Je sais où elle est. Actuellement, elle n’est pas très loin. En arrivant à ma destination instantanément, je défonce la porte de la salle.

« Eh ?! Quoi ?! »

En défonçant la porte, la première chose que je vois est… une assiette vide. Avec mon sens de l’odorat, je peux sentir la douce odeur sucrée d’un fruit. Ensuite, je peux voir une boite vide qui contenait apparemment quelque chose.

« Ah, ahh… »

Je… ne… peux pas… le… croire…

« Uhhnn… »
« Shiro-chan-n ?! »

C’est un tel choc que je perds connaissance.


Pour donner vos impressions n’hésitez pas à mettre des commentaires !
Vos appréciations sont importantes pour montrer votre soutien.

Correction : Hastin


Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

 
 

Pour soutenir mon travail sur TM, clique en dessous :

Tipeee

 

1 thought on “Kumo Desu Ga, Nani Ka ? – Chapitre 282

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :