KissWood

The Novel’s Extra – Chapitre 141

(Note : Il y a déjà eu une série de chapitres ayant le même titre (chap 112 à 114), mais il n’y a pas de rapport entre eux.^^)

Chapitre 141 : Vérité (1)



Je me suis forcée à m’allonger, mais je n’arrivais pas à dormir. J’avais des crampes à l’estomac, et des vertiges.

« Haa… »

Je n’avais pas d’autre choix que d’ouvrir les yeux.
Des souvenirs précis ont défilé devant mes yeux.
Kim Hajin qui me tenait dans ses bras, et le tatouage qui brillait sur son avant-bras.
C’était… sans aucun doute le même tatouage que celui du meurtrier.
Mais pourquoi Kim Hajin avait-il ce tatouage ?
Et ce symbole blanc et brillant… était-ce vraiment un tatouage ?

« Ah. »

J’ai poussé la couverture et je me suis levée. Ensuite, j’ai ouvert la fenêtre en grand. Je n’arrivais pas à dormir car mon corps était brûlant. J’arrivais à peine supporter la douleur.

« … ? »

Malgré cela, j’ai pu sentir une fumée âcre provenant de la fenêtre.
L’odeur de cigarette avait l’air de venir du toit.
Aussitôt, j’ai écarquillé les yeux.
C’était une odeur familière.

Depuis ce jour, je la sentais constamment quand j’étais près de cette personne.
Je me suis retournée vers la porte.
Je devais vérifier si ce que j’avais vu était réel ou une hallucination.
Le seul moyen de le savoir était de lui demander.
Et ce n’est qu’à ce moment-là que je serais capable de continuer à vivre.


J’ai grimpé les escaliers jusqu’au toit de l’hôpital. Bien que la porte soit verrouillée, j’ai pu l’ouvrir facilement en utilisant Dextérité.
Il n’y avait qu’une seule raison pour laquelle j’avais fait tout ce chemin jusqu’au toit – pour fumer.
Bien sûr, il y avait des zones fumeurs à l’intérieur de l’hôpital, mais j’étais un cadet. Même si j’étais sur le point d’abandonner, je ne voulais pas fumer devant autant d’instructeurs et de cadets.

« Fhuu. »

Après avoir soupiré, j’ai allumé une cigarette et l’ai mise dans ma bouche. Une fumée âcre a rempli mes poumons.

« … Haa. »

Je me suis appuyé contre la rambarde, puis j’ai expiré et regardé vers le sol.
J’avais une vue panoramique sur l’entrée de l’hôpital.
La scène ne pouvait être décrite que comme chaotique.

Au total, 3583 personnes avaient été entraînées dans le phénomène du miroir brisé.
Sur ces 3583 personnes, 44 ont été tuées, 66 ont été kidnappées, et l’instructeur qui a été attaqué par Destruction, Kim Soohyuk, était toujours en salle d’opération dans un état critique.

« Dans l’histoire originale… »

Clac !

Je me suis giflé.
L’histoire originale, cette satanée histoire originale.
Je continuais à la décrire comme une histoire.
Mais comment l’appeler autrement ?

… Le destin ?

« Pfiou. »

Quoi qu’il en soit, 66 personnes ont été kidnappées tout comme dans l’histoire originale.
Toutefois, l’apparition de Destruction était complètement inattendue. C’était un personnage du niveau d’un boss, qui se classait facilement dans le top 500 des personnes les plus fortes de ce monde.
Quant à Yoo Jinwoong qui l’a fait fuir… Je m’attendais à ce qu’il vienne.

En parlant de ça, j’ai reçu un message de la personne qui m’a aidé à prévenir Yoo Jinwoong.

[Hajin-chan ! J’ai vu les nouvelles ! Tu vas bien ?]
[Ouais, grâce à toi les pertes ont été minimes.]
[Hé hé hé, on m’a félicité pour ça aussi !!]

Ma smartwatch étant reliée à mon ordinateur portable, j’avais pu envoyer des messages sans être gêné par les signaux électriques. Dès que j’ai réalisé que Destruction était là, j’ai envoyé mes coordonnées exactes à Kim Hosup. Il n’y avait aucune chance que Kim Suho puisse battre Destruction.
Heureusement, Kim Hosup a réagi rapidement. Il a même piraté la smartwatch de Yoo Jinwoong pour lui transmettre mes coordonnées.

[Encore merci. Envoie-moi un message si tu as besoin de quoi que ce soit à l’avenir.]
[Compris !]

Après ça, j’ai éteint ma smartwatch.
J’ai ensuite vu trois visages familiers, ils étaient en train de discuter dans le jardin de l’hôpital.
Il s’agissait de Kim Suho, Rachel, et Shin Jonghak.
Ils semblaient s’être rapprochés pendant la courte période où ils ont secouru d’autres cadets, car ils parlaient d’un sujet plutôt sérieux.

« — Je ne pouvais plus bouger du tout. Quand j’ai entendu le nom Destruction, mon corps s’est figé… »

Rachel se faisait des reproches. À vrai dire, c’étaient plutôt Kim Suho et Shin Jonghak qui paraissaient étranges pour avoir été capables d’attaquer Destruction dans cette situation.

… À ce moment-là.

Tac, tac.

J’ai entendu des bruits de pas. Pour être exact, c’était le bruit de quelqu’un montant les escaliers.
Le bruit se rapprochait.
J’ai éteint la cigarette que je fumais et j’ai attendu après la personne qui montait sur le toit.
Un rayon de lune éclairait mes épaules.
Les pas se sont arrêtés non loin de moi.
Elle semblait hésiter.

« … Haa. »

Un soupir a retenti, suivi d’une voix familière.

« … Hé. »

Je me suis retourné sans lui répondre.
Elle se tenait devant la porte du toit en me regardant fixement.
Chae Nayun.
Elle n’avait pas l’air bien. Son teint était pâle, et je pouvais voir qu’elle était mentalement épuisée.

Elle m’a appelé.

« Kim Hajin. »
« … Comment tu as su que j’étais ici ? »

Je ne savais pas quoi dire d’autre.

« L’odeur de ta cigarette est entrée dans ma chambre par la fenêtre. »
« Oh, désolé. »
« …. »

Chae Nayun s’est approchée de moi sans faire de bruit. Puis, elle s’est appuyée contre la rambarde. Je ne voyais pas ses yeux. Ils étaient recouverts par ses cheveux.
Elle s’est ensuite remise à parler.

« Hé. »
« … Hm ? »

Sa voix était pesante.
Chae Nayun a levé la tête vers le ciel et a continué.

« Tu te souviens de ce que je t’ai demandé il y a quelques temps ? »
« Quoi ? »
« Je… Je t’ai demandé si tu avais un tatouage. »
« Vraiment ? »
« Ouais, je m’en souviens vaguement. Quand on est allés en Norvège, je t’avais entendu en parler devant notre chalet. » (cf chap 55)

Je me suis remémoré notre voyage en Norvège.
Et j’ai fini par me rappeler de ce moment.
“— Alors, tu fumais ? Un vrai délinquant, hein. Tu as aussi des tatouages ? ”

Il y a presque un an, quand je suis allé en Norvège avec les autres membres du club de chasse, Chae Nayun m’a entendu dire que j’avais arrêté de fumer. Il semblerait que l’Anneau d’Homer ait vraiment amélioré ma mémoire. Ou le souvenir était-il gravé dans mon esprit parce que j’étais surpris ?

« … Ouais, je m’en souviens. »

En lui répondant, j’ai ressenti l’amertume m’envahir. Je ne pouvais pas m’empêcher de penser que si je pouvais revenir à cette époque, je pourrais mieux faire les choses. Une fois de plus, je comprenais pourquoi il y avait tant de novels où le personnage principal remontait le temps. Dans le présent, les choses se déroulaient à peine comme je le voulais.

« … Alors. »

Chae Nayun a interrompu le cours de mes pensées inutiles.

« Je veux te reposer la question. »

Elle ne me regardait pas.

« Si je ne le fais pas, je pense que je vais mourir. »

Je n’arrivais pas à comprendre de quoi elle parlait.

« Si je ne confirme pas que c’est faux, je ne pense pas pouvoir continuer à vivre. »

Chae Nayun a légèrement secoué la tête. Quelque chose d’étincelant se dispersait dans le vent… des larmes.

« Kim Hajin… As-tu un tatouage sur ton avant-bras ? »
« …. »

L’atmosphère lourde et sa question étrange m’ont fait hésiter. J’avais besoin de plus de temps pour analyser la situation.

« Réponds-moi. »

Cependant, Chae Nayun ne m’en a pas laissé le temps. Elle m’a regardé droit dans les yeux et a continué.

« Réponds-moi. »
« …. »

Ce n’est qu’à ce moment-là que j’ai pu voir ses yeux. Quand j’ai vu ses pupilles tremblantes, je n’ai pas pu parler. C’était comme si mon corps était figé.

« Pourquoi tu ne me réponds pas ? »

Chae Nayun insistait.

« … Pourquoi ? Il te suffit juste de dire que tu n’en as pas… snff. »

Chae Nayun a soudainement reniflé. Elle a baissé la tête, et des larmes ont commencé à couler sur le béton.

« … Pourquoi, pourquoi. »
« Tu devrais d’abord m’expliquer ce qui se passe— Aaak ! »

Chae Nayun m’a foncé dessus tout à coup. Sa charge brutale m’a fait tomber sur le dos, et Chae Nayun a sauté sur moi. Elle a attrapé le bord de ma manche, essayant clairement de la déchirer.

« Ah, hé ! Qu’est-ce que tu fais !? »

Choqué, je me suis demandé si elle n’était pas en train de faire une crise psychotique. Je n’arrivais pas à réfléchir calmement, et ne pouvais qu’essayer de la faire descendre même si je manquais de force.
Mais sans la puissance magique du Stigma, j’étais facilement submergé par sa force physique.

« H-Hé ! Tu es folle !? »
« Ouais, je suis folle, alors tiens-toi tranquille— ! »

Elle bougeait rapidement tout en criant très fort. Elle a attrapé ma chemise et l’a facilement déchirée grâce à sa force.

« …. »

Immédiatement après ça, le regard de Chae Nayun s’est posé sur mon avant-bras, là où se trouvait le Stigma. Je l’ai vite recouvert avec ma chemise déchirée.

« Ah… »

Mais il était trop tard.
Chae Nayun a baissé la tête, l’air confuse. Puis, elle s’est agrippée la tête et m’a regardé avec des yeux larmoyants.

« … Hé. »
« …. »
« Qu’est-ce que c’est que ce tatouage ? »

Chae Nayun serrait les dents. De nombreux mots sortaient de sa bouche, mais aucun d’entre eux n’avait de sens pour moi.

« Le, le tatouage d’une organisation ? Une société secrète ? Quelque, quelque chose comme ça ? »

Comme je ne répondait pas, les yeux de Chae Nayun se sont mis à trembler furieusement.

« Qu’est-ce que c’est !? Je te demande ce que c’est !!! Qu’est-ce que c’est— ?!!? »

Ce n’est qu’à cet instant que j’ai commencé à comprendre ce qui était en train de se passer.

« Dis-le moi— ! » a crié Chae Nayun.

Je ne pouvais ni dire ni faire quoi que ce soit. C’était comme si mon cerveau avait cessé de fonctionner, je ne pouvais que la regarder bêtement.

« … Non, non. »

Le visage de Chae Nayun s’est déformé. Elle a attrapé mes épaules avec assez de force pour les écraser et a appuyé sa tête sur ma poitrine.

« Pourquoi… Pourquoi voudrais-tu tuer Oppa… »

Mon cœur a immédiatement sombré.
Comment Chae Nayun était-elle au courant pour le Stigma ? Et comment l’avait-elle relié au meurtre ?

« Ce n’est pas vrai ? Ce n’est pas toi, hein ? »

Chae Nayun marmonnait en pleurant.
Je ne pouvais qu’écouter sa voix désespérée.

« …. »
« Quelqu’un… quelqu’un a pu te piéger. Et puis d’abord, tu n’as pas de mobile… pourquoi est-ce tu… »

“Ce n’est pas moi. Je ne l’ai pas fait.” C’est ce que Chae Nayun voulait que je lui dise.
Pourtant, je ne pouvais pas mentir.
Car il serait très facile de prouver que c’était un mensonge, un mensonge qu’elle savait déjà être faux, je ne pouvais simplement pas me résoudre à lui dire ces mots.

« Mais pourquoi… pourquoi tu ne dis rien ? »

Chae Nayun a resserré sa prise sur mes épaules, elle avait le regard vide.

« Dis-le. Dis que tu ne l’as pas fait ! »

J’ai ressenti une douleur aiguë dans les épaules, elles étaient cassées.
C’était fini entre Chae Nayun et moi.

Tap.

La tête de Chae Nayun a de nouveau touché ma poitrine.
Submergée par le choc, elle s’était évanouie. Son corps frêle était maintenant couché sur mon torse.
Je n’ai pas bougé.
Je suis resté au sol, telle une marionnette dont on aurait coupé les ficelles.

« … Kim Hajin. »

Cependant, la situation évoluait de plus en plus vite.
Une autre voix a retenti depuis l’entrée du toit.
Un visage familier nous regardait Chae Nayun et moi.

« …. »

C’était Yoo Yeonha.
Elle s’est lentement avancée vers moi.
Je n’étais pas sûr de savoir comment gérer cette situation. Mes mains tremblaient, ma tête me lançait, et j’avais l’impression d’être dans un rêve. Si possible, j’aurais préféré m’évanouir et échapper à cette réalité.

« Tu n’as pas à paniquer. »

Yoo Yeonha s’est penchée et a calmement attrapé Chae Nayun.

« Je le savais déjà. »
« …. »

En l’entendant, j’ai eu mal au cœur.
Où ? Où est-ce que je me suis trompé ?

« … Désolée. »

Yoo Yeonha a soulevé Chae Nayun tout en douceur.

« J’aurais dû être là la première. »

En l’entendant parler, j’ai levé les yeux vers elle, hébété.
Yoo Yeonha a fait un sourire amer.

« Après ce soir, tu seras parti pendant un long moment, n’est-ce pas ? »
« …. »
« Je m’assurerai que Nayun se repose bien. »

Sa voix était chaleureuse.

« Pour être tout à fait honnête, j’espérais qu’elle ne le découvrirait pas. »

Sa voix calme et son regard plein de sympathie m’ont fait souffrir davantage.

« Je n’y croyais pas non plus. Non, je ne pouvais pas y croire. Que tu l’aies tué. Savoir comment tu l’as tué, si tu avais des complices ou si tu l’as fait seul, je n’avais tout simplement aucune information pour répondre à ces questions. Et à ma connaissance, tuer Chae Jinyoon était impossible à accomplir par une seule personne. »

Yoo Yeonha s’est légèrement mordu la lèvre.

« Mais en te regardant maintenant… ça doit être vrai. »

Le froid m’a envahi, et j’ai eu la chair de poule.
Yoo Yeonha m’a regardé, puis m’a demandé :

« Pourquoi as-tu fait ça ? »

Je ne lui ai pas répondu.
Je ne pouvais pas.

« Pourquoi l’as-tu tué ? »
« …. »
« … C’était pour te venger ? »

Yoo Yeonha semblait être frustrée par mon comportement, alors que j’étais assis sur le sol, dans un état second.

« Tu as l’air vraiment pathétique en ce moment… mais malheureusement, je n’ai pas le droit de t’insulter. »

Yoo Yeonha s’est retournée. Ses pas étaient lents.
Elle marchait même très lentement, c’était presque comme si elle voulait que je l’arrête.
En la regardant partir, je me suis mis à réfléchir.
C’était quelqu’un qui traitait ses alliés avec honnêteté et sincérité. Alors pourquoi ne pourrais-je pas lui dire la vérité ?
C’était une pensée faible.
… Cela dit.
Yoo Yeonha a ouvert la bouche en premier.

« Hôtel Sunshine. »

En l’entendant, j’ai sursauté.

« C’est un hôtel géré par ma guilde. Je t’attendrai à l’étage du penthouse. »

Yoo Yeonha a continué, toujours dos à moi.

« Je te considère toujours comme mon allié. Tout comme tu as constamment considéré que j’étais la tienne. »

Sa voix était douce et gentille.

« En mettant de côté ce qui s’est passé, je veux te croire. Je veux t’aider. »
« …. »
« Parce que, c’est tout ce que je peux… »

Cependant, elle n’a pas terminé sa phrase.

«  … Haa. Peu importe, je t’attendrai. »

Tac, tac.

Je l’ai regardée descendre les escaliers sans bouger, comme un idiot.

———————————————————————————————————-
Chapitre traduit par Sigyn sur https://kisswood.eu
———————————————————————————————————-

Chapitre Précédent | Chapitre Suivant 

1 thought on “The Novel’s Extra – Chapitre 141

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :