Notice: Undefined offset: 0 in /home/kisswoodwa/www/wp-content/themes/modern/includes/frontend/class-assets.php on line 132
Tour des Mondes – Chapitre 315 - KissWood

Erreur de la base de données WordPress : [Table 'kisswoodwa805.mod492_yoast_seo_links' doesn't exist]
SELECT `target_post_id` FROM `mod492_yoast_seo_links` WHERE `url` = 'https://kisswood.eu/wp-content/uploads/2020/01/Discord-Logo-Color-e1578447084748.png' LIMIT 1

Erreur de la base de données WordPress : [Table 'kisswoodwa805.mod492_yoast_seo_links' doesn't exist]
SELECT `target_post_id` FROM `mod492_yoast_seo_links` WHERE `url` = 'https://kisswood.eu/wp-content/uploads/2020/01/Discord-Logo-Color-e1578447084748.png' LIMIT 1

Erreur de la base de données WordPress : [Table 'kisswoodwa805.mod492_yoast_seo_links' doesn't exist]
SELECT `target_post_id` FROM `mod492_yoast_seo_links` WHERE `url` = 'https://kisswood.eu/wp-content/uploads/2020/01/Discord-Logo-Color-e1578447084748.png' LIMIT 1

Erreur de la base de données WordPress : [Table 'kisswoodwa805.mod492_yoast_seo_links' doesn't exist]
SELECT `target_post_id` FROM `mod492_yoast_seo_links` WHERE `url` = 'https://kisswood.eu/wp-content/uploads/2020/01/Discord-Logo-Color-e1578447084748.png' LIMIT 1

Tour des Mondes – Chapitre 315

Merci aux donateurs du mois pour la Tour des Mondes ! !

Leslie V.

Pascal W.

Lordjarlax

Paul G.

Danwine

Cynddlyn

Dehko

Aiyzelle

Tristan

Vayuu

Paul G.

Tu aimes la Tour des Mondes ? N’hésite pas à faire un don sur Tipeee pour accéder à 50 chapitres supplémentaires et rejoindre nos donateurs !

_________________

 


Chapitre 315 : Un verre pour oublier

En relâchant le contrôle de Micha et le mien sur les rats, ils se dispersent dans la ruelle. J’imagine que pour eux cela fait bien longtemps qu’ils n’ont pas vu la lumière du jour.

Mon corps se relâche un peu après avoir passé une vingtaine de minutes à regarder le ciel. La potion de soin spirituelle m’a aussi aidé à digérer la mort des rats à cause d’Adam. Même s’il a résisté, il a largement mérité son sort. Pour autant, cela ne m’empêche pas de souhaiter le même sort à Miss Jonah pour sa « mission ». Son ascenseur est le plus cher dans lequel j’ai pu monter et je ne suis même pas certain de m’en servir suffisamment pour justifier ce que je viens de faire.

Je me redresse finalement alors que le videur ouvre la porte du club. Vu sa posture, il n’est pas juste sorti pour vider une poubelle ou aller faire les courses. Je ne détecte rien dans son regard et je me rends compte qu’il est indifférent à ma présence. Son apparence étrange avec les os qui renforcent sa peau et lui donnent même un deuxième crâne me laisse curieux, mais voyons ce qu’il va me dire.

« Première porte à gauche. Tu trouveras de quoi te laver et te changer. »

En disant cela, il disparaît dans le club et je me contente de me lever pour entrer. Plus je vais réfléchir et moins j’ai de chance de me relever… L’histoire de ma vie.
Il me faudra plus de temps pour récupérer, mais une douche a généralement un effet positif sur le moral si je me rappelle bien.
Pour ce qui est de me changer… Je regarde rapidement mon armure. Il semble qu’elle n’a pas résisté à la chaleur cette fois-ci. Les vêtements sont brûlés à plusieurs endroits et semblent même avoir fondu. Ne parlons même pas de la quantité de sang et de saleté. Même en me roulant dans une mare de sang, je serai plus propre qu’après mon passage dans la Fosse. Il y a aussi des traces des attaques que j’ai subies. Même si l’armure m’a protégé, je peux voir des traces ici et là sous la couche de crasse.

J’entre dans la pièce qui semble être la chambre du videur. Il n’y a rien de particulier à en dire, c’est un style assez simple et même sobre. Des meubles en bois, des bougies ici et là, rien de valeur et un seul tableau d’une forêt. En regardant de plus près, je me rends compte que c’est un tableau « mouvant » où les feuilles tombent des branches qui s’agitent dans le vent. Ça change de la télé sur terre, mais ça fait du videur une espèce de moine.

Sans faire plus attention, je passe la porte de la salle de bain qui est encore ouverte. Le videur semble avoir rempli la baignoire pour moi. J’ai très sincèrement envie de l’embrasser pour ce geste, mais cela attendra que j’aie retiré le mélange de terre et de sang séché.
Je retire mes vêtements en demandant à Persée de boire le sang qui tache mon armure s’il le souhaite. Elle restera sale, mais au moins je n’aurai pas l’air d’un meurtrier si je la remets. Pour ce qui est de la taille de Persée qui augmente… Il est déjà trop grand pour être un simple gant après avoir bu ce qu’il y avait dans le sol de la Fosse. Une écharpe conviendra parfaitement, mais j’y réfléchirai plus tard.

J’attrape Micha et Yuu alors que Juliette décide de se réfugier dans mon corps.

[… Je n’ai pas envie de me laver, tu sais ? Je ne suis même pas sale ! Tu pourrais au moins me demander ?! Nomad !!]

Sans écouter ses plaintes, je le jette dans l’eau sommairement. J’entre ensuite dans la baignoire en gémissant. J’ai un peu de mal avec la chaleur de l’eau puisqu’elle me rappelle mes brûlures d’il y a peu, mais ça devrait passer. J’attrape ensuite Yuu qui m’insulte copieusement pour qu’il n’ait plus à nager. Enfin « tenter » de nager en m’insultant.

Même si mon corps est effectivement en parfait état grâce à la potion de sang de Dragon, ma tête ne l’est pas. J’ai encore des douleurs fantômes et mes nerfs sont dans un mauvais état vu le tremblement de mes mains. Il y a des limites à ce que cette potion est capable de faire. Je n’ai pas eu ce problème quand j’étais avec Chloé, Alice et Silice. J’imagine que la potion de sang de dragon est diluée comparée à l’original et qu’il reste un effet secondaire qui n’efface pas complètement les traces sensorielles de ce que j’ai vécu.

Torturer Yuu légèrement m’aide au moins à penser à autre chose. L’eau dans la baignoire change de couleur, mais ma peau retrouve une couleur naturelle donc je ne m’en fais pas.

[Tu sais que techniquement tu es en train de me salir ? J’étais propre !]

Je l’ignore alors que je le frotte avec du savon pour me détendre.
Juliette a plus ou moins refusé mon invitation en se cachant en moi, mais la forcer à sortir serait une mauvaise idée. Je n’ai pas envie de me faire mordre dans mon état. En m’entendant penser cela, Yuu décide de me mordre, mais une fois encore je l’ignore. Ses crocs sont moins impressionnants que ceux de Juliette et je sens à peine ce qu’il vient de faire. De toute façon, Yuu ressemble à un animal en peluche ou à un animal qui vient de naître. Difficile de le voir comme une menace comparé à un serpent.

Je passe ensuite plusieurs minutes à m’assurer que nous soyons tous propres avant de sortir.

En enfilant des vêtements de rechange, j’abandonne la salle de bain en récupérant Persée et je mets l’armure et les bottes dans mon inventaire. Même si Persée semble avoir aspiré le sang et une partie des cendres dessus, sa taille n’a pas beaucoup changé et je me contente de lui donner suffisamment de mana pour qu’il prenne la forme d’une veste rudimentaire.

Je me dirige vers le bar alors que je peux voir un comité m’y attendre. Pete, Blue et Korail sur des chaises hautes alors que Mad’ est derrière le bar.
En faisant un vague geste pour indiquer que ça va, je m’installe au bar en faisant un autre geste à Mad’ pour qu’elle me serve quelque chose. Il est encore tôt et je n’aime pas boire pour de mauvaises raisons, mais l’idée de « prendre un remontant » me donne de l’espoir sur l’effet que l’alcool peut avoir sur moi en ce moment.

Alors que Mad’ pose un verre devant moi et que je m’apprête à l’attraper, Korail prend la parole.

« Tark et la Sorcière avaient apparemment quelque chose à régler avant de revenir. C’est quoi la suite ? »

Je fais un vague geste pour lui dire que ça attendra alors que je regarde mon verre. En dehors de la potion spirituelle, cela fait un moment que je n’ai pas ingéré un liquide. Je regarde rapidement Madeleine mais, même si je lui en veux de m’avoir présenté Miss Jonah, ce n’est pas non plus le moment de m’énerver.

J’attrape le verre en ignorant une réflexion de Pete sur la Fosse. Avant que je ne puisse boire une gorgée, je me rends compte que tout le monde me regarde et semble attendre que je parle.

« Vous n’avez jamais vu quelqu’un boire un verre ? »

J’avale une gorgée d’alcool et je peux sentir la brûlure descendre jusqu’à mon estomac. C’était sans doute une mauvaise idée de boire sans rien avoir de solide dans le ventre. Korail se permet ensuite de me prendre le verre des mains et le boit d’un seul coup.

— À ta victoire. Enfin si je peux appeler ce que tu as fait à la fin ainsi.
— Mes ordres étaient de tuer le champion violemment et publiquement.
— Voir quelqu’un se faire dévorer vivant reste désagréable.
— Tu n’étais pas obligé de regarder. Un autre verre s’il te plaît.

Évitons de lui dire que je l’ai aussi ressenti avec les liens et que c’était bien pire que de le voir. Malheureusement, ça ne l’empêche pas de continuer à se plaindre de ce que j’ai fait et à me taper sur les nerfs. Il se plaint de ne pas avoir été dans l’arène et de comment les combats se sont passés.
Alors que Mad’ me sert un autre verre, elle prend la parole. Pour une raison inconnue venant d’elle, elle le regarde avec un regard mauvais.

« C’est un Assassin et il a rempli sa mission. Tu ferais mieux de le remercier de vous avoir offert à tous le droit d’utiliser cet ascenseur librement tant qu’il existe. Passer par un autre passage aurait demandé d’affronter des armées d’esclaves puisque personne ne passe inaperçu ici. Nomad aurait sans doute été capable de passer sans se faire remarquer, mais personne d’autre. Même avec une potion d’invisibilité, c’est impossible d’échapper au regard des Observateurs qui surveillent les entrées des souterrains. Ne parlons même pas de les trouver. »

Elle confirme donc ce que je me disais. J’ai amené des personnes qui sont plus des handicaps que des atouts. Me battre dans la Fosse n’était pas nécessaire. Pour un peu, je jetterais bien mon verre à travers le bar sur Mad’ si elle ne me faisait pas peur. Dire ça maintenant rend bien pire ce que je viens de vivre. J’imagine que je dois remercier les Guides de ne pas avoir trouvé d’autres chemins.

— Et il y a quoi de bien dans les souterrains ? Je n’ai pas vu grand-chose de plus que ce qu’il y a en surface.
— De l’argent, du pouvoir et aucune règle.
— Aucun intérêt.
— Je n’ai pas à te convaincre alors que j’explique des faits. Un prêtre moralisateur doté de standards sélectifs comme les tiens ne pourrait pas comprendre.

La voix de Madeleine devient sèche sur cette dernière réplique et Korail prend assez mal le ton de sa voix. En réponse, Korail laisse parler son tempérament et frappe violemment sur le comptoir au point que la moitié de mon verre m’asperge la main.

« Et qu’est-ce qu’une Assassin pourrait bien savoir de la morale ? Huh? Le moindre problème est juste une personne de plus à tuer ! »

Si Mad’ ne le tue pas dans peu de temps, je compte m’en charger juste pour qu’il arrête de hurler, même si ça prouve qu’il a raison. Cependant, vu le regard qu’elle lui jette alors qu’elle essuie l’alcool sur le bois du comptoir, je ferai mieux de ne pas m’en mêler.

— Quand on t’offre un cadeau, la moindre des choses et de l’accepter, même si tu ne le comprends pas. Ton chef, Nomad, est celui qui a le plus de raison de s’énerver après ce qu’il vient de subir. Pourtant il ne dit rien.
— Je n’ai pas de chef ! Je ne veux pas non plus de ce cadeau !
— Tu n’as pas grand-chose, Asura. Tu ne sais pas encore comment fonctionne le monde. Continue de rejeter ce que tu ne comprends pas et il ne te restera rien.
— Il me restera –
— Ta déesse ? Mania ? J’ai déjà vu ses partisans brûlés des villages entiers pour lancer des guerres en son nom. Des dizaines de femmes et d’enfants finirent en cendre sur l’autel de ta déesse.
— Foutaises.
— Tu seras sans doute surpris d’apprendre que tu es celui qui a le moins sa place dans ce groupe. Les deux guides sont en mission et apprennent à voir le monde pour ce qu’il est, grâce à Nomad. Tark cherche à le recruter dans son groupe, mais il cherche aussi à s’éloigner de son passé qui le corrompt. La Sorcière sera la première à remercier Nomad d’avoir un accès aux souterrains. Toi… tu n’as aucune raison d’être là. Tu ne sais juste pas où aller ni quoi faire dans un univers trop grand au point que cela devienne… effrayant. N’est-ce pas ?
— … Sale traînée.
— Tu penses sans doute que c’est mieux que rien de suivre la personne qui t’a battu publiquement et qui t’a radié de ta légion. Après tout, tu pourras toujours l’affronter pour te venger de tes défaites si ce qu’il fait ne te plaît pas. Peut-être que tu comptais l’attraper toi-même comme une assurance pour retrouver ta place dans ta légion. Dis-moi juste, tu as déjà tué quelqu’un depuis ton arrivée au pied de la tour ?
— Je…
— C’est bien ce qu’il me semblait. Quelques réussites et tu finis avec un égo surdimensionné comme la plupart des grimpeurs. Encore un qui est incapable de se rendre compte qu’au pied de la tour, il est tellement bas sur la chaîne alimentaire que mourir n’est qu’une vague possibilité sans fondement. Tiens, laisse-moi offrir un but à ta vie à la façon de Mania…
— …
— Ô grand Asura, si ta vie n’a pas de sens, pourquoi ne pas suivre le Dresseur jusqu’à en trouver un ? En tant que déesse du combat, j’aime le combat. Le Dresseur se bat tout le temps. Suis-le et bats-toi en mon nom !

Korail se contente de la regarder en serrant les dents alors que Mad’ sourit en voyant sa réaction. J’aimerais me dire que ce n’est qu’une discussion qui n’ira pas plus loin, mais Mad’ semble avoir un problème avec Mania, et Korail n’arrive plus à rejeter ce qu’elle dit et reste silencieux.

« Dans ton cas, le silence est préférable. Tu n’as qu’à adresser une prière silencieuse à Mania la psychopathe pour lui parler de la méchante Assassin qui l’imite. Ça aura au moins le mérite de me faire rire. Laisse les grands discuter maintenant. »

[…Woah. J’ai presque envie de me cacher.]
{Super forte ! Moi aussi je veux faire ça !}

Je reprends une gorgée d’alcool en espérant sincèrement que Micha finira par changer d’idée. Korail, en se rendant compte que personne ne compte réagir, décide de renverser une chaise avant de se diriger vers la sortie.

— Mad’. Korail ne t’a rien fait. Et s’il n’a jamais tué, il me semble que c’est mieux que l’inverse vu l’effet que ça me fait à chaque fois.
— …
— Il aurait sans hésiter sauté dans la Fosse pour me sauver avant de traverser l’Érèbe en me protégeant. J’ai besoin de lui.

Madeleine reste silencieuse après m’avoir écouté parler et à travers les yeux de Micha sur mon épaule, je peux voir que Korail s’est arrêté quelques instants en m’entendant. Assez vite, il se remet à marcher en direction de la sortie, mais il semble moins en colère. J’imagine qu’il reviendra. Mad’ soupire en baissant la tête légèrement pour me faire signe qu’elle s’excuse. Est-ce que je peux boire tranquillement maintenant ? Je n’ai pas besoin de tous ces drames dans ma vie alors que je viens de sortir d’un lieu où j’ai failli mourir plusieurs dizaines de fois.
Je pense ce que je dis en tout cas. Korail aurait tout fait pour me sauver avec Tark. Il en aurait probablement profité pour se moquer de moi et faire des remarques idiotes par la suite en me disant que je lui dois la vie, mais c’est un moindre mal en échange de ma survie. Ce n’est pas ce qui est arrivé, mais cela ne change pas que du peu que je sais de lui, il est suffisamment fou pour agir en se moquant des règles. Il suffit de voir qu’il fait partie de cette équipe et qu’il m’aide alors que je suis censé être son pire ennemi. Miss Jonah m’aurait probablement demandé la même chose même si j’avais été seul. Inutile d’être mauvaise langue en rejetant la faute sur le groupe, même si c’est le plus facile.

Mais bien entendu, Yuu semble avoir des choses à me dire sur la conversation entre Mad’ et Korail…

[Assassiner par des mots. C’est assez rare comme spectacle chez vous les humains. Cela dit, je n’ai rien entendu de faux d’après ce que je sais. Tu es toi-même en pleine crise identitaire, pas vrai ?]
Manquer de mourir trop de fois de suite a tendance à me faire cet effet.
[Pour y revenir, la façon dont tu as tué Adam ne te ressemble pas.]
Si c’est pour me dire que tu désapprouves…
[Bien au contraire. Tu as accompli bien plus en le faisant et en tuant tes adversaires dans la Fosse qu’en te battant pendant le tournoi des enfants de la tour.]
Je ne cherche plus à faire peur aux gens. Oublie l’idée.
[Tu n’utilises vraiment pas le partage de vision au bon moment. Tu t’en serais rendu compte sinon.]

J’ignore Yuu et son dernier commentaire alors que j’avale une gorgée d’alcool. Mad’ voulait parler entre « grands ». J’imagine que cela ne va pas tarder à me concerner.


Pour donner vos impressions n’hésitez pas à mettre des commentaires !
Vos appréciations sont importantes pour montrer votre soutien.

Correction : Hastin



Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

 


Tu veux des chapitres en plus de la Tour des Mondes ?
Visite directement la page tipeee de l’oeuvre !
Pour un don de 10€, tu auras accès à 50 chapitres supplémentaires sur la série par rapport à la parution KissWood ainsi qu’à des dizaines de bonus !


Rendez vous sur ce lien : Tipeee

2 thoughts on “Tour des Mondes – Chapitre 315

  1. Merci pour ce chapitre et bonne chance pour la suite j’aime vraiment ce mini arc avec l’évolution de nomad

Laisser un commentaire