KissWood

Tour des Mondes – Nina 21

Merci aux sponsors du mois !

Guillaume V. (25€)

Arthur L. (10€)

Damos (15€)

_________________


Tous unis dans le bonheur, comme dans le malheur.

Le vieillard discute quelques instants avec Aster et ce qui a l’air d’être le chef des gardes, puis se tourne vers Nina.

« Je m’appelle Mercure. Ex-esclave et à présent chef de cette communauté. Puis-je connaître vos intentions ? »

Nina s’avance un peu en restant les bras croisées. Elle regarde rapidement la souris sur l’épaule du vieillard, mais n’en pense pas grand-chose.

« J’ai pour but de me venger du juge qui m’a mis en prison, mais pour ça je dois tuer des raclures afin de devenir plus forte.
– Ce qui vous mène à notre communauté.
– Pas exactement. Je souhaite profiter de vos « installations » et vous pourrez profiter de mes services pour attaquer les esclavagistes.
– Nous n’avons pour l’instant aucun désir d’en affronter.
– Même si cela vous permet de ramener de la nourriture ici ou de libérer plus de personnes ?
– … La nourriture est effectivement un problème, mais ramener plus de monde serait une catastrophe si nous n’arrivons pas à trouver une source stable de nourriture. »

Aster semble vouloir intervenir dans la conversation, mais Nina le retient. Si c’est pour parler de la nourriture en sa possession, elle peut faire ça seule, surtout s’il faut négocier.

« Pour faire simple, j’ai besoin d’informations et je me contente de dormir et de me reposer ici. Le reste du temps j’explore les souterrains par moi-même et je ramène le surplus de matériaux que je trouve. Si vous avez des demandes, je m’en occupe et si je trouve un chemin vers la surface, je vous donne la route.
– … Et pourquoi tant de générosité ?
– Très franchement, vous avez l’air d’être ceux qui ont le plus besoin d’aide sous terre. Je me fiche de risquer ma vie tant que je le fais sous mes conditions et je ne compte pas me greffer à un groupe de paria ou m’allier avec des royaumes qui me trahiront à la première occasion. Vous êtes de toute façon trop faible pour être une menace pour moi. »

Mercure se met à sourire quelques instants sans savoir comment prendre cette dernière remarque. Il en a vu beaucoup des personnes de ce genre pendant sa vie de grimpeur, parfois des gens bien plus forts que lui, qui ont plié devant les esclavagistes. Cette femme qu’il a devant lui ne se rend probablement pas compte des réalités de la tour. Malheureusement pour elle, cela finira par arriver, mais en attendant il peut très bien accepter sa présence. Une paria seule n’est pas un problème, même si elle a des armes.

« De plus j’ai quelques cadeaux pour acheter mon séjour ici. »

Mercure lève un sourcil sans trop savoir à quoi s’attendre de la jeune femme. Sans attendre, elle commence à déverser sur le sol les armes qu’elle a récupéré dans le camp de paria qui ont essayé de la tuer un peu plus tôt. Elle dépose ensuite la réserve de nourriture qu’ils avaient en leur possession. Plusieurs sacs de farine et un peu de viande auquel elle ajoute la moitié de son stock de nourriture qu’elle avait mis de côté dans sa cellule. Elle préfère garder le reste par précaution, mais donne tous les fruits et légumes puisque Aster et Dandelion semblaient s’y intéresser tout particulièrement quand ils étaient dans sa cellule.

« Le stock d’armure dans le sac est aussi pour vous, je n’en ai pas besoin. »

Mercure s’approche du stock de nourriture et sans même s’intéresser aux sacs, il attrape des fruits en souriant.

« Rien que pour ces fruits, tu es la bienvenue car nous te devons notre survie. Quel est ton nom ?
– Nina.
– Nous commencions à désespérer de ne pas voir revenir nos autres équipes d’éclaireurs, Nina, mais à présent nous avons un avenir ici. Les graines que contiennent ces fruits et ces légumes sont la lueur d’espoir que nous attendions. »

Nina hausse les épaules, désintéressée. Mercure continue de faire le tour de ce qu’elle a déposé par terre. Autour d’eux les gens commencent à s’attrouper en voyant la nourriture au sol et plusieurs d’entre eux se mettent à crier de joie ou même à l’applaudir.

«  Nous avons des druides ici capables de faire pousser des arbres et des plantes rapidement. Plus il y aura de variétés de graines et plus notre stock de nourriture augmentera, mais ce que tu amènes sera suffisant pour démarrer une véritable communauté. »

Nina hausse à nouveau les épaules. Au final les cadeaux auront suffit pour lui offrir un ticket d’entrée. S’ils sont sous terre depuis plus d’une semaine sans nourriture, le moral ne devait pas être au beau fixe. Sans elle pour ramener Aster, il serait sans doute mort dans l’embuscade et eux seraient tous morts de faim. Il suffit de voir les quelques personnes qui regardent la nourriture comme s’ils voyaient un miracle pour comprendre que la situation était désespérée.

*

«  Viens avec moi.
– Ça concerne Dandelion c’est ça ? »

Aster ouvre le chemin et se dirige vers une maison alors que des gens autour de Nina la remercient pour son aide. Elle préfère les ignorer et avance sans se préoccuper d’eux. Si elle montre le moindre signe d’apprécier les remerciements, ils placeront sans doute d’autres attentes sur elle, et ce n’est pas pour ça qu’elle est là.

Aster rentre donc dans la maison et elle le suit silencieusement. Devant elle se tient une femme assez petite assise sur une chaise. La femme semble être aveugle et en mauvaise santé, mais une jeune femme à côté d’elle lui tient la main. Pour Nina, la seule chose étrange semble être leurs oreilles qui sont coupées et dont la forme diffère un peu de celles dont elle a l’habitude.

«  Mère Cestia, Dania. J’ai besoin de votre aide. Dandelion… il est mort. »

Dania à côté d’elle murmure quelque chose à Mère Cestia qui se contente d’acquiescer. Pour Nina, ce qu’elle entend ressemble au bruit du vent, mais ce sont apparemment des mots qu’elle comprend vu la réaction de Cestia. Dania sort ensuite en laissant la porte ouverte et Aster se tourne vers Nina.

«  Mère Cestia et sa fille sont des Sylphes, elles ont des pouvoirs que même les grimpeurs n’ont pas.
– Hmm.
– Le seul soucis c’est que pour ranimer quelqu’un, elles ont besoin d’énergie vitale. Plus la blessure est grave et plus c’est difficile. Tu ferais peut-être mieux de t’écarter un peu. »

Alors qu’Aster lui dit ça, la Sylphe rentre à nouveau dans le bâtiment et elle est à présent suivie par une dizaine de personne. Du coin de l’œil, Nina peut voir tout une file de personne qui se regroupe devant la maison. Sans un mot, ils mettent tous la main sur l’épaule de la personne devant eux. Elle peut voir des gardes et d’autres réfugiés qui s’approchent et font de même et au final, une centaine de personnes a l’air de se tenir devant la porte. Vu la taille du village, cela représente sans doute la moitié de la population.

« Quand Dania te fera signe, place le corps de Dandelion au sol. »

Alors qu’Aster donne une instruction à Nina, Mère Cestia se lève et s’approche du milieu de la pièce ou elle s’agenouille. Un homme pose sa main sur l’épaule de Dania qui pose à son tour sa main sur le dos de sa mère et toutes les personnes présentes font la même chose en étant tous connectés par ce contact physique à Mère Cestia.
Dania fait ensuite un signe à Nina et elle sort le corps de Dandelion de son inventaire avant de le poser au sol. Aussitôt, les mains de Mère Cestia se posent sur son torse et elle peut voir de l’énergie blanche irradier de l’espace entre ses mains et le torse de Dandelion.

La lumière continue de se répandre jusqu’à englober toute la salle et Nina se cache le visage. Une trentaine de secondes plus tard, la lumière disparaît et Mère Cestia se relève en étant aidée par sa fille. Aster, qui de son côté a participé en donnant aussi son énergie vitale, souffle très fort, comme s’il venait de courir. Il manque de tomber par terre mais se retient. Autour de lui, les autres anciens esclaves sont dans le même état et commence à sortir un par un de la pièce en tremblant et en manquant de s’effondrer.

« J’espère que ce n’était pas trop tard… »

Aster murmure cela alors qu’il regarde Dandelion au sol. La blessure sur son torse semble avoir disparu, mais il faut quand même qu’il se réveille ou se mette à respirer pour appeler ce qu’a fait Mère Cestia une réussite.


Pour donner vos impressions, n’hésitez pas à mettre des commentaires !
Vos appréciations sont importantes pour montrer votre soutien.

Correction : Hastin


Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

Pour soutenir mon travail, clique en dessous :

Tipeee

5 thoughts on “Tour des Mondes – Nina 21

  1. Une souris avec viel homme appelé Mercure et renard télépathe qui libère des esclaves…

    Comment Nomad en est arrivé là?

    Si c’est lui

    1. Pour clarifier, Nomad et Nina sont approximativement à quelques semaines d’écarts l’un de l’autre dans leurs récits respectifs. L’apparition de Berry (le Berserker que Nomad a affronté pendant l’examen des assassins) qui fait un passage rapide dans l’histoire de Nina montre qu’ils ne sont pas si loin temporellement. Et quand il parle d’un renard télépathe, cela fait référence aux évènements de l’Atlas.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :