KissWood

The Novel’s Extra-Chapitre 88

Chapitre 88. Mots Sans Jambe (3)

Kim Hajin se trouvant devant elle, Yoo Yeonha se retrouve incapable de se décider entre l’affrontement et la fuite.

Bien qu’elle soit entrée dans la pièce en faisant confiance en ses capacités, elle ne s’attendait pas à trouver un ennemi aussi puissant dès le départ.

« … »

Il reste silencieux, ne se rendant apparemment pas compte de ses inquiétudes. Cependant, son attitude relaxée la rend encore plus nerveuse. Elle ne parvient pas à retourner ce regard. C’est la première fois qu’elle se sente ainsi. Ce n’était pas comme ça auparavant…

Kim Hajin lève subitement la main.

En vérité, il essayait juste de se gratter la nuque.

« N’a… n’approche pas ! »

Mais Yoo Yeonha, qui ignore cela, crie sans s’en rendre compte.

Kim Hajin l’observe silencieusement avant de baisser lentement la main.

Son pistolet est déjà dans sa main droite. Ce n’est pas le Desert Eagle qu’elle lui a offert mais un simple pistolet de cadet.

Cependant, il a déjà détruit le renfort qi de Kim Horak avec un simple pistolet, c’est même précisément cela qui a attiré l’attention des plus grandes guildes sur lui pendant un moment.

« … »

Kim Hajin lève son arme. Yoo Yeonha peut sentir des perles de sueurs couler le long de son visage.

Elle commence par calmement examiner ses environs. Derrière elle se trouve un long couloir étroit, l’empêchant de facilement sortir de la portée de l’arme à feu. Elle n’a que deux choix : se battre ou se faire battre.

Elle observe le fouet dans sa main avant qu’une pensée ne lui traverse l’esprit :

‘Peut-être que c’est ma meilleure chance de confirmer ses compétences. Mon estimation actuelle de sa puissance ne vient que de l’observation. Si je le combats maintenant, je devrais être capable d’apercevoir un fragment de sa force réelle…’

En même temps, elle a une autre pensée, plus lâche cette fois-ci :

‘Si je le combats et perd, je serai probablement la première éliminée. Je ne veux pas que ça arrive mais lutter pour ma vie ne me correspond pas non plus. Ce n’est définitivement pas parce que je déteste la douleur.’

Après avoir calmement pesé le pour et le contre, Yoo Yeonha soupire.

Elle ouvre ensuite grand les yeux, semblant avoir pris sa décision.

Elle frappe de son fouet, fixant Kim Hajin avec un des yeux plus tranchants que ceux d’un lynx. Son fouet bouge fluidement, comme s’il faisait partie de son bras, avant de s’emparer de l’arme de Kim Hajin.

Shweeek !

En un clin d’œil, le pistolet de Kim Hajin lui est arraché des mains.

Yoo Yeonha observe l’arme qui lui tombe dans la main.

« Je, je l’ai fait ! Ha, haha ! »

‘Je n’aurais jamais cru réussir ! Ahahaha-‘

Elle rit fièrement et pense :

‘Peut-être qu’il n’est pas si impressionnant après tout !

« Même si c’est toi, sans arme… »

Mais à ce moment précis…

L’arme retourne dans la main de Kim Hajin comme si elle avait été enchantée.

« Ah, aah ! O-Où vas-tu !? »

Yoo Yeonha essaie d’attraper le pistolet dans les airs mais il est trop tard.

Kim Hajin a secrètement lancé un ‘fil d’Aether’ qui a adhéré à son arme et lui a permis de la récupérer. Avec le trait de matérialisation des détails d’Aether, le fil reste invisible aux yeux qui ne sont pas recouvert de magie. À cause de ça, Yoo Yeonha croit que ce phénomène est dû à la magie de Kim Hajin.

« … »

Le sourire de Yoo Yeonha disparait rapidement. Elle fixe Kim Hajin avec encore plus de nervosité qu’auparavant. Maintenant, il ne lui reste qu’un seul choix. Comme elle est celle qui a pris l’initiative, elle pense devoir endurer tout ce qui va lui arriver…

Elle déglutit difficilement.

« …Haa. »

Kim Hajin pousse un profond soupir et lève son arme.

Il la pointe devant lui et Yoo Yeonha tremble devant le canon d’acier.

Sa tête se vide.

Comment l’éviter ?

Est-ce que ça va faire mal ?

Peut-être que je peux l’esquiver ?

Toutes sortes de pensées lui traverse l’esprit, mais Kim Hajin n’ouvre pas le feu. Il sourit une fois avant de ranger le pistolet dans son étui.

‘Quoi ?’

Il s’avance vers une Yoo Yeonha perplexe et lui tape sur l’épaule.

« Il est encore tôt alors relax. »

Après avoir murmuré des mots incompréhensibles, il la dépasse en direction de l’extérieur.

Yoo Yeonha l’observe s’en aller, stupéfaite.

**

« Argh, ça fait encore mal. »

Mon bras droit est endolori. Le fouet de Yoo Yeonha n’a fait que l’effleurer quand elle s’est emparée de mon arme mais il m’a déchiré la peau et elle est devenue rouge.

S’il m’avait touché directement, il m’aurait certainement brisé les os. Comme je le pensais, Yoo Yeonha aussi est très forte.

« Ehew, quel soulagement. »

Mon bluff ayant fonctionné, je la dépasse en toute sécurité et entre le lobby du 4ème sous-sol.

Ce dernier est plutôt grand mais étrangement silencieux. Il n’y a pas de voix ou de présences remarquables.

Qu’est-ce qui se passe ? Est-ce qu’ils sont tous partis ?

J’allume ma montre.

 Tous les cadets participant dans la fausse ruée portent des appareillages de détection des signes vitaux.

Ces appareillages mesurent avec précision les PV de chaque cadet, éliminant ceux qui reçoivent des dommages critiques.

Je vérifie les coordonnées GPS de ceux-ci en utilisant la montre connectée à mon ordinateur.

Il n’y a que dix cadets à ce niveau, y compris Yoo Yeonha et moi.

Six d’entre eux se déplacent déjà en équipe.

« Tomer… »

Je vérifie ensuite la position de cette dernière.

Elle se trouve en ce moment dans les toilettes du 7ème sous-sol. Elle semble avoir l’intention d’y tuer le temps car elle ne montre aucun signe de mouvement.

Dans ce cas, je dois la poursuivre.

…Soudainement, je me sens curieux de ce que font les autres cadets.

Un combat s’est déclenché au 3ème sous-sol, le sous-sol au-dessus du mien, mais le grand affrontement n’a pas encore commencé. Autrement dit, Chae Nayun et Rachel ne se sont pas encore croisées.

Cependant, au lobby du 5ème sous-sol, un match auquel tout le monde aurait envie d’assister commence.

Les cadets s’affrontant sont forts à ce point.

Shin Jonghak et Kim Suho. Les deux cadets pouvant être considérés comme les représentants des équipes blanche et noire se sont retrouvés.

Je me branche sur le CCTV observant leur combat.

-Je savais que ce jour viendrait, Kim Suho.

Murmure Shin Jonghak sur un ton sérieux.

-…

Cependant, Kim Suho lui fait face silencieusement.

-Viens. Je vais te montrer notre différence de niveau.

Kim Suho répond à cette provocation en dégainant son épée. Shin Jonghak brandit également sa lance.

Kim Suho attaque en premier. Il charge et attaque. Shin Jonghak recule et pare la frappe de Kim Suho. Des étincelles brillent suite à la collision de la lance et de l’épée. Ils utilisent tous deux proprement les forces et les faiblesses de leurs armes pour l’attaque et la défense.

Quelqu’un me dépasse rapidement à ce moment.

Stomp, stomp, stomp- Le bruit sec d’une montée d’escalier se fait entendre.

Je lève la tête et aperçois Yoo Yeonha. Sa fuite est la plus rapide que j’ai jamais vue.

« …Ah c’est vrai. »

Je reprends mes esprits grâce à ses bruits de pas.

Bien qu’un merveilleux échange de coups entre la lance et l’épée se déroule en-dessous de moi, je n’ai pas le temps de les regarder tranquillement.

Je me dirige vers l’échelle d’urgences. Comme elles sont plus petites que les escaliers du lobby central, je pourrais éviter de rencontrer des ennemis.

**

« Je, je me rends ! »

Un cadet se rend devant l’épée de Chae Nayun. Au moment-même ou il prononce ces mots, le cadet est aveuglé. Il va maintenant être transporté dans la ‘salle des éliminés’ au 3ème sous-sol où attendent les autres cadets éliminés.

« Whew… Facile. »

Murmure fièrement Chae Nayun en essuyant sa sueur.

C’est déjà leur 3ème victime.

« Ça ne fait que trois mois que je suis passée à l’épée et je suis déjà aussi forte. Je dois vraiment être talentueuse avec cette arme. »

Alors qu’elle déborde de confiance en soi, quelqu’un lui crie doucement :

« Nayun- ! »

Elle se retourne en direction de la voix C’est Yi Jiyoon, qui porte un uniforme de cadette blanc. Elle accourt vers elle avec des pas petits et rapides.

« Whew, dieu merci. »

Elle pousse un soupir de soulagement en s’accrochant à Chae Nayun.

« Est-ce que tu t’es cachée tout ce temps ? »

Une soutien comme Yi Jiyoon est faible dans ce genre de mêlée. Un soutien spécialisé dans l’attaque comme Yoo Yeonha est capable de briller selon la situation mais Yi Jiyoon est un pur soutien.

« Non, je suis parvenue à en battre un grâce à mon debuff d’affaiblissement.

« Oh vraiment ? C’est bien. Quoi qu’il en soit, c’est bon de te revoir.

Chae Nayun est aussi contente de la voir. Yi Jiyoon est un soutien qui améliore les guerriers en particulier. Elle fournit de nombreuses améliorations physiques donnant aux guerriers l’impression de devenir des surhumains.

« Ahh, je croyais vraiment que j’étais morte… »

Yi Jiyoon prend un moment pour se calmer avant de dire comme si elle ne s’en rappelait que maintenant :

« Ah oui, Rachel est à cet étage. »

« Rachel ? »

Les yeux de Chae Nayun s’écarquillent.

« Oui, j’étais vraiment surprise ! Je suis à peine parvenue à m’en sortir parce que je me suis enfuie dès que je l’ai vue. »

Stomp, stomp, stomp.

C’est à ce moment que quelqu’un grimpe les escaliers en se précipitant.

« Attendez. »

Leurs regards se posent nerveusement sur les escaliers. Yi Jiyoon bande son arc alors que Chae Nayun brandit son épée.

Cependant, la personne qui apparait, Yoo Yeonha, fait partie de leur équipe.

Celle-ci semble également soulagée car elle pousse un soupir de soulagement en apercevant Yi Jiyoon. Chae Nayun demande en penchant la tête :

« Yoo Yeonha, pourquoi tu transpires autant ? »

« Huh ? Uh, ce n’est rien. »

Elle à l’air haggard, contrairement à son habitude.

Chae Nayun demande, dubitative :

« Qui est en bas ? »

Yoo Yeonha répond doucement :

« …Kim Hajin. »

« « Kim Hajin ? » »

Demande en même temps Yi Jiyoon et Chae Nayun.

« Mhm. »

« Oh, alors Kim Hajin a dû être éliminé. »

Dit innocemment Yi Jiyoon. Yoo Yeonha secoue la tête avec un sourire amer :

« Non, il n’a pas été éliminé. »

‘Mais j’ai failli l’être.’ Embarrassée, Yoo Yeonha ne prononce pas cette dernière partie à voix haute.

« Vraiment ? »

Chae Nayun, qui se gratte la joue en prétendant ne pas être concernée, demande sur un ton nonchalant :

« Alors, uh, qu’est-ce qu’il fait ? »

« Je ne sais pas. »

Répond-elle sans grande motivation. Mais Yi Jiyoon choisit ce moment pour intervenir avec un étrange sourire :

« Peut-être qu’il cherche Rachel ? »

Chae Nayun incline la tête à cette remarque :

« Eh ? Pourquoi Rachel ? »

« Parce que Kim Hajin aime Rachel. »

« …Huh ? »

Cette fois-ci, Yoo Yeonha est aussi confuse que Chae Nayun.

« De quoi tu parles ? »

« Eh ? Vous ne le savez pas ? »

« …S-Savez pas quoi ? Qu’est qu’il y a avec Kim Hajin ? »

Chae Nayun bégaie en posant cette question. Yi Jiyoon incline la tête :

« Tu ne le sais vraiment pas ? Je pensais que tout le monde avait entendu les rumeurs à présent. »

« Alors c’est juste une rumeur stupide et sans fondement. »

Répond fermement Yoo Yeonha. En ce qui la concerne, il y a de plus grandes inquiétudes en ce moment que des rumeurs aussi absurdes. Après tout, cette fausse ruée aux artéfacts aura une grande influence sur leur évaluation.

« Quoi qu’il en soit, est-ce que tu as trouvé les artéfacts ? »

« Ah oui, j’en ai un sur moi. Je suis tombée sur un PNJ en venant ici. »

Elle sort une petite boite de la poche de son uniforme. L’expression de Yoo Yeonha s’illumine rapidement :

« J’en suis heureuse. Tout d’abord, transportons-les jusqu’aux premier sous-sol. »

« Ouais. »

« Et Yi Jiyoon, tu te trompes. Cette rumeur s’est probablement répandue parce que Kim Hajin est dans la même équipe que Rachel… »

Alors que Chae Nayun murmure plutôt sérieusement…

Des flèches commencent à leur pleuvoir dessus. Yoo Yeonha frappe rapidement avec son fouet et dévie leurs trajectoires.

« Qui êtes-vous !? »

Murmure Chae Nayun avec des yeux remplis de rage. Bien que la pluie de flèches ait été presque entièrement bloquée par le fouet de Yoo Yeonha, Chae Nayun est encore irritée par l’embuscade.

Elles se tournent toutes les trois vers le balcon et aperçoivent Rachel et les autres cadets de l’équipe noire.

« Rachel ! Comment peux-tu nous prendre en traitre comme une lâche ! »

Chae Nayun tremble de colère.

Cependant, Rachel l’observe calmement en défouraillant sa rapière.

« J’y vais. »

Les membres de l’équipe noire réagissent simultanément à cette douce voix.

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant

5 thoughts on “The Novel’s Extra-Chapitre 88

  1. Pour ceux qui se demandent comment l’Australie à réussi à tenir et pas l’Afrique :
    Après l’apparition des monstres, l’Australie sombra dans le chaos
    la faune locale se battait avec les monstres qui se battaient eux même avec l’armée, le gouvernement australien lança alors le protocole d’urgence numéro 3, nom de code : B.A (burning Australia). Inspiré des incendies de 2019, ce protocole consistait (en cas de force majeure) à brûler la moitié du pays et espèrer que ça fonctionne. Ce plan imaginé à la base pour contrer une invasion extraterrestres, une apocalypse de zombies ou une attaque de communistes offrait une solution rapide et efficace au prix d’un écosystèmes ravagé par les incendies.
    Une opposition se mit rapidement en place protestant contre cette solution jugée “un peu trop expéditive”, mais elle dût s’incliner devant l’incroyable discours du premier ministre pour justifier cette solution dont voici un extrait :
    “bon vous êtes tous d’accord on fait pas d’omelette sans casser des œufs ? Sauf que pour ton omelette, il faut une source de chaleur, faut voir les monstres comme un œufs, le feu comme les incendies et l’omelette comme la sécurité.”
    Et c’est ainsi qu’un incendie sauva l’Australie, lui permettant ainsi de mettre en place un système de défense efficace contre les monstres

  2. C’est toujours hilarant de voire à quel point tout le monde est en mode ”attention c’est Kim Hajin il vas faire un truc incroyable et tous nous défoncer” et lui il est en mode” je suis dans la merde comment je sors d’ici…”
    Et Gobles, n’oublie pas la partie où les boxeurs qui s’était entraînés avec les kangourous on former une milice pour défendre les villes.
    Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :