KissWood

Tour des Mondes – Chapitre 218

Merci aux sponsors du mois !

Guillaume V. (25€)

Arthur L. (10€)

Un concours a lieu ce mois-ci sur l’histoire de TM n’hésitez pas à participer !

_________________


Un front qui se construit et se détruit chaque jour.

« Est-ce que les renforts arrivent ? »

Romaro demande à son second s’il a des nouvelles, mais celui-ci agite la tête négativement. Les communications magiques sont toujours brouillées et aucun message ne passe. Il avale une potion pour restaurer son mana et ferme les yeux. En tant qu’Architecte, c’est son rôle de façonner le monde pour qu’il se plie à sa volonté. Sur un champ de bataille, cela peut avoir de nombreuses applications, ce qui rend dangereux d’en avoir un en face de soit. Cependant, la classe d’Architecte est suffisamment rare pour que cela n’arrive pas souvent.

Romaro est peut-être un jeune grimpeur qui a passé trop de temps dans sa classe à s’entraîner, mais grâce à cela il est maintenant le commandant sur ce front. Le général et les soldats de Lishnul ne sont pour lui qu’une nuisance qui ont du mal à comprendre qu’il est bien plus capable qu’eux.
En tant qu’Architecte, il peut très bien faire apparaître un labyrinthe de pierre où les différentes vagues d’ennemis se perdront. Il peut aussi creuser des tranchées pratiquement instantanément ou fabriquer des défenses sur mesure pour créer des pièges. C’est d’ailleurs ce qu’il a fait pour renforcer la ligne du front. La plupart des pièges sont détruits avant de fonctionner, mais cela ralentit énormément la progression et pendant ce temps, les soldats et les grimpeurs peuvent lancer un maximum de projectiles sur ceux qui s’avancent à découvert.

Romaro se trouve actuellement à plus d’une centaine de mètres des combats avec des chevaliers autour de lui pour le protéger des projectiles. Il se concentre sur une idée en faisant un plan mental du changement qui va avoir lieu. D’un geste de la main, il ordonne un retrait de quelques mètres et quelques instants après que le signal ait retenti, la terre retournée maintes et maintes fois déjà change de forme. Une fausse gigantesque de plusieurs mètres de large et de profondeur se creuse. Malheureusement pour lui, aucun des grimpeurs et des guerriers de Penovia ne tombe dedans pour finir empalé sur les pics en pierre qu’il a installés au fond. Ils ont pris l’habitude maintenant et cette stratégie ne sert qu’à lui faire gagner du temps.

Romaro tombe à genou et se met à vomir alors que sa tête tourne. Un chevalier à côté de lui l’aide à se relever tout en le protégeant avec son bouclier alors qu’une flèche passe à proximité. Ce genre d’architecture demande beaucoup trop d’énergie. Faire ça sur toute la longueur d’un champ de bataille est bien sûr impossible et il a dû se résoudre à faire une fosse de cinquante mètres de long pour diminuer l’effort des grimpeurs à cet endroit.

Architecte est censé être une classe pacifique de la tour des Druides qui construit des bâtiments à un rythme bien plus lent que ce qu’il vient de faire. C’est à cause d’une nouvelle mode que son utilisation en combat a commencé à se répandre.

Grâce à Romaro, ce front est le mieux défendu en étant également celui qui a le moins de perte humaine, mais en reposant uniquement sur lui, cela crée une faille dans la défense que des attaques répétées rendent de plus en plus évidente. Depuis le début de la guerre, Romaro a perdu plus d’une dizaine de kilos en quelques mois et il finira bientôt par s’effondrer si la ligne de front continue de stagner comme elle le fait depuis deux semaines.

Il se redresse en s’essuyant la bouche et en crachant.

« Tom, c’est à toi. Maintenant ! »

Tom l’écoutant d’un peu plus loin commence à préparer un sort. En tant que Mage de guerre, son rôle est de remplacer autant d’hommes que ses capacités le lui permettent sur un champ de bataille. Autour de lui, des soldats répandent des carquois de flèche sur le sol et presque aussitôt, elles se mettent à voltiger dans les airs. Tom commence à psalmodier des paroles abstraites et les flèches s’organisent en rangs devant lui. Une par une, elles prennent feu, et une première volée s’envole vers l’autre côté de la fosse, puis une deuxième et ainsi de suite. Il arrête finalement après la cinquième en laissant tomber les dernières flèches au sol. Plus de trois cents flèches viennent d’être envoyées sur les grimpeurs de l’autre côté.

Depuis son baptême de combat sur la plage, Tom est sans doute celui qui a le plus changé parmi l’équipe d’origine d’Emy. Lui aussi a perdu du poids, mais par manque d’appétit plus que par fatigue. Sa personnalité a changé à cause de ce qu’il a vécu en prenant part à cette guerre. Pour l’instant, il n’est pas encore tout à fait certain que cette classe lui convienne, mais jusqu’à la fin de la guerre il a décidé de ne plus rien dire sur le sujet en se contentant d’aider de son mieux.

Sans attendre, il se recule et approche d’une pile de pierre faisant la taille de ballons de foot. Il choisit une cible et commence à psalmodier. Les pierres se mettent aussitôt à léviter à côté de lui et sont jetées une par une dans les airs en direction d’une unité de soldat s’apprêtant à se jeter dans la mêlée. Balistes, trébuchets, catapultes, toutes les machines de guerre sont reproductibles ou utilisables pour lui sans avoir besoin d’une main humaine. S’il le décide, il pourrait très bien se saisir de plusieurs dizaines de boucliers et de lances qui, entre ses mains, bloqueraient l’avancée des vagues ennemis, mais sur ce front c’est Romaro qui s’occupe de bloquer la progression de l’armée adverse.

Romaro se met à boire de l’eau en retournant en direction de son bunker pendant que les rapports des différentes unités continuent d’arriver et qu’il décide des décisions à prendre.

« ON A DEUX ANOMALIES EN APPROCHE ! »

Le visage déjà pâle de Romaro semble perdre une teinte de plus alors qu’il grimace. Deux anomalies. Ce ne sont pas les premières qu’il verra cette semaine, mais deux en même temps sera trop difficile à gérer dans son état. Ils ont probablement reçu l’ordre d’attaquer suite à la création de la fosse.

Il se retourne et marche dans la direction de l’Observateur alors que celui-ci scrute deux formes étranges qui s’approchent rapidement.

— Ils sont deux, mais leur forme est… On dirait un animorphe d’araignée et… le deuxième ressemble à une sorte de momie, il y a du tissu qui flotte autour de lui. Classe inconnue.
— Contact ?
— Une minute.

C’est trop peu, il n’aura pas le temps de récupérer pour s’en occuper. Rapidement, il demande à un deuxième observateur s’il voit des renforts s’approcher.

« Un groupe de cavalier en approche et… Je crois que c’est l’unité d’Emy – ».

Avant qu’il n’ait fini sa phrase, Emy atterrit à proximité du bunker en fracassant pratiquement le sol. Elle se redresse en souriant et demande ce qu’il se passe.

— Vraiment ? Ça fait deux jours que je suis bloqué ici sans dormir et tu me demandes ce qu’il se passe ?
— Détends-toi. Satin essaye de préparer un groupe de relève avec des grimpeurs. Promis, tu pourras te reposer toute la semaine. Qu’est-ce qu’on a ?
— Hmf. Les attaques n’arrêtent pas. Ils ont compris que j’étais crevé, « eux ». Plus deux anomalies au contact dans trente secondes. Ce sera difficile de les arrêter par nous même ceux-là. Je n’ai plus grand-chose en stock non plus. Tom commence à fatiguer même s’il ne dit rien.
— J’y vais dans ce cas.

Emy sourit quelques instants en scrutant la ligne de front. Dans le fond, elle serait presque jalouse du bunker de Romaro qui a l’air bien plus confortable que sa tente et elle lui demandera peut-être de lui en faire un dans la semaine. Elle fait un petit signe à Tom qui en fait un en retour timidement alors que les pierres autour de lui retombent lourdement sur le sol.

Sans faire plus attention aux alentours, Emy se jette dans les airs en criant alors qu’elle active une par une ses compétences. Pour les grimpeurs alliés en train de se battre, cela signifie qu’Emy est arrivée et une ovation traverse le champ de bataille en boostant le moral. Pour les ennemis, c’est le nom « démon rouge » qui commence à être murmuré alors qu’ils savent que cela n’annonce rien de bon.

Romaro la regarde faire alors qu’une barrière magique bloque plusieurs flèches cherchant à l’atteindre. L’Animorphe-araignée et la momie comme l’a annoncé l’observateur continuent de s’approcher. Des grimpeurs dont les capacités dépassent les normes habituelles et capables de modifier le cours d’une bataille, voilà ce que désigne ce terme. Quoi de mieux que d’en envoyer une pour en affronter d’autres.

Alors qu’il regarde Emy commencer à redescendre en direction du sol en préparant un coup de marteau, quelque chose d’étrange se produit. Elle disparaît dans une sorte de sphère dorée qui se met à léviter au-dessus du champ de bataille.

Réagissant aussitôt, Romaro commence à crier des ordres en comprenant qu’Emy à un problème.

Pendant ce temps, les deux anomalies arrivent dans la mêlée.


Correction : Hastin



Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

Pour soutenir mon travail, clique en dessous :

Tipeee

1 thought on “Tour des Mondes – Chapitre 218

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :