KissWood

The Novel’s Extra-Chapitre 37

Chapitre 37. Intrus (1)
 
Jeudi. Le son de stylos en train d’écrire résonne dans la classe. Presque tous les cadets travaillent durs pour se préparer aux examens qui se dérouleront quatre jours plus tard.
« Argh… Je veux aller jouer au foot où quelque chose. »
Bien sûr, il y a forcément au moins un élève qui déteste étudier. Chae Nayun exprime son ennui avec l’entièreté de son corps.
« Mon corps est guéri mais je ne peux pas le bouger… »
L’accident de cette semaine à été rapporté au monde entier et l’entraînement au combat a été annulé dû au fait que les exécutifs de Cube soient sous enquête. Résultat, il n’y a que des révisions et des cours théoriques jusqu’aux examens
Pour Chae Nayun, ça doit être un enfer.
« Les exams sont la semaine prochaine. Étudie dur où tu auras des regrets lorsque les résultats seront annoncés. »
Lui dit en rigolant Kim Suho, qui est à côté d’elle. Étant un diligent protagoniste, il est aussi bon aux examens écrits. Mais puisqu’il n’est pas suffisamment bon pour rentrer dans le haut du classement, il demande à Yoo Yeonha, qui est assise en face de lui, lorsqu’il a des questions. Tout comme il le fait maintenant.
« Um, Yeonha, tu peux me dire comment résoudre ça ? »
Yoo Yeonha jette un œil au problème que lui montre Kim Suho.
« …Pourrais-tu ne pas oublier mon nom de famille ? »
« Ah, oui, désolé. »
Je baille en les regardant interagir.
À ce moment, quelqu’un me tapote l’épaule. C’est Rachel. Lorsque j’incline ma tête, elle me tend un bout de papier.
Tout comme hier, c’est un autre problème très difficile.
Rachel a commencé à me demander de l’aide pour ce genre de problèmes. En réalité, je n’ai même pas entendu sa voix.
[En supposant que le boss d’un donjon est un demi-diable de rang haut-intermédiaire de grade 3. Le donjon est de type Niveaux, et que chaque étage consiste en un minimum de 10 et un maximum de 30 monstres de rang bas à intermédiaire. Assumant que le donjon soit petit-moyen de taille, trouvez la densité de mana minimal et maximale et estimez le nombre de gens nécessaires pour conquérir le donjon.]
Je n’ai aucune idée de par où commencer. Est-ce que ça va vraiment être à l’examen ? Je lance un regard à Rachel. Elle tapote sur le bureau en me regardant.
Je devrais probablement répondre à la question.
J’active mon don. Avec les habilités que j’ai ajouté à Observation et Lecture, je devrais être capable de résoudre ce problème aussi longtemps qu’il correspond à mon design du monde.
[Un demi-diable de rang haut-intermédiaire de grade 3 a au minimum une capacité de magie de… Les Niveaux petits-moyens ont 4 à 6 étages… 878ppm~1133ppm. Neuf personnes peuvent utiliser et recharger leur magie sans être trop surchargés.]
J’écris les phrases qui sont apparues en face de moi sur un bout de papier et le donne à Rachel. Immédiatement ses yeux s’écarquillent. Elle plonge son visage sur le papier et commence à prudemment analyser chaque étape du calcul.
Ding dong-
À ce moment, la cloche sonne, signalant la fin de la classe. Le cours est techniquement un cours de révision mais, en réalité, c’est juste une session d’étude individuelle. Quoi qu’il en soit, quelques cadets se lèvent de leur siège. Ils ont tous étudié durement.
Quant à moi je prévois évidemment de rentrer aux dortoirs. C’est juste ce que font les étudiants intelligents.
Lorsque je commence à fourrer mes ustensiles d’écritures dans mon sac avec mon ordinateur, une ombre s’étend sur mon bureau. Je lève la tête d’un air perplexe. C’est Chae Nayun.
« Hey, aide-moi à étudier. »
Dit-elle avec un doux sourire
Je me lève de mon siège.
« …Je n’ai pas envie. »
« Quoi ? Pourquoi ? »
« C’est trop pénible. »
Les examens écrits commencent lundi prochain. C’est dans moins de quatre jours. Même si elle commence à étudier maintenant, ses points ne changeront pas vraiment. Sans parler du fait que je n’ai aucun moyen de l’aider à étudier.
« H-Hey ! Um, s’il-te plait ! Que penses-tu d’un guide d’étude sur l’analyse du domaine de phénomènes ? »
Elle semble plus désespérée que je le croyais mais je continue mon chemin impitoyablement.
 
**
 
Les examens écrits sont passés comme une brise. Du premier examen le lundi au dernier le vendredi, le temps est passé en un clin d’œil.
J’ai l’impression d’avoir bon partout. Au départ, je pensais viser un score moyen mais parce que je risque d’avoir les pires points pour les examens de combats, j’ai fait de mon mieux aux examens écrits pour ne pas être retenu.
Aujourd’hui on est samedi.
Les examens de combats commenceront lundi. Durant cette période, Cube est ouvert aux membres de la famille des cadets, à une variété d’associés des Héros et toutes les institutions recrutant les Héros.
Naturellement, Cube fourmille de gens.
« Oh~ Rang 117 de Cube, Kim Junha ! Je vous ai vu sur YouTube ! Mon fils est votre fan. Pouvons-nous prendre une photo ? »
Parce que les familles de cadets sont présentes, la période des examens de combat est une sorte de festival. C’est un peu bizarre que des adolescents se combattant l’un l’autre soit considérés comme un festival mais c’est la tradition de Cube.
« Nous sommes dans Cube, la meilleure Académie de Héros au monde… »
Les journalistes de compagnies de diffusions autorisées sont aussi permis d’entrée. Puisque devenir un Héros revient à devenir une célébrité, le but est de permettre aux cadets de s’habituer aux caméras.
« Il y a vraiment beaucoup de gens. »
Je suis actuellement assis dans Hero Park, qui est situé au centre de Cube. Contrairement à son habitude, cet endroit est rempli de gens comme si c’était Disneyland.
« Ah ! Hajin-ssi ! »
À ce moment, quelqu’un m’appelle.
Tap tap. Je me tourne en direction des bruits de pas.
C’est Hazuki.
« Hajin-ssi, qu’est-ce que tu fais ici ?
« Oh… Je prends juste une pause. Qui sont ces deux personnes derrière-toi ? »
« Mes parents. Elle c’est ma mère et lui c’est mon père. Maman, papa, c’est mon équipier. »
« B-Bonjour. »
Je serre la main des parents d’Hazuki. Ils sourient et disent quelque chose en japonais. Puisque je ne peux pas les comprendre, je me contente de feindre un sourire.
« Hajin. Son nom est Kim Hajin. »
Hazuki m’introduit à ses parents. Il semble qu’ils ont demandé mon nom. Après avoir été répondu par Hazuki, ils m’attrapent les mains, disant « Hajin-san, Hajin-san ». Je ne comprends pas ce qu’ils disent alors je réponds juste avec un « Hai, hai. ».
Quoi qu’il en soit, la présentation terminée, Hazuki s’en va avec ses parents.
Seul une fois de plus, je m’assieds sur le banc. Je ne peux m’empêcher d’être jaloux d’Hazuki qui a reçu la visite de ses parents.
‘Huu. Si seulement maman et papa étaient aussi dans ce monde…’
Alors que je suis en train de rêver… Une certaine personne attire mon regard.
Une femme marche lentement à travers la foule du parc.
Ses longs cheveux noirs sont comme des ombres, ses yeux ressemblent à de l’obsidienne et elle à l’air un peu somnolente.
Elle possède un certain charme mélancolique qui semble assombrir ses environs.
Je sens que je la connais.
Elle est exactement comme je l’ai décrite dans mon novel.
L’une des quelques criminels recherchés sur la liste noire de l’Association des Héros, la meneuse des criminels de la Troupe Caméléon et la personne qui a hérité du titre de Yasha des Huit Légions.
Comme elle se déguise avec d’innombrables identités, je suis le seul à connaître son vrai nom.
À ce moment, elle s’arrête soudainement. Elle tourne lentement la tête, rencontrant mes yeux. Je dois détourner mon regard mais mon corps se fige immédiatement.
Ses yeux profonds semblent m’étrangler. Je suffoque juste en regardant dans ses yeux et commence à avoir des sueurs froides.
« … »
Alors que mon esprit est sur le point de se vider, elle se retourne. Clack, clack. Le son de ses hauts-talons résonne alors qu’elle s’éloigne.
« Haa… Haa… »
Je reprends mon souffle. C’était comme si j’étais sous une pression intense.
Mais à ce moment, je sens un regard se poser sur moi. Je redresse lentement ma tête.
Elle a son dos vers moi mais je peux sentir un regard de son dos.
J’en suis certain.
Cette femme m’observe.
Mes instincts rugissent. Je dois dire quelque chose qui puisse expliquer pourquoi je la regarde…
En ravalant ma salive, je murmure :
« Wow, elle est vraiment hot. »
Instantanément, elle tord légèrement la tête vers moi.
Mais bientôt, elle continue à marcher.
« Whew. »
Je laisse s’échapper un soupir de soulagement. Je tapote ma poitrine serrée et met mes mains sur mon visage rouge.
J’avais presque oublié.
La Troupe Caméléon va s’infiltrer dans Cube pendant les examens de combat. Leur but est de faire du repérage.
Ils veulent voir si quiconque est digne de remplir une place libre dans leur groupe.
Dans l’histoire originale, Kim Suho et Shin Jonghak sont les principaux candidats. Kim Suho est disqualifié à cause de leur différence d’opinions et ils retourneront tranquillement en considérant à Shin Jonghak. En d’autres termes, ils ne sont pas là pour causer des problèmes.
Cependant…
« Je regarde autour constamment mais tout est normal. »
Cube est actuellement rempli de Héros envoyés par l’Association.
Un personnage particulièrement notable est le Héros de haut rang grade 6 de rang mondial 1737, Oh Junhyuk.
« Personne ne sort de l’ordinaire. Allons-juste chercher à manger. »
« Concentre-toi. »
Il y a également le Héros de Haut rang grade 7 de rang 2000, Seo Youngji.
Plusieurs Héros surveillent déguisés.
Parce que l’accident avec Yun Hyun est arrivé avant les examens de combat, l’Association des Héros a dépêché de nombreux Héros pour enquêter.
« Allons manger une pizza. »
« La ferme. Garde juste les yeux ouverts pour qui que ce soit de suspect où avec une étrange aura. »
Si la Troupe Caméléon en vient à les affronter… Ça ne se terminera pas juste avec un ou deux morts.
 
**
 
Clack, clack.
Une femme s’arrête dans une forêt artificielle. Après avoir confirmé que personne ne l’observe, elle murmure doucement.
« Quelqu’un m’a vue. »
La forêt est vide sans même l’ombre d’une personne. Cependant, une étrange voix sort du sol.
-Vraiment ? Peut-être que tu te trompes.
« Non, il a dit que je suis hot. »
-…Pfft. Et bien, est-ce que tu as aimé ça, Boss ?
« Tu veux mourir ? »
-Vérifie encore. Peut-être que le collier ne fonctionne pas.
Un miroir intégral s’élève du sol. La femme se regarde dedans.
Autour de son cou se trouve le Collier de la Sirène, un objet avec l’habilité d’empêcher les gens de la reconnaître.
« Le collier marche bien. »
-Vraiment ? Alors quelqu’un a vu à travers le collier ? Il doit avoir une bonne perception. Je vais garder un œil ouvert. Tu te rappelles de son nom et de son visage ?
« …Arrête de plaisanter. Tu l’as aussi vu. »
-Huhu, je sais, je sais. Je fais déjà des recherches. Attends un peu.
Tadak, tadak. Le son d’un clavier se fait entendre.
La femme ferme les yeux et attend le rapport.
 
Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant
 

7 thoughts on “The Novel’s Extra-Chapitre 37

  1. Merci pour le chapitre.
    et comme j écris rarement des messages, je tiens juste à signaler que j’apprécie beaucoup le novel que tu as choisis de traduire novadil ( même si c est évident en étant encore présent au chapitre 37 ^^)
    D ailleurs j’ai un petit paradoxe auquel tu pourras peut être répondre:
    Bon le MC a atterri dans son novel, plus exactement le remake écrit par un co auteur du coup.
    En toute logique il devrait donc être “coincé” par l’histoire écrites par lui ou le nouveau, pourtant il peut interagir plus ou moins à sa guise, perturbant l histoire originel ou réécrite.
    Du coup je me demandais, le remake au final, il s’écrit tout seul selon les actions du MC, ou toutes les actions du MC, modifient le texte écris par le co-auteur ?
    Vous avez 2h, à vos stylos ^^

    1. Tout d’abord merci pour ton message, ça fait plaisir.
      Ensuite je tiens à préciser que le MC est dans un monde correspondant au novel qu’il a lui-même écrit. Cependant, le système qu’il possède indique que ce monde à été modifié, vraisemblablement par le coauteur.
      Rien n’indique cependant que ce monde lui-même soit un novel à ce point, au contraire c’est plutôt un monde à part entière, en tout cas du point de vue du MC. Il se retrouve donc dans un monde possiblement artificiel, mais un monde quand même.
      Si le coauteur n’avait rien modifié, les choses se seraient déroulées comme dans l’oeuvre de base à la condition que Kim Hajin ne fasse rien, cependant, comme le coauteur a modifié les choses, Kim Hajin se retrouve forcé d’intervenir.
      Il s’agit donc d’un monde possédant tous les éléments de l’histoire de base, y compris ceux modifiés, mais pas un script à proprement parler. Simplement, comme tous les éléments y sont, les choses vont naturellement suivre la même direction que le novel. En d’autre termes, puisque toutes les ’causes’ sont présentes, les ‘conséquences’ vont naturellement apparaître, ce qui permet au MC de se baser sur sa connaissance du scénario puisqu’il connait à l’avance les-dites conséquences.
      Mais ce monde n’étant visiblement pas un novel, les actions du MC peuvent créer un effet boule de neige modifiant de près où de loin le scénario.
      Une possible analogie serait une personne qui voyage dans le temps et qui utilise sa connaissance du futur (ici, du scénario) pour changer les choses. Même si les choses se sont déroulées d’une certaine manière, il n’est pas ‘coincé’ par le futur et peut au contraire le modifier activement. Kim Hajin est ce voyageur et il utilise sa connaissance du ‘futur’ pour modifier les choses.
      Il semble donc s’agir d’un monde basé sur le novel mais pas le novel lui-même et il n’y a par conséquent pas de réel scénario limitant le MC.
      J’espère avoir été clair et que cette réponse n’est pas trop longue, en tout cas j’espère que tu vas continuer d’apprécier cette histoire et je te remercie encore pour ton commentaire.

  2. Oui merci de la réponse.
    Réponse vraiment très claire, qui m ouvre l esprit, j etais vraiment coincé dans l idée, qu il se baladait dans son novel.
    Mais vu comme tu viens de l expliquer, effectivement ça facilite beaucoup la compréhension.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :