KissWood

Kumo Desu Ga, Nani Ka ? – Chapitre 283.5.4

Merci aux donateurs du mois pour la Tour des Mondes ! !

Guillaume V.

Pascal W.

Dranwine

Martin M.

Lordjarlax

Paul G.

Dehko

_________________

 


Chapitre 283.5.4 : Un oni en colère

La conférence qui a commencé aujourd’hui ne s’est pas terminée le même jour. À cause de progrès lents au niveau des différents points clés, la discussion s’est éternisée toute la journée. Comparé à la deuxième conférence qui n’était rien de plus qu’une rencontre en face à face, cette conférence se concentre sur le travail difficile de préparer chaque étape. De plus, la Parole Divine doit maintenant collaborer sur quelque chose qui n’était pas prévu à la base, donc beaucoup de sujets doivent être discutés.

Le planning détaillé pour le coup d’État, la prise de contrôle de l’empire, la préparation du terrain pour les différents pays, la marche sur village des elfes, la recherche d’une méthode pour que les démons soient invités dans le territoire des humains. Une fois que la discussion a commencé, les détails n’ont fait que s’empiler les uns sur les autres.

En fin de compte, la conférence a continué jusqu’à la tombée de la nuit. La Parole Divine nous a offert le dîner et a même préparé des chambres pour nous permettre de nous reposer. Si je le demandai à Shiro-san, je pourrai retourner dans les territoires des démons, mais il semble que tout le monde a décidé de rester ici.

J’ai pris une pause dans la pièce qui m’a été désignée. Avant de m’endormir, je veux me concentrer un peu sur la fabrication d’épée magique jusqu’à ce que je n’ai plus la moindre once de MP.

« Sasa-ya-a-a-n ! Tu es encore debout ? »

Juste après avoir fini la première épée magique, quelqu’un frappe à la porte et je peux entendre la voix de Kusama.

« Oui, je suis encore debout. D’ailleurs, je t’avais dit de m’appeler Wrath. »

Tout en ouvrant la porte, je l’avertis.

« Désolé, désolé. »

Kusama entre dans la chambre sans même se montrer un minimum gêné. Tout en soupirant, je ferme la porte. Kusama porte des bonbons et des boissons, donc il est clair qu’il compte rester un moment. Il semblerait que je vais devoir abandonner l’idée de créer plus d’épées magiques.

« Oh ? C’est une épée magique ? »

Le regard affuté de Kusama remarque l’épée que je viens de fabriquer.

« C’est cela, oui. »
« Hey, hey, Sasa—, Wrath. Ta compétence te permet de créer des épées magiques ou quelque chose du genre, c’est ça ? »
« Ouais. »

Kusama me pose cette question en ayant les yeux qui brillent et je réponds sans le cacher. Il est probable qu’on ait enquêté sur moi quand j’étais un ogre qui saccageait les territoires humains. C’est pour cela que je ne pense pas avoir besoin de le dissimuler. De plus, d’après les documents de la dernière fois, la Parole Divine doit avoir une vague idée de ma compétence spéciale.

« C’est quoi ta compétence, Kusama ? »
« Moi ? Avec ma compétence “Ninja”, je peux faire des clones d’ombres et utiliser des techniques de ninja. »

Je ne m’attendais pas à ce qu’il réponde, mais il l’a dit sans aucun problème. Ah, c’est vrai, Kusama est le genre de type incapable de garder un secret. C’est très probable qu’il ne se rende même pas compte qu’il vaut mieux garder le silence sur sa compétence.

« Ça a l’air d’être pratique. »
« C’est pratique à sa façon, mais je suis bien plus attiré par les épées magiques. Tu peux faire des épées magiques sans ingrédients venant de monstres super fort, n’est-ce pas ? C’est pour cela qu’elles ont de la valeur. »

Vraiment ? Puisque je peux en créer tant que j’ai du mana, je n’ai pas l’impression qu’elles ont de la valeur. J’ai plutôt la sensation de pouvoir m’en débarrasser sans trop de difficulté.

« Hey, hey. Est-ce qu’il y a la moindre chance que tu puisses m’en fabriquer une ? »

En réponse à la requête de Kusama, je réponds par l’affirmative après une légère réflexion. La raison pour laquelle j’ai hésité pendant un moment est car si je fais trop d’épées magiques, le marché va s’effondrer. Cependant, je me rappelle aussi que j’en ai fait en grande quantité à la demande de Shiro-san pour équiper la dixième armée avec des épées magiques. En pensant qu’il est sans doute trop tard pour m’en préoccuper, je décide d’accepter la requête de Kusama.

Après lui avoir demandé quel genre d’arme lui conviendrait, je m’attèle à la fabrication. Kusama me regarde avec grand intérêt. J’ai fini par en fabriquer deux. Une paire d’épées courtes. Puisque c’est un ninja, j’ai ajouté l’élément ténèbres dessus. Cela ne correspond peut-être pas à l’image que Kusama se fait de lui-même cela dit. L’une s’appelle Saku et l’autre Mochi.

« Wahoo! Merci ! Je vais en prendre grand soin ! »
« Ce n’est rien, mais utilise-les correctement, d’accord ? Si tu ne t’en sers pas, c’est du gâchis. »
« Bien sûr, bien sûr. »

Je lui donne les deux épées courtes et Kusama les regarde en semblant très heureux. C’est la même réaction que celle d’un enfant qui reçoit un nouveau jouet. Puisqu’il est content, j’imagine que c’était une bonne idée de les fabriquer. Je commence à manger les bonbons que Kusama a apportés en l’attendant pendant qu’il admire ses épées.

« Sasa-yan, est-ce que tu te sens mieux maintenant ? »

Kusama me demande ça calmement. La question semble venir de nulle part, mais je n’ai pas besoin de lui demander pourquoi il me la pose. Ma mauvaise humeur est facile à voir après tout.

« J’imagine. Cela me change un peu les idées. »

Grâce à l’apparition de Kusama, je pense m’être un peu calmé. Pas de beaucoup puisque rien n’a réellement changé fondamentalement. L’irritation que je ressens dans ma poitrine sans aucun moyen de la faire disparaître va probablement le rester pendant encore longtemps.

« Sasa-yan, pourquoi es-tu de si mauvaise humeur ? Je ne suis peut-être pas quelqu’un de très fiable, mais tu peux au moins parler avec moi, d’accord ? »

En réponse à la voix étrangement sérieuse de Kusama, je me rends compte que je dois vraiment avoir du mal à le cacher. Même si je lui en parle, cela ne changera rien au problème. Cependant, en me disant que cela pourrait me changer les idées, je commence à lui en parler petit à petit.

Quand j’ai entendu le plan de Shiro-san pour la première fois, la première chose que j’ai ressentie est une indescriptible sensation d’inconfort. Un sentiment viscéral de dégoût que je ne peux pas expliquer avec des mots. Tout cela à cause de ma répulsion à l’idée d’utiliser l’hypnose.

L’hypnose est ce qui m’a fait gagner la compétence Colère. C’est une méthode horrible que je déteste plus que tout. Pourtant c’est ce qu’utilise Shiro-san sans la moindre hésitation. Elle s’en servait même avant d’en faire l’annonce. Natsume hypnotise des gens les uns après les autres tout en étant lui-même incapable de savoir qu’il est hypnotisé par Shiro-san. Ça ne m’amuse pas du tout.

Si c’est vraiment nécessaire, alors je peux l’endurer. Cependant, le dernier accident en date était inattendu, même de la part de Shiro-san. Cela s’est fait par « inadvertance » et des gens ont fini dans ce désastre par « inadvertance ».

L’hypnose, que ce soit pour ceux qui sont affectés directement ou pour ceux autour d’eux, est un désastre. J’ai tué ma petite sœur de mes propres mains à cause de cela. Mon grand frère a commis des atrocités du même genre à cause de ça. Quand je l’ai vu, je me souviens d’avoir écumé de rage au point de voir rouge.

Dans cette situation, Hasebe-san va surement finir par sombrer dans le désespoir. Tout comme Shun quand il sera trahi pas Hasebe-san.

Je soutiens actuellement le camp qui fait ça. On peut même dire que j’en suis responsable. Même si je ne savais rien de la situation, j’ai choisi de supporter Shiro-san. Ce choix a déjà atteint un niveau où il impossible de changer les choses. Je ne peux pas empêcher la situation de continuer comme ça même si je le veux.

Je vais faire des choses aussi atroces que ce que les personnes hypnotisées vont faire ou même plus. Au-delà de ça, peu importe la raison que j’ai, ses actions seront juste démoniaques pour les personnes qui en seront victimes. Je suis démoniaque.

Être dans cette position me rend nauséeux. Pour autant, je dois continuer. C’est impossible de penser à arrêter tout ça. Je n’ai pas le droit d’y penser.

« Je ne pense pas que tu dois le prendre aussi sérieusement. Que tu sois bon ou mauvais, à la fin de la journée cela ne dépend pas juste de là ou tu te tiens ? Dans ce cas, tu dois continuer à croire que ta position est la bonne. »

Les pensées de Kusama en écoutant mon histoire sont très franches et directes au point de me surprendre. Je suis jaloux de toi et de ta capacité à le dire de cette façon.

Malgré tout, ce n’est pas quelque chose que je peux arrêter rien qu’en le décidant. Dans ce cas, je ne peux que continuer jusqu’à la fin. Même si cela fait de moi le méchant, je vais aider Shiro-san jusqu’à la fin. Oui, jusqu’à ma mort.

« Kaiten Kenbu Rokuren ! »
« Ne fais pas ça dans ma chambre espèce d’idiot. »


Pour donner vos impressions n’hésitez pas à mettre des commentaires !
Vos appréciations sont importantes pour montrer votre soutien.

Correction : Gobles


Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

 
 

Pour soutenir mon travail sur TM, clique en dessous :

Tipeee

 

2 thoughts on “Kumo Desu Ga, Nani Ka ? – Chapitre 283.5.4

  1. Pour ceux qui ont regardé l’animé, c’est de cette manière que Kusama récupère une épée explosive ^_^

    Merci pour le chapitre ^^

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :