KissWood

Tour des Mondes – Chapitre 251

Merci aux donateurs du mois pour la Tour des Mondes ! !

Guillaume V.

Pascal W.

Dranwine

Cynddlyn

Martin M.

_________________

 


Chapitre 251 : Avoir foi en la victoire

« Il semblerait que le dresseur ait fini par gagner. »

Arthur ne cache pas sa satisfaction à l’annonce de la victoire de Nomad par Alexander. Maintenant qu’il a pris suffisamment de points et qu’il est impossible d’en récupérer plus dans l’arène, Nomad a effectivement gagné.
D’après lui, beaucoup de gens dans l’arène doivent être surpris du résultat en voyant que même les plus grands groupes n’ont rien pu faire contre une personne accompagnée de quelques animaux. Arthur l’est de son côté. Il voulait qu’il gagne, mais il ne s’attendait pas à ce que cela puisse être vraiment le cas.

— Ton protégé semble satisfait de la victoire du Dresseur.
– Mrmhh. Le tien, Tark, est un peu décevant par contre. Il n’est pas mauvais pour autant, mais je n’ai pas l’impression que la classe de Pêcheur lui convienne.
— La classe lui va pourtant comme un gant.
— Puis-je savoir ce qui te donne autant d’assurance sur son niveau ?

Roland jette un popcorn au-dessus de sa tête pour le faire tomber dans sa bouche.

— La première fois que je l’ai vu, le gamin était en train de pêcher la baleine à bosse tout seul sur un des quais d’Opinaris.
— Donc, il est bien plus fort qu’il en a l’air.
— À mon avis, le Roi de l’arène pourrait bien finir au bout de sa ligne s’il arrête de jouer avec les Prêtres.
— D’ailleurs, je croyais que la pêche était interdite à Opinaris ?
— Le gamin le savait pas. J’ai dû intervenir pour lui éviter des problèmes.
— Généreux de ta part.
— Ça m’a tellement fait marrer de voir tout le monde dans le port se déboîter la mâchoire en le voyant ferrer un poisson de plusieurs tonnes comme ça… J’étais obligé d’intervenir.
— Pourquoi était-il là-bas d’ailleurs ?
— Fuir les Armées Unies. Au pied de la tour, il avait le choix entre Opinaris et les souterrains. Enfin, même si tu ne connais pas les détails sur Tark, cela attendra. Il y a autre chose de plus « pressant » dans l’arène.

Alors que Roland jette un nouveau popcorn dans les airs, le score des Prêtres augmente à nouveau.

*

J’approche de Tark qui flanque des coups de canne à pêche aux prêtres devant lui. Je suis encore derrière le groupe d’assaillants et j’en profite pour placer des coups de croc sur les paladins et inquisiteurs les plus proches qui sont concentrés sur Tark. Alors que j’approche de ma deuxième victime, une attaque violente m’oblige à me baisser au sol alors que cinq ou six assaillants sont projetés dans les airs par un coup de canne à pêche. La force de l’attaque les projette à plusieurs dizaines de mètres en les faisant s’écraser violemment au sol ou contre la façade de bâtiments.

— Hey ! Fais attention !
— Aah. Désolé je ne t’avais pas vu !

Le groupe d’assaillant est déjà réduit de moitié et ils ne sont maintenant plus qu’une douzaine à faire face à Tark depuis que la pile de corps a disparu. Certains se tournent dans ma direction, mais je les ignore simplement.

— La prochaine fois que tu fais ça, je te tue !
— Ça veut dire que tu veux te battre contre m — !?
— Non. Tu as vu la fille d’ailleurs ? Je n’ai pas envie qu’elle me vole le Roi.
— Attends… Cam… Cor… Kim ! Hrmrm… Foutue malédiction. Kim est probablement en train d’atteindre sa chance pour attaquer le Roi.

Kim, donc ? Je ne vois pas pourquoi il parle de malédiction, mais c’est probablement en lien avec sa classe ?
[De ce que j’ai compris, c’est une Sorcière. Il y a probablement un rapport.]
Oh ? J’ai pratiquement oublié que tu étais là, toi ! Combien de temps encore ?
[Cinq minutes.]

La dernière fois que je l’ai vue, c’est quand elle était en train de gravir le Roi comme moi. Je jette un regard dans sa direction en esquivant une attaque d’un Inquisiteur.
De ce que je vois, le Primat le tient à distance en lui jetant des miracles. Apparemment, le Roi a atteint sa limite d’absorption des dégâts lors des premières attaques et il est maintenant en train d’encaisser de son mieux. Il est blessé et ses avant-bras avec lesquelles il bloque les attaques sont en train de saigner abondamment. Il rugit régulièrement pour montrer qu’il n’est pas content, mais puisqu’il fait ça depuis tout à l’heure, je ne fais plus attention. J’ai l’impression de voir un vieux film avec un singe géant à le voir hurler comme ça.

[Tu ferais bien de regarder les scores.]

D’un coup d’œil, je me rends compte qu’il y a un problème. Le score des Prêtres augmente. Pas juste d’un ou deux points. Il y a déjà plus de vingt points par rapport à il y a quelques instants.

[Si tu veux mon avis. Cannibalisme.]
Ce n’est pas une réponse, ça, c’est juste un mot. Je peux faire pareil d’ailleurs, regarde. Chaussette.
[Ils sont probablement en train de s’entre-tuer pour faire monter leur score.]
Chaussette.
[Ils ont encore les effectifs pour te rattraper malgré l’embuscade.]
Chaussette.
[Je ne réagirai pas à cette blague, Sigu.]
Chausseeeeette.

Alors que Yuu ne veut plus répondre, un rugissement plus fort que les autres vient du Roi. Depuis tout à l’heure, il fait de son mieux pour bloquer et attaquer en jetant des morceaux de bâtiments sur le Primat qui se contente de maintenir une barrière divine en place pour se défendre.

Je réfléchis rapidement à ce que le renard vient de me dire. Je n’ai pas encore gagné alors… Ce tournoi ne fait donc aucun sens. Il suffit de s’éliminer tout seul pour gagner un point… Quel est l’esprit malade qui a inventé une telle règle ? C’est le gardien qui a fait ça juste pour que le spectacle soit plus intéressant… ? Non, c’est trop stupide pour quelqu’un que j’imagine être un fan de combat. Il a probablement juste dit quelque chose du genre « S’il tue quelqu’un, ça fait un point et puis c’est tout ». Et maintenant, les Prêtres profitent de la faille dans des règles imparfaites.
C’est noté, le gardien des Guerriers n’est pas très malin.

Suite à un autre cri plus violent que les autres, le Roi ignore totalement une attaque du Primat et se dirige vers la Tour au centre de l’arène à quelques centaines de mètres de là. Autant dire que cela lui demande quelques foulées pour y arriver alors qu’un miracle lui entaille l’épaule. Il se met aussitôt à frapper avec violence la tour et des débris commencent à pleuvoir sur l’arène. Elle commence à trembler dans tous les sens et le Roi commence à en attraper un côté.

Oh.

Alors que je plante mon croc dans l’épaule d’un Inquisiteur un peu trop zélé, je me rends compte de ce qu’il essaye de faire. C’est une bonne idée, si on retire le fait que le Primat est à seulement une trentaine de mètres de nous et que cette tour est massive.

« Dresseur, je vais y aller de mon côté. »

Tark s’éloigne déjà à petite foulée alors que les inquisiteurs se mettent à courir à leur tour.

D’instinct, je ferais sans doute la même chose, mais quelque chose me dit que c’est trop tard pour ça. Il ne reste donc qu’une chose à faire. Ce n’est pas l’idée la plus intelligente si je me trompe, mais elle est plus amusante. Ce ne sont pas des tonnes de pierre qui vont me faire peur !

Alors que la tour bascule pour tomber en direction du Primat qui érige une barrière, je cours dans sa direction.


Pour donner vos impressions n’hésitez pas à mettre des commentaires !
Vos appréciations sont importantes pour montrer votre soutien.

Correction : Hastin



Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

 

Pour soutenir mon travail sur TM, clique en dessous :

Tipeee

 

3 thoughts on “Tour des Mondes – Chapitre 251

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :