KissWood

The Novel’s Extra – Chapitre 104

Pour que tout le monde puisse comprendre, j’ai pris mon temps pour leur expliquer la situation en articulant bien. J’ai également expliqué ce qui se passerait si les cheveux de Yoo Yeonha se retrouvaient entre les mains du magicien de la malédiction et les conséquences.

« … Une malédiction d’affaiblissement ne peut être annulée qu’en tuant le mage vaudou qui a maudit la personne. »

Au fur et à mesure que les mots sortent de ma bouche, leurs yeux brillent de détermination… jusqu’à ce que je dise la suite.

« Cependant, même si la malédiction ne peut pas tuer directement, dans un endroit comme celui-ci sans installation médicale, cela pourrait conduire à la pire situation possible. »

Cette fois-ci, plus les mots sortent de ma bouche, plus leur visage pâlit. L’atmosphère au sein du groupe est devenue très lourde.

« Ah oui, tu m’en as déjà parlé. Bon sang… comment ai-je pu oublier quelque chose comme ça ?! »

Dit Chae Nayun, en serrant les poings d’un air coupable. Mais je ne peux pas lui donner la faute. Je lui avais parlé du magicien en pleine nuit, lorsque nous étions fatigués et seulement pendant quelques secondes. Il est normal qu’elle ne s’en souvienne pas.

En réalité, c’est presque entièrement ma faute, puisque je ne leur ai pas assez parlé des dangers présents dans cet endroit. Si je l’avais fait, ils n’auraient pas oublié de ramener les cheveux de Yoo Yeonha.

Les mots ont disparu et un lourd silence s’est installé, laissant place à l’anxiété. Heureusement, le calme morose a été rompu par la voix joyeuse de la personne concernée.

« Pourquoi vos visages sont-ils si sérieux ? Il n’y a pas de raison de s’inquiéter pour l’instant. Nous ne savons pas encore s’il s’agit réellement d’une malédiction ou d’une simple maladie. De plus, j’ai un pouvoir antimagique. Je peux facilement vaincre quelque chose d’aussi trivial qu’une malédiction… ah ! »

Comme pour l’interrompre, Shin Jonghak pose une main sur sa tête. En regardant une Yoo Yeonha surprise, il dit.

« Dis-moi où tu as mal. »

Instantanément après avoir entendu cela, ses joues virent vers le rose. Je me demande si c’est ce qu’on appelle le charme du Bad Boy. Pendant que je me pose ces questions inutiles, la concernée hoche la tête énergiquement.

« Pour l’instant, ça va. Je suis juste un peu faible. »

« Pourquoi est-ce que tu mens ? On voit tous que tu souffres, tsk. »

Soudain, comme pris d’une illumination, il commence à tourner sa lance frénétiquement pour attirer l’attention de tout le monde. Puis, comme s’il lâchait une bombe, il dit.

« Ils doivent être occupés à se réorganiser après avoir été pris en embuscade. Pourquoi ne pas en profiter pendant qu’ils sont encore désorganisés pour finir le travail avant que le soleil se lève ?! »

Bien qu’il soit déjà 3 heures du matin, ce qu’il dit a du sens. Si Yoo Yeonha a réellement été maudite, il n’y a pas de temps à perdre. Il reste encore du temps avant que le soleil se lève, nous devons en profiter pour les vaincre le plus tôt possible. Après avoir réfléchi pendant un moment, je dis.

« Je pense qu’il a raison. Si vous êtes d’accord, commencez à préparer vos équipements. Nous partirons quand tout le monde sera prêt… sauf Yoo Yeonha. Elle restera ici avec un garde. »

Comme pour montrer qu’ils sont d’accord, ils se lèvent tous pour préparer leurs équipements. Même Yoo Yeonha a essayé de se lever.

« L-Laissez-moi y aller aussi. Je vais bien, je vous jure… »

« Reste ici. »

L’arrêtant une nouvelle fois, Shin Jonghak pose de nouveau sa main sur sa tête, comme pour lui dire qu’il est inutile de se forcer. Après cela, ils ont décidé de partir, sauf moi, qui a choisi de monter la garde.

Une heure plus tard, je suis surpris de les voir déjà de retour. Après une rapide conversation, je comprends que le “trouble colérique explosif” de Shin Jonghak a été activé, augmentant ses statistiques physiques de 130% vu son degré d’énervement. Il a donc pu balayer la tour nord assez rapidement et en récupérer le cristal.

**

Au même moment, dans l’hôtel de ville de Gwangmyeong, Asura, qui est assis sur son trône, lit un rapport qu’un de ses subordonnés a apporté. Le rapport indique que trois cristaux ont été volés durant la nuit et que le magicien vaudou a réussi à maudire un des voleurs.

« M-Mes excuses, patron ! »

Balbutie le subordonné en question.

« C’est bon, n’en fais pas trop. D’ailleurs, j’ai déjà un plan. »

Asura a déjà envoyé certains de ses monstres pour obtenir des informations sur les assaillants. Selon lui, ils ne sont que des jeunes qui ont l’air trop sympathiques pour survivre dans un tel environnement.

« Le fait qu’il ne laisseront pas mourir un de leurs amis est ce qui causera leur perte. »

Il les plaint d’être assez faible pour se soucier d’émotions inutiles comme la loyauté, l’amour et l’amitié. Il rajoute.

« Ramenez tous les cristaux ici. On va les attirer ici. »

« Uhm… Ah ! Oui, compris ! »

Il reste trois cristaux encore en position. Bien que les ramener affaiblirait certains de ses hommes, il considère qu’il s’agit du meilleur choix. Grâce à cela, les cadets viendront d’eux-mêmes dans la gueule du loup.

« Kim Suho et Shin Jonghak… »

De plus, Asura connait déjà deux d’entre eux. Les étoiles montantes de Cube. Il avait déjà averti ses subordonnés de se méfier uniquement de ces deux-là.

« On dirait que mon avenir sera radieux. »

Apporter la tête des deux cadets à son supérieur lui garantirait de marcher sur la voie royale des Djiins. Convaincu qu’il pourra facilement réaliser cette mission, il exulte de joie.

**

Durant le jour suivent, les cadets ont tenté de nouveau de récupérer des cristaux, seulement pour remarquer qu’Asura les a déjà récupéré. Plus les heures défilent, plus Yoo Yeonha s’affaiblit. Au deuxième jour, il lui est maintenant impossible de se tenir debout à cause de la fatigue. Enfin, au troisième jours, ses yeux s’affaiblissent également et commencent à se révulser.

Frustrés, nous avons passé tout ce temps à espionner la mairie pour voir ce qu’ils préparent. Cependant, nous n’avons rien vu de spécial. Ils ont même arrêté de patrouiller. Ils sont simplement restés enfermés dans leur base.

Le temps passe et nous surveillons en vain la mairie de Gwangmyeong. Chaque jour, l’état de santé de Yoo Yeonha s’aggrave jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus que rester au lit, à peine consciente. Souffrant d’une température élevée, de frissons et de nausées, elle devient de plus en plus faible.
A ce moment, tout le monde partage la même pensée. Si nous ne faisons rien, elle va sûrement mourir d’ici quelques jours.

« Tiens Yeonha, essaie de manger. Tu te sentiras mieux après. »

« … »

Yi Yeonghan et Chae Nayun ont préparé du porridge durant des heures pour qu’il soit facile à avaler pour elle. Malgré cela, manger est toujours trop difficile. Elle ne peut que lever légèrement la tête avant de prendre une cuillerée et de se recoucher. Même mon Stigma ne peut pas annuler la malédiction. La raison est que ce n’est pas la magie qui est utilisée pour créer une malédiction, mais des médiums comme les poupées vaudous et des parties corporelles d’une personne, comme les cheveux.

« Aujourd’hui encore, ils n’ont fait aucun mouvement. On dirait qu’ils vont simplement rester enfermés dans la mairie. »

Dit Kim Suho avec un visage frustré. Malheureusement, Asura a fait un choix différent de celui de l’histoire originale. Puisqu’il savait que l’un de nous était en train de mourir, il a simplement décidé de récupérer tous les cristaux et d’attendre qu’on vienne à lui.

De plus en plus impatient, Shin Jonghak saisit sa lance et crie avec un visage rouge de rage.

« Nous n’avons pas le choix. Nous devrons faire ce que veulent ces déchets. »

Yi Yeonghan surprise, répond.

« Attends, attends, tu veux qu’on se batte contre 5000 personnes ? »

Après un instant de réflexion, je réponds à la place de Shin Jonghak.

« Lorsque les cristaux sont rassemblés en un seul endroit, le passé devient instable. Vous devez le remarquer. La forêt est moins colorée que d’habitude et certains détails ont disparus. C’est la même chose pour les habitants. Seulement 100 à 200 personnes devraient pouvoir participer au combat. La plupart sont faibles. Il suffit de prêter attention à seulement dix d’entre eux, dont Asura. »

Les habitants de ce monde sont affaiblis si le pouvoir des cristaux n’est pas réparti uniformément. Moi, Kim Suho, Chae Nayun, Shin Jonghak et Yi Yeonghan pourrons les vaincre si tout se passe bien.

Le seul problème est Yoo Yeonha. Nous ne pouvons ni la laisser seule, ni la prendre avec nous sur le champ de bataille. L’un d’entre nous devra rester avec elle pendant que les autres vont tuer le magicien… Mais je dois trouver un moyen d’attirer Asura

« Ça me va. 200 contre 5, ça va être drôle. J’avais besoin de faire de l’exercice, de toute façon. Mais qu’est-ce qu’on fera pour protéger Yoo Yeonha s’il envoie ses larbins ? »

« Attendez une minute… »

J’exclame cela en regardant les cristaux dans ma poche. J’ai trois cristaux avec moi. Asura fera tout pour les récupérer. S’il me voit seul, il viendra me chercher et laissera les autres tranquilles.

« Je vais la protéger… »

Dis-je en expliquant mon plan pour attirer Asura.

« … elle et les cristaux. Je vais les protéger tous les deux. Dans le pire des cas, je pourrai toujours m’enfuir avec elle sur ma moto si ça se passe mal. »

Il s’agit totalement d’un piège. Asura pensera que venir seul sera suffisant pour me vaincre. Cependant, j’ai une confiance totale dans mes capacités à m’occuper de lui. Toutefois, s’il décide d’emmener d’autres personnes avec lui, j’ai également confiance en ma capacité à m’échapper sur ma moto.

« … Je pense que nous n’avons pas d’autre choix. »

Après avoir réfléchi pendant quelques instants, Kim Suho a également admis que nous n’avons pas d’autre choix que de faire ce qu’ils voulaient.

« On dirait que c’est la seule chose que nous pouvons faire. »

« Bon sang… d’accord, mais j’espère que tu ne diras pas que je ne t’aurai pas prévenu si ça se passe mal. »

Yi Yeonghan parle en premier, en étirant son corps et en contractant au maximum ses muscles. Shin Jonghak valide également la proposition en relâchant son pouvoir magique de façon intimidante.

« Asura, profite bien de ta journée, c’est la dernière que tu passeras dans ce monde ! »

Shin Jonghak prophétise la mort d’Asura, tout comme le ferait le personnage principal d’un film.

**

Comme dans une histoire clichée, les cadets agissent un soir de pleine lune. Tous, sauf Kim Hajin, marchent sur un chemin qu’ils ont prévu à l’avance. Sans les cristaux, le paysage normalement assez beau est aujourd’hui très terne. L’herbe manquent de couleur, les arbres sont desséchés et même le soleil semble triste. Après avoir marché de façon discrète pendant un certain temps, la mairie de Gwangmyeong est enfin dans leur champ de vision. En réalité, le nom de mairie n’est plus vraiment adapté. Elle ressemble maintenant à une forteresse… mais avec aucun garde à l’extérieur. Cependant, ce n’est qu’une apparence. Ils sont tous à l’intérieur, cachés derrière le Renfort de QI et les barricades.

Après un certain temps à observer la mairie, un homme est soudainement sorti. L’homme semble très musclé et tient fermement une barre de fer entre ses mains. Avec son apparence de bandit, le groupe devine rapidement qu’il s’agit de Yoo Dangsuk. Kim Hajin l’a mentionné comme un des subordonnés d’Asura.

« Hum, cet endroit est interdit aux enfants. »

Au moment où les mots sortent de sa bouche, plusieurs hommes sont également sortis de la mairie. Shin Jonghak, demande en étant parfaitement calme.

« Donc, c’est toi Yoo Dongsuk? »

« Haha, un enfant ne devrait pas parler aux adultes comme ça. »

Avec un sourire narquois, Shin Jonghak pointe sa lance sur Yoo Dongsuk avant de rétorquer.

« Les larbins ne nous intéressent pas. Où est Asura? »

« Asura-nim n’est pas là. »

« … Je ne demanderai pas une deuxième fois. »

Le pouvoir magique de Shin Jonghak s’écoule dans sa lance. Elle se met à briller d’une lumière noire, ce qui la rend intimidante. Les yeux de Yoo Dongsuk s’écarquillent de choc.

« Q-Quoi ?! Qu’est-ce qui se passe avec ta lance ?! »

« Amène Asura, dis-lui de venir ici ! »

Crie Shin Jonghak en donnant un coup de lance. Crescent Moon Slash, la technique de lance la plus simple. Le mana noire de Shin Jonghak a jailli en arc de cercle, explosant lorsqu’il a atteint Yoo Dongsuk. Non seulement cela a détruit une partie des barricades autour de la mairie, mais également une tour de guet.

« Wow ~ effrayant. »

Yoo Dongsuk semble heureux en esquivant le coup.

« Mais les enfants, je ne mens pas. Asura-nim n’est vraiment pas là. »

« Alors où est… »

Avant même de finir sa phrase, une pensée inquiétante éclate dans sa tête. Il serre sa lance plus fermement.

« B-Bande de bâtards… »

« Haha, à quoi pensez-vous en laissant les cristaux derrière vous? Qui plus est, avec une personne blessée ? »

Ce n’était pas qu’ils ne s’y attendaient pas du tout, ils ne s’attendaient tout simplement pas à ce que le patron s’en charge personnellement. Shin Jonghak, Chae Nayun et Yi Yeonghan ont rapidement tenté de faire demi-tour pour retourner à la base. Seulement pour remarquer qu’ils sont encerclés de tous les côtés. Immédiatement, leurs visages se raidissent.

« … Pft. »

Cependant, une seule personne est restée calme, Kim Suho, qui éclate même de rire.

« Hahahahaha. »

Tout le monde s’est mis à le regarder, ne comprenant pas pourquoi il se met à rire dans une telle situation. Chae Nayun s’est même demandée s’il n’a pas été maudit, lui aussi.

« … Qu’est-ce que tu trouves si drôle, gamin ? »

Une pointe de doute est immédiatement apparue dans l’esprit de Yoo Dongsuk en le regardant rire.

« Non, c’est juste… est-ce que ton patron est allé là-bas tout seul ? »

« … »

Un blanc s’installe. Cependant, ce silence est plus que suffisant pour Kim Suho. Il continue.

« Alors nous n’avons rien à craindre. »

Dit-il avant de se tourner vers ses camarades et de sourire.

« Hajin est plus fort que moi. »

**

Tak, tak. Dans les ténèbres de la forêt, des pas se font entendre. En réponse, je lève la tête et regarde vers l’origine du bruit. Je vois un homme se tenant à l’entrée du camp. Ses yeux rouges vont assez bien avec sa robe noire. En le voyant, je ferme les yeux et souris.

Comme prévu, il a choisi la voie la plus facile : laisser ses subordonnés combattre les quatre cadets et venir dans notre base seul.

« … Humain, humain pitoyable. C’est à cause de ce genre d’émotions inutiles que j’ai renoncé à être humain. »

« Ferme-là. »

J’ignore la merde qu’il raconte et décide plutôt de me concentrer sur son environnement.

« Je vois que tu es venu seul. »

« Je ne suis pas seul. J’ai mon armée avec – »

« Ok, donc tu es bien seul. »

En entendant ma réponse, il consomme des cristaux de mana pour amplifier sa puissance. Mais, comme prévu, il ne sait pas comment utiliser correctement ce pouvoir. Il n’est qu’un Djiin de bas étage, après-tout. Il n’y a qu’une seule chose qu’il sait faire.

—Ssss.

Respirant difficilement, j’imagine qu’il va utiliser son don et je me prépare. Une explosion de mana se fait sentir. Quelques instants plus tard, le mana se transforme en d’étranges monstres. Ils sont de formes et de tailles diverses et variées. Certains ressemblaient à des loups, d’autres à des orcs, ou encore à des cochons. Mais la vraie menace est leur nombre écrasant. Un, deux, quatre, huit, seize… J’ai arrêté de compter à 100 et j’ai l’impression d’en avoir compté qu’une fraction. Je dirais qu’il y en a plus de 2000, si je devais donner un nombre.

C’est le don d’Asura – « Pluie de bêtes démoniaques ».

Ce don utilise le mana de l’utilisateur pour invoquer des créatures du royaume des démons. Elles sont du niveau des monstres de niveau intermédiaire inférieur 1 à 7 que nous connaissons. C’est un don assez intéressant. Kim Suho aurait probablement du mal à les gérer. Après tout, balancer une épée 2000 fois doit être très fatiguant.

Cependant, ce n’est pas mon cas. Je suis reconnaissant qu’il soit venu vers moi. Bien sûr, même s’il n’était pas venu, je serais parti le chercher directement.

« Euh… »

« Hm ? »

Lorsque j’essaie de me lever pour me diriger vers les monstres, Yoo Yeonha m’attrape le bras. Elle a l’air d’être sur le point de mourir.

« Laisse-moi… et cours… »

Je regarde ses yeux. Ils sont pleins de culpabilité et d’inquiétude. Je suis surpris de voir ce côté d’elle. Je lui réponds avec un sourire joyeux.

« Ne t’inquiète pas et dors. Ce sera fini quand tu te réveilleras. »

Je ferme les yeux et sors mon Desert Eagle. Je le transforme en fusil d’assaut. C’est définitivement la meilleure possibilité pour lutter contre ce type de monstre.

Bien qu’il ne soit pas utilisé de nos jours à cause de sa puissance assez faible, cela ne me concerne pas du tout. Grâce à l’Aether et à mon don, sa puissance est largement supérieure à celle d’un fusil d’assaut normal. De plus, je murmure silencieusement.

‘Analyse.’

44%, vous avez obtenu le meilleur résultat possible.

« … »

Un sourire apparait sur mon visage. Il peut convoquer autant de petites frappes qu’il veut, devant mon fusil d’assaut, ils n’ont aucune chance. Je n’ai même pas à faire attention à mon endurance ou à mon mana. Tant que j’ai des balles et un doigt, je peux m’occuper d’Asura. Mon seul souci… est le terrain légèrement désavantageux.

« Je vais pouvoir régler ça. »

Je sors un cristal de tour de ma poche et l’infuse avec le mana de mon Stigma. Grâce à cela, modifier le terrain est un jeu d’enfant.
Brrrrr- Le sol tremble violemment et commence à se modifier. J’ai effacé l’arène circulaire créée par Asura. A la place, j’en ai ajouté une en forme d’éventail. Il est désormais impossible de m’encercler. L’armée d’Asura ne peut plus m’attaquer que de front. Le dernier défi est que je dois en tuer 2 ou 3 pour chaque balle tirée.

Surpris de ce changement de terrain, Asura dit en gloussant

« Alors, comme ça, tu sais utiliser le cristal ? M’enfin bon, ça ne fera aucune différence. »

Je réponds avec un visage calme et sans expression.

« Tu verras bien. »

2 thoughts on “The Novel’s Extra – Chapitre 104

  1. merci pour le chapitre ! C’est vraiment un plaisir de retrouvé Hajin !
    Merci à toi pour la reprise.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :