KissWood

The Novel’s Extra – Chapitre 117

Chapitre 117 : Première Rencontre (3)



Les héros dépêchés sur place et la police ont arrêté tous les contrebandiers qui ont mis sens dessus dessous Disneyland.

Le gros titre de demain devrait être quelque chose comme : “L’échec d’une négociation conduit à des conflits internes entre contrebandiers”.

La bande de Jin Sahyuk, qui était la véritable cause d’une grande partie du désordre, a disparu avant l’arrivée des autorités ; et Kim Suho et Chae Nayun se sont rétablis grâce à mes potions.

« …. »

Actuellement, Kim Suho était assis entre les morceaux d’asphalte détruits. Je me suis approché de lui par derrière et j’ai posé ma main sur sa tête. Ses cheveux étaient assez doux.

Kim Suho s’est retourné et a souri en me voyant. Je lui ai souri à mon tour et me suis assis à côté de lui.

« Tu vas bien ? »

« Oui, grâce à toi. Je te rembourserai pour la potion. »

« C’est inutile. Alors, quel est ton lien avec la fille de tout à l’heure ? »

Bien que je connaissais déjà la réponse, j’ai quand même demandé. Kim Suho a regardé l’horizon lointain et a murmuré.

« C’est juste quelqu’un que je connais. »

« Je vois. »

Je n’ai pas posé d’autre question.

Pendant un moment, nous avons tous les deux fixé le ciel nocturne en silence.

« … Hajin. »

Puis, soudainement, Kim Suho a dit mon nom d’un ton sérieux.

« Oui ? »

J’ai parlé aussi doucement que je le pouvais. Kim Suho s’est tourné sur le côté et m’a fait directement face. Ses yeux étaient remplis d’émotions qu’il était difficile de décrire avec des mots.

Je comprenais les sentiments qu’il ressentait, mais en même temps je n’arrivais pas à les comprendre.

Perdre son foyer. Ce sentiment de solitude était quelque chose avec lequel je pouvais compatir, mais contrairement à moi, Kim Suho n’avait pas l’espoir de pouvoir revenir en arrière.

« … Laisse tomber. »

« C’est naze. »

J’ai ri pour égayer l’ambiance.

Kim Suho a approuvé cela avec un sourire silencieux.

« Au fait, c’est toi qui l’as éliminée, n’est-ce pas ? »

« Non, c’est elle qui s’est éliminée toute seule. »

« … Comment ça ? »

Je me suis levé et j’ai posé ma main sur l’épaule de Kim Suho.

« Ça veut dire qu’elle m’a sous-estimé. »

« …. »

Kim Suho a regardé vers moi, les yeux grands ouverts.

J’ai réalisé que Kim Suho avait de nombreux atouts. La plupart du temps, c’était un gars fiable et brillant, mais aujourd’hui, il avait une aura mélancolique.

« Je m’en vais. J’ignore qui elle est pour toi, mais ne sois pas si abattu. »

Kim Suho a souri timidement tout en disant un mensonge flagrant :

« … Je ne suis pas abattu. »

Trouvant ce côté de lui un peu désagréable, j’ai ébouriffé ses cheveux avec force.

« A-Ah ! Q-Qu’est-ce que tu fais !? »

« Je pars pour de bon maintenant. »

« Quoi ? Hé ! »

Kim Suho m’a regardé avec un demi-sourire, il ressemblait à un mouton avec ses cheveux ébouriffés. J’ai répondu à son regard avec un sourire espiègle alors que je retournais à l’hôtel.


Chambre pour 2 personnes de l’hôtel de luxe de Busan.

Yoo Yeonha était actuellement plongée dans ses pensées.

C’était une nuit particulièrement compliquée. En vérité, c’est la première nuit qu’elle vivait depuis qu’elle avait découvert la vérité, car elle s’était évanouie la nuit dernière.

« … Je n’ai pas pu lui dire. »

A-t-elle murmuré.

Bien qu’elle soit déterminée à dire la vérité à Kim Hajin, elle a raté cette opportunité en hésitant.

“Tu n’as pas besoin de le dire.”

Yoo Yeonha se souvenait encore de ce qu’il lui avait dit. Cependant, il ne savait pas quelle confession elle ferait. De plus, même sans ce qu’il avait dit, Yoo Yeonha a senti qu’il y avait une chance pour qu’elle ne se confesse pas.

Elle avait peur.

Qu’un jour, quand il découvrirait la vérité, son arme soit pointée vers elle. Que le tout premier homme qu’elle a considéré comme son “allié”, devienne l’existence la plus menaçante pour elle.

C’était ce qui l’effrayait, et c’était ce qui l’attristait.

« Ah~ ça fait du bien~ »

À ce moment-là, Chae Nayun est sortie de la douche interrompant les sombres pensées de Yoo Yeonha. Elle s’est retournée vers Chae Nayun qui était en train d’enfiler ses sous-vêtements.

Yoo Yeonha lui a demandé :

« … Est-ce que tu as mal quelque part ? »

« Hein ? Oh, ça va. Apparemment, le traitement d’urgence était de bonne qualité. »

La consommation immédiate d’une potion et la robustesse de son corps ont fait en sorte que ses blessures internes soient facilement guéries.

« Ouf. »

Chae Nayun s’est assise sur le bord de son lit, ne portant rien d’autre que des sous-vêtements. Yoo Yeonha a jeté un coup d’œil dans sa direction. Il y avait un chat de dessin animé dessiné sur sa culotte, mais elle n’avait pas l’air d’une gamine grâce à sa silhouette parfaite.

Plutôt que de s’habiller Chae Nayun a attrapé sa smartwatch. En la voyant taper sur un clavier holographique, Yoo Yeonha lui a demandé :

« Qu’est-ce que tu fais ? »

« Hum ? Oh, j’envoie un message à Kim Hajin. J’ai pensé que je devais le remercier. »

« …. »

Yoo Yeonha l’a observée en silence.

Chae Nayun respectait Chae Joochul, son grand-père.

Mais Chae Joochul a joué un rôle encore plus important que Yoo Jinwoong dans la tragédie qu’a subie Kim Hajin.

Bien sûr, Chae Joochul ne montrerait jamais le mauvais côté de sa personnalité à sa petite-fille. Toutefois, plus Chae Joochul resterait un “bon grand-père”, plus Chae Nayun se sentirait trahie lorsqu’elle l’apprendrait.

Devrais-je lui parler du passé de Kim Hajin ? Lui dire que celui qui a tué les parents de Kim Hajin, qui l’a privé de sa famille et l’a forcé à vivre dans la solitude était Chae Joochul ; la personne qu’elle admirait le plus.

Ou devrais-je simplement garder le silence ?

… Yoo Yeonha a prononcé son nom.

« Nayun. »

« Ouais ? »

Chae Nayun ne savait rien du passé tordu et embrouillé de Kim Hajin.

Et si possible… Yoo Yeonha voulait qu’elle continue à l’ignorer.

Yoo Yeonha connaissait bien Chae Nayun. Elle qui savait ce que c’était que de perdre un membre de sa famille, se sentirait sans nul doute plus coupable et plus triste que Yoo Yeonha.

« … Qui était cette personne ? »

« De qui tu parles ? »

« La personne qui vous a attaqué. »

« Oh. Je ne sais pas. »

« Tu n’en as pas parlé à la police ? »

« Non, j’avais trop la flemme. »

Chae Nayun n’avait pas dit à la police qu’elle avait été attaquée. C’était probablement parce qu’elle avait peur que son père le découvre et cause des problèmes.

Tap, tap, tap.

Les yeux et les doigts de Chae Nayun étaient focalisés sur l’écran de sa smartwatch.

Yoo Yeonha l’a regardée attentivement, puis a ajouté :

« … Sois sympa. »

« Hum ? »

« Quand tu lui envoies un message. Sois sympa et pas sarcastique. »

« … Quoi ? »

« Écoute-moi, je ne voudrais pas que tu le regrettes plus tard. »

« Quoi ? Tu es défoncée ? »

Chae Nayun a regardé avec stupéfaction Yoo Yeonha qui s’est silencieusement glissée dans le lit. Inclinant la tête, Chae Nayun a regardé la réponse qu’elle venait de recevoir de Kim Hajin et a froncé les sourcils.

[Dors.]


Deux jours plus tard. 11h00, dimanche.

Je suis retourné au dortoir de Cube avec Evandel et Hayang. Comparé à la suite présidentielle de l’hôtel et à l’appartement de Séoul dont j’ai profité pendant le week-end, le studio du dortoir de Cube était trop petit et exigu.

Heureusement, on m’attribuerait un logement plus grand l’an prochain. Si ça ne me convenait pas, je pourrais toujours quitter les dortoirs et faire le trajet jusqu’à l’école.

« Poulet~ poulet~ poulet, poulet, poulet~ »

Alors que j’entrais dans la cuisine avec les trois poulets rôtis que je venais d’acheter, Evandel et Hayang attendaient impatiemment à la table de la cuisine.

« Puisque Hayang ne mange que les cuisses et les ailes… »

Evandel a donné à Hayang deux cuisses et deux ailes de poulet. Après s’être disputées pendant longtemps, Evandel semblait avoir enfin appris le concept du partage.

J’ai regardé les filles manger en souriant, puis je suis entré dans la chambre et j’ai allumé mon ordinateur portable.

[Vous avez obtenu 433 SP !]

[La chance s’applique, vous donnant un bonus de 22% de SP !]

J’ai gagné pas mal de SP avec l’incident d’hier soir. Rien que le bonus de chance avoisinait les 100 SP.

Puisque j’en avais accumulé assez, il était temps que je les utilise.

« Mm… »

J’ai écrit l’une des propriétés Physiques auxquelles j’ai pensé.

[Physique de la Mémoire Médicinale]

C’était l’une des plus récentes que j’avais inventées. Comme il semblait que j’allais consommer beaucoup de médicaments à partir de maintenant, j’ai créé une propriété physique afin de rendre l’effet plus permanent.

===

□ Mémoire

— Lorsque l’on consomme des médicaments ayant la même propriété et le même effet, le corps mémorise une partie de l’effet médicinal. La quantité dépend de la chance.

□ Reproduction

— Le corps produira naturellement les effets médicinaux mémorisés à 100%. La quantité dépend de la chance.

— L’effet médicinal reproduit aura des “délais de réutilisation” différents en fonction de l’effet.

□ Adaptation et Croissance

— L’effet médicinal augmentera avec la consommation et la répétition de la Reproduction. La quantité et la fréquence dépendent de la chance.

===

[1000 SP seront utilisés. Voulez-vous sauvegarder ?]

« Merde. »

Comme prévu, les modifications liées à une augmentation permanente des statistiques étaient extrêmement coûteuses.

Mais le fait qu’elles soient chères signifie aussi qu’elles en valent la peine. Sans compter que j’avais plus qu’assez de SP pour les payer, grâce au combat contre Asura et à l’attaque de Jin Sahyuk.

[Les paramètres ont été modifiés.]

[La chance s’applique, améliorant la fonctionnalité globale du Physique de la Mémoire Médicinale !]

« Hum. »

Ensuite, j’ai essayé d’avaler une pilule de ginseng.

[En consommant un médicament, vos stats de force, vitalité, endurance et puissance magique augmentent lentement.]

[Votre corps a mémorisé 4% de l’effet médicinal “augmentation des statistiques” de la pilule de ginseng.]

4%.

En supposant que l’augmentation soit linéaire, je n’aurais besoin de consommer que 25 pilules pour que mon corps apprenne à les reproduire.

« Ce n’est pas mal du… »

Puis soudainement, mon avant-bras a commencé à me faire mal.

C’était une douleur à laquelle je m’attendais, mais que je n’étais pas impatient d’avoir.

J’ai rapidement enlevé ma chemise et regardé mon bras. Une ligne en forme de croissant était tracée au-dessus du Stigma en forme de croix.

J’ai serré les dents pour éviter de gémir.

Evandel était actuellement dans la pièce d’à côté. Je ne pouvais pas la laisser s’inquiéter pour moi sans raison…

Sous la sensation de brûlure à laquelle il était impossible de s’habituer, ma conscience a commencé à s’estomper.


« Huk ! »

Quand j’ai ouvert les yeux, il était 23h00.

De plus, aujourd’hui, c’était dimanche, le jour où j’avais promis de voir Rachel.

« Merde, je suis foutu. »

Je suis allé dans le salon où Evandel et Hayang étaient en train de dormir.

J’ai d’abord vérifié ma smartwatch.

[Appel manqué – 18:34]

Il y a eu un appel manqué à 18h34.

Est-ce que cela pourrait être… ?

« Argh. »

Bien que mon bras me fasse encore mal, je suis rapidement sorti du dortoir et j’ai couru vers l’endroit où j’avais promis de retrouver Rachel.

Après être arrivé en seulement cinq minutes, je me suis caché dans un buisson à proximité et j’ai cherché après Rachel.

« …. »

Comme je le pensais, Rachel était toujours en train de m’attendre. Elle était à côté d’un chat de gouttière, peut-être pour faire face à sa solitude.

Rachel a caressé le dos du chat et a regardé le ciel. Sa bouche bougeait lentement. Un, deux, trois…. On aurait dit qu’elle comptait les étoiles.

Bien que je me sois senti extrêmement désolé, j’ai d’abord vérifié si le bracelet se trouvait à son poignet. Sans lui, il était impossible pour moi de l’aider.

Heureusement, elle portait bien le bracelet.

Je me suis approché d’elle en me grattant la tête.

« Hum… Rachel-ssi ? »

Rachel m’a aperçu, puis a baissé la tête en silence.

Pour quelqu’un qui a attendu pendant cinq heures sans avoir de nouvelles, elle ne semblait pas trop en colère. Cependant, ses lèvres légèrement saillantes et son regard félin perçant m’ont informé qu’elle était contrariée.

Je ne pouvais pas la blâmer. Après tout, elle avait attendu cinq heures.

« Désolé, je suis en retard. J’ai eu un imprévu. »

Je me suis lentement approché d’elle.

Rachel m’a salué avec un léger sourire.

« On dirait que tu viens de te réveiller. »

Rachel a jeté un coup d’œil à mes cheveux. J’ai touché mes cheveux et ils étaient effectivement décoiffés comme si je venais de sortir du lit.

« Mais ce n’est pas grave, je viens juste d’arriver moi aussi. »

« … Eh ? Ah… Hum, désolé. »

Elle avait vraiment l’air contrariée. Me sentant mal à l’aise, j’ai étiré un peu mes bras.

« Comme je suis en retard, je vais aller droit au but. Hum, Rachel-ssi voulait en savoir plus sur la Barrière, non ? »

Rachel a hoché la tête en silence.

« Mais avant de pouvoir t’enseigner comment créer une Barrière… pourquoi n’essaies-tu pas de suivre ma méthode d’entraînement ? »

« Ah bon ? »

« Tu sais, les gens ont des méthodes d’entraînement différentes. L’un des meilleurs moyens de surmonter une baisse de régime est de changer de méthode d’entraînement. La méthode que j’utilise pourrait aussi convenir à Rachel-ssi. »

En entendant mon ton précipité et nerveux, Rachel m’a regardé d’un air dubitatif.

« Pourquoi ne pas faire ça tranquillement demain… »

« Non, non, essaie juste de t’asseoir comme si tu étais en train de méditer. »

Rachel a penché la tête comme si elle ne comprenait pas ce que je voulais dire.

« Assieds-toi simplement comme moi. »

« Ah, oui. »

Rachel s’est assise en croisant les jambes sur le sol.

« Ensuite, répands ta puissance magique dans tout ton corps. Cela s’appelle percer les points d’acupuncture… »

J’ai marmonné quelques mots à la mode issus d’un roman d’arts martiaux dont je me souvenais. Heureusement, Rachel a commencé à se concentrer sur le contrôle de sa puissance magique sans se plaindre. Une faible lueur bleue a commencé à entourer son corps.

« Bien, continue comme ça. »

Je l’ai encouragée, en espérant qu’elle ne trouve pas ça trop suspect.

« Ensuite, essaie de déplacer toute cette puissance magique vers ton poignet gauche. On va la faire circuler autour de ton corps par la suite. »

C’était la partie la plus importante.

Au moment où sa puissance magique ouvrirait le bracelet positionné sur son poignet gauche, cette méthode d’entraînement inutile deviendrait la meilleure des méthodes d’entraînement.

« Mets de la force dans ton poignet gauche, un peu comme si tu émettais de la puissance magique à partir de celui-ci. »

Psssssh.

Le bracelet a commencé à trembler à cause de la vibration de puissance magique. Toutefois, la poussière du semis de papillon ne semblait pas réagir, alors que le visage de Rachel devenait rouge comme une tomate.

« Plus fort, comme si tu voulais casser ce bracelet sur ton poignet…. »

Rachel s’est mise à trembler davantage. Le mouvement de sa puissance magique est également devenu plus féroce, et à la fin…

Snap

Le bracelet s’est cassé en deux.

La poudre du semis papillon contenue à l’intérieur du bracelet a finalement commencé à se déverser.




Chapitre Précédent | Chapitre Suivant 

1 thought on “The Novel’s Extra – Chapitre 117

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :