Notice: Undefined offset: 0 in /home/kisswoodwa/www/wp-content/themes/modern/includes/frontend/class-assets.php on line 132
The Novel's Extra – Chapitre 229 - KissWood

The Novel’s Extra – Chapitre 229

Chapitre 229 : La tour des souhaits (1)



« — C’est Chae Nayun ? »

Alors qu’elle dormait sous une couverture confortable, Chae Nayun a entendu une voix familière. Surprise, elle a ouvert les yeux.

« Ouah ! »

Elle a vu deux visages en face d’elle.

« … Qu’est-ce que vous faites ici ? »
« Je n’arrive pas à croire que tu étais en train de dormir. »

Il s’agissait de Yi Yeonghan et Kim Suho. Ils étaient penchés au dessus d’elle et riaient. Leurs visages n’étaient pas cachés, bien qu’elle ne sache pas si c’était parce que le Mélange Mystère était terminé ou s’ils avaient enlevé leurs voiles.

« Qu’est-ce que vous faites ici les gars ? »
« … Qu’est-ce que tu veux dire, le Mélange Mystère est presque terminé. Nous sommes à la recherche de nos coéquipiers en ce moment. »
« … Oh. »

Chae Nayun a repris son souffle et a regardé autour d’elle. Il n’y avait rien d’autre que des arbustes et des mauvaises herbes dévastés. Elle avait l’impression que ce qu’il venait de se passer n’était qu’un rêve.

« Alors, c’est quoi cette robe ? »

Yi Yeonghan l’a pointée du doigt.
Chae Nayun a légèrement penché la tête.

« Quelle robe ? »
« Celle qui est sur toi. »
« De quoi tu parles ? …. »

Chae Nayun a baissé les yeux. Puis, elle a vu le vêtement qui la recouvrait. C’était une robe mystérieuse, aussi douce que de la soie mais aussi dure qu’une armure, aussi lourde que de l’acier mais aussi légère qu’une plume.

« O-Ouah, c’est un objet de niveau 7 !! »
« … Hein ? »

En entendant le cri d’excitation de Yi Yeonghan, Chae Nayun a examiné la description de la robe dans un état second.

===
[Robe fabriquée par un Maître Artisan – Niv.7]

○ Absorption des Chocs – Niv.7
○ Redimensionnement – Niv.6
○ Résistance à la Puissance Magique – Niv.6
○ Sceau de Célérité – Niv.6
○ Amplification de Puissance Magique de bas-rang – Niv.5
===

C’était vraiment une robe de niveau 7. En voyant cela, Chae Nayun s’est rappelé que ce qu’il s’était passé n’était pas juste un rêve.

« …. »

Chae Nayun s’est souvenue d’un vague souvenir lié à la robe.

« — Patiente juste trois ans. »

C’était ce que Kim Hajin avait murmuré d’une voix douce à son esprit groggy avant qu’une chaleureuse énergie de guérison ne l’enveloppe.

« Hé, où as-tu trouvé ça ? Tu ne voudrais pas me la vendre ? Pourquoi ne pas l’échanger contre la mienne ? »
« Ferme-la. »

Chae Nayun a repoussé Yi Yeonghan et s’est levée.

« Une robe comme celle-là ne convient pas à une utilisatrice d’épée longue comme toi. Mais elle est parfaite pour un combattant ! »

Alors que Yi Yeonghan continuait de jacasser, Chae Nayun lui a lancé un regard noir avant d’enfiler la robe.

“… 3 ans. Il m’a dit de patienter 3 ans. Mais je ne vais pas continuer à attendre. Même si je dois utiliser la puissance de ma famille, je découvrirai la vérité moi-même, je reviendrai vers toi, et je te rendrai cette robe…”

« Je te le dis, elle est parfaite pour un combattant ! Je te donnerai toutes mes économies. Toutes. Mes. Économies. Oh, j’ai aussi un Sélecteur de Marchandises Concrètes que je n’ai pas utilisé. J’ajouterai ça en plus ! »
« Bon sang, dégage, espèce de sangsue. »


J’ai lentement ouvert les yeux sur un plafond raffiné. Un fond rouge brodé de motifs dorés ; c’était probablement le plafond du compartiment spécial.

« Tu es réveillé ? »

Une voix rauque m’a complètement tiré de mon sommeil. J’ai légèrement penché la tête sur le côté. Sans surprise, Cheok Jungyeong se trouvait là.

« Argh, ma tête…. »

J’ai serré ma tête lancinante et j’ai demandé :

« Que s’est-il passé ? »
« Qu’est-ce que tu veux dire par : “Que s’est-il passé” ? »

Cheok Jungyeong a brandi un livre.

[Livre d’Acquisition de Compétence Ultime : Explosion Énergétique – Niv.1]

À première vue, le Mélange Mystère semblait être terminé.

« Tu as dormi pendant tout ce temps, mauviette. »
« … Oh, tu as obtenu la compétence Explosion Énergétique ? »

Explosion Énergétique*. C’était une compétence que tout le monde connaissait grâce à une certaine émission de télévision. Bien qu’elle ait l’air simple, il ne fallait pas la sous-estimer. Comme son nom le laisse entendre, “Explosion Énergétique” utilise de l’énergie, ce qui comprend à la fois la puissance magique et la puissance physique. Il s’agissait d’une compétence de haut-niveau méritant pleinement le statut de “compétence ultime”, et elle pouvait déployer une puissance céleste effrayante selon l’utilisateur.
(*Explosion Énergétique : “Kamé Hamé Ha” dans le texte original, technique de combat du manga Dragon Ball.)

« Pourquoi, tu veux cette compétence ? »
« Non, tu devrais l’apprendre. »

Elle convenait parfaitement à quelqu’un comme Cheok Jungyeong. Je ne pouvais même pas imaginer quel genre de dégâts dévastateurs son Explosion Énergétique pourrait causer.

« … Moi ? »
« Oui, ce sera incroyable entre tes mains. »

Mais à ma grande surprise, Cheok Jungyeong a jeté un coup d’œil au livre de compétence ultime puis a secoué la tête.

« Ça ne me convient pas. »

Bien que ce soit ce qu’il ait dit, il a quand même rangé le livre dans son inventaire. Je pense que je le verrai bientôt crier : « Explosion Énergétique~ ».

« … Ah. »

C’est à ce moment-là que je me suis souvenu comment je m’étais évanoui. Bien entendu, cela signifiait que je me souvenais des mots que j’avais dits à Boss.
Le choc qu’elle a ressenti a dû être intense pour qu’elle me fasse perdre connaissance instantanément. Il était sûrement trop tard pour lui donner une excuse.
Je me suis vite relevé.

« Où est Boss ? »
« Dehors. »
« Dehors ? »
« Sur le balcon. »

Cheok Jungyeong a pointé du doigt le coin droit de la pièce. Le compartiment spécial, qui comportait trois chambres et un salon, possédait également un balcon.

« Mmm… »

J’ai regardé la porte avec la pancarte [Balcon] accrochée dessus. Boss était derrière la porte et regardait le paysage extérieur.
Je me suis lentement approché de la porte.

Toc, toc—

J’ai toqué et observé sa réaction.
Mais elle n’a pas réagi, même après un long moment.

Toc, toc—

Comme elle n’a pas non plus réagi à mon deuxième coup, j’ai ouvert la porte sans attendre qu’elle me laisse entrer.

« …. »

Boss était assise sur un tabouret et regardait le ciel nocturne.
Je me suis prudemment assis à côté d’elle, puis j’ai levé les yeux vers le paysage qu’elle regardait.
La lune était cachée derrière des nuages noirs, et il n’y avait pas une seule étoile dans le ciel.
Boss regardait fixement l’obscurité totale.

« Boss. »

Je l’ai interpellée, mais elle n’a pas répondu.

« Boss. »

Je l’ai à nouveau interpellée. Et encore une fois, elle n’a pas répondu.

« J’insisterai jusqu’à ce que tu me répondes. »
« …. »

Ce n’est qu’à ce moment-là que son épaule a tressailli. Le regard toujours fixé sur le ciel, elle a demandé :

« Quoi ? »

Ce n’était qu’un seul mot, mais je pouvais ressentir sa souffrance. J’ai choisi mes mots avec soin et je lui ai d’abord demandé quelque chose de banal.

« Combien de temps ai-je dormi ? »
« … Environ une journée. »
« Hm. »

“C’est plutôt long.” me suis-je murmuré.
J’ai à nouveau regardé le paysage, celui-ci changeait au fur et à mesure que le train avançait. Bien que le ciel ne soit que ténèbres, un paysage mystique défilait en dessous.
Passant par des paysages illusoires qui ne pouvaient exister sur Terre, le train monterait jusqu’au 26ème étage.
À partir de là, ça sera au tour de Kim Suho de s’illustrer.
De toute façon, le reste d’entre nous aura probablement du mal à tuer ne serait-ce qu’un faible sous-fifre.
Les étages supérieurs étaient une étape exclusivement réservée à Kim Suho, le manieur de l’épée sacrée et le “véritable héros” qui suivait le chemin de la droiture.
Alors que je pensais au scénario qui se déroulerait dans le futur, Boss a soudainement pris la parole sur un ton faussement nonchalant.

« Te souviens-tu de ce qu’il s’est passé avant que tu ne t’évanouisses ? »

Cependant, un soupçon d’angoisse et de souffrance pouvaient être perçus dans sa voix.
J’ai acquiescé sans dire un mot.

« … Depuis combien de temps le sais-tu ? »
« Ça fait un moment. »
« …. »

Boss est restée silencieuse. On aurait dit qu’elle était incapable d’exprimer ses pensées.
Alors, j’ai essayé de répondre à la question qu’elle avait sur le cœur.

« “Trouve la cause de ma solitude.” C’est ce que mon doppelgänger m’a dit au 20ème étage. Cela a profondément résonné en moi. »

La synchronisation provoquée par cette rencontre m’a lié à Kim Chundong et a affecté mon subconscient. Bien sûr, je n’avais pas l’intention d’expliquer cela à Boss.

« Je vois. »
« Oui, et… l’incident de Kwang-Oh. »

J’ai évoqué l’incident de Kwang-Oh. À ce moment-là, une unique source de lumière est apparue dans le ciel. C’était une étoile.

« Je dois être son seul survivant. »

En disant cela, une étrange sensation a envahi mon corps.
Bien que ce soit moi qui ait parlé, j’avais l’impression qu’il s’agissait de quelqu’un d’autre.
À cause de cette sensation, j’ai arrêté de parler pendant un moment et j’ai fixé Boss dans les yeux.

« …. »

Je suis resté un long moment avec Boss. Nous avons partagé toutes sortes d’expériences et de sentiments. J’avais donc l’impression de comprendre ce qu’elle ressentait actuellement. Elle était effrayée. Boss était rarement troublée, mais en ce moment, j’avais l’impression qu’elle avait peur.
À partir de cette infime réaction, je pouvais deviner ce qui avait pu se passer. Ça correspondait aussi à l’intrigue. Boss était probablement celle qui avait tué les parents de Kim Chundong…
Dès que mes pensées sont arrivées à cette conclusion, mon corps a commencé à chauffer. Une étincelle de braise s’est enflammée à l’intérieur de moi.
Toutefois…

« Peu importe ce que Boss a fait lors de l’incident de Kwang-Oh… »

Ce n’était pas ce que je ressentais.
Ce monde n’était pas un novel, et je n’étais pas un personnage de novel.
J’étais Kim Hajin, pas Kim Chundong.
Par conséquent, je refusais d’accepter des sentiments qui n’étaient pas les miens.

« … Je ne détesterai pas Boss juste à cause de ça. »

J’ai simplifié beaucoup de choses en une seule phrase.
Je ne lui en voulais pas d’avoir tué les parents de Kim Chundong.
Je me fichais que ça paraisse froid.
Même si ça semblait contraint, j’avais l’intention d’aller de l’avant.
Je ne voulais plus perdre les relations que j’avais construites et les personnes que j’avais rencontrées.

« Boss devait aussi être jeune à l’époque. »

Avec mes deux mains, j’ai attrapé les petites mains froides et tremblantes de Boss.

« Alors ne te culpabilise pas à cause de ça. »

Boss a essayé de retirer ses mains, mais je ne l’ai pas laissé faire. Je les ai serrées fermement et les ai gardées dans mes mains. Puis, j’ai relâché la puissance magique du Stigma.

Sssss

La puissance magique du Stigma a émergé doucement et a guéri les mains de Boss.
Deux stries de Stigma ont été consumées, effaçant les cicatrices et les callosités de ses mains. Boss m’a regardé en écarquillant les yeux.

« Il y a une chose que je veux demander cependant. »

Je l’ai regardée dans les yeux.

« Quel est ton nom ? »

Et j’ai exigé d’elle la plus grande marque de confiance qu’elle pouvait m’offrir.

« … ? »

Était-ce trop soudain ? Boss est restée immobile, abasourdie.
Après un long moment, elle a demandé d’une voix tremblante :

« M-Mon nom ? »
« Oui, je le garderai secret et je ne dirai rien aux autres membres. »

Je me rappelais vaguement avoir entendu Bell l’appeler par son nom.
En fait, je le connaissais déjà.
Mais l’important était de l’entendre de sa bouche.

« C’est tellement soudain… »

Boss me regardait avec des yeux tremblants. Puis, elle a levé les yeux en prenant un air déterminé. Une seule étoile brillait dans le ciel.

« … Byul. » (*signifie étoile.)
« Byul ? En un seul mot ? »

Boss a acquiescé sans rien dire de plus.
J’ai souri.

« C’est un joli nom. »
« … Non. »

Après un non ferme, Boss a hésité. Essayait-elle de me dire aussi son nom de famille ? Je me suis tourné vers elle, légèrement nerveux.

« — Haa. »

Boss a pris une profonde inspiration, et d’une voix calme, m’a demandé de garder ça secret.

« Mon nom de famille est… »
« Oui ? »

Mais comme elle murmurait, je ne l’entendais pas bien.

« C’est quoi ton nom de famille déjà ? »

En m’entendant redemander, Boss a soupiré.

« C’est Yi… »

Yi.
En d’autres termes, son nom complet était Yi Byul*.
(*signifie : adieu, au revoir, séparation, etc…)

« C’est plutôt moche comme nom, n’est-ce pas ? »

Maintenant que je connaissais son nom complet, j’aurais probablement écrit “Yi Byul a râlé”, si cela avait été un novel. Bien sûr, dans le vrai novel sur lequel ce monde était basé, je n’aurais jamais atteint ce point car j’avais arrêté d’écrire.

« Non, c’est un joli nom. »

J’ai fait un léger sourire.

« Alors, Yi Byul-ssi ? »
« Ne fais pas ça. »
« Mon nom est Kim Hajin. »

En entendant ça, Boss a froncé les sourcils.

« …Tu crois que je ne le sais pas ? »
« Non. »

J’ai secoué la tête.

« C’est juste que… je ne veux pas que tu l’oublies. »

Les nuages noirs dans le ciel se sont dissipés et la lumière blanche de la lune a rayonné sur nous. La lumière froide de la lune a révélé les cheveux en bataille de Boss, ainsi que les cernes sous ses yeux et sa peau marquée par la fatigue.
Quelle quantité de souffrance avait-elle bien pu subir en une journée ?
J’avais de la peine pour elle, alors j’ai formé un peigne avec Aether.

« Laisse-moi te peigner les cheveux. Ça fait un moment. »

Boss a hoché la tête et m’a confié son corps.
Je me suis mis derrière elle et j’ai peigné doucement ses longs cheveux. Mais son corps était raide. En voyant qu’elle était toujours accablée par la culpabilité… j’ai soudainement eu une idée espiègle.
Cela peut sembler impoli, mais techniquement nous avons le même âge.
Elle prendra sûrement ça pour une blague.
Je me suis raclé la gorge et j’ai chuchoté à son oreille.

« Comment ça va, Byul ? »

Mais à ma grande surprise, Boss a réagi avec vigueur et violence.
Pour décrire ses mouvements avec des mots, on aurait dit un poisson qui sort de l’eau.
Ses mouvements étaient trop puissants pour un simple poisson, mais c’est exactement à cela que ça ressemblait.


[Quatre jours plus tard, Mur Est du Château de Crevon, 8ème étage – Zone 3]

La plupart des Rankers ayant quitté Crevon pour les étages supérieurs, la situation de Crevon s’est aggravée.
Les murs extérieurs étaient tombés, et il y avait moins de joueurs pour combattre les monstres les plus puissants. Pour ne rien arranger, il y avait aussi un conflit politique interne au sein de la famille royale Atalos. Cela a été causé par la mort par empoisonnement du prince héritier.

« Soldats, en formation ! »

Même dans une telle situation, Rachel faisait de son mieux en tant que commandante de l’armée spéciale de Crevon. Elle soignait les joueurs et les soldats blessés grâce à une dizaine d’esprits élémentaires, bloquait les attaques de grande envergure avec des barrières, et lançait des coups d’épée et des attaques avec ses esprits élémentaires à tout-va…
Sans Rachel, les monstres auraient déjà atteint le cœur de Crevon.

« Les choses ne se présentent pas bien. Nous allons devoir abandonner le poste extérieur. »

C’était le conseil d’Ah Hae-In. Elle se préparait déjà à rappeler sa bête divine. Bien que la Tortue Noire se soit comportée de manière magistrale pendant la bataille, elle était épuisée par les vagues incessantes d’attaques. Si cela continuait ainsi, ce ne serait qu’une question de temps avant qu’ils ne soient vaincus.

« …. »

Rachel a serré les dents.
Elle détestait la situation actuelle. Dès que le prince héritier a été assassiné, elle a publié de nombreux messages sur la Communauté, demandant de l’aide car la famille royale d’Atalos était en état d’urgence. Cependant, malgré leur dette envers Crevon, les Rankers n’ont pas bougé. De plus, même les joueurs non-rankers se sont précipités au 20ème étage après avoir découvert que ses récompenses les plus basiques étaient des “livres de compétence unique” et des “livres de compétence ultime”.

« Rachel. »

Ah Hae-In est à nouveau intervenue. Mais Rachel a secoué la tête.

« Tous nos efforts seront gâchés si nous ne pouvons pas protéger cet endroit. Comme nous ne pouvons pas attendre de renforts de l’ouest, de l’Est ou de la famille royale, les monstres vont atteindre la ville et provoquer un massacre. Au moins la moitié du côté Est sera détruite. »
« …. »

Ah Hae-In n’a rien pu dire à Rachel. La jeune fille, qui avait été élevée avec des responsabilités à assumer, essayait maintenant d’endosser le fardeau des plus faibles sans se rendre compte qu’elle était elle-même encore une enfant.
Ah Hae-In ne savait pas s’il fallait la qualifier d’immature ou de trop mature.
Elle a soupiré, alors que Rachel était sur sa messagerie et tapait rapidement un message.

[Hajin-ssi, Crevon est menacée…]

« …. »

Mais elle s’est arrêtée avant d’envoyer le message.
Elle avait déjà reçu trop d’aide de sa part. Elle ne voulait pas l’importuner davantage.
Elle a éteint sa messagerie.
Non, elle a essayé de l’éteindre.

« Ah ! »

À son grand désarroi, elle a accidentellement appuyé sur le bouton [Envoyer] à la place.
“Je n’avais même pas fini d’écrire…” a-t-elle pensé.
Cependant, le flot incessant de monstres qui fonçaient sur elle ne lui a pas laissé le temps de corriger son erreur, et elle a été obligée d’appeler ses esprits élémentaires pour combattre.
Un combat à mort a alors éclaté.
… Puis, 15 minutes plus tard, une énorme ombre est soudainement descendue du ciel.

« … ? »

L’ombre recouvrait entièrement la zone où était situé le mur Est du château. La lumière brûlante du soleil a disparu, et tous les soldats, y compris Rachel, ont levé les yeux vers le ciel.

« Qu’est-ce que c’est que ça… ? »

Là, ils ont vu une monstruosité.

« — Cuirassé de Soutien de Genekelope : opérationnel. »

Dans le ciel majestueux de Crevon, un vaisseau géant était apparu et couvrait le soleil.

« — Commencement d’une attaque aérienne sur ordre du commandant du vaisseau. »

De l’artillerie est apparue sur le pont du vaisseau.
Rachel ne savait pas s’il s’agissait d’amis ou d’ennemis, mais il ne lui a pas fallu longtemps pour pousser un soupir de soulagement, car le vaisseau a immédiatement commencé à faire usage de sa puissance de feu sur les monstres.

Dudududu

Il ne s’agissait pas de simples balles magiques, mais d’obus de canon et de lasers hautement concentrés en puissance magique. Les monstres du 8ème étage ont ainsi été facilement balayés par le fruit de la science et de la magie, conçu pour combattre les démons du 16ème étage.


Le train était toujours en marche.
Il y avait d’autres événements après le Mélange Mystère, mais la plupart ne nécessitaient pas la participation des joueurs. Pendant ce temps-là, je suis resté dans le compartiment spécial et je me suis concentré sur la fabrication de la “Robe de Médée”. Avant que je ne m’en rende compte, le train était arrivé au 21ème étage.

[21ème étage, Royaume des Cartes]

Le 21ème étage était une zone résidentielle où tout se passait grâce au pouvoir des cartes.
Techniquement, cet endroit, le Royaume des Cartes, était un hommage à une certaine émission de télévision où les cartes se matérialisaient et prenaient vie.
Le train devait rester ici pendant quatre jours, alors je suis sorti pour y faire un petit tour.

[Boutique de Cartes de Grade-Pinacle]

Ma première destination était la Boutique de cartes de grade-pinacle. J’étais accompagné de Cheok Jungyeong, qui mourrait d’envie que quelque chose d’excitant se passe après être resté assez longtemps dans le train.

« Est-ce qu’on doit acheter quelque chose comme ça ? »

D’innombrables cartes étaient exposées à l’intérieur de la luxueuse boutique.
Cheok Jungyeong a froncé les sourcils en fixant les cartes.

« C’est marrant, non ? »

[Les joueurs ont besoin de cartes pour rester au 21ème étage.]
[Certaines cartes seront très utiles pour les joueurs.]

J’étais curieux de voir comment le coauteur avait matérialisé les brèves notes que j’avais inscrites dans mon livre de paramètres. Comme le train resterait ici pendant quatre jours, j’ai décidé de faire le meilleur usage possible de mon temps.

« Une boîte de cartes aléatoires… ? Ouah, une autre boîte aléatoire ? Ce putain de monde ! »

À ce moment-là, Cheok Jungyeong a dit quelque chose qui a aussitôt attiré mon attention.

« Une boîte de cartes aléatoires ? »

J’ai couru vers lui avec des yeux étincelants.

[Boîte de cartes aléatoires : Grade-1]
[Prix : 40 000 PT]
[Contient 4 cartes de rang-intermédiaire ou supérieur. Les joueurs ne peuvent acheter que cinq boîtes au maximum !]

Là, j’ai trouvé le jeu de hasard et la chance que j’aimais tant.

« Donnez-moi cinq de ces boîtes. »
« Quoi ? Cinq ? »

J’ai ignoré le commentaire de Cheok Jungyeong, j’ai payé 200 000 PT puis je me suis assis à une table de la boutique.

« C’est fou, tu es fou. Tu as vraiment payé 200 000 PT pour ces trucs ? »
« Ferme-la. Ne viens pas pleurer de jalousie plus tard. Maintenant, voyons ça… »

J’ai lentement ouvert les boîtes.

———————————————————————————-
Chapitre traduit par Sigyn sur https://kisswood.eu
———————————————————————————-




Chapitre Précédent | Chapitre Suivant 

1 thought on “The Novel’s Extra – Chapitre 229

Laisser un commentaire