KissWood

Tour des Mondes – Chapitre 216

Merci aux sponsors du mois !

Guillaume V. (25€)

Arthur L. (10€)

Un concours a lieu ce mois-ci sur l’histoire de TM n’hésitez pas à participer !

_________________


Deux épreuves pour un Assassin.

En dehors des autres bénéfices, je crois que ce qui me sera le plus utile suite à l’entraînement de Nerys, c’est d’avoir appris à récupérer aussi rapidement. Même après une journée à me faire tirer dessus, à me faire battre cent ou deux cents fois d’affilée et à multiplier les exercices physiques, les courses poursuites et les filatures, je suis toujours apte à me battre et à continuer.
Puisqu’elle est responsable de tout ce que j’avale jusqu’à réguler l’eau que je bois et même la quantité de sommeil à laquelle j’ai le droit, c’est elle qui décide de tout ce que je fais et protester serait une mauvaise idée.

Plus le temps avance et moins je me repose sur la potion de vigueur, mais d’un autre côté je suis de moins en moins fatigué par les exercices qui pourtant n’ont pas l’air de devenir plus simples. Il semble que Nerys est conscience de tout ce qui concerne mon corps jusqu’au moindre détail et, grâce à cela, ma progression continue d’être stable.

Mon corps se façonne, et pour ce qui est de mon esprit…

« Tes attaques sont bien plus vicieuses à présent, tu hésites moins. En termes de létalité, tu commences à former des méthodes d’attaques rapides bien plus efficaces que ce que tu m’as montré jusque-là. »

Je suis au sol incapable de bouger. Nerys m’a brisé une jambe et déboîté un coude. Je serre les dents pour éviter d’y penser, mais ça fait mal.

« Bien sûr, puisque tu ne peux pas me tuer, c’est difficile de savoir si ton contrôle sur ta colère est optimal. Il est peut-être temps pour toi de tester cela sur du menu fretin. »

J’ai vraiment essayé de la tuer. Même maintenant, je peux sentir que je n’ai qu’une envie, c’est de la voir souffrir autant qu’elle vient de le faire pour moi. C’est injuste de souffrir autant, juste parce qu’elle l’a décidé.
Combien de fois m’a-t-elle fait vivre un enfer en me montrant les gens que j’aime souffrir devant moi ? Dès que je me disais que ce n’était qu’un entraînement et des illusions, elle se remettait tout de suite à le faire en se moquant de mon impuissance. Suffisamment pour que j’aie vraiment envie de la tuer. Dans un sens, son entraînement a donc fonctionné puisque j’ai moins d’hésitation pour attaquer, mais c’est aussi parce que je lui en veux vraiment.

« Tu m’écoutes ? »

Je me fige alors qu’elle s’approche de moi. Je commence sincèrement à avoir peur d’elle quand elle me regarde comme ça. Jusque-là, je ne sais pas ce que je ressentais pendant les entraînements, mais quand je vois qu’elle n’a aucune ouverture et qu’elle ne bronche jamais quoique je fasse, même face à des attaques qui cherchent à la tuer… C’est presque effrayant d’imaginer le niveau qu’elle aurait si elle se battait contre moi sans restriction.

D’un coup de pied, elle remet mon coude en place et se met à regarder ma jambe. Son coup de pied est suffisant pour que j’abandonne l’idée de me venger et je réprime mes émotions.

— Dis-toi que tes blessures pendant l’entraînement sont proportionnelles à ton niveau. Plus tu deviendras fort et plus cela arrivera. Je ne me permettrais pas de te briser inutilement la jambe. C’était nécessaire.
— C’est douloureux.
— Rien de nouveau, pas vrai ? Ce n’est pas ton jour de repos, mais je pense qu’il est temps que tu sortes d’ici. Tu prendras un remontant à l’accueil pour ta jambe, je te l’offre.
— Je dois comprendre que je suis trop fort et que j’en ai fini avec l’entraînement ?
— Tes blagues n’amusent que toi. J’ai des devoirs pour toi. Tu reviendras quand tu auras terminé.
— J’ai compris. Que dois-je faire ?
— Tout d’abord, tu vas te rendre à la classe des dresseurs. Tu vas y aller, toucher la porte de la classe et repartir. Bien sûr, dès que tu mettras un pied dans la tour des rangers, tu devras te découvrir le visage. Pour la fuite, fais comme tu veux.
— Le but c’est que je me fasse attaquer, c’est ça ? Pour voir si je suis capable de mettre en pratique mon entraînement ?
— Aussi. Ne fais juste pas de pause chez les Dresseurs. Tu as eu de la chance d’en sortir grâce à une gardienne, cela ne se reproduira pas.
— Et ensuite ?
— Ensuite, tu iras à l’arène. Naubod t’y attend, il a demandé l’aide d’un assassin et tu es le seul disponible. Même si on te reconnaît, il y a peu de danger puisque personne ne peut intervenir pendant les tournois. Disparaître dans la foule sera facile de toute façon.
— Un tournoi ?
— Probablement. Ce n’est pas encore clair, mais ça concerne les enfants de la tour. Puisque ça se passe dans l’arène, il y aura probablement des combats.
— Et je ne risque pas de mourir en participant à un tournoi ?
— Tu risques de mourir dès que tu mets un pied dehors. C’est une mission, à toi de la remplir si tu veux continuer à profiter du réseau d’informations des assassins. Tu en auras périodiquement. Dis-toi que si ce n’était pas de ton niveau, je ne te le demanderais pas. Nos informations sont assez claires sur le sujet. Vois ça comme un entraînement, mais agis en connaissance de cause. Tu n’es pas à l’abri de surprise.
— Je fais ça et ensuite je reviens ?
— C’est cela. Pense à acheter des potions pour les os brisés sur le trajet.

J’ai un frisson quand elle parle de ce dernier point.

Nerys me tend ensuite des béquilles qu’elle vient de matérialiser et je trouve ça presque trop aimable de sa part pour ne pas être un piège.
Alors que je me redresse, je demande à mes animaux de revenir.

Si de mon côté, j’ai fait des progrès, il semble que ce soit la même chose pour eux. Du côté de Yuu, il m’a expliqué qu’il était capable de maintenir l’invisibilité sur de plus grandes périodes et qu’il était aussi plus rapide. Bien sûr, il a aussi ajouté qu’il souhaite visiter le pied de la tour et dormir plutôt que de jouer à l’animal dressé.

Du côté de Juliette, grâce aux différents types d’armures que Nerys à matérialisé, elle a pu s’entraîner à attaquer au niveau des points faibles et elle est aussi plus rapide. Pour un serpent, l’endurance est un problème, mais il semble qu’elle pourra se battre sur des périodes plus longues à présent. En dehors de ça, elle a continué son entraînement pour se battre sans moi. Même si les résultats sont bons, je vais avoir besoin de temps avant de ne pas le voir comme un énorme risque.

Pour finir, Micha a fait beaucoup de progrès. Elle est bien plus agile qu’avant et l’escalade semble être un de ses points forts maintenant. Elle a même fini par obtenir le boost d’agilité et, même si elle a du mal à s’en servir, cela lui permet de se déplacer bien plus rapidement. Côté dialogue, je continue à lui apprendre des mots, mais cela prendra un peu de temps pour qu’elle puisse s’exprimer plus naturellement. Ce n’est pas dérangeant de toute façon. Micha est mon premier animal et le lien que j’ai avec elle me permet de comprendre ce qu’elle veut sans qu’elle n’ait besoin de le dire. Les mots rajoutent juste plus de nuances à sa pensée.

Ils ont aussi tous subi un entraînement pour apprendre à esquiver des attaques et des projectiles, mais ne parlons pas d’un sujet qui a tendance à les frustrer. Même si Nerys n’en a jamais touché aucun, c’est généralement assez stressant pour eux de se faire tirer dessus et d’avoir à esquiver.

En parlant de ça, Nerys matérialise une arme à feu alors que mes animaux s’installent sur moi.

« Tu ferais bien de te dépêcher. »

J’ai fini par comprendre qu’elle utilise des balles en caoutchouc, mais j’aimerais quand même être capable de sortir d’ici sans avoir des bleus partout. Je commence à avancer le plus vite possible sur mes béquilles.

Cela fait quatre semaines depuis que Micha a appris à parler et il est temps de voir si mon entraînement commence à payer.


Correction : Hastin



Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

Pour soutenir mon travail, clique en dessous :

Tipeee

3 thoughts on “Tour des Mondes – Chapitre 216

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :