KissWood

Kumo Desu Ga, Nani ka ? S15 Chapitre 100.5

Classe du Roi.
A chaque fois que Yuugo pose ses yeux sur moi je me sens en danger.
Surtout quand j’ai un meilleur résultat que lui en classe. C’est dans ce genre de situation qu’il me jette un regard froid que je peux sentir sur mon dos. C’est clair qu’il va finir par faire quelque chose, mais je n’ai aucun moyen de m’y préparer.
Yuugo est le fils aîné d’une grande famille contrairement à moi.
Et en tant que personne réincarnée comme moi c’est quelqu’un de capable.
Que ce soit en matière de capacités et d’autorité, personne ne pourrait se permettre de lui faire une remarque dessus.
Finalement un incident a fini par se produire.
Il a eu lieu pendant la première leçon d’exploration que l’on peut considérer comme notre première activité extra scolaire.
Elle avait lieu sur une petite montagne à proximité de l’académie. Bon, j’ai beau dire que c’est à proximité, il faut quand même plus d’une demie journée pour faire un aller-retour en marchant. Les seuls pouvant participer sont ceux ayant réussi un test à l’académie ce qui élève le nombre à douze élèves en première année en m’incluant.
A en juger par la difficulté du test, seuls les plus talentueux ont réussi à le passer.
Cependant les élèves qui n’ont pas réussi pourront y participer s’ils arrivent à passer le test pendant l’année.
Ils ne sont pas beaucoup à avoir réussi, mais il y en aura sans doute plus la prochaine fois.
En tout cas, la première exploration est composée du nombre exact d’élèves nécessaire pour l’activité. Ce qui signifie que le groupe est très talentueux.
Pour réaliser l’exploration, nous devons partir à pied le matin et atteindre la base de la montagne avant midi. Ensuite il y aura un briefing dans une hutte plus un repas. Puis nous seront divisés en équipes avant d’entrer dans la montagne.
Nous sommes censés passer la journée entière à explorer la montagne, faire un camp et le lendemain retourner au pied de la montagne avant midi avant de revenir à l’académie.
Il n’y a que des monstres de bas niveau qui vivent sur la montagne et l’académie a recruté beaucoup de gens pour examiner la zone et s’assurer qu’il n’y a aucun monstre pouvant être dangereux. Puisque que même un monstre faible peut devenir dangereux en évoluant, cette confirmation est vitale.
Cette exploration marche sur un système de points. Un point pour l’apprentissage de compétences de survie. Un point pour l’évolution en milieu hostile. Un autre pour la récupération de plantes médicinales, un autre pour toutes les connaissances que nous pouvons récupérer, etc.
C’est pour ces raisons qu’a lieu cette sortie et tout doit être fait dans la sécurité la plus totale. Et donc affronter des monstres est interdit et retire des points.
En cas d’attaque, nous pouvons nous en occuper et ça nous augmentera le nombre de points mais c’est interdit d’attaquer un monstre sans que ça ne soit de la légitime défense.
L’exploration se fait en équipe de quatre étudiants avec un professeur. La composition est décidée au hasard pour ne pas former des groupes plus fort que d’autres et je suis séparé de Sue, Katie et Yuri, mais je suis dans le même groupe que Yuugo.
Le groupe est composé de moi, Yuugo, Oka-chan, un fils de chevalier nommé Palton et d’un professeur de magie nommé Oriza.
Ma relation avec Palton est au niveau de connaissances plus que d’amis. Son père est un ancien Baron qui, grâce à ses exploits militaires est devenu comte.
Palton subit un entraînement physique rigoureux à cause de son père et il est spécialisé dans les combats physiques. Sa force est plutôt haute par rapport aux autres étudiants, mais il n’a pas l’air satisfait puisqu’il passe son temps à s’entraîner. Le genre de personnage sérieux. Puisqu’il est sous la souveraineté de Père, je compte lui parler un peu mais j’ai l’impression que nous serons en bons termes.
Oriza-sensei est un professeur de magie d’environ la trentaine. Elle est le genre de professeur qui n’est pas motivé par l’enseignement et elle vient uniquement parce que c’est son travail.
Elle n’aime pas les choses irritantes et quand elle a vu que Yuugo et moi sommes dans le même groupe elle s’en est plainte ouvertement sans le cacher.
Ma mésentente avec Yuugo est connue de beaucoup de gens.
En attendant Oriza-sensei est une des professeurs les plus forte. Même si elle est une utilisatrice de magie, la composition de ses compétences est faite pour les combats à courte portée.
Si quelque chose d’inattendu se produit, un professeur doit absolument protéger ses élèves et donc c’est impossible qu’un professeur qui soit faible soit choisit pour accompagner une équipe.
Je ne m’attendais pas à ce que Oka-chan Sensei participe à cette expédition en tout cas. Sensei est souvent absente des cours. Bien qu’elle fasse d’autres choses elle ne dit jamais quoi exactement. C’était inattendu que Sensei participe à quelque chose qui va la forcer à rester avec nous pendant deux jours.
Mais puisque je suis dans le même groupe que Yuugo je préfère qu’elle soit là. Peut-être que si j’inclus le professeur de l’académie, elle est sans doute la seule à être capable de pouvoir stopper Yuugo.
« Bien, maintenant vous avez quartier libre. Après le repas, je vous demande de vous diviser en équipe. »
Le professeur en chef de l’expédition fait cette déclaration et nous écoutons à la lettre ses consignes.
« Nii-sama, je n’ai pas envie de te laisser. Je vais me sentir seule. »
« Sue, ce n’est que pour un jour. »
« Ça reste un problème. Quand je pense que quelque chose peut arriver à Nii-sama quand je ne suis pas là je n’arrive pas à dormir la nuit. »
« Ne t’inquiète pas. La montagne est sûre donc rien ne devrait se produire. »
Je caresse la tête de Sue pour essayer de la détendre. Je ne peux pas lui dire qu’il y a quelqu’un dans mon groupe qui est plus dangereux que ce que je peux trouver sur la montagne parce que si je lui dis, elle s’inquiètera pour moi.
« Shun, fais bien attention à Yuugo, d’accord ? On dirait qu’il est devenu complètement fou depuis qu’il s’est réincarné. »
« …D’accord. »
L’échange que j’ai eu avec Katia me reste gravé en tête. Il est fou, c’est sûr et certain. Le Yuugo actuel n’est pas normal. Je peux clairement sentir qu’il va tenter de faire quelque chose.
L’exploration se passe bien, alors que je réfléchis à tout ça. Nous n’avons rencontré aucun monstre et nous arrivons à la zone prévue pour le campement sans problème.
« Shurein-sama, est-ce que c’est bien là ? »
« Oui. Nous sommes arrivés plus tôt que prévu. »
« C’est parce que les garçons ont de l’endurance. C’est difficile à suivre pour l’unique fille Sensei. »
« Bêtise. Le statut d’Oka-chan est considérablement haut, pas vrai ? Arrête de faire ton cinéma »
« Sensei pense que même si tu es au courant et que tu prétends que non, tu peux toujours t’inquiéter pour Sensei comme le ferait un gentleman. »
« Je ne souhaite pas devenir le genre de gars qui voit les femmes dans leurs moindres détails. »
« Ah, Ore-sama est acceptable dans ce cas. »
Palton et moi commençons les préparations du campement pendant que Yuugo et Sensei discutent.
Oriza-sensei se contente de nous regarder silencieusement.
« Shurein-sama, peux tu tenir ça ? »
« Ah, ok. Comme ça ? »
« Oui. Et si de mon côté je fais ça… »
« Un. Terminé. Merci Palton. »
« Pas la peine de me remercier. C’est à moi de faire ces préparations et j’en demande trop à Shurein-sama. »
« Palton. La position sociale n’est pas à prendre en compte à l’académie. Donc ne sois pas si conforme avec moi. »
« Bien qu’il y ait la position sociale, je respecte personnellement Shurein-sama. Du coup je le fais parce que j’ai envie de le faire. Shurein-sama, ne faites pas cette tête en m’écoutant. »
Je finis par ne rien dire de plus face à l’honnêteté des yeux de Palton. Sue est comme lui, mais je demande quelle partie de moi inspire le respect ? C’est très mystérieux.
Une fois les préparations du camp faites, il reste un peu de temps puisque nous sommes arrivés en avance. Dans ce cas là nous allons visiter les alentours brièvement.
Chacun de nous part de son côté et explore sur une distance raisonnable pour ne pas être clairement séparé. Même si je n’aime pas trop agir seul, nous nous sommes mis d’accord pour rester à distance de voix par sécurité.
Je me retrouve seul dans la montagne. Je cherche des plantes médicinales pour avoir plus de points en me servant de « Analyse ».
C’est là que j’entends un combat à l’épée qui vient de l’endroit ou Palton se trouve. Je me demande si l’épée est de fabrication spéciale ou si son adversaire se sert de « Silencieux » puisque le son est pratiquement inaudible, même si pour moi qui ai « Ouie améliorée » je peux l’entendre très clairement.
Je cours dans la direction de Palton et quelqu’un me barre le chemin. C’est Yuugo.
« Yo. »
« Qu’est ce que tu fais Yuugo ? Non, Natsume. »
« Je pense qu’il est temps pour toi de quitter la scène. »
Je parle de façon tendue à Yuugo qui me parle amicalement en me disant ça. Je ne m’y attendais pas et je déglutis.
« C’est une blague, n’est ce pas ? »
« Est-ce que ça a l’air d’en être une ? Rien que te voir me gonfle. »
En prononçant ses mots, Le sourire de Yuugo disparaît de son visage.
« Ce monde est le véritable monde pour moi. Le monde dans lequel je dois être le plus fort et régner et pourtant il y a quelqu’un de meilleur que moi. »
« Pourquoi tu parles de quelque chose d’aussi ridicule ? Le monde n’appartient à personne. Reprends toi un peu. »
« Je vais bien. C’est un monde fantastique dans lequel tu peux faire ce que tu veux tant que tu as des compétences, pas vrai ? Ce qui veut dire que ce monde est fait pour moi et tu vois, ce monde n’a pas besoin de gens comme toi. Donc meurs. »
Yuugo, dégaine son épée et ne me laisse pas d’autre choix que d’en faire autant. Je regarde le statut de Yuugo.
Il est fort. Son statut est un peu plus basé sur le physique que le mien. En plus ce gars utilise ses points de compétences contrairement à moi et le pire c’est qu’il a la compétence « Empereur ».
[Empereur : Améliore l’effet des compétences. Inflige l’élément hérétique {Peur} à son adversaire par intimidation.]
Pour le moment sa compétence ne m’atteint pas, mais c’est presque de la triche de pouvoir améliorer l’effet des compétences.
Yuugo brandit son épée dans ma direction et je la bloque avec la mienne.
Ku, lourd !
« Fu, Je le savais. Tu ne t’es jamais servi de tes poins de compétences, pas vrai ? En plus tu n’as même pas amélioré ton niveau. Les points sont faits pour être utilisés ! Comme pour ça ! »
Des flammes sortent de l’épée de Yuugo et je réussis à esquiver d’un cheveux.
« Si je te tue d’une manière trop spectaculaire les autres vont s’en rendre compte. Donc contente toi de mourir rapidement. »
« Tu penses vraiment pouvoir t’en sortir en faisant quelque chose comme ça ? »
« Ça ira. Je suis le personnage principal de ce monde après tout. Bien sûr que je serai pardonné pour quelque chose comme ça. De plus les préparations on été faites parfaitement. Mon subordonné devrait être en train de s’occuper des autres pendant que je te parle. Je relâcherai le monstre que j’ai amené après t’avoir tué. C’est le genre de monstre qui n’apparaît pas par ici normalement. L’excuse parfaite pour expliquer que mes pauvres camarades et professeurs sont morts et se sont fait dévorés. Il ne me restera plus qu’à tuer le monstre et à revenir vivant. »
« Un plan aussi simple, tu penses vraiment que tu ne seras pas accusé ? »
« Qui ? Qui osera ? Nous ne sommes plus au Japon. Je suis le futur Empereur épée tu sais ? Même si ce n’est pas ordinaire, qui pourra s’opposer à moi ? Et est-ce qu’ils seront prêts à en faire un problème international ? Bien sur que non. C’est comme ça que ça marche. Tu ne devrais pas croire qu’ici tous les crimes sont rendus publiques comme au Japon. »
Je suis surpris par le fait que Yuugo ait pu avoir une idée aussi peu « Japonaise » et qu’il l’accepte aussi naturellement.
« Adieu. Je me souviendrai de toi dans un coin de ma mémoire. »
Il abaisse son épée dans ma direction alors qu’elle est recouverte de flammes, mais elle ne m’atteint pas.
Le corps de Yuugo est projeté à quelques mètres soudainement.
« Natsume-kun tu en as trop fait. »
Une voix froide et horrifiante retentit alors qui change totalement de la voix habituelle.
Cette présence qui ne correspond pas du tout à son physique de petite Elfe.
Oka-chan Sensei vient d’apparaître.
« Ton plan a déjà échoué. Tes subalternes sont déjà maîtrisés et je me suis occupée du monstre que tu as ramené avec toi. »
« Qu-quoi ?! »
« Il semblerait que tu ais pris le temps de jauger Shun-kun, mais on dirait que tu m’as trop sous estimée. Navré mais Sensei ne peux plus te laisser continuer comme ça. »
Sensei s’approche de Yuugo par terre. Il tente de lancer une attaque surprise,
« Guha !? »
Et semble cloué au sol par une force invisible. C’est sans doute ce qui l’a projeté tout à l’heure. Peut-être une magie de type vent.
Sensei attrape la tête de Yuugo et je perçois le mouvement magique qui se produit. C’est une sorte de magie qui semble se déverser à l’intérieur de Yuugo.
« Activation d’un privilège de la Classe de roi. Par requête du Roi, activation d’une compétence unique. Accord d’activation demandé. »
« Accordé »
De la bouche de Yuugo sort une voix différente de sa voix habituelle. La magie dont elle vient de se servir, ne serait-ce pas « Hypnose » une magie hérétique qui est censée être interdite ?
Ma surprise ne s’arrête pas là.
Ou plutôt une plus grande surprise m’attend. Le statut de Yuugo que je peux voir grâce à analyse diminue rapidement. De plus ses compétences disparaissent pour se résumer à la compétence que toutes les personnes réincarnées ont.
« !? Qu’est ce que tu viens de me faire !? »
Yuugo qui vient de retrouver connaissance se met à crier.
« Sensei a réduit ton statut et retirer tes compétences. »
« Qu- !? Ce n’est pas possible !? »
« Shun-kun que montre le résultat de « Analyse ? »
« …. Sensei a raison. Toutes les stats sont à 30 et il n’y a plus de compétences. »
« Qu-Quoi… »
« Ce monde ne t’appartient pas. Réfléchis à ça et Sensei te recommande de vivre comme une personne normale à partir de maintenant. Même si tu deviens fort en obtenant des compétences, tu n’y trouveras rien de bon… »
Yuugo est perdu.
Je suis perdu.
L’exploration s’est terminée après ça.
Palton et Oriza-sensei vont bien. J’ai entendu ensuite que les choses devenaient dangereuses mais que grâce à l’aide de Sensei, il n’y a pas eu de blessure grave.
Tous les subordonnées de Yuugo ont été capturés. Cependant personne n’avoua avoir un lien avec Yuugo et puisque Yuugo lui-même feint l’ignorance, aucun blâme n’est retombé sur lui.
Est-ce qu’il a décidé de réagir comme ça pour éviter des problèmes internationaux ?
Je me rends compte à quel point le bon sens est différent dans ce monde comparé au Japon.
D’ailleurs, après mon retour, je suis un peu perdu puisque Sue s’accroche à moi en pleurant.
(Ps : Dernier chapitre annexe dont je m’occupe pour 50 chaps et retour à Kumo au prochain chapitre. Le chapitre était très long et très compliqué à traduire à cause de la qualité de la traduction malheureusement. Je m’excuse si la qualité n’est pas au rendez vous, mais je pense que l’auteur à plus de mal à gérer les groupes surtout pour les dialogues ou alors le traducteur. J’espère que le chapitre vous aura plus en tout cas. )
 
(Correction Kasaya )
 
 
Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant





12 thoughts on “Kumo Desu Ga, Nani ka ? S15 Chapitre 100.5

  1. Je trouve la Sensei tellement castratrice c’est dérangeant…. Franchement avoir la chance de se faire réincarner pour réduire à néant dix ans de travail en quelques secondes… Tout ça parce que ta prof ne souhaite pas que tu vives ta vie comme tu l’entend. Je parle même pas du fait qu’elle enferme les autres étudiants dans le village des Elfes et j’aimerais bien voir à quoi ça ressemble parce que ça doit être loin d’un hôtel chez eux. La prof est tellement no fun que j’ai presque l’impression qu’il n’y a qu’elle qui a le droit de s’amuser et que si elle avait pu elle aurait enfermer tout le monde et qu’elle serait partit vivre sa réincarnation toute seule en mettant les autres en prison. (Sachant qu’il ne sont que trois réincarnées à l’académie sur toute une classe d’élèves, je dirais que c’est pas loin.)

    1. faut dire que pour yuugo sa réactions n’était pas disproportionnais il a quand même tenter de la tuer et de tuer son ancien camarade de classe. elle a étais plutôt gentil de ne pas le tuer je trouve, donc qu’elle le prive de son statue et de c’est compétence pour qu’il vive une vie normal reste la solutions la plus pacifique et une punition juste pour un mec qui a la base ce penser tous permis de plus les autre élève son au village elfe mais on nous a bien fait comprendre qu’il on du vivre des truc pas cool et sur les 4 élève on a déjà deux qui son devenu totalement fou. une qui est devenu une fanatique et l’autre un psychopathie qui ce crois tous permis. qui dit que les autre élevè au contraire on vécue des truc tellement atroce qu’il préfère largement être protégés de plus elle même a du vivre des truc horrible.

      1. Je suis d’accord pour Yuugo, même si je trouve que son châtiment et pire que la mort vu que sa position est basé sur sa force physique justement et qu’il ne lui reste plus rien. Du jour au lendemain tu te transforme en loque humaine.
        Pour ce qui est de la prof, honnêtement après s’être réincarnée je trouve insupportable qu’elle soit là pour encore donner des leçons. Je veux dire ils ont tous dans les 28 ans et elle, elle a sans doute dans les 40 facile.Est ce qu’elle peut vraiment se permettre de donner des leçons à des adultes (même s’ils ont tous des mentalités d’ado) sachant qu’elle se sert d’une magie interdite en plus ? Je peux pas non plus partir du principe qu’ils ont tous fini dans des situations difficile ou alors c’est du 50/50. Si j’en crois le système ils ont tous étaient réincarnées dans une vie convenant à leur personnalité. Yuugo est une brute = fils de l’empereur épée. Shun est un pgm mais pas violent = Fils d’un roi.
        Katia est copine avec Shun en plus de vouloir être une fille + Pgm = Fille du Duc, etc. Ce qui me pose problème c’est que la prof est anti fun à ne laisser personne vivre sa vie après s’être réincarnée. Si elle souhaite arrêter Yuugo autant le faire pour une bonne cause comme la paix et pas juste parce que c’était son élève il y a dix ans et d’une façon qui est totalement de l’anti jeu. Au moins laisse le affronter Shun qu’on voit un combat quoi.. >>

        1. Mon impression est qu’elle se sent responsable d’eux ni plus ni moins .. maintenant qu’on approuve son comportement ou pas c’est une autre histoire… Pire que la mort pour l’autre enfoiré ? Ben ce n’est pas volé, très approprié, un peu comme si tu castrais un mec qui ne veut faire qu’un concours de bite .. Sauf qu’il peut regagner ses compétences ça lui redemandera juste un peu de temps (bcp mais qu’importe).
          Revenons au comportement de leur prof … Mettons que lors d’un voyage scolaire, ils soient coupés de tout moyen de joindre un ville quelle qu’elle soit, devrait-elle les laisser vivre à leur compte ou continuer à les encadrer ? Je pense que le raisonnement que “Sensei” tient est celui-ci : j’ai survécu, nous sommes tous morts sans que j’y puisse quoi que ce soit, j’entends découvrir pourquoi, et protéger les élèves dont j’avais la charge. La mort n’est pas une excuse pour qu’elle renonce à son sens du devoir. Quant à sa dureté, elle est celle que son contact avec ce monde lui a donné. Imagine un monde de bisounours, elle aurait juste pu les surveiller de loin.. Mais on est à des années-lumières de ça. Et je te rejoins : la plupart sont bel et bien encore des gamins terrifiés qui peinent à se faire à leur environnement. Ils n’ont pas déjà eu une vie pleine, et leurs préoccupations ont été circonscrites à leur âge dans cette nouvelle existence. Ils ont tout de même eu une croissance bien supérieure à n’importe qui d’autre dans ce monde, y compris le héros actuel, donc ils s’en sortent pas trop mal.
          Et je ne trouve pas pertinent d’évaluer leur âge mental et compétences en faisant la somme des années vécues dans leurs 2 existences .. parce que tout particulièrement chez les humains, le tout est différent de la somme des parties ..D’ailleurs, si on devait parler de “niveau de maturité” pour Kumo-chan, on aurait aussi quelqu’un de bloqué à une adolescence permanente là … Oui, elle s’éclate, comme dans un jeu vidéo (où sa vie est dans la balance :p), mais elle n’a pas de responsabilité qui pourrait démontrer qu’elle acquiert une maturité quelconque. Les autres ont plus de chances d’évoluer dans cet aspect là d’ailleurs, parce qu’ils sont en relation avec bah d’autres gens .. Kumo aussi .. quand elle sortira du labyrinthe ou si elle trouve quelqu’un d’autre qu’elle-même pour discuter ..

          1. Sauf que dans le cas de Kumo-chan c’est directement une bataille pour sa survie dès la naissance et qu’elle n’a pas une enfance comme Shun par exemple donc le côté enfantin est logique puisqu’elle a effectivement 16-17 ans.Elle en a pas 28-29. Pour la prof je parle pas d’une transition de quelques secondes, mais d’une dizaine d’année et qui rend ça façon de penser moins justifiable surtout si tu considères l’age total des élèves entre les deux vies. Ok c’est pas le japon, mais c’est pas non plus le chaos absolu. Pour l’instant il n’y a pas de situation hors normes dans les chapitres annexes qui nécessite de se faire enfermer dans un village comme le fait la prof. Pour ce qui est du retour à zéro, elle vient de tout lui prendre y compris les compétences qu’il avait obtenu avec les points de compétences et sans doute les compétences qu’il avait à la naissance. Je veux bien croire que ce soit un méchant, mais ce que je remets en question c’est toutes les décisions de la prof. “Je décide de faire un coup d’état et ma prof pendant six mois il y a dix ans décide de se mêler de mes affaires”. Elle cache tellement de chose que j’ai l’impression que c’est elle la méchante.

          2. oui moi je suis d’accord avec toi. le professeur en temps que adulte responsable ce dit surement qu’elle peux pas laisser as des ados des pouvoir digne des dieux sans les surveiller de plus encore une fois yuugo la cherchais le prof les avais mis en garde de pas trop la chercher et je pence que si elle a fait avec katia et chun elle la fait pour les autre. en sois ce mec a taper dans le nid de frelons en pensants qu’ils allaient pas l’attaquer et il c’est foiré et il en assume les conséquence.

        2. fin interdite celons la religions de ce monde ce qui n’ai pas la même chose et de plus certes elle en fait un peu beaucoup mais elle reste dans son rôle de prof ce qui est pas si incohérent de plus si vraiment elle était despotique elle aurais pue enlevais shun, katia … sans ce faire remarquer et les enfermais dans le village elfe mais elle la pas fait passe que ils sont en sécurité ou ils sont. et en plus tu dit que yugoo vit par la puissance et que c’est pire que la mort en soit il peux vivre comme un villageois sa lui feras les pieds

          1. Oui, elle cache probablement beaucoup de choses, et je ne dis pas que tout est acceptable dans sa façon de faire. Il semblerait que les réincarnés aient plus ou moins tous le potentiel de créer leur propres règles en ce monde, mais qu’ils ne l’ont pas tous réalisé … Concernant les autres élèves, s’il y a un taré comme Yuugo, il est possible qu’il y en ait eu d’autres .. Qui ont versé dans le mal de façon plus radicale et plus tôt, ce qui aurait amené la prof a prendre des décisions violentes et qui pourrait expliquer qu’elle reste secrète. Dans un nouveau monde, la prise d’informations est capitale.
            Que ce soit la véritable réincarnation du Roi démon c’est possible ^^ bien qu’au niveau des compétences, ça a plus l’air d’être Kumo-chan .. Ce qui ne veut pas dire qu’elle ne va pas s’allier à ses anciens camarades si jamais un plus grand danger devait survenir; d’autant que l’influence de la prof est grande.
            Un grand âge n’est pas une preuve de maturité .. Certaines personnes à 40-50 ans sont plus immatures que des jeunes de 12 ans. Globalement, il s’agit de prendre ses responsabilités, et là où Sensei prend celles qu’elle estime les siennes à bras-le-corps, force est de constater que ce n’est pas le cas de ses anciens élèves. Pas encore.. pour ceux qu’on a pu croiser. Ils ont le temps de grandir, ou plutôt de mûrir ^^
            En somme, ce monde a reçu près d’une vingtaine de personnes qui telles des divinités peuvent librement en changer les règles au fur et à mesure des passages de niveaux … Est-ce qu’on doit les laisser dans la nature libres de leurs faits et gestes ? Ou quelqu’un doit-il se faire le gardien de ces gens qui peuvent atteindre le domaine des dieux ? C’est ptet le rôle qu’a choisi la prof … mais là, je spécule beaucoup^^
            La guerre arrive, et elle se jouera entre les réincarnés mêlés aux gens de ce monde .. Faites vos paris pour les camps !

          2. Je pense qu’elle ne peux pas les enlever à cause de leurs positions plus qu’autre chose. Je vois mal le village elfe pouvoir se lancer dans une guerre comme ça pour avoir enlever des héritiers de grandes famille. Pour Yuugo il est méchant de toute façon et c’est un peso mineur donc c’est pas important, mais la logique de la prof commence à être de plus en plus douteux. j’imagine que l’on verra ça dans les futurs chapitres. En tout cas elle a apparemment une des compétences concernant les septs pêché capitaux et je me demande comment elle a mis la main dessus…
            Pour le reste il faudra attendre mais je pense qu’elle est beaucoup plus “méchante” qu’elle n’y parait.

  2. Merci pour le chapitre.
    PS:Arrête de t’inquiéter. Sans blague,tes trad sont excellentes.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :