KissWood

Sovereign of Judgment – Chapitre 6

Épisode 1 : Nouveau Monde
Chapitre 6 : Jeu Bonus (1)

Après que Jung Minji et Choi Hyuk aient quitté la classe, c’est devenu une lutte désespérée, sans distinction entre les femmes et les hommes. Comme il y avait déjà eu des combats avec des armes mortelles, la bataille sanglante a continué avec des personnes brandissant des marteaux et d’autres poignardant leurs adversaires avec des manches à balai cassés.
À la fin, les seuls survivants dans la classe étaient : le professeur de maths, un élève timide mais qui avait beaucoup d’amis, Min Byungsae, et Yoon Girim, qui avait été choisie par Lee Mingi au début du jeu. 
Trois personnes au total.

« Byungsae… »

Le professeur de maths a appelé Byungsae.

« Comme tu es un garçon… »
« … Pr, professeur ? »

Le professeur de maths à forte carrure est monté sur le ring et a demandé à Byungsae de le rejoindre.

« Je suis désolé… »

Le combat s’est terminé facilement. Byungsae s’est transformé en cendres après que le professeur de maths l’ait plaqué au sol et l’ait étranglé.
Yoon Girim, qui avait tout vu, était tapie dans un coin et se couvrait les oreilles en tremblant. Le professeur de maths l’a regardé froidement avant de sortir de la classe.

« Sauvez-moi… sauvez-moi… c’est un rêve, n’est-ce pas ? Ouais, un rêve. S’il vous plaît… »

Seule dans une classe où les bureaux et les chaises étaient éparpillés partout et où des outils et des manches à balai cassés avaient été balancés ci et là, Yoon Girim tremblait en pleurant.


La mère de Choi Hyuk était une personne qui ne pouvait même pas tuer une mouche. Quand il était jeune, dès qu’il y avait un insecte dans la maison, Choi Hyuk devait le tuer à la place de sa mère. Pour le jeune Choi Hyuk, c’était quelque chose dont il était fier.
À cause de cela, Choi Hyuk a eu un pressentiment.

« C’est pas vrai… Putain… »

Le seul endroit où il pouvait aller après avoir quitté la classe était le gymnase. Tout le reste était bloqué par un mur opaque. Peu importe la force avec laquelle il avait poussé sur le mur opaque ou le nombre de fois où il avait donné des coups de pied dans les fenêtres du gymnase, c’était inutile. En regardant par la fenêtre, il avait constaté que personne ne se baladait dehors.
Toute l’école était piégée dans ce foutu jeu. Il y avait de grandes chances que ce soit la même chose dehors.

Choi Hyuk imaginait le pire des scénarios.
“Si un ring est apparu dans l’entreprise où travaille maman… elle est probablement morte… non, elle a été assassinée.”

Dans une situation où l’on pouvait tuer les autres, les humains tueraient toujours leur adversaire. Choi Hyuk ne le savait que trop bien, car il avait été brutalisé pendant longtemps. L’éthique et la morale n’étaient pas des choses que tous les humains possédaient instinctivement. Il y aurait toujours quelqu’un qui deviendrait infiniment cruel dans une situation où il n’y avait aucune conséquence.
Il y avait probablement des types comme ça dans l’entreprise de sa mère. Cependant, sa mère n’était pas comme ça. Cela aurait été mieux si elle l’avait été… mais Choi Hyuk savait bien que sa mère n’était pas ce genre de personne. Si une telle situation s’était produite… sa mère avait probablement été assassinée.

Le cœur de Choi Hyuk brûlait de colère et d’inquiétude.
Comme il avait grandi sans père, l’importance qu’avait sa mère pour lui était cruciale. Il avait grandi en voyant sa mère pleurer tous les soirs. Sa mère était quelqu’un qui lui avait apporté douleur et sympathie, mais qui était aussi une camarade avec qui il avait enduré les dures réalités de la vie. Il avait juré un nombre incalculable de fois qu’il ne laisserait plus jamais sa mère pleurer et avait grandi en respectant ces règles.

« Euaaahh ! »

Frustré, Choi Hyuk était sur le point de péter les plombs. Il a vite donné un coup de pied dans la fenêtre, mais elle n’a pas bougé.
Au lieu de ça, des mots sont apparus là où il venait de frapper.

[Oui, mettez-vous en colère.
Et encore plus en colère.
Tuez.
Ce n’est qu’alors que vous pourrez tuer.]

« Ha… »

Choi Hyuk a regardé d’un air ébahi les mots écrits sur la fenêtre. Il avait l’impression d’avoir reçu un seau d’eau glacée sur la tête.
Le message. Au moment où il a lu ce message, il a pensé que sa mère était vraiment morte.

Il a réalisé que ce jeu ne se terminerait pas facilement.
Et que personne ne pourrait être libre dans ce jeu.
Mais qui était-ce ? Celui qui a créé ce satané jeu.
… Qui que ce soit.
Choi Hyuk a plissé les yeux tout en prenant sa décision.

« Ok. J’ai compris. »

Si ce que vous voulez c’est que je devienne une machine à tuer, j’en deviendrai une.
Si vous voulez que je m’allonge face contre terre et que je lèche vos pieds, je le ferai.
Je tuerai encore et encore, je baisserai la tête encore et encore, et je survivrai jusqu’à la fin.
Puis.
Si je peux vous rencontrer juste une fois…
Alors, je veux pouvoir voir vos visages et battre chacun d’entre vous à mort.
Choi Hyuk s’en est fait la promesse.
Quand il a ouvert les yeux, son visage est devenu froid.


Dans le gymnase, ceux qui avaient tué quelqu’un gardaient leurs distances vis à vis des autres. Jung Minji a jeté un coup d’œil à Hyuk, elle a été surprise de le voir mais n’a rien dit.

Au centre du gymnase, des mots sont apparus, comme un hologramme.

[Jeu bonus – Préparation]
1. Attendre que le jeu précédent soit terminé…
2. Temps de pause. Se préparer pour l’avenir.

À première vue, on aurait dit qu’on leur disait de se reposer, mais Choi Hyuk n’y a pas pensé de cette façon.
Il s’est clairement rappelé du message qu’ils lui ont envoyé, “mettez-vous en colère”, ceux qui ont créé ce jeu voulaient que les concurrents deviennent plus tendus et désespérés.

« Se préparer »

Choi Hyuk n’arrêtait pas de penser à ces mots. C’était la seule information valable dans le message.
Il a examiné le gymnase. Il y avait environ 30 élèves et parmi eux, il a y en avait 4, dont Jung Minji, qui fouillaient lentement le gymnase. Ils avaient dû en arriver à la même conclusion que Choi Hyuk. Cependant, ils avançaient lentement.
“De plus en plus d’élèves vont arriver. Au lieu d’essayer de ne pas alerter les autres, il serait mieux d’avancer un peu plus vite que les autres.”
Choi Hyuk n’a pas attendu plus longtemps. Au lieu de se soucier de ce que pensaient les autres, il a couru jusqu’au milieu de la scène.

Bam !

Le karma circulant dans son corps lui a permis de sauter sur la scène en un seul bond. Choi Hyuk a cherché partout, y compris dans les vestiaires et derrière les rideaux. Il a cherché comme s’il se frayait un chemin à travers un tas d’objets, et ça a payé.

« Ah… est-ce qu’ils me donnent les moyens de tuer plus de gens, plus facilement ? »

Il a trouvé un sabre japonais derrière le rideau. Il y avait une longue sangle qu’il pouvait attacher à sa ceinture.

« C’est un sabre ! »

Choi Hyuk faisait du raffut sur la scène alors qu’il venait de trouver un sabre, quand ils ont vu ça, les autres élèves ont été horrifiés. Ils ont finalement compris dans quel genre de situation ils se trouvaient. Une grande agitation s’est produite. Tout le monde s’est empressé de fouiller le rez-de-chaussée.

Choi Hyuk ne s’est pas préoccupé du rez-de-chaussée. Il a directement sauté au 1er étage.

Fschuiii !
Fschuiii !

Choi Hyuk a couru à travers tout le 1er étage, il a balancé les rideaux se trouvant devant chaque fenêtre.

Fschuiii !

Quand il a écarté un des rideaux, il y a vu des mots écrits sur la fenêtre.

——–
[Jeu du Trône, règle cachée n°9]
Si une personne en tue au moins 5 autres et s’éveille à une compétence innée mais n’est pas affiliée à un roi, elle reçoit les droits du “Roi sans Sujets” et 30 points de karma gratuits qu’elle peut attribuer comme elle le souhaite.
——–

Dès que Choi Hyuk a lu les mots écrits sur la fenêtre, ils ont commencé à osciller, puis ont volé vers son front et ont été absorbés. La fenêtre était à nouveau propre.
Juste pour être sûr, Choi Hyuk a donné un coup de pied dans la fenêtre, mais comme il s’y attendait, elle n’a pas bougé. Quand il a regardé dehors et a vu qu’il n’y avait personne, cela lui a donné un étrange sentiment de tranquillité.

Le temps est passé rapidement. Plus il y avait d’élèves qui arrivaient au gymnase, plus la recherche devenait acharnée.
Pendant ce temps, Choi Hyuk a fini de fouiller le 1er étage. Il avait également trouvé une épée bâtarde, un estoc et 3 autres règles cachées.
Actuellement, c’était la pagaille dans tout le gymnase. Les élèves couraient partout à la recherche d’armes, d’équipements défensifs et de règles cachées. Il n’y avait pas que les élèves, des professeurs étaient eux aussi présents et une bagarre avait éclaté. Il y avait même des élèves qui venaient juste d’arriver au gymnase et qui couraient partout sans savoir pourquoi.

Choi Hyuk n’a montré aucun intérêt pour le chaos ambiant. Au lieu de ça, il a tourné son attention vers le plafond.

Il y avait des structures en acier au plafond qui ressemblaient à un mur d’escalade et il sentait qu’il pouvait s’y balancer afin d’explorer le bâtiment plus en profondeur.
“S’il y a des objets cachés là-haut, ils doivent être extraordinaires.”
“L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt.”
Choi Hyuk a attrapé un poteau près de lui.
Il a utilisé son nouveau physique pendant 10 minutes. Ses mains renforcées de karma s’accrochaient facilement au poteau et elles supportaient plutôt bien son poids. Choi Hyuk a rampé le long du poteau et s’est accroché à la structure du plafond.

« Ouah… merde. Cet enfoiré est cinglé. »

Le chef de l’école, Choi Junsung, a levé les yeux vers Choi Hyuk avec admiration. Peu importe la force gagnée grâce au karma, il n’était pas facile d’avoir ce genre d’idées.

« Je ne peux pas perdre contre lui. »

Il a suivi Choi Hyuk et a grimpé au plafond.

———————————————————————————-
Chapitre traduit par Sigyn sur https://kisswood.eu
———————————————————————————-

Chapitre Précédent | Chapitre Suivant 

1 thought on “Sovereign of Judgment – Chapitre 6

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :