Notice: Undefined offset: 0 in /home/kisswoodwa/www/wp-content/themes/modern/includes/frontend/class-assets.php on line 132
Tate no Yuusha no Nariagari - Chapitre 75.5.3 - KissWood

Erreur de la base de données WordPress : [Table 'kisswoodwa805.mod492_yoast_seo_links' doesn't exist]
SELECT `target_post_id` FROM `mod492_yoast_seo_links` WHERE `url` = 'https://kisswood.eu/wp-content/uploads/2023/02/image-727x1024.png' LIMIT 1

Erreur de la base de données WordPress : [Table 'kisswoodwa805.mod492_yoast_seo_links' doesn't exist]
SELECT `target_post_id` FROM `mod492_yoast_seo_links` WHERE `url` = 'https://kisswood.eu/wp-content/uploads/2023/02/image-727x1024.png' LIMIT 1

Erreur de la base de données WordPress : [Table 'kisswoodwa805.mod492_yoast_seo_links' doesn't exist]
SELECT `target_post_id` FROM `mod492_yoast_seo_links` WHERE `url` = 'https://kisswood.eu/wp-content/uploads/2023/02/image-727x1024.png' LIMIT 1

Erreur de la base de données WordPress : [Table 'kisswoodwa805.mod492_yoast_seo_links' doesn't exist]
SELECT `target_post_id` FROM `mod492_yoast_seo_links` WHERE `url` = 'https://kisswood.eu/wp-content/uploads/2023/02/image-727x1024.png' LIMIT 1

Tate no Yuusha no Nariagari – Chapitre 75.5.3

Prologue du volume 5 : Cérémonie de classe

          J’étais dans le hall principal de l’immense église qui domine la place de la ville de Melromarc. L’énorme sablier du dragon se tenait au centre de la salle, une présence dominante. 

« Chaque fois que je viens ici, je finis par ressentir la même chose. Cette chose a l’air plus sinistre que sainte. »

« Je ressens la même chose, monsieur Naofumi. »

« Le sable rouge est si précieux ! »

          Je m’appelle Naofumi Iwatani. Dans le monde réel, j’étais un étudiant moyen de l’université d’Otaku au Japon. En fait, je me suis retrouvé ici par hasard. Je tuais le temps à la bibliothèque locale quand j’ai trouvé un vieux livre intitulé « Les Chroniques des Quatre Saintes Armes ». J’ai commencé à le feuilleter, puis je me suis évanoui et je me suis réveillé dans le même monde que le livre décrivait. J’avais été convoqué pour servir de héros du bouclier.

(Le terme « Héros Porte-Bouclier » est devenu « héros du bouclier »)

         Apparemment, le monde entier vivait sous la menace de ce qu’on appelle les vagues de destruction. Très vite, j’ai découvert ce que cela signifiait exactement. Il y avait des vagues temporaires qui arrivaient à des moments précis. Quand la vague surgissait, des hordes massives de monstres apparaissaient et attaquaient toute personne qui se trouvait à proximité.

(Le terme « vagues » est devenu « vagues de destruction »)

Les gens de ce nouveau monde m’avaient convoqué depuis mon propre monde pour les aider à lutter contre les vagues. Quand je suis arrivé, j’étais très enthousiaste, qu’est-ce qui pourrait être plus excitant que de s’aventurer sur une nouvelle planète ? ? Mais ensuite, j’ai rencontré cette femme. Aujourd’hui encore, la plupart des gens du royaume où je suis installé se méfient de moi et me détestent. C’était à cause de cette femme, qui s’appelait désormais officiellement Salope. Elle m’avait fait accuser de viol, avait menti à mon sujet, et avait traîné ma réputation dans la boue. Tout cela n’était qu’un mensonge, mais j’ai été malmené. Ma réputation ruinée m’a pratiquement assuré que je ne trouverais jamais un autre aventurier pour voyager avec moi.

C’est ce que j’avais pensé à l’époque. Apparemment, je m’étais trompé. Au final, et je vous expliquerai tout plus tard, j’ai fini par prendre du retard sur les trois autres héros qui avaient été convoqués. Ils ont effectivement pris une longueur d’avance pour se mettre à niveau. Je n’ai donc pas seulement été incapable d’obtenir de l’aide, mais j’ai aussi été forcé de me battre dans les batailles des vagues. J’ai fait ce que j’ai pu pour me mettre à niveau, et j’ai réussi à rester en vie pendant un certain temps. Finalement, j’ai réussi à faire tomber des ennemis que les autres héros n’avaient pas réussi à vaincre, mais juste quand je pensais que les choses allaient mieux pour moi, j’ai été piégé pour un crime encore plus grave.

Le pays qui m’avait convoqué s’appelait Melromarc. C’était un pays suprémaciste pour les humains et dirigé par une reine. Apparemment, la famille royale était matriarcale, et le trône était transmis par les femmes de la famille. La princesse successeure pour le trône s’appelait Melty, et ils m’ont fait porter le chapeau pour son enlèvement. Melty était la petite sœur de Salope. Elle était… fougueuse, c’est le moins qu’on puisse dire. Sa mère avait beaucoup plus confiance en Melty qu’en Salope, et elle a donc nommé Melty première de la lignée pour hériter du trône. Je me suis vite rendu compte qu’il n’y avait qu’une seule façon de me disculper des accusations portées contre moi, je devais trouver où se trouvait la reine, et aller la voir moi-même.

          Finalement, j’ai pu rencontrer la reine et laver mon nom. fois que tout a été révélé, il était clair que le véritable responsable de toute la misère qui s’était abattue sur moi était l’église nationale de Melromarc, l’Église des Trois Héros. L’essentiel de leur dogme était qu’il y avait quatre armes qui représentaient leurs héros respectifs. Sur les quatre armes, trois étaient dignes de cultes, tandis que l’autre était objet de dérision. Vous l’avez probablement déjà deviné, mais le héros qui méritait la dérision était le héros du bouclier.

La raison de ma persécution avait donc ses racines dans la religion nationale, et la question de savoir si j’avais ou non violé quelqu’un n’était pas vraiment en cause. La raison de tout cela réside dans le pays voisin, le pays où les demi-humains ont régné. Melromarc était en guerre avec eux depuis des générations. Les semi-humains étaient fondamentalement comme les humains, sauf qu’ils avaient tous certaines caractéristiques en commun avec les animaux. Ainsi, bien qu’ils ressemblent aux humains et se comportent comme eux, ils ont parfois des oreilles ou une queue d’animal. Apparemment les demi-hommes s’étaient mis à adorer le héros du bouclier. Ainsi, à la fin, les citoyens de Melromarc, ainsi que son roi, avaient pris les armes contre moi à cause du dogme religieux.

Même maintenant, je suis énervé rien qu’à y penser. Ensuite, il y a eu une seule personne qui a soutenu toute la conspiration visant à ruiner ma vie. C’était le grand prêtre de l’Église des Trois Héros. Finalement, nous nous sommes retrouvés face à face et nous nous sommes battus. J’ai gagné, et cela a essentiellement mis fin à l’histoire de ma persécution. Mais au milieu de notre bataille, j’ai dû invoquer un bouclier maudit pour vaincre le grand prêtre.

Le bouclier s’appelait le bouclier de l’Ire, et j’ai utilisé sa plus grande compétence, le sacrifice de sang. C’était une compétence compliquée qui m’a fait beaucoup de mal. J’ai réussi à le vaincre à la fin, mais j’ai dû en payer le prix, la compétence a sapé mes statistiques et m’a rendu invalide et maudit. J’ai cependant pu prouver mon innocence. Je me suis finalement retrouvé sur un pied d’égalité avec les autres héros. Et la reine avait décidé de faire de l’Église des Quatre Héros la religion officielle de Melromarc.

« Il semble vraiment que tu n’utilises tes talents que pour faire souffrir monsieur Iwatani. »

« Oui, c’est vrai. »

La reine de Melromarc avait déclaré que le roi qui la remplaçait serait officiellement rebaptisé Sac à merde. Elle était en train de le torturer, en incisant son corps prisonnier dans de la glace. Pour le punir de ses actes en tant que roi alors qu’elle était partie en mission diplomatique, pour le punir de m’avoir persécuté, elle avait changé son nom et lui avait retiré sa position royale.

« ARRRRGGHHHHHHH ! »

J’ai regardé Sac à merde, il était pris dans la glace jusqu’au cou. Il portait un regard empli de souffrances, mais il ne dévisageait pas la reine qui le punissait. Il me regardait. J’aurais aimé pouvoir prendre un réel plaisir à voir son expression douloureuse… mais je n’ai pas pu. Il y avait quelque chose de triste, mais je devais continuer à regarder. Il avait été sournois, complice. Il avait fait tout ce qu’il pouvait pour aider l’église à m’accuser d’avoir kidnappé la princesse Melty, et maintenant il recevait sa juste punition du véritable dirigeant du pays. Mais Sac à merde n’avait pas été impliqué dans les actions que l’église avait menées de son propre chef.

Une partie de moi pensait que nous devrions l’exiler et l’envoyer dans le monde les mains vides. Mais si nous ne faisions pas attention, qui savait à quoi cela pouvait mener ? De plus, leur première fille, Salope, avait été punie elle aussi. Elle avait été dépouillée de son titre royal, rebaptisée Salope, et devait vivre le reste de sa vie comme une aventurière sous le pseudonyme de Pute. De plus, en l’absence de sa mère, il semble que Salope ait vécu la grande vie sur les coffres de la couronne. Elle avait maintenant la responsabilité de rembourser tous les fonds qu’elle avait utilisés pour financer sa propre extravagance. À première vue, la reine semblait être un être humain honnête et décent.

Reconnaissant la véritable menace de l’époque, la crise existentielle à laquelle le monde entier est confronté, elle a abandonné l’esprit national de la suprématie humaine, et a demandé de l’aide à son ennemi national, le héros du bouclier. Il semblait qu’elle voulait vraiment me faire entrer dans le giron du royaume. Elle a caché sa bouche derrière un éventail pliant et est apparue jeune, probablement à la fin de la vingtaine. Elle était très belle. Quand on pense qu’elle avait déjà donné naissance à deux filles, cela ne semblait pas vraiment possible.

« ARRRRGH ! »

         Sac à merde était enfermé dans la glace, ne laissant que son cou et sa tête libres. Il me regardait avec haine. C’est lui qui m’a convoqué ici, puis il a fait tout ce qu’il pouvait pour faire de ma vie un véritable enfer. La punition était appropriée. Je me suis tourné vers la reine et lui ai suggéré de passer à autre chose.

« Je pense que c’est probablement suffisant pour lui. Je préfère que vous me laissiez participer à la cérémonie de renforcement de classe ».

J’en ai probablement dit assez pour résumer l’état actuel des choses, et l’histoire mouvementée de ma persécution ici. Il était temps maintenant de se pencher sérieusement sur les problèmes auxquels j’étais encore confronté. Pour une raison quelconque, ce monde dans lequel je me trouvais fonctionnait un peu comme un jeu. Tout le monde avait des niveaux, et il était possible de monter de niveau en battant des monstres et en accumulant des points d’expérience. Lorsque vous vous mettiez à niveau, vos capacités avaient tendance à devenir plus puissantes également. Lorsque vos capacités se sont renforcées, vos statistiques ont augmenté, ce qui vous a permis de combattre des monstres plus puissants qui, auparavant, vous auraient facilement vaincus. C’était l’un des aspects les plus intéressants de ce monde, plus on travaillait dur, plus on devenait puissant, et le pouvoir était immédiatement utile.

            Mais bien sûr, il y a eu aussi des problèmes avec le système. En tant que héros du bouclier, j’ai été équipé du légendaire bouclier dès le moment où j’ai été convoqué ici. Les capacités du bouclier ont sévèrement limité les dégâts que j’étais capable de faire. En fait, même si j’attaquais un ennemi à mains nues et que je le frappais toute la journée, je ne pouvais pas faire de dégâts appréciables. Non pas que tout cela soit une mauvaise nouvelle. Le bouclier était doté d’une énorme capacité défensive, et d’un certain nombre de compétences très spéciales. Tout cela était bien beau, mais si je n’étais pas capable de faire des dégâts par moi-même, j’étais très gêné pour participer aux batailles par mes propres moyens. Comme si cela ne suffisait pas, la persécution et la réputation dont je souffrais m’empêchaient de trouver quelqu’un qui accepterait de voyager avec moi.

« Huff… Je suppose que vous avez raison. »

« Avez-vous enfin terminé ? »

         Raphtalia se chuchote à elle-même, son exaspération étant évidente. Raphtalia était une fille qui voyageait avec moi. Quand je n’ai trouvé personne pour m’aider, j’ai fini par l’acheter comme esclave. C’était le seul moyen pour moi d’avoir un attaquant dans mon équipe. C’était une demi-humaine, donc elle a eu autant de mal que moi à vivre à Melromarc. Elle avait les oreilles et la queue d’un Tanuki, et je crois qu’on l’appelait une demi-femme de type « raton laveur ». Quand je l’ai achetée, elle n’était qu’une petite fille. Mais apparemment, le corps physique des demi-humains se développe en fonction de leur niveau. Alors elle a grandi très vite alors que nous nous battions dans la campagne. Elle avait l’air d’avoir dix-huit ans et était une fille mignonne et attirante.

Lorsque la première des vagues de destruction est arrivée, elle a perdu le village où elle avait grandi et ses deux parents. Après avoir voyagé ensemble pendant si longtemps, j’en étais venu à me considérer comme une sorte de parent de substitution pour elle. D’une certaine manière, elle se sentait comme mon enfant. Elle était une complice sur laquelle je pouvais compter.

« Pourtant, je pourrais regarder Sac à merde se faire torturer toute la journée… »

J’ai montré un sourire à Sac à merde.

« Monsieur Naofumi ! »

« Grr… bouclier ! »

« SOYEZ CALME ! »

           La reine a immédiatement mis un terme aux protestations de Sac à merde, tandis que Raphtalia m’a mis en garde. Comme si je ne le savais pas. Raphtalia a toujours été très sérieuse. Chaque fois qu’il semblait que j’allais perdre le contrôle, elle intervenait et essayait d’éteindre le feu.

« Maître ! Quand est-ce que ce sera fini ?! »

« Bientôt ».

          La fille qui vient de se plaindre s’appelait Filo. Pour le moment, elle ressemblait à une petite fille blonde. Une mèche proéminente à l’apparence d’épi se dressait sur les cheveux de sa tête, et elle avait de petites ailes d’ange qui dépassaient de son dos. Elle était aussi une de mes compagnes. Elle est… un peu plus difficile à expliquer que Raphtalia, cependant.

« Pourquoi est-ce si long ? »

          J’avais acheté son œuf à un jeu de loterie avec l’intention de le garder comme animal de compagnie. Lorsque l’œuf a éclos, une filoliale a émergé. Les filoliaux étaient de grands monstres ressemblant à des oiseaux que l’on voyait souvent tirer des chariots dans la rue. Cependant, si un filolial était élevé par un héros, il se transformerait en quelque chose de tout à fait différent. Je suppose que c’est ce qui en est la cause. À un moment donné, elle a acquis la capacité de se transformer en cette jeune forme humaine angélique.

           Si elle avait été humaine, elle aurait ressemblé à une jeune fille d’une dizaine d’années. Sa vraie forme, pour ce que ça vaut, était un gros oiseau. Lorsqu’elle était sous sa forme d’oiseau, elle était en fait quelque chose qu’on appelait la reine filoliale. Elle avait une attaque puissante et était une membre très importante de mon équipe, mais comme elle était à l’origine un oiseau, elle avait tendance à être plus bruyante et plus odieuse que nécessaire. Nous avons parfois parcouru le pays en vendant des marchandises pour collecter des fonds. Chaque fois que nous campions dans les champs, elle était invariablement la première à se réveiller, et elle me réveillait à la seconde où elle se levait.

De plus, Filo a fini par devenir la meilleure amie de la jeune princesse, Melty, lorsque nous avons voyagé ensemble. Sur le plan de la personnalité, c’était une petite fille très naïve, avec une tendance à faire des crises inappropriées à des moments inopportuns. Honnêtement, elle serait beaucoup plus mignonne si elle apprenait à se taire.

« Vous pensez à quelque chose de louche ! »

« Je suppose que c’est vrai. »

Raphtalia et Filo pouvaient toutes deux être très perspicaces. Chaque fois que j’avais l’impression de retourner des pensées grossières dans mon esprit, l’une d’elles s’en rendait compte immédiatement. Quoi qu’il en soit, ces deux-là sont mes amies les plus proches ici. Donc, la raison pour laquelle nous étions dans l’église réunis autour du sablier du dragon avait à voir avec le système de mise à niveau dans ce monde. Le système de niveau a en fait un plafond en place, non pas pour les héros comme moi, mais pour les gens normaux dans le monde. Raphtalia et Filo avaient tous deux atteint la limite, qui était le niveau 40. Si quelqu’un voulait dépasser la quarantaine, il devait passer par une cérémonie. La cérémonie elle-même utilisait le sablier du dragon, qui était contrôlé par le pays. Le sablier lui-même avait d’autres usages. D’une part, c’était un compte à rebours avant l’arrivée de la prochaine vague de destruction. Mais il jouait aussi un rôle nécessaire dans la cérémonie.

Nous avions déjà essayé de passer par la cérémonie une fois auparavant, mais Sac à merde était intervenu et nous avait interdit d’y participer. C’était bien beau pour moi, mais il avait créé une situation où ni Raphtalia ni Filo ne pouvaient plus se mettre au niveau. Une fois toutes les enquêtes et les discussions terminées, j’ai adressé ce problème à la reine, et elle a convoqué Sac à merde pour qu’il dise la vérité.

Mais Sac à merde était équivoque, donnant excuse après excuse. Il a fallu l’enfermer dans un bloc de glace pour qu’il dise la vérité. Je souriais en le regardant se confesser. Mais je suppose que ça me fait mal paraître de l’admettre. Je m’en fichais. Cet homme avait fait de nos vies un enfer pendant des mois. Ne pouvais-je pas prendre un certain plaisir à sa chute ? Quiconque me voyait sourire à sa misère penserait pourtant que j’étais une mauvaise personne.

« Au fait, qu’est-il arrivé aux sœurs qui vivaient ici ? »

Les dernières fois que je suis venu à l’église, elle était remplie de religieuses qui me traitaient terriblement. Mais maintenant, quand je suis venu, toutes les sœurs étaient parties. Elles avaient été remplacées par des soldats. La reine m’informa de la situation.

« Elles ont accompagné le grand prêtre sur le champ de bataille, et ont donc toutes été arrêtées. »

Cela semblait raisonnable. En ce qui me concerne, elles méritaient ce qu’elles ont subi. J’ai ajouté.

« OK, alors que devons-nous faire pour déclencher la cérémonie ? »

Il y a peu, quand je pensais que nous ne pourrions pas participer à la cérémonie, je ne savais pas quoi faire. Je ne voyais pas d’autres options, alors j’ai décidé d’aller à Shieldfreeden, qui était un pays de demi-humains, pour voir si je pouvais la faire là-bas. Mais alors que nous essayions de partir pour Shieldfreeden, nous nous sommes retrouvés mêlés à toute l’affaire du kidnapping de la princesse. Est-ce que cela signifiait que nous pourrions finalement évoluer ici ? Pour l’instant, je ferais simplement ce que la reine a demandé. Elle voulait savoir qui avait besoin de la cérémonie, alors j’ai envoyé mon regard vers Raphtalia et Filo.

« Moi ! Je veux y aller en premier ! »

            Filo a jeté sa main en l’air, désespérée de passer la première. J’ai regardé Raphtalia, qui a acquiescé de la tête.

« D’accord, que Filo commence. »

« Yayyy ! »

Filo s’est avancé avec confiance. La reine a expliqué la façon de s’exécuter durant la cérémonie.

« Maintenant, tenez-vous de manière détendue, touchez le sablier du dragon, et concentrez votre esprit. »

« Comme ça ? »

             Filo a repris sa forme de monstre et a lentement tendu la main pour toucher le verre. Lorsque ses plumes ont brossé le verre, le sable rouge à l’intérieur a gonflé et ondulé en vagues avant de commencer à briller mystérieusement.

« Très bien. Nous allons maintenant commencer la cérémonie. »

La reine a claqué des doigts et des soldats sont apparus pour entourer le sablier du dragon. Un motif large et compliqué était découpé dans le sol, une série de rainures qui sillonnaient la zone. Les soldats s’agenouillèrent et versèrent un liquide dans les rainures.

« Qu’est-ce que c’est ? Vous entendez ça ? »

J’ai averti Filo qui éparpillait son attention.

« Continue à te concentrer. »

« Okaaaay ! »

Filo a lentement fermé les yeux et a levé ses deux ailes. Le sablier était rempli d’une faible lumière, et la lumière était renvoyée par le motif magique sur le sol. Filo se tenait au centre, et la lumière se renforçait jusqu’à ce qu’elle en soit complètement enveloppée.

« Maintenant, choisissez l’avenir que vous souhaitez ».

« Hé ! Je vois quelque chose ! »

           Les yeux de Filo étaient fermés. Juste à ce moment, une petite image de Filo, quelque peu déformée, m’est apparue, une sorte d’icône clignotante, et des branches s’étendant à partir de l’icône comme… Pour emprunter le langage des jeux, cela ressemblait à une sorte d’arbre de croissance. La reine me parla de nouveau à ce moment crucial.

« Et c’est le monstre que vous allez choisir ? Monsieur Iwatani, décidez, s’il vous plaît. »

Comme je viens de le décrire, Filo est en fait un monstre. Les monstres que vous utilisez dans votre équipe peuvent être contrôlés grâce à un sceau de contrôle des monstres, qui permet à son propriétaire de contrôler le monstre en lui faisant du mal s’il désobéit ou ignore les ordres. En gros, cela me donne le droit de contrôler sa vie et sa mort. Il semblait que son propriétaire, en l’occurrence moi-même, avait le droit de décider si elle participait aussi à la cérémonie.

« Je suppose que je peux contrôler ça aussi. »

Une carte de croissance filoliale est apparue sous mes yeux, se divisant en plusieurs directions, chacune indiquant de nouvelles possibilités. Et pourtant, je…

« Filo, c’est quelque chose que tu devrais décider toi-même. Ce n’est pas mon choix. »

J’ai rejeté ce choix, et une nouvelle option est apparue, me demandant si je voulais que le monstre choisisse par lui-même. J’ai décidé par un oui.

« Oooh ! Je peux voir tellement de choses ! Laquelle dois-je choisir… ?”

Filo a fermé les yeux et une expression de joyeuse anticipation s’est répandue sur son visage alors qu’elle envisageait les possibilités. J’aurais pu choisir pour elle, mais Filo devrait avoir son mot à dire sur la façon dont elle passera le reste de sa vie. J’ai décidé de dire la même chose à Raphtalia.

« Raphtalia. J’en ai déjà parlé avec Filo, mais une fois que les vagues seront terminées et que je retourne dans mon propre monde, il faudra vivre seule. Tu dois donc décider toi-même de ton chemin. D’accord ? »

« J’aurais été d’accord avec l’avenir que vous m’aviez choisi. »

« Tu dois choisir. »

 » … Très bien ».

           Elle a fait un signe de tête, l’air quelque peu déçu. Mais ce serait pire si je choisissais et que je devais ensuite regretter ma décision. J’avais confiance en elle, c’était une raison suffisante pour la laisser décider seule. Que choisirait donc Filo ? Je me suis retourné pour voir que la plume-épi qui se dressait sur sa tête brillait maintenant.

« Hein ? »

La lumière s’intensifiait et semblait vibrer avant de clignoter avec éclat. C’était si lumineux que j’ai été aveuglé pendant un moment. J’ai cligné des yeux plusieurs fois pour prendre mes repères, puis j’ai regardé à nouveau Filo. Son apparence n’a pas beaucoup changé. Mais la plume verticale sur sa tête semblait plus splendide qu’auparavant.

« La cérémonie a été un succès. »

« Je vois ça. »

J’ai ouvert le menu d’état de Filo pour voir ce qui avait changé. Le symbole de l’étoile qui se trouvait à côté de son niveau plus tôt avait disparu, ce qui signifiait probablement que le plafond du niveau avait été supprimé. Cela doit signifier qu’elle pourrait maintenant atteindre un niveau bien supérieur au plafond précédent. J’ai regardé ses statistiques actuelles et j’ai découvert que la plupart d’entre elles semblaient avoir doublé. Voilà donc à quel point la cérémonie était puissante. Je fus largement étonné.

« Heh… C’est assez impressionnant. »

Les statistiques de Filo ont toujours été meilleures que la moyenne, et maintenant elle est nettement plus forte qu’elle ne l’était. J’ai décidé de comparer ses statistiques aux miennes pour voir à quel point j’étais en avance, mais j’ai découvert que ses statistiques avaient surpassé les miennes ! Bien sûr, je voulais dire par rapport à mes statistiques avant que la malédiction ne les ait faites baisser. La seule statistique qui était plus élevée que la sienne était ma note de défense !

« Je ne pouvais pas choisir… »

Filo avait repris sa forme humaine et est venue vers moi en courant, les larmes aux yeux.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? »

« Je voulais apprendre à cracher du poison, mais ensuite, avant de pouvoir choisir l’une des voies que je voulais, une autre option s’est présentée et s’est choisie ».

Il y a quelque temps, nous avions combattu des monstres qui étaient capables de cracher du poison. Depuis lors, Filo avait en quelque sorte romancé cette notion. Elle n’a pas besoin de cracher du poison car elle a déjà une langue empoisonnée.

« On dirait que ta mèche brille maintenant. »

« Erm… »

« Filo, ne perd pas espoir. Quand tu commenceras à devenir plus forte, tu apprendras peut-être à cracher du poison ».

Raphtalia a essayé de remonter le moral de Filo.

« Vraiment ? ! Alors je vais essayer très fort ! »

« Ok Raphtalia, tu es la suivante. »

« Oh, d’accord. »

            Raphtalia a tendu la main et a touché le sablier, tout comme Filo l’avait fait. Et tout comme la dernière fois, les soldats présents dans la salle se sont tous agenouillés et ont versé un liquide visqueux dans les rainures du sol. Juste à ce moment-là, comme la dernière fois, une icône clignotante est apparue dans mon champ de vision. Bon j’ai choisi de refuser le choix… Mais juste à ce moment-là, la mèche de Filo s’est coupée en deux et l’une des mèches s’est dirigée droit sur moi.

« Hein ? Quoi ?! Filo !! »

« Ce n’est pas moi ! »

Que voulait-elle dire par là ? Voulait-elle dire que la nouvelle mèche bougeait et agissait d’une manière ou d’une autre toute seule ? Raphtalia nous regardait, les yeux grands ouverts et surpris.

« Monsieur Naofumi ? ! »

La mèche flottante a permis de créer une nouvelle ligne de croissance potentielle à partir de l’arbre de croissance de Raphtalia, une ligne qui n’existait pas auparavant, et la nouvelle ligne de croissance s’est sélectionnée d’elle-même.

« Ahh ?! »

Raphtalia a soudainement crié fort.

Toute la zone était plongée dans des lumières clignotantes et aveuglantes. Une colonne de fumée est apparue. L’ensemble semblait se dérouler différemment de la cérémonie de Filo.

Un instant plus tard, la fumée s’est dissipée, et Raphtalia est apparue debout là où elle était, toussant, mais semblant autrement en bonne santé.

« Est-ce que ça va ? »

« O… oui. Je vais bien, mais… »

Que se passait-il ? J’étais inquiet, mais j’ai ouvert l’écran d’état pour vérifier. Tout comme pour Filo, l’étoile avait disparu et la plupart de ses statistiques avaient doublé.

« Que s’est-il passé ?! »

« Je ne sais pas vraiment. Une option s’est automatiquement sélectionnée. Cela m’a rempli d’un horrible sentiment de crainte, mais tout semble aller bien ».

« C’est bien… mais que se passe-t-il ? Pourquoi les orientations de ta classe sont-elles décidées automatiquement ?

« Qui est derrière tout ça ? »

« Je ne sais pas. Mais la mèche de Filo nous a été donnée par Fitoria, non ? »

« Vous avez raison. “

Lorsque nous étions au milieu de la débâcle de la princesse Melty, nous avions rencontré une créature légendaire, la reine des filoliaux elle-même. Filo et la reine ont parlé de beaucoup de choses, et à la fin, la reine a donné à Filo cette mèche, en disant que cela l’aiderait dans les jours à venir. Elle a également fait quelque chose à mon armure en disant que cela nous aiderait. En retour, elle m’a seulement ordonné de trouver un moyen de réunir les héros. Si je n’arrivais pas à obtenir la coopération des héros, elle m’a prévenu qu’elle devrait nous tuer.

« Qu’est-ce que ça veut dire ? »

J’ai regardé la reine de Melromarc. Ses yeux brillaient.

« Cela fait longtemps que je veux rencontrer la reine filoliale. »

« Ce n’est pas ce que je demande ! »

La reine semblait en savoir beaucoup sur les héros, mais selon Melty, elle avait aussi passé un certain temps à explorer des terres légendaires. Peut-être avait-elle un intérêt personnel pour l’exploration des légendes anciennes ? Sa fille, Melty, s’intéresse de près aux filoliaux. Telle mère, telle fille, je suppose. Quoi qu’il en soit, ce n’était ni le moment ni l’endroit pour faire de la poésie sur les traits hérités.

« Comment vous sentez-vous toutes les deux ? »

« Je me sens plus forte qu’avant. »

« La plume de la reine filoliale… Je me demande ce que tout cela signifie ? »

La reine soupire, l’air déçu, et entame une nouvelle conversation avec moi.

« Je sais que certains outils spéciaux peuvent être utilisés pendant la cérémonie pour réaliser certains effets spéciaux. Je ne sais pas ce que cela signifie, mais je suppose que c’est une bonne chose ».

« D’accord… »

« Dans quelle mesure leurs capacités se sont-elles améliorées ? »

« À première vue, la plupart de leurs statistiques ont doublé. » 

« DOUBLÉ ? »

La reine a été choquée. Peut-on supposer que la croissance a été plus spectaculaire que d’habitude ? La plume de la reine filoliale avait d’une certaine manière affecté la cérémonie. Si cela avait augmenté leurs statistiques plus que d’habitude, je ne pensais certainement pas qu’il y avait de quoi se plaindre.

« En général, la cérémonie est considérée comme un succès relatif si l’un des points augmente de 50 %. Par rapport au résultat moyen, c’est très impressionnant ».

Quant à nos statistiques, il y en a de toutes sortes : HP, MP, SP, puissance d’attaque, défense, agilité, force, etc. Je pourrais continuer à entrer dans des statistiques plus subtiles, mais il y a au moins autant de statistiques principales. Eh bien, Raphtalia et les autres n’ont pas de SP. C’est peut-être une statistique que seuls les héros partagent. Quant à la reine, elle était plutôt contente du dénouement de la cérémonie.

« Je suppose qu’on a une bonne affaire ici. »

Mais toutes deux semblaient un peu perturbées par ce qu’elles avaient vécu. Je suppose que je pourrais sympathiser avec cela assez facilement.

« Eh bien… gardez le menton levé. »

« Je me sens… Je me sens triste. »

« Moi aussi ! »

« Devrions-nous essayer de refaire la cérémonie ? »

La reine a suggéré de refaire le travail. Était-ce même possible ?

« Pouvez-vous faire cela ? »

« Normalement, cela n’est fait que pour les criminels condamnés, mais ce n’est pas impossible ».

Apparemment, la cérémonie pourrait être inversée. Pendant tout ce temps, j’ai pensé que c’était analogue au système de changement d’emploi que l’on trouve dans tant de jeux en ligne, qui est généralement une chose unique qui ne peut pas être inversée. Avec une « réinitialisation de niveau », nous pouvons ramener quelqu’un à un point où il ne maniait pas de classe. Cela va réinitialiser les changements, mais ils reviendront également au niveau 1.

« Niveau un ? Ça ne sonne pas bien. »

Vu la situation dans laquelle nous nous trouvions, si Raphtalia ou Filo devaient tomber au niveau un, je n’étais pas sûr que nous pourrions continuer. La prochaine vague serait bientôt là, et j’étais sûr que nous serions impliqués dans toutes sortes de petits conflits avant cela. Pourtant, ce genre de punition existait dans les jeux. Il semblait assez raisonnable qu’elles puissent aussi exister dans un monde comme celui-ci. Plus j’y pensais, plus cela me semblait faux. Comment pouvez-vous prendre tout le travail et les efforts que quelqu’un a investis dans son entraînement et rendre tout cela sans intérêt en un instant ?

« Mais que devrions-nous faire ? »

« Je veux le refaire ! » cria Filo. « Je veux apprendre à cracher du poison ! »

Sa langue était déjà assez empoisonnée, mais je laisserais cette question pour un autre jour.

« C’est la plume sur ta tête qui a causé cela, donc je ne pense pas que ça va marcher. La même chose se reproduira. »

« Oh… »

« Raphtalia ? Qu’en penses-tu ? »

« Je n’avais pas vraiment d’idée sur la façon dont je voulais progresser. Je voulais juste être plus forte, et je suis devenue plus forte, donc ça me va ».

Elle avait raison. Ce classement par cooptation avait permis d’obtenir des gains de statut beaucoup plus importants. En conséquence, elle était déjà beaucoup plus forte que moi.

« Très bien, alors… Retournons au château. »

« OK. »

« Mais… Pooooooison… »

« Tu es déjà pleine de poison. »

« Mais… »

Et c’est ainsi que notre étrange cérémonie a pris fin. Nous avons fait demi-tour, laissant Sac à merde s’effondrer devant le sablier, et nous sommes retournés au château.

traducteur : Reset

correcteur : Gobles

Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

1 thought on “Tate no Yuusha no Nariagari – Chapitre 75.5.3

Laisser un commentaire