KissWood

Yondome Wa Iyana Shi Zokusei Majutsushi – Chapitre 29

Merci aux sponsors du mois !

Quentin S. (1€)

Guillaume V. (25€)

Arthur L. (8€)

_________________


Chap 29

Le Roi Goule Noir et le Roi de l’Épée à un bras.

Alors que Vandalieu est dans le château royal avec Nuaza pour recruter Borkus, le « Roi de l’épée », les membres principaux du groupe qui connaissent bien Vandalieu, hormis Sam, sont rassemblés dans une certaine pièce d’un des bâtiments de Talosheim.

« Il semble que tout le monde soit là à par Sam-dono qui ne peut pas quitter son carrosse. » (Zadiris)
« Donc, Zadiris, que prévoyais-tu de faire après nous avoir rassemblé ici ? » (Tarea)
« Si je ne me trompe pas, personne ne t’a dit de venir. » (Basdia)

Cachant élégamment sa bouche derrière un éventail qu’elle a elle-même fabriqué avec du bois d’Ent, Tarea rigole un peu en la regardant méchamment et en plissant les yeux.

« Je ne peux pas rater cette réunion après avoir entendu que c’est pour faire un plan dans le but de réconforter Van-sama après tout. » (Tarea)
« Muuh, je ne me rappelle pas avoir dit quoi que ce soit du genre, où est-ce que tu as entendu ça ? Bon, ce n’est pas important. » (Zadiris)

Zadiris avait prévu d’avoir cette discussion seulement avec ceux qui connaissent les origines de Vandalieu… Ses vies précédentes, le dieu, les cent personnes qui se réincarneront ici. Mais puisque Vandalieu semble faire considérablement confiance à Tarea, Zadiris décida qu’il n’y avait pas de problème tant qu’elle fait attention à ce qu’elle dit et donc elle commença la réunion.

« Du coup, la raison pour laquelle j’ai rassemblé tous le monde aujourd’hui est pour vous mettre au courant que l’enfant a besoin de repos et parce que je veux que vous coopériez avec moi pour que le garçon se repose. » (Zadiris)

Zadiris annonce le sujet de la discussion, mais cela causa de la confusion parmi les gens présents dans la pièce.

« Du repos tu dis ? Bocchan dort bien chaque nuit. » (Saria)
« Oui, il dort toujours très profondément. » (Rita)

(note : à cause de la confusion même pour moi en tant que traducteur pour savoir quel mort-vivant parle à voix haute ou mentalement et qui entend, je mettrai « … » pour tous. Les noms seront toujours à côté du dialogue.)

Saria et Rita qui prennent aussi la parole pour Sam, donnent leur opinion. Vandalieu dort effectivement très bien comme elles le disent. Il ne bouge même pas quand il dort et il respire doucement.

Il y a plusieurs occasions où elles ont même vérifié son pouls pour s’assurer qu’il ne soit pas mort soudainement.

« C’est vrai, Zadiris. Vandalieu ne montre aucun signe de fatigue et s’il est fatigué, il le dirait lui-même s’il a besoin de se reposer. » (Vigaro)
« Tu as raison. Quand il fait des sauces et qu’il préserve la nourriture, il n’a pas l’air différent de d’habitude. » (Basdia)

Comme Vigaro et Basdia le disent, que ce soit le comportement de Vandalieu ou son expression faciale, il n’y a aucun signe de fatigue. Il n’a même jamais dit « Je suis fatigué » ou « Je veux me reposer ».

Il soupire souvent, mais c’est généralement plus parce que les choses ne se passent pas comme il veut que parce qu’il est fatigué. Puisque son souffle est généralement silencieux, il y a aussi beaucoup de fois où personne ne voit qu’il soupire.

« Et tout le monde fait attention à bien traiter Vandalieu. C’est vraiment un grand travailleur, mais nous ne le forçons pas à faire des choses déraisonnables. » (Saria)

Darcia qui est aussi réveillée à cette heure-ci, participe aussi à la réunion en utilisant Saria comme relais.

En réponse à la confiance que Darcia exprime à travers Saria, Zadiris grommela avant de secouer la tête.

« Je suis désolée de trahir cette confiance que vous avez en nous, mais ce que nous demandons au garçon est déraisonnable. Récemment, j’ai fait un massage aux épaules du garçon à moitié pour rire, mais elles étaient… raides. Il a apprécié ; il a nommé ça « le paradis » et il a pratiquement failli s’endormir. » (Zadiris)
« Je me demandais ce que tu allais dire, mais tu voulais juste te vanter d’être compétente pour faire des massages aux épaules ? Tout le monde aurait envie de dormir une fois les épaules massée. » (Tarea)
« Les seniors devraient au moins prendre cinq secondes pour réfléchir avant d’ouvrir la bouche. Souviens-toi que le garçon va avoir trois ans. » (Zadiris)

Tout le monde est choqué en entendant les paroles de Zadiris.

Vandalieu est un enfant qui ressent du plaisir à avoir ses épaules massées, en d’autres mots ses épaules sont raides… Aucun enfant normal de cet âge ne devrait avoir des épaules raides.

« Réfléchissez juste. Pensez à tout ce que fait le garçon en une seule journée. De plus il n’arrête pas ses leçons en alchimie à moins d’en avoir fais quatre heures. » (Zadiris)

Vandalieu passe quatre heure par jour à faire des leçons qu’il passe à broyer des matériaux dans un mortier, les mélanger et les pétrir avant de verser son mana dans la préparation.

« … Il fait aussi des sauces avec les noix et les herbes, des cookies avec les glands et d’autres fruits d’arbres pour tout le monde. Nous n’avons plus de sel et il était inquiet de trouver un ingrédient pour le remplacer. Il est arrivé à l’idée de transformer le mortier en golem pour qu’il ne fasse pas trop d’effort, mais… » (Basdia)

Même le travail qu’il fait en parlant avec les autres a pris un temps considérable.

« Il a pris soin de nous pendant la migration. Il a utilisé des Lemures et des insectes morts-vivants pour surveiller les alentours et plus important encore, il a créé des routes pour nous avant de tout retransformer dans son état d’origine. Actuellement, il fait des bûches avec les arbres et il répare les bâtiments, n’est-ce pas ? » (Tarea)
« De plus, il pratique aussi l’élément magique neutre jusque tard dans la nuit. Il fait de petites tâches avec la « Télékinésie » tout en entraînant la compétence Contrôle du mana. » (Saria)
« Eh ?! Bocchan se réveille tôt le matin pour pratiquer la magie de l’élément mort, n’est-ce pas ?! » (Rita)
« Ce n’est pas possible ! Dans ce cas quand est-ce que Vandalieu dort ?! » (Darcia)
« C’est ce que je veux dire. Le garçon possède la compétence « Résistance aux effets du statut » donc il endure les effets de la fatigue et du manque de sommeil. Il possède même la compétence « Limites dépassées » (Zadiris)

Comme le dit Zadiris, avec les compétences que Vandalieu possède, même un corps d’enfant peut endurer les effets de la fatigue. Même au point ou Vandalieu lui-même ne se rend pas compte qu’il dépasse ses limites.

À cause des compétences de résistances, même s’il est fatigué, son corps bouge quand même normalement, donc il aurait l’impression que tout va bien. C’est pour cela qu’il endure le fait d’avoir sommeil, donc même le temps qu’il passe à dormir pour que son développement ne soit pas affecté négativement est de plus en plus court puisqu’il pense toujours « Cette quantité de sommeil est suffisante. »

Mais les compétences de résistance lui permettent de l’endurer. Elles ne retirent pas la fatigue et ne l’aide pas à se reposer. Et donc en réalité, la fatigue s’accumule.

« Et… Je viens de m’en rendre compte, mais Van montre rarement ses émotions et ses expressions. Je suis capable de savoir comment il se sent jusqu’à un certain point d’après sa voix, son comportement et l’air autour de lui, mais… » (Basdia)

Et comme Basdia le dit, la fatigue accumulée de Vandalieu n’apparaît jamais sur son visage. Son visage est toujours pâle, presque même trop pour dire qu’il est pâle.

Ce n’est pas blanc d’une façon attractive, il a toujours l’air désagréablement pâle comme si on avait étalé de la cire sur ses joues. C’est pour cela qu’il est impossible de dire son état de santé à la couleur de son visage.

Et Darcia, Sam, Saria et Rita ne sont pas tous au courant du surplus de travail de Vandalieu. C’est parce qu’ils sont tous des Morts-Vivants depuis moins de trois ans, ils ont déjà oublié la sensation de la fatigue physique.

De plus, Darcia passe plus de la moitié de la journée à dormir dans son fragment d’os. Personne ne peut lui en vouloir de ne pas savoir le temps que Vandalieu passe à se reposer.

« Nuh, alors pourquoi Vandalieu n’essaye pas de prendre plus de repos par lui-même ? C’est vrai qu’il n’avait sans doute pas le temps de se reposer pendant notre voyage. Mais c’est différent maintenant. Et même pendant notre voyage, je suis sûr qu’il aurait pu se reposer au moins une journée. » (Vigaro)

Comme Vigaro le dit, Vandalieu aurait pu se reposer s’il le souhaitait. Tout ce qu’il avait à dire c’est « Je suis fatigué aujourd’hui, je veux me reposer. »

Après tout, il est vraiment le Roi Goule actuellement et se tient au sommet de la communauté.

Bien sûr, Vigaro, Zadiris, Tarea, Basdia – les Goules les plus importantes – reconnaissent Vandalieu comme le Roi Goule.

Si Vandalieu avait arrêter de construire des routes pendant la traversée de la chaîne de montagne, alors ils n’auraient pas pu continuer à avancer. Mais s’ils avaient décidé de s’arrêter à un endroit où les attaques de monstres sont relativement peu nombreuses, Vandalieu aurait pu se reposer une journée sans que personne ne se soit plaint ou que ça pose un problème. Après tout, sans Vandalieu il était impossible pour les Goules de traverser la chaîne de montagne.

Non, sans Vandalieu, les femmes Goules seraient toujours emprisonnées par Bugogan et beaucoup des autres Goules seraient mortes à cause de la destruction de leur village par les Orcs. Les Goules n’ont aucune raison de se plaindre.

Cependant, aucun mot allant dans ce sens n’est sorti de la bouche de Vandalieu.

« En effet. Je me demande pourquoi ? » (Zadiris)

Zadiris et les autres Goules n’arrivent pas à savoir pourquoi. Les Goules sont une race fondamentalement fainéante. Bien qu’ils aient besoin de se dire souvent les uns les autres « Ne te repose pas, continue de t’entraîner, travaille plus », ils ne diront jamais « Tu peux te reposer maintenant, récupère ton souffle. »

Les Goules se reposent suffisamment sans qu’on ait besoin de leur dire. S’ils sont fatigués, ils le diront eux-même. De ce côté, les Goules sont bien en partie des monstres.

« Hm, depuis que Papa est devenu un carrosse, Bocchan fait des siestes l’après-midi, mais… » (Saria)
« Je me demande si c’est à cause des compétences de résistance après tout. J’ai le sentiment que quelqu’un m’a dit que ceux qui ont des compétences de résistance ne sont pas conscient des effets de statut que donnent ce genre de résistance… » (Darcia)

Après y avoir vraiment réfléchi, c’est la conclusion à laquelle arrive Darcia.

En tant qu’Elfe Noir, Darcia est née avec la compétence « Résistance à la magie ». Cette compétence réduit les dégâts des sorts offensifs et les effets sur le statut causés par les sorts arrivent moins souvent et c’est plus rapide de s’en remettre.

Du coup, elle a apparemment vécu plus d’une situation où elle s’est un peu trop reposée sur la compétence « Résistance à la magie » et où elle a subi plusieurs brûlures ainsi que des situations où elle essayait de capturer vivant un ennemi lors d’une bataille en pensant « Je suis sûre qu’ils ne mourront pas d’un coup direct avec un sort comme celui-ci » pour voir la cible finir en petits morceaux.

À cause de ça, tous les Elfes Noirs doivent apprendre enfant certaines choses à propos des compétences de résistances, comme l’effet que certaines choses ont sur quelqu’un qui n’a pas ces résistances.

Cependant, Vandalieu n’a jamais appris tout ça. C’est très probable qu’il pense qu’il peut simplement endurer ce genre de chose à cause de la compétence de Résistance à l’effet de statut en pensant « Je ne suis étonnamment pas fatigué. »

« C’est pour ça qu’il ne pense pas qu’il doit se reposer. Et il pense peut-être que la situation actuelle est une crise. Après tout, depuis sa mort, beaucoup de chose se sont produites… » (Darcia)

Il était désespéré à l’idée de survivre depuis la mort de sa mère et il fait aussi de son mieux pour pouvoir se venger depuis. Du coup, il a commencé à travailler avec les Goules, mais son but original quand il a rencontré Zadiris et les autres était d’apprendre certaines compétences avant de quitter le nid du diable. C’est aussi pour ça qu’il travaille dur sur ses leçons.

Il a battu les Nobles Orcs, dirigé les Goules à travers la chaîne de montagne et les a aidés à trouver une nouvelle maison. Tout ça n’était qu’une série de situation d’urgence.

Puisque beaucoup du travail de Vandalieu ne lui demande pas d’intervenir physiquement, il n’a peut-être pas l’impression d’avoir « bien travaillé ».

Cependant, tout le monde sait que l’utilisation du Mana cause de la fatigue.

« Je comprends que Van-sama soit fatigué. Donc ne pouvons-nous pas résoudre ça en lui demandant de se reposer ? » (Tarea)

Ils sont à présent tous au courant que Vandalieu a besoin de repos. Mais dans ce cas la solution n’est-elle pas très simple ? Tarea suggère cela, mais Zadiris secoue la tête.

« Si c’était le cas, je lui aurais dit de le faire depuis longtemps. Mais il n’écoute pas vraiment. » (Zadiris)

Une fois Zadiris a suggéré à Vandalieu de se reposer et Vandalieu a bien stoppé son cours d’Alchimie. Mais c’était à contre cœur et avec l’impression qu’il pouvait encore continuer.

Mais il continuerait de pratiquer l’élément magique mort tout en s’allongeant et juste quand Zadiris pense qu’il a eu une petite marche relaxante, il fait des petites tâches comme réparer les bâtiments de Talosheim. Il pense toujours à ce qui vient après et le fait par lui-même.

Quand il a l’air de jouer avec les enfants Gobelins Noirs et les Anubis, il les aide en fait avec leurs études ou en prenant soin de la Vivante-Morte. Il se repose à peine.

Il fait aussi des expériences étranges pour rendre Homme d’os plus fort puisque Homme d’Os est le seul mort-vivant qui n’a pas augmenté de rang en atteignant le niveau 100.

« Maintenant que j’y pense, Van a dit qu’il souhaitait que je lui apprenne à se battre sans arme quand il aurait trois ans. Il a parlé d’histoires ou quelqu’un devient un maître quand il commence à apprendre à l’âge de trois ans. » (Basdia)
« QUOI ?! Pourquoi il te demande, Basdia, et pas à moi ?! » (Vigaro)
« N’est-ce pas parce que tes bras sont clairement trop longs, donc il ne serait pas capable d’apprendre tes techniques ? Tu es celui qui nous a dit que se battre à main nue pour les Goules est complètement différent pour les hommes et les femmes, Vigaro-san. » (Saria)
« Vigaro, tais-toi pendant un moment. Basdia, si tu comptes lui apprendre, tu dois faire attention à ce que tu dis et faire en sorte que le garçon se repose. Donc c’est comme ça tout le monde. Nous devons faire un plan pour que le garçon se repose. J’ai passé tellement de temps à me demander comment faire pour que les jeunes continuent à s’entraîner. Dire que je me fatiguerais pour qu’il se repose aussi. » (Zadiris)

Et donc Zadiris et les autres ont discuté de comment faire pour que Vandalieu se repose alors qu’il est dans le château royal.

*

Avec Nuanza pour le guider, Vandalieu passe en dessous de la porte effondrée du château royale avec quelques difficultés.

« … Les grandes marches des escaliers ne sont pas agréables pour les enfants. » (Vandalieu)

Les bâtiments de Talosheim sont difficiles pour Vandalieu puisqu’ils sont construit pour des Titans dont la taille moyenne est de deux mètres soixante-dix pour les hommes et deux mètres cinquante pour les femmes.

Monter les marches est un exercice physique difficile.

« Mes excuses ; comme tu le vois, les marches pour l’utilisation des autres races sont enterrés dans les décombres. » (Nuaza)

Alors que Nuaza dit ça, il prend Vandalieu dans ses bras qui ne sont fait que de peau et d’os. Même après être devenu une Liche – une Liche inférieure pour être précis – il n’a pas perdu la compétence « Force améliorée » une version différente de la compétence « Force Surhumaine » qu’il possédait quand il était vivant.

« Nous ne nous en sommes pas servis jusque-là, donc j’avais décidé de laisser ça à plus tard, mais c’est probablement une bonne chose de réparer le château royal le plus tôt possible. » (Vandalieu)

Si Darcia et les autres entendaient cela, ils le stopperaient tout de suite, mais Nuaza répondit, « Ce n’est pas un souci tant que cela te convient, Enfant Saint. »

« Ce serait un honneur que tu le répares pour nous, mais c’est un château où aucun soldat et aucun civil ne vit. Et il est probable qu’il ne s’effondre pas pour encore plusieurs centaines d’années. » (Nuaza)

Pour Nuaza et les autres Morts-Vivants de Talosheim, le château royal est une gigantesque pierre tombale pour leur nation. S’il était réparé, ils seraient heureux, mais il semble qu’ils ne le désirent pas au point de retarder les plans de Vandalieu.

Même maintenant, deux cent ans après une bataille difficile, il y a des pans de la cité qui ont été détruits ou qui se sont effondrés, mais le château royal construit de grands blocs de pierre venant du donjon se tient encore fièrement debout. Comme Nuaza le dit, le château tiendra pendant encore plusieurs centaines d’années. Sa présence impressionnante est suffisante pour que tout le monde en soit certain.

« …Je comprends. Je m’en occuperai si j’ai du temps libre. Et donc, où est Borkus-san ? »
« Il devrait être devant la porte de la salle d’audience qui contient des escaliers secrets allant sous le château. Il n’a pas bougé d’un seul pas depuis plusieurs dizaines d’années. » (Nuaza)

Avant de venir ici pour recruter le Roi de l’épée Borkus, Vandalieu a demandé aux Titans Morts-Vivants en incluant Nuaza quel genre de personne est Borkus.

D’après eux, il est le seul héros de Talosheim à être revenu en Mort-Vivant et le plus puissant des Titans Morts-Vivants actuellement.

Sa personnalité est –

« Un fervent croyant de la justice et de la vertu ; une personne gentille et joyeuse. Il aime offrir des verres mais il ne tient pas l’alcool lui-même. C’est quelqu’un qui n’hésite pas à dire que ce qui fait le charme d’une femme est sa poitrine et les muscles pour les hommes. » (Nuaza)

C’est ce que Nuaza qui fait apparemment partie du groupe intellectuel des Titans a dit.

Les autres Titans ont répondu –

« Il est chauve ! »
« Fort ! Fort ! Fort ! »
« Il passe son temps à se plaindre de sa femme et se vante de sa fille. Ennuyeux, ennuyeuuuuux, mais c’est un brave gars ! »

Pour résumé, c’est apparemment une bonne personne.

« Je n’ai pas confiance en mes muscles ; est-ce qu’il y a une chance qu’il va dire, « Reviens avant-hier ? » » (Vandalieu)

(Expression japonaise pour dire de partir et ne jamais revenir)

« Je suis sûr qu’il ne le fera pas. Et si on parle de muscles, je ne suis fait que de peau et d’os moi-même. » (Nuaza)
« J’imagine que c’est vrai. » (Vandalieu)

Et après avoir traversé l’intérieur du château aux murs craquelés et au sol couvert de fragment de décoration et de morceaux de piliers, ils arrivent devant la salle d’audience.

Le Roi de l’épée Borkus est là, assis et prenant le rôle de la porte en morceaux qui devait être à la fois lourde et extravagante.

Son corps de trois mètres est énorme même pour un Titan, avec sa peau sans chair qui couvre ses organes et ses impressionnants muscles empilés. Même pour un Mort-Vivant, une forte présence émane de lui.

Borkus a perdu son bras droit lors de la difficile bataille contre Mikhail la « Lance Divine de Glace » et son énorme épée à deux mains est à moitié brisée, mais il n’a pas perdu sa force.

Vandalieu en est sûr, même sans utiliser « Analyse ». Sa compétence active « Perception du danger : Mort » lui dit « ne le met pas en colère ».

« Le jeune de l’église… Qui est le gamin étrange ? » (Borkus)

Le Roi de l’épée Borkus, dont le crâne est complètement exposé sur le côté droit de sa tête, dévisage Vandalieu de façon suspicieuse. D’après son ton méfiant, Vandalieu sait qu’il résiste aux effets de la compétence Charme de l’élément Mort.

« C’est le Roi Goule Vandalieu, l’enfant saint de la prophétie. » (Nuaza)
« Quoi ? Roi Goule tu dis ? Donc elle n’est pas une Dhampir, mais une goule mutante ? Pour qu’une petite fille soit un Roi Goule, même si tu retires l’aura étrange autour d’elle, elle n’est pas quelqu’un d’ordinaire. » (Borkus)
« Non, je suis un Dhampir, pas une goule. De plus je suis un garçon. » (Vandalieu)
« Vraiment ? » (Borkus)

Vandalieu corrige rapidement Borkus sur le malentendu, mais même s’il a dit qu’il n’était pas quelqu’un d’ordinaire, il n’a pas l’air intéressé.

« Je ne sais pas à quoi tu pensais en venant ici, mais je ne m’intéresse pas du tout à ce que tu fais… Si tu veux vivre dans le coin ou retirer les corps de ses bâtards de la nation bouclier, je t’en prie. » (Borkus)

En laissant son épée brisée posée sur son épaule gauche, Borkus baisse les yeux sur Vandalieu. Il semble relaxé, mais il abaisserait son épée pour le frapper en un instant si quelque chose devait se produire.

D’après son comportement, c’est difficile d’imaginer que Charme de l’élément Mort puisse avoir un effet sur lui. De plus, il semble que cela le rende encore plus méfiant.

[Je ne pensais pas que ce serait aussi inefficace. » (Vandalieu)

Vandalieu n’a jamais présumé que Charme de l’élément Mort aurait un effet sur tous les Morts-Vivants. Naturellement, il savait donc qu’il y avait une possibilité que Borkus y résiste.

Il a pensé à cette possibilité, mais il n’a fait aucun plan concret sur ce qu’il ferait si c’était le cas.

Si Borkus devenait un ennemi que Vandalieu ne peut pas charmer, il devra penser à une façon de le battre.

Si Vandalieu veut construire plus de force, il doit trouver un moyen.

Mais maintenant que Borkus vient de déclarer qu’il ne prendrait pas part aux activités de Vandalieu, qu’est-ce que Vandalieu peut faire ?

[Je suppose que je n’ai pas le choix et que je dois négocier normalement.]

Bon, c’est la conclusion à laquelle est arrivé Vandalieu.

« Borkus-san. Il y a quelque chose pour laquelle j’aimerais avoir ton aide. » (Vandalieu)
« Désolé, mais je refuse. J’ai d’autres choses à faire vois-tu. » (Borkus)
Rejeté. Il semble que les négociations pour le recrutement ont échoué.

Non, non, ce n’est pas fini. C’est trop tôt pour abandonner.

« Borkus-san, je peux utiliser la magie de l’élément mort, une magie qui n’a jamais existé dans ce monde jusque-là. C’est peut-être possible pour moi de réaliser des choses que tu souhaites avec cette magie. » (Vandalieu)

Dans une négociation, une personne doit présenter quelque chose que l’autre groupe désire et l’offrir en échange pour que l’autre groupe accomplisse quelque chose. Du coup, Vandalieu pense à trouver ce que Borkus désire.

Est-ce que ce serait une vengeance contre la nation bouclier de Mirg ? Ou restaurer son corps ? Ou peut-être qu’il veut savoir ce qui est arrivé à sa fille qui s’est enfuie dans le royaume d’Orbaume ?

« … Est-ce qu’un gamin comme toi peut vraiment faire quelque chose comme ça ? » (Borkus)
« Au minimum, je suis capable de faire un certain nombre de chose qui n’étaient pas possible dans ce monde avant. » (Vandalieu)

Borkus pose une question en retour, mais Vandalieu est fier de la réponse qu’il peut lui donner. Ce n’est pas un question de fierté ou pas pour lui, mais parce qu’il peut utiliser une magie qui n’a jamais existé avant, il sait que c’est naturel pour lui de pouvoir faire quelque chose qui n’a jamais était possible jusque-là.

Même ses sorts les plus basiques de l’élément magique Mort comme « Stérilisation » et Tueur d’insecte » sont apparemment difficiles à reproduire par d’autres éléments magiques.

En entendant la réponse de Vandalieu, Borkus tourne son visage qui n’a qu’un œil en direction du sol. Il parla ensuite sans relever la tête.

« Mais tu ne peux pas retirer la malédiction d’un objet magique de classe légendaire pas vrai ? » (Borkus)

Il y a des objets magiques de classe légendaire capables d’infliger des malédictions à leur cible ou à leur utilisateur que même des mages de première classe ne peuvent pas retirer.
De telles malédictions ne peuvent être retirées que par un autre objet magique de classe légendaire, un héros ou des individus qui seraient l’égale des dieux ou encore les dieux eux-même.

Ne serait-ce pas impossible, même pour l’enfant saint ? Nuaza tourne furtivement son visage momifié en direction de Vandalieu en ayant l’air concerné.

« Une malédiction tu dis ? Je peux faire ça. Je n’ai pas utilisé de mana aujourd’hui en plus. » (Vandalieu)
« Tu peux faire ça ?! » (Borkus)
« Comment est-ce possible ?! » (Nuaza)

Alors que Vandalieu répond rapidement qu’il en est capable, Nuaza et Borkus exprime en même temps leur incrédulité.

« C’est une malédiction tu sais, provenant d’une arme magique de classe légendaire ! C’est tellement puissant que ça ne sera pas purifié peu importe le nombre de pièces d’or que tu donnes à l’église ! » (Borkus)
« C’est vrai ! Grand prêtre-sama et Évêque-sama auquel je ne peux même pas me comparer et même la Sainte Jeena-sama ne pourraient pas purifier de telles malédictions ! Sans parler de la purifier, que ferais-tu si tu étais toi aussi maudit, Enfant Saint ?! » (Nuaza)

Du point de vue de Nuaza et Borkus, ce que dit Vandalieu est impossible, donc leur réaction est naturelle.

« Oui, je l’ai fait avant… J’étais forcé de le faire, donc je pense que je peux. C’est une malédiction après tout, pas vrai ? » (Vandalieu)

Cependant, du point de vue de Vandalieu, c’est naturel que les malédictions puissent être brisées, donc il n’a pas la moindre idée de pourquoi ils sont tous les deux confus.

Bon, a en juger par leur comportement, il avait réalisé que sur Lambda, les malédictions ne sont pas quelque chose de facile à retirer.

« Les malédictions sont basiquement des effets de statut causés par du mana, pas vrai ? Selon la malédiction, la malice ou la haine pourrait être le cœur de la malédiction, mais les effets spécifiques… Causer une maladie incurable, apporter le malheur ou bloquer certaines actions – du mana est nécessaire pour causer ce genre d’effet de statut. » (Vandalieu)

Le mana est fondamentalement essentiel pour que les malédictions puissent manifester des effets spécifiques.

Par exemple, envoyer une poupée qui a été réduite en morceau à une personne qu’on déteste n’est rien de plus qu’une attaque psychologique. Si cette personne a des nerfs en acier ou qu’il n’a peur de rien, dans ce cas cela n’aura aucun effet sur lui.

Du mana est nécessaire pour transformer une malédiction en quelque chose dépassant l’idée de charme superstitieux. Du mana a besoin d’être placé à l’intérieur à travers un rituel, un chant, un sacrifice rituel ou quelque chose du même genre.

C’était la définition d’une malédiction dans le monde d’Origin dans lequel la science coexiste avec la magie.

« L’élément magique mort est capable d’absorber l’énergie, ce qui inclut le mana, pour l’effacer. Donc si le mana qui crée la malédiction disparaît, la malédiction peut être retirée. » (Vandalieu)

Vandalieu répète les mots exacts que les chercheurs lui ont dit une fois.

Les malédictions étaient avant très difficiles à retirer sur Origin à l’époque. Vandalieu se souvient à quels points les chercheurs étaient excités et bruyants quand l’expérience avait réussi.

Bon, le succès des expériences n’a pas amélioré la façon dont Vandalieu était traité et aucun scientifique n’a réalisé un de ses souhaits, donc Vandalieu n’a jamais réellement pu savoir à quel point c’était impossible de retirer… d’effacer des malédictions.

« Donc tu veux dire que tu peux retirer des malédictions venant d’objets magiques de classe légendaire ? » (Borkus)
« Oui. Tant que ce n’est pas une malédiction incroyablement unique. » (Vandalieu)

Alors que Vandalieu donne cette réponse il réfléchit silencieusement. Il n’y a aucun signe que Borkus soit sous l’effet d’une malédiction… à part le fait qu’il soit un mort-vivant.

« … Très bien. Si tu peux les ramener, je deviendrai ton subordonné, ton sbire ou ce que tu veux. Je ne sais pas si cela vaut quelque chose, mais je le jure sur mon honneur en tant que Roi de l’épée. » (Borkus)
« Les ? » (Vandalieu)
« Oui. Mes compagnons qui sont encore piégés dans la malédiction de cette fichue lance de glace… S’il te plaît, sauve Jeena et Zandia-jouchan. Je t’en prie. » (Borkus)

La tête de Borkus qui se tenait bien loin de celle de Vandalieu jusque-là est à présent au niveau des pieds de Vandalieu.

« Je comprends », répond Vandalieu alors qu’il regarde vers le bas la tête sans cheveux de Borkus.

*

Explication de monstre :

Vivant-Mort :

Ce sont des Morts-Vivants spéciaux créés par l’élément magique vie utilisé sur un corps frais qui n’a encore aucune rigidité cadavérique pour lui donner une vie artificielle, ce qui crée un corps sans âme avec des fonctions biologiques restaurées comme le pouls et les fonctions respiratoires.

Puisque ce sont des corps sans âme, ils ne possèdent pas d’intelligence et n’attaquent pas les vivants comme les zombies. Toutes les compétences que possédait le propriétaire du corps de son vivant sont perdues à part les compétences avec lesquelles il est né. (De ce fait, les chercheurs insistent que les compétences ne dépendent pas du corps mais bien de l’âme. Mais ils sont une minorité.)

Les battre est facile, s’ils sont blessés d’une façon qui serait fatale à un humain, ils mourront.

Leur rang de base est 0, ils posent encore moins problème qu’un slime ou un gobelin. De plus, ils n’apparaissent pas spontanément dans les nids du diable ou dans les donjons. Tous les vivants-morts sont artificiellement créés par des mages.

La raison pour laquelle les mages créent ce type de Mort-Vivant qui ne possèdent que des fonctions biologiques de base est parce leur manque d’âme fait qu’ils sont idéaux pour servir de familier et agir à la place des mages.

Dans de tel cas, les capacités physiques des Vivants-Morts dépassent les limites normales et il devient un ennemi dangereux.

Il y a une histoire particulière ou le roi d’une nation est soudainement mort et les gens ont été trompé en leur disant qu’il était allongé sur le sol parce qu’il ne se sentait pas bien.
Il y en a une autre, bien que son authenticité soit discutable, où le chef d’une famille de noble est mort sans avoir d’héritier et qu’il a été transformé en Vivant-Mort dans le but d’en avoir un.

Puisque c’est impossible de créer un Vivant-Mort avec un corps qui a subi des blessures graves qui rendent les fonctions biologiques impossibles à rétablir (incluant la perte de sang), il n’y a que des corps qui sont morts spontanément ou la plupart des morts par maladie qui peuvent être utilisés.

C’est aussi impossible de créer un Vivant-Mort avec le corps des monstres ou de races qui ont été créées par la déesse en s’accouplant avec des monstres (Vampire, Dhampir, Goule, etc…) puisque leurs corps contient trop de mana résiduel après leur mort.


Correction : Hastin


Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant

Pour soutenir mon travail clic en dessous :

Tipeee

2 thoughts on “Yondome Wa Iyana Shi Zokusei Majutsushi – Chapitre 29

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :