KissWood

The Novel’s Extra-Chapitre 85

Chapitre 85. Eclaireur (3)

Note du traducteur : Merci à Gobles de m’avoir aidé à la correction, étant donné que j’étais trop occupé ces derniers temps pour le faire moi-même.

-Tuez-les.

Je peux entendre la transmission. Je sens immédiatement un frisson me parcourir le dos.

« …Vous en êtes sûrs ? »

Redemande le caucasien. Cependant, la réponse reste la même. Il acquiesce calmement, serrant son épée longue. Le chauve ricane en levant sa hache à double tranchant :

« Blâmez votre curiosité. »

Les environs changent au moment où murmure le caucasien. Une marée de ténèbres s’élève de la droite, engloutissant tout le monde.

Kim Suho disparait dedans, et je me retrouve seul avec le barbare chauve.

C’est une barrière d’isolation.

« …Haha, big bro me laisse toujours le travail ennuyeux. »

Le travail ennuyeux. Il parle évidemment de moi mais je ne peux pas non plus le contredire.

Deux haches en or sont gravées sur la poitrine de son armure de cuir. C’est un symbole utilisé par les héros pour symboliser leur rang. Deux armes en or indiquent un rang intermédiaire. Puisqu’il n’y a rien d’autre que les deux haches dorées, il est un héros de grade 9.

« …Pourquoi un héros de rang intermédiaire fait ça à un cadet ? »

Bien que je connaisse déjà la réponse, je demande quand même. Le chauve sourit sans répondre. Contrairement à ce que suggère son apparence, il ne semble pas être du genre bavard.

Il amasse silencieusement sa magie. Un puissant courant s’enroule autour de sa hache, chauffant l’espace dans la zone d’isolation.

De la sueur coule sur le bout de mon nez et des sueurs froides coulent le long de mon dos.

Je ne peux pas gagner contre ce type. Sa hache peut facilement me fendre le crâne et avec la barrière nous entourant, je ne peux pas m’enfuir.

Mais il doit y avoir quelque chose que je puisse faire…

J’ai un flash d’inspiration soudain.

Je ne sais pas grand-chose sur sa personnalité mais, de son apparence de barbare, je peux supposer qu’il est belliqueux, fier et téméraire.

Ce n’est pas vraiment une déduction logique mais les gens comme lui méprisent habituellement leurs adversaires. C’est un personnage cliché typique qui serait apparu plusieurs fois dans les novels que j’ai lus et écrits.

« …Huu. »

Je soupire presque inconsciemment.

Je me baisse et prétend ramasser une pierre en y ajoutant Aether. 95% d’Aether se transforme en pierre tandis que les 5% restants sont utilisés pour former un fil transparent qui s’enroule autour de mon poignet et est attaché à la pierre.

Je murmure doucement :

« Scan. »

Le résultat est de 30%

Bien que ce soit au-dessus de la moyenne, je suis moins chanceux que d’habitude. En pratique, une différence de 14% est énorme.

« Qu’est-ce que tu comptes faire avec ça ? »

Il montre son intérêt en me voyant tenir la pierre. Je contemple. Devrais-je juste la lui lancer ? Ou l’agacer un peu plus ?

« …J’ai juste pensé que ça suffirait. »

Je choisis la deuxième option. Ses veines se gonflent immédiatement de colère.

Mes lèvres se dessèchent.

Va-t-il me charger dans sa colère ? Ou va-t-il m’examiner de plus près ?

Le chauve écarquille les yeux et se tient sur ses gardes. Il semble me fouiller du regard à la recherche d’armes cachées. Bien entendu, sans le moindre mouvement de magie dans mon corps, il ne peut que froncer les sourcils.

« …Sale gosse. »

Je le fixe en jouant avec la pierre d’Aether. Il reste immobile avec sa hache à double tranchant. Bien qu’il m’ait appelé un gosse avec condescendance, il semble se demander ce que je vais faire.

« Je vais lancer ça. »

Puisqu’il me laisse avoir la première attaque, je l’accepte avec joie.

Je lance la pierre de toutes mes forces. Elle vole rapidement et précisément.

 Cependant, il s’incline légèrement sur le côté avant que la pierre ne puisse atteindre sa tête. La pierre vole facilement à côté de lui.

Un grand sourire émerge sur son visage.

Je ne suis cependant pas déçu. Je m’y attendais.

Il a facilement esquivé la pierre. Que j’agisse comme s’il y avait quelque chose de spécial à propos de cette pierre l’a forcé à esquiver. Maintenant qu’il a pu voir exactement qu’il n’y avait rien, il a indubitablement baissé sa garde.

J’ai économisé la magie du Stigma pour ce moment précis.

« Huup ! »

Je déverse tout mon Stigma dans le fil d’Aether me connectant à la pierre avant de tirer de toutes mes forces.

La magie du Stigma s’enflamme explosivement sur le fil transparent. Cette magie brûlante peut sans aucun doute être vue à l’œil nu.

Le sourire tranquille du chauve s’efface immédiatement. Surpris par la soudaine éruption de magie, il prépare son renfort qi. Mais il est déjà trop tard.

Avant que son renfort ne puisse pleinement se former, la pierre qui a dépassé sa tête revient avec encore plus de force, frappant son crâne comme l’éclair.

Thwack.

La lumière disparait des yeux du chauve avec le bruit d’une pierre qui se brise.

Thud.

Son corps musculeux tombe au sol.

« … »

Je titube vers lui. Il n’est pas encore mort. Les djinns ont des capacités de récupération anormales.

Je dois l’achever rapidement…

Je vise l’arrière de sa tête avec mon armé chargée d’une balle de lumière. Je n’ai plus la magie nécessaire pour le faire passer en mode fusil à pompe.

 J’appuie sur la détente sans hésiter une seule seconde.

KWANG !

La balle de lumière le frappe de plein fouet.

Psssh…

Cependant, la balle a été bloquée par son crâne dense et s’est avérée incapable de le transpercer.

Le chauve lève subitement la tête.

« GAAH ! »

Il se met à rugir. L’onde sonore me frappe l’estomac. Bien qu’Aether ait formé une barrière avant qu’il ne soit trop tard, mon corps se fait quand même secoué par un grand choc.

Je m’envole et frappe le mur. Ma vision se rétrécit immédiatement. Une simple attaque sonore sans contact physique a transmis un choc qui a apparemment endommager mes organes.

« …Espèce de… fils de pute… »

Il vacille en jurant. Son visage ne semble plus humain. Sa peau est devenu noire, ses yeux brillent en rouge et, plus important, des cornes de chèvre ont poussées sur son front.

…La transformation en diable.

Je ferme les yeux et soupire.

Peu importe ma chance, c’est le bout du voyage. J’aurais dû en finir avant qu’on en arrive là mais je n’en ai pas été capable.

« Je n’allais pas en arriver là, mais tu… »

À ce moment, le son d’un objet tranchant la chair résonne dans la grotte vide.

Surpris, j’ouvre les yeux.

Une lame noire traverse sa poitrine.

« Quoi… ? »

Le chauve regarde la lame qui le transperce avant de tomber et de perdre connaissance.

Avant que son corps ne puisse toucher le sol, il se transforme en poussière noire et s’éparpille.

« … »

À la place du chauve se trouve Boss de la Troupe Caméléon.

Je la fixe, stupéfait.

Elle tousse une fois avant de parler brièvement.

« Ravie de te rencontrer. »

« …Ah ? »

Elle m’observe avec une expression calme.

Le leader de la Troupe Caméléon. Je comprends plus ou moins pourquoi elle est ici. La Troupe est supposée interférer avec Maitre du Cheval de Trait.

Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi elle continue d’apparaître devant moi.

« …Nous nous croisons souvent, huh. »

« Bien sûr. »

Boss répond sérieusement à ma remarque quelque peu sarcastique.

« C’est parce que je te surveillais. »

« …Hein ? »

Elle s’approche silencieusement avant de me donner une carte de visite. Cette fois-ci, ce n’est pas une carte de guilde appartenant à Li Xiaopeng.

[Mercenaire de Jeronimo – Yi Saeyeon.]

Une mercenaire de Jeronimo. Bien que ce groupe de mercenaire soit moins fort que la Vaste Etendue, il s’agit en réalité du déguisement de la Troupe Caméléon. Autrement dit, le groupe mercenaire Jeronimo est la Troupe Caméléon.

« Jeronimo… ? »

Mes yeux s’écarquillent.

Je ne prétends pas être surpris, je le suis vraiment.

L’un des évènements importants que j’ai décrits se déroule devant mes yeux d’une manière complètement différente.

[…Elle se tient devant Shin Jonghak. Il sait déjà de qui elle s’agit car il l’a vue à de nombreuses reprises auparavant.

« Ravie de te rencontrer. »

Elle le salue après être apparue de nulle part. Shin Jonghak rit, incapable de comprendre la situation.

« Ne vous montrez-vous pas un peu trop souvent ? »

« C’est normal. »

Elle fait un petit sourire :

« C’est parce que je te surveillais. »

Elle tend ensuite une petite carte de visite à Shin Jonghak.

‘Mercenaire de Jeronimo’.

En la voyant, les yeux de Shin Jonghak se mettent à briller.]

**

Chambre de Yoo Yeonha, penthouse du dortoir 6.

« … »

« … »

« … »

Trois personnes sont assises en cercle, s’observant silencieusement.

Aucune ne veut céder d’un pouce, menant à la création de ce groupe mal assorti.

Tout à commencer avec ce que Yoo Yeonha a dit par courtoisie :

‘Puisque nous nous sommes croisées, voudriez-vous prendre un en-cas nocturne chez moi ? ‘

N’importe qui peut se rendre compte que ce sont des paroles creuses. En réalité, il n’y a qu’un seul paquet de chips sur la table devant elles.

Cependant, Rachel a accepté son offre.

« …Veux-tu du jus ? »

« Non merci. »

Yoo Yeonha fait une proposition, incapable de supporter l’atmosphère gênante, que Rachel refuse.

10 minutes de silence s’ensuivent.

Alors que Chae Nayun, qui s’ennuie, s’étale sur le divan en se grattant le ventre à moitié endormie…

« J’ai une question. »

Yoo Yeonha ouvre la bouche, s’adressant à Rachel.

« Comment l’as-tu su ? »

C’est une question vague mais Rachel sait de qui elle parle. Elle parle de Kim Hajin.

« …Je l’ai naturellement découvert. »

Yoo Yeonha sourit avec un peu de mépris à la sa réponse nonchalante.

« Mais tu ne sais pas pourquoi cette personne cache sa force, n’est-ce pas ? »

« … »

Rachel ferme sa bouche. Elle est convaincue que Kim Hajin cache sa force mais elle ignore pourquoi.

À ce moment, Chae Nayun se réveille et les interrompt :

« Hey, de quoi vous parlez ? »

Yoo Yeonha sourit triomphalement :

« Et bien, ce n’est pas quelque chose de facile à découvrir. »

Rachel fusille Yoo Yeonha du regard, agacée par son air triomphant. Cette dernière se lève tranquillement avant de ramener un jus d’orange et d’en verser dans les verres à vins.

Rachel demande en observant le verre de jus d’orange :

« Est-ce que le savoir change quoi que ce soit ? »

« Ça change tout. N’est-ce pas évident ? C’est pour ça qu’Essence du Détroit est plus grande que la plupart des guildes gouvernementales. »

« Non, je parle de… »

En vérité, Rachel ne s’inquiète pas trop pour Kim Hajin. Elle n’a cependant pas envie de perdre face à Yoo Yeonha.

« Plutôt que de le découvrir moi-même, il vaut mieux attendre que cette personne me le dise elle-même.

Le visage de Yoo Yeonha se refroidit immédiatement. Son enquête a été faite en privée. Kim Hajin ne l’a pas demandée et ce n’est pas pour le bien du public.

« En tout cas, c’est-ce que je pense. »

Sur ce, Rachel se lève de son siège.

« Je vais m’en aller. Il est déjà très tard. »

Rachel marche vers la porte. Yoo Yeonha la fixe étrangement alors qu’elle s’en va.

« …Attends, pourquoi je suis la seule dans le noir ? Hey, Yoo Yeonha, tu es sûre que vous parliez en coréen ? »

Pendant ce temps, Chae Nayun marmonne, frustrée.

**

« Huu… »

La barrière se brise.

Bientôt, Kim Suho apparaît, l’air hagard. James est étalé au sol, inconscient, et Kim Suho tient une branche dans sa main.

Je comprends immédiatement.

Kim Suho a gagné par lui-même.

Bien sûr, Misteltein est une arme merveilleuse même sans avoir été éveillée. Comme ce djinn est aussi un épéiste, Kim Suho devait être bien adapté pour le combattre.

Je lui demande :

« Tu as gagné ? »

« …Toi aussi. »

Nous nous regardons l’un l’autre et rions.

Mais bientôt, son expression devient sérieuse :

« …Quoi qu’il en soit, Hajin, je ne pense pas que ce soit une branche ordinaire. »

« Ah oui ? Pour moi, elle a l’air extraordinaire au premier regard. »

« Vraiment ? Comment ? »

« Assieds-toi. »

Je commence par le forcer à s’asseoir. J’ai du mal à rester debout car je me sens un peu étourdi.

Je suis assez épuisé… Tant physiquement que psychologiquement.

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant

3 thoughts on “The Novel’s Extra-Chapitre 85

  1. Il as pris la place d’un autre personne ? Eh bien, autant pour le principe de non-ingérence.
    Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :