KissWood

Tour des Mondes – Nina 22

Merci aux sponsors du mois !

Guillaume V. (25€)

Arthur L. (10€)

Damos (15€)

_________________


Regina della Notte

Pour Nina, tout ce spectacle qu’elle vient de voir ne fait aucun sens et elle s’en moque. À partir du moment où elle a accepté que la magie fût possible, la résurrection l’était tout autant. Dandelion n’était pas en état de se relever, mais les anciens esclaves et les deux sylphes ont bien réussi à le ramener à la vie. Pour Nina, c’est un miracle de plus à ajouter à la liste des possibilités absurdes du pied de la tour.

Apparemment, il faudra quelques jours à Dandelion pour récupérer des forces, mais Nina n’ira pas le veiller pendant qu’il récupère.

Le soir, même une fête a été organisée par Mercure sur la place centrale du village pour l’acquisition de vivres et le retour de Dandelion et d’Aster. Il n’y avait pas grand-chose à manger, mais quelques grimpeurs Bardes ont improvisé quelques chansons pour l’occasion et un peu d’alcool est partagé entre les ex-esclaves encore habillés en guenilles. Nina, de son côté, s’est abstenue de participer en restant à l’écart. Il y a bien sûr quelques gardes qui la surveillent de loin avec les armes qu’elle a rapportées, mais en dehors de cela, on la laisse tranquille.

Pour elle, le spectacle a quelque chose d’étrange. Elle a bien compris qu’en apportant des fruits, elle leur permet d’avoir un avenir. Il suffit de voir la fête et les sourires sur les visages pour s’en rendre compte. En guenilles, la peau sur les os et à bout de force, ils arrivent tous à fêter l’événement sans difficulté et certains lui font même des signes pour la remercier de loin. Des femmes, des enfants et des hommes émaciés au point d’avoir du mal à marcher. Ils viennent tous de survivre à deux semaines de jeûne, si elle a bien compris. Faire une fête est logique sans l’être puisque le plus dur reste à venir, mais si les Druides peuvent effectivement faire pousser des fruits et légumes en quelques jours, une partie de leur problème est effectivement résolue.

Nina commence à dessiner dans un des journaux qu’elle a récupérés dans sa cellule. Elle n’a jamais eu de talent d’artiste, mais faire quelques dessins de la scène est un moyen comme un autre d’immortaliser le moment où des personnes qui n’ont plus rien obtiennent un peu d’espoir.

En y pensant, Nina a émis une supposition sur la situation. La nourriture dans sa cellule était bien trop abondante pour que ce soit normal. Deux à trois personnes auraient probablement pu manger avec la quantité qui apparaissait chaque jour. C’est possible que ce ne soit pas anodin et qu’il y ait une raison derrière cela.
Soit effectivement, la tour a des sentiments et elle a décidé d’augmenter les quantités de nourriture que les anciens esclaves peuvent trouver dans les cellules. Soit c’est parce qu’elle sait que les « parias » ne resteront pas dans leur cellule très longtemps et qu’il est plus facile de faire des stocks comme ça. La première possibilité est la plus séduisante, mais il y a d’autres moyens plus efficaces pour aider les anciens esclaves quand on a autant de pouvoirs. Difficile à dire.

Pendant qu’elle réfléchit, elle continue à dessiner en représentant le feu au centre de la place, les bardes qui jouent avec des instruments de fortune, les personnes qui dansent non loin, les enfants qui jouent avec des cailloux… S’ils n’étaient pas tous dans un sale état, ce serait une scène normale de fête de village, mais ça ne rend la scène que plus vraie, d’après elle.

C’est pendant qu’elle dessine que Mercure la rejoint et s’assoit à côté d’elle. Il semble avoir quelque chose à dire.

– C’est sans doute mieux que tu ne t’approches pas trop pour le moment. Ton statut de paria inquiète un peu les autres. Ils se feront tous à ta présence en temps voulu, mais la confiance est quelque chose de difficile à obtenir pour des gens considérés comme des objets pendant aussi longtemps qu’ils l’ont été.
– Ce n’est pas un problème, je ne suis pas très sociale de toute façon. Dis-moi, le vieux, tu comptes vraiment t’installer sous terre et fonder un village ?
– Nous serons bien plus des parias que toi si nous allons à la surface.

Mercure se tourne et montre des cicatrices dans sa nuque, puis en redressant sa manche, montre la cicatrice d’une brûlure ayant la forme d’un cercle avec un Y en son centre.

« À cause de cette marque, si un esclavagiste pose son regard sur nous, il saura tout de suite qui nous sommes et cherchera à nous recapturer tout de suite. Il vaut mieux être unis et cachés sous terre qu’exposés là-haut. »

Mercure, en terminant sa phrase, fixe le sol d’un air pensif, songeant sans doute à des souffrances passées. La souris sur son épaule se blottit dans son cou et finit par le faire sourire. Au bout de quelques instants, il se ressaisit finalement et fixe Nina plus sérieusement.

– Nous avons un endroit pour vivre à l’abri des regards, mais nous avons besoin de beaucoup de choses si nous voulons fonder un village, et si tu souhaites nous aider, nous t’aiderons en retour.
– Dis-moi où et quoi et je te dirai si je suis d’accord.
– Pour l’instant, nous n’avons pas grand-chose, mais nous avons des Artisans qui ont besoin de matières premières.
– De quoi fabriquer des outils, des vêtements et du bétail, j’imagine.
– Précisément. Grâce aux fruits que tu as apportés, nous ne mourrons pas de faim, mais nous sommes loin d’avoir tout ce qu’il nous faut. Le plus simple, ou le plus difficile… sera d’obtenir les minerais pour fabriquer des outils et des armes pour nous défendre.
– Simple ou difficile ?
– … Difficile. J’ai besoin d’un messager pour créer du commerce avec un royaume.
– Intéressant. À qui dois-je faire parvenir le message ?
– … La Reine de la Nuit. La maîtresse des squelettes que tu as rencontrés.
– Commercer avec des squelettes ne me semble pas être l’idée la plus saine d’esprit.
– Précisément, mais nous avons besoin d’au moins un allié, et les autres royaumes ne prendront pas le risque de mettre en colère les esclavagistes en nous aidant. La seule à ne pas prendre part à tout ça est la Reine de la Nuit. C’est une menace pour tous les royaumes, mais j’ai bon espoir de lui faire entendre raison. D’après les rumeurs à son sujet, s’il y a bien un seul vrai souverain sous la tour, c’est elle. Lui montrer du respect ne peut pas nous faire du tort.
– Du coup, je dois servir de facteur ou de négociateur ?
– Nous devons établir un moyen de communication avec elle pour négocier des termes, il faut juste lui faire passer un message, mais ce sera probablement plus compliqué que ce que j’imagine.
– Ça ressemble à une mission suicide si elle est capable de faire peur à autant de personnes.
– C’est une question de commerce. Nous avons le savoir-faire, c’est la seule ressource dont nous ne manquons pas. Les squelettes… ne sont pas particulièrement intelligents et je doute qu’ils puissent lui apporter tout ce dont elle a besoin, même s’ils sont des milliers.
– Je vois. Qu’est-ce que je dois faire exactement ?
– Apporter un message et un cadeau à la frontière de son royaume à quelques kilomètres d’ici.

Nina réfléchit quelques instants, mais ce serait stupide de refuser. Il n’a pas nié que c’était une mission suicide ou que ce serait difficile, mais ce n’est pas comme si elle pouvait se rendre utile ici d’une autre façon. Livrer du courrier est une bonne mission pour commencer, même si elle doit affronter des centaines de morts pour y arriver.

– Une vraie petite promenade. Je veux bien faire ça, mais ensuite il me faudra des humains à affronter. Les squelettes ne me rendront pas plus forte pour affronter les esclavagistes.
– Le reste de mes demandes ne concernent que des humains à tuer, mais cela peut attendre. Cette mission est capitale si nous voulons stabiliser le village en obtenant des minerais et du bétail. Ce sont les dernières choses qui nous manquent. Si nous arrivons à obtenir une alliance en plus, notre futur est assuré.

Nina soupire en fermant son journal. Elle n’a plus envie de dessiner.

C’est une mission suicide vu la façon dont Mercure prend ses précautions en choisissant chaque mot avec soin. C’est aussi pour ça qu’on lui demande à elle et pas à quelqu’un du village de s’y coller. Les autres sont peut-être contre l’idée de commercer avec la Reine de la Nuit pour autant qu’elle sache.

« Pour te prouver que tu peux me faire confiance, je vais le faire. Cependant, ne pense pas que je sois stupide au point de risquer ma vie seule juste pour cela. Il faudra me donner des informations en échange. »

Mercure semble étonné par sa remarque et hausse un sourcil.

« Seule ? »

Apparemment, elle a fait une petite erreur en assumant qu’elle devrait délivrer le message sans aide.


Pour donner vos impressions, n’hésitez pas à mettre des commentaires !
Vos appréciations sont importantes pour montrer votre soutien.

Correction : Hastin


Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

Pour soutenir mon travail, clique en dessous :

Tipeee

3 thoughts on “Tour des Mondes – Nina 22

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :