Tour des Mondes – Chapitre 294

Merci aux donateurs du mois pour la Tour des Mondes ! !

Guillaume V.

Pascal W.

Lordjarlax

Paul G.

Dehko

Danwine

Cynddlyn

harleme26

Bagnet

Bastien

Diamathes

Tu aimes la Tour des Mondes ? N’hésite pas à faire un don sur Tipeee pour accéder à 50 chapitres supplémentaires et rejoindre nos donateurs !

_________________

 


Chapitre 294 : Dans le chaos, Guidons l’aveugle.

Alors que nous descendons depuis plusieurs minutes, je peux sentir des vibrations rythmées qui deviennent de plus en plus fortes. D’autres instruments se mélangent, mais vu ce que j’entends nous descendons dans ce qui doit être un club.

— Que se passe-t-il si je refuse de remplir la mission qu’on va me donner en échange du passage ?
– Rien. Tu es libre d’agir comme tu le souhaites. Mais avant que tu me poses la question, tu n’auras juste plus rien à partir de là. Un peu comme un client qui ne paye pas son ardoise, tu finis par ne plus le servir tant qu’il ne l’aura pas payé.
— Je ne sais même pas ce que je perds et je ne connais pas la personne que nous allons rencontrer. Difficile de savoir si refuser n’est pas la meilleure option pour gagner du temps ou éviter de prendre des risques.
— Dans ta position, j’éviterais de me créer plus d’ennemis et je ferais en sorte de ne pas perdre les alliés que j’ai.
— … Ce qui est un bon argument, mais cela dépend de l’allié en question que nous allons voir.

Mad’ me sourit légèrement avec ce qui a l’air d’être de la bienveillance familiale. Difficile de ne pas remarquer qu’elle est différente de la personne que j’ai vue à Lishnul. C’est peut-être le vermillon et ma connexion avec Angela qui a changé cela.

Nous continuons notre descente et, finalement, l’ascenseur se fige alors que les vibrations musicales le remplissent. Lentement, les portes s’ouvrent sur une grande salle où des néons illuminent chaque recoin en rythme avec la musique, qui semble être une fusion de plusieurs genres musicaux.
La musique est assez agressive, mais ce n’est pas vraiment le plus frappant. Alors que je me rends compte que cet endroit est un club de strip-tease aux danseuses à moitié nues sur des scènes suspendues dans les airs, je peux voir que le reste des grimpeurs présents sont en train de se battre dans une sorte de mêlée générale.
À vue d’œil, il y a au moins une trentaine de personnes qui y participent tandis que les danseuses continuent de se déhancher comme si elles étaient possédées par le rythme de la musique.

Mad’ se met à soupirer alors qu’elle donne comme consigne à Tark, Kiki et Korail d’aller calmer la situation.

« Les autres, restez derrière moi. Surtout toi, Nomad. Cela ne sert à rien de te fatiguer maintenant, le chef de ton groupe m’a l’air suffisamment qualifié pour régler la situation. »

Korail est le premier à sortir de l’ascenseur alors qu’il commence à hurler et se précipiter vers le premier grimpeur qu’il voit. J’ai du mal à le voir comme un Prêtre quand tout ce que je vois est un amoureux du combat. S’il ne criait pas le nom de sa déesse de temps à autre, je le prendrais juste pour une brute du même genre qu’Emy. Tark s’arrête en faisant une révérence à Mad’ alors que la Sorcière fait apparaître de l’énergie violette dans ses mains et le pousse violemment en dehors de l’ascenseur. Il ne reste du groupe que Blue qui se cache derrière moi et Pete qui se place derrière Madeleine.

Je soupire en expliquant à Mad’ que Tark « n’est pas » le chef de notre équipe, mais elle fait exprès de m’ignorer en souriant. Elle avance ensuite dans la mêlée générale en dehors de l’ascenseur en écartant violemment les grimpeurs sur son chemin.

— Blue, tu serais sans doute plus en sécurité derrière Mad ». Elle est plus habilitée que moi à te protéger dans une bagarre de bar.
— Oui, mais je la connais moins bien que toi…

Je ne ferai pas de remarque sur le fait que sans me connaître, elle s’est mise entre moi et un poignard que je tentais de m’enfoncer dans le cœur la première fois que je l’ai rencontrée…

« Je vais probablement verser plus de sang qu’elle. Je ne suis pas doué pour me battre sans armes… C’est comme tu veux, fais juste en sorte de ne pas me frapper avec ton bâton ou tomber dans les pommes. »

Je regarde mon gant, Persée. À travers le lien, je ne ressens rien, si ce n’est qu’il a du mal à comprendre ce qu’il se passe avec son « radar ». J’imagine que les interactions humaines ne font encore aucun sens pour lui, même en ayant mes pensées et mes sensations.

C’est cependant le bon moment pour faire une expérience maintenant que j’y pense.

Je me concentre sur une image assez simple en envoyant du mana dans sa direction. Avec un peu de chance, ce sera suffisant pour qu’il comprenne.

[Normalement, je pense que tu dois modeler le tissu avec ton mana et pas le laisser faire lui-même, mais tu as un lien, ce qui change la donne. C’est sans doute plus facile pour toi.]

Je continue de me concentrer en faisant comprendre à Persée ce que je veux alors qu’il absorbe le mana comme une éponge. Il change finalement de forme et je peux voir qu’une partie du gant au niveau des phalanges commence à grossir pour former un poing américain intégré au gant. Persée se raccourcit pour former les protubérances sur le gant, mais il se fige rapidement une fois la transformation terminée.

Le résultat n’est pas si mal. Je préviens Persée de ce que je vais faire puis je frappe le mur de l’ascenseur. Le résultat est convenable au son que j’entends. J’ai probablement la possibilité d’avoir une arme de circonstance grâce à lui, mais cela nécessite des tests que je ne peux pas faire très souvent à cause de mon mana inexistant… C’est un léger problème, mais j’imagine que je peux le contourner en lui donnant mon sang. Enfin, je suppose.
Alors que je réfléchis, quelqu’un s’approche de l’ascenseur avec une bouteille à la main pour m’attaquer. Je pare la première attaque avant de frapper en utilisant Persée. Les dents du grimpeur se détachent de sa mâchoire alors qu’il hurle de douleur.
Pour en finir avec cet adversaire impromptu, je décide de lui mettre un coup de plus en utilisant mes bottes et il se retrouve projeté au sol.
Il essaye de se relever et je décide de lui mettre un coup de pied dans les parties pour en finir.

Je me tourne en direction de Blue en lui faisant signe de me suivre, mais elle tremble déjà après avoir vu ce type cracher ses dents et du sang…

« Très bien. Ferme les yeux et attrape ma cape. On va passer au travers. »

Mad’ et Pete sont à une dizaine de mètres de nous et se dirigent vers le bar. Je rassure Blue alors qu’elle me dit que ça ne va jamais marcher. C’est elle la Guide, alors c’est amusant que les rôles s’inversent juste parce qu’elle a du mal avec le sang.

Micha, mets-toi sur sa tête et assure-toi de lui servir d’yeux. Yuu, tu t’occupes de lui dire comment marcher en interprétant la vision de Micha.
{Oui !}
[J’ai pas envie. C’est plus amusant de —]
Yuu, plus tard les protestations.

Je commence à avancer sur quelques pas, mais on dirait que ça fonctionne.
Le premier gars par terre se relève et je commence à me demander s’il n’est pas un Berserker pour ne pas lâcher l’affaire aussi facilement. Je jette rapidement un coup d’œil aux autres dans la salle et… personne n’est au sol. J’ai bien l’impression qu’ils sont tous plus solides que les types que j’affronte normalement à la surface.

Je regarde le reste de mon équipe, mais ils n’ont pas trop de mal à se défendre. Tark jette les grimpeurs sur d’autres grimpeurs. Korail est en train de boxer quelqu’un qui fait une tête de plus que lui et Kiki vient de casser le bras d’un type qui est en train de hurler.

J’avance lentement en essayant surtout de faire reculer les quelques grimpeurs qui s’approchent et qui ont tous l’air aussi enragés les uns que les autres. Par-dessus la rage et la colère, j’ai l’impression de pouvoir lire de l’amusement chez la plupart…

C’est donc amusant pour eux de se battre comme ça. Maintenant que j’y pense, aucun d’entre eux n’utilise d’arme si ce n’est ce qui se trouve dans le club. Statistiquement c’est impossible que personne n’ait pensé à le faire. Ils ont donc tous l’habitude de se battre comme ça ou alors il y a des règles précises dans ce club qui les empêchent d’être plus violents que ce que je vois.

J’approche du bar en continuant de frapper les grimpeurs ou alors en les poussant hors du chemin.
Derrière moi, Blue continue de m’appeler, mais les yeux de Micha m’indiquent que tout va bien.

Yuu, rassure là un peu s’il te plaît. Avant de me dire que tu n’as pas envie, dis-toi que je n’ai pas envie de la porter ou de l’abandonner. Ne m’oblige pas à réduire ta portion de potion spirituelle pendant une semaine.
[… Tu sais frapper là où ça fait mal. Tu dois avoir un bon professeur.]
Le meilleur, mais arrêtons de te complimenter, Mad’ m’attend au bar.


Pour donner vos impressions n’hésitez pas à mettre des commentaires !
Vos appréciations sont importantes pour montrer votre soutien.

Correction : Hastin



Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

 


Tu veux des chapitres en plus de la Tour des Mondes ?
Visite directement la page tipeee de l’oeuvre !
Pour un don de 10€, tu auras accès à 50 chapitres supplémentaires sur la série par rapport à la parution KissWood ainsi qu’à des dizaines de bonus !


Rendez vous sur ce lien : Tipeee

1 thought on “Tour des Mondes – Chapitre 294

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :