KissWood

The Novel’s Extra-Chapitre 91

Chapitre 91. Faux et Réel (3)

« …Hm. »

Jeudi, après la fin des cours.

Je me trouve en ce moment devant l’entrée du dortoir 2.

Il s’agit du dortoir des filles, alors c’est le dernier endroit que je pensais visiter, mais je n’ai pas le choix. Si je ne m’en occupe pas aujourd’hui, il sera trop tard. Les compétitions interclasses commencent demain et une fois qu’elles seront terminées, tout le monde sera occupé à se préparer pour les examens dans deux semaines. Ce n’est pas comme si je serai occupé, mais c’est le cas de la personne que je compte voir.

Après avoir pris une grande inspiration, j’entre par la jolie entrée du dortoir 2.

Peu de temps après, je croise une personne imprévue.

Elle porte des vêtements confortables et semble en route pour la bibliothèque. Je la salue :

« Rachel-ssi ! »

Elle s’arrête en me voyant et déglutit difficilement. Elle n’a apparemment pas l’intention de bouger alors je prends l’initiative de m’approcher d’elle.

« Est-ce que tu vas à la bibliothèque ? »

« O-Oui… Qu’est-ce que tu fais ici ? »

« Ah, j’ai quelque chose à faire. »

Je réponds en souriant avant de l’examiner attentivement.

Elle a une allure un peu différente durant la période des examens. Ses cheveux semblent plus ébouriffés et mal entretenus. Elle semble repousser ses limites parce que je suis son compétiteur.

« Ah oui, tu ne m’as posé aucune question dernièrement. »

« …Je pense que je devrais essayer de les résoudre moi-même avant de chercher de l’aide… Aussi, Hajin-ssi, toi aussi tu devrais étudier. »

« Oh vraiment ? Si tu as des problèmes, tu peux toujours me demander. Ça ne me dérange pas. »

Rachel répond en acquiesçant silencieusement.

J’ai envie de l’accompagner à la bibliothèque mais je n’ai pas le temps.

« Alors tu devrais y aller. On se revoit demain. »

« Oui… »

Elle s’en va en trottinant. Elle semble être impatiente d’arriver à la bibliothèque. Est-ce qu’elle a autant envie d’étudier ?

Quoi qu’il en soit, je m’enfonce plus loin dans le dortoir.

Ma destination est un pavillon près de la chambre 201. Quelqu’un m’y attend déjà et je m’avance vers elle. Elle semble m’avoir aussi vu car elle agite légèrement la main.

« Tu es là. »

Dit-elle avec un grand sourire. Comme toujours, ses vêtements décontractés sont noirs. Les blouses et jupes noires vont bien avec sa peau blanche.

« Ouais. »

« Alors, pourquoi m’as-tu appelée ? »

Elle me regarde avec des yeux remplis de curiosité.

La raison de ma venue est simple, il s’agit du ginseng que j’ai trouvé en allant à Suwon avec Kim Suho. C’est un ginseng vieux de cinq ans et j’ai prudemment réfléchi à son utilisation.

Je n’ai pas l’intention de le vendre car j’ai maintenant plus qu’assez d’argent.

La meilleure utilisation possible est d’en faire de la médecine mais je n’ai ni les connexions ni l’équipement nécessaires. J’ai essayé d’utiliser la magie du Stigma juste au cas où mais il semble que deux traits de Stigma sont loin d’être suffisant.

« Tu as fait une firme pharmaceutique, n’est-ce pas ? »

« … »

Yoo Yeonha flanche face à ma question directe. Mais n’importe qui aurait pu le découvrir. La plupart des gens dans Cube savent déjà qu’elle fait des affaires.

« …Ça fait environ deux mois. Mes proches sont déjà tous au courant. Pourquoi ? »

 Sa firme est destinée au succès.

J’ai demandé à Hosup de faire une recherche rapide et il semble qu’elle ne se porte pas très bien en ce moment.
Bien qu’elle ait les chercheurs et l’équipement nécessaires en place, il lui manque les ressources.

C’est compréhensible. Pour l’actuelle Yoo Yeonha, trouver un bon déterreur de ginseng est difficile. La plupart des déterreurs compétents ont déjà des contrats exclusifs avec les géantes compagnies pharmaceutiques et ces dernières sont de vrais géants qui ne s’inclinent pas devant le nom d’Essence du Détroit.

Cependant, les ‘pharmaceutiques’ sont une grande industrie dans ce monde et Yoo Yeonha n’abandonnera pas.

Au final, sa firme atteindra le top trois des compagnies pharmaceutiques. Grâce à ses ‘connexions’ pour lesquelles elle a une obsession, il ne lui faudra que dix ans.

« Tiens. »

Je lui lance le ginseng. Elle le reçoit avec un regard confus. Sa mâchoire tombe en identifiant de quoi il s’agit.

Avec ça, j’espère pouvoir être considéré comme une de ses ‘connexions’.

« C-C’est… »

« C’est un ginseng vieux de cinq ans. Utilise-le pour les recherches et tu peux me payer plus tard avec une médecine de haute qualité. »

Dis-je.

…Si mes souvenirs sont bons, le Don de la personne en charge de firme pharmaceutique de Yoo Yeonha est ‘Chercheur’.

Avec ce Don, il n’oublie jamais une technique qu’il a appris. Je n’aurais pas à attendre longtemps avant de pouvoir recevoir des médecines de rang haut-intermédiaire.

Son regard fait des allers-retours entre le ginseng et moi avant de ranger le ginseng.

« Où as-tu obtenu ça ? De nos jours, les ginsengs n’apparaissent pas souvent sur le marché… »

Elle flanche immédiatement. Le marché auquel elle fait référence est le Banquet Violet, un marché noir. Elle commence un peu à transpirer, ce qui me fait sourire :

« C’est possible, n’est-ce pas ? »

« …Ah, oui, bien sûr. Je te repaierai même avec les intérêts. Ça va prendre un moment par contre. »

« Ça me va. »

 Je lève mon pouce en l’air. Elle m’observe calmement avant d’afficher un sourire malicieux :

« …Au fait, est-ce que tu t’es préparé pour la compétition de chant ? »

« Ouais, j’ai choisi une chanson et je me suis entrainé ce matin. »

« Ce matin ? »

« Oui, c’est pour ça que je n’étais pas en classe pour les annonces du matin. »

Cube a même engagé des musiciens professionnels pour les compétitions. Ce sont tous des gens avec des Dons liés à la musique et ils ont arrangé la musique de mon choix en moins d’une heure.

« Huhu, alors puis-je être impatiente d’entendre ça ? »

Yoo Yeonha semble rire à l’idée de me voir chanter mais je réponds avec confiance :

« Oui, tu peux. Ça dépassera tes attentes. »

Tout à coup, la montre de Yoo Yeonha vibre. C’est un appel. Yoo Yeonha y jette un œil avant de me regarder moi.

« Je vais m’en aller maintenant. »

« Oui, merci. Je te retournerai cette faveur fois deux… non, fois trois dans le futur. »

Alors que je me retourne avec tact pour m’en aller, elle décroche son appel avec des écouteurs.

Je me sens subitement curieux du contenu de sa conversation alors je tends l’oreille. Mon Don Observation et Lecture s’active, me permettant d’espionner son appel.

-…Oui, je suis à l’hôpital Daehyun. Les infirmiers disent que le doigt de Chae Jinyoon vient de bouger. Je m’y suis arrêté pour voir si c’était vrai.

Je me fige en entendant ça.

Je me retourne et fais face à Yoo Yeonha.

« Vraiment ? »

-Oui, mais…

« Ah, attends une minute. »

Elle place l’appel en attente et me lance un regard. Je lui demande sans chercher à être subtil :

« …On t’appelle pour quoi ? »

« Uh, eh bien, juste du travail en réseau. »

« …Je vois. »

« Um… Pourquoi fais-tu cette tête ? »

Je me retourne sans lui répondre.

Je sens une douleur perçante à ma tempe. Je réfléchis en marchant dans un état second.

Le doigt de Chae Jinyoon a bougé.

Bien entendu, ça pourrait être une erreur des infirmiers ou même une simple convulsion. Mais quoi qu’il en soit, cette nouvelle accélère durement mon cœur.

« … »

Je trouve un banc après avoir marché pendant un moment. Je m’assieds.

Je tombe dans mes pensées, presque sans âme.

Je dois déterminer le moment spécifique où germera la graine.

Maintenant que j’ai le feu aux talons, je me rappelle du Livre de la Vérité. Je l’ouvre et lui demande immédiatement :

« Quand germera la graine du diable de Chae Jinyoon ? »

Je ne reçois pas de réponse, ce qui signifie que la magie du Stigma ne suffit pas. J’élargis l’étendue de ma question et demande à nouveau :

« Donne-moi une approximation du développement de la graine du diable de Chae Jinyoon. »

Cette fois-ci, deux traits de Stigma sont absorbés, et ‘89%’ s’inscrit sur la page du livre.

89%

En supposant que la graine a une période d’incubation de cinq ans, il ne me reste qu’une demi-année.

Une demi-année.

Six mois.

Avant la fin de l’hiver et le retour du printemps… C’est tout.

Il ne me reste plus beaucoup de temps.

Je lève ma montre, le visage figé.

‘Quand vas-tu me recontacter ?’

Le message de Boss entre dans ma vue.

**

-Que les compétitions interclasses des premières années de Cube commencent !

Les compétitions tant attendues commencent finalement.

Le premier jour commence avec un tournoi de foot. Toute la classe Veritas est allée encourager les 11 camarades de classe qui y participent. Le match commence alors que la plupart des cadets se réjouissent du fait qu’il n’y aura pas de cours d’analyse du domaine des phénomènes.

« …Wow. »

C’est ma réaction après avoir observé le match pendant seulement 20 minutes.

Je suis heureux de ne pas y participer.

Il est intense à ce point. Bien que l’utilisation de magie soit interdite, les cadets sont des existences dont les capacités physiques transcendent celles des humains. Pour ces monstres qui peuvent parcourir 100 mètres en 3 secondes, il est impossible d’avoir un match de foot normal. La balle, comme les joueurs va d’avant en arrière. J’observe ce match de foot sorti d’un wuxia comme si je regardais un film.

Rachel, qui est assise à côté de moi, me tapote l’épaule.

« Hm ? »

Elle commence à marmonner lorsque je me retourne pour la regarder :

« Um… »

« Oui ? »

« La chanson d’aujourd’hui… »

« Qu’est-ce qu’il y a ? »

« Quelle chanson… »

« Qu’est-ce que je vais chanter ? »

Elle acquiesce. Elle semble un peu inquiète mais aussi effrayée. Est-ce qu’elle a peur que j’échoue ?

Si gentil.

Je réponds en souriant :

« Est-ce que tu connais If ? »

« Hm ? »

On dirait que non. Je ne peux pas la blâmer, c’est une chanson sortie en 2008.

Peut-être dû au fait que j’ai mentionné quelques chanteurs réels en écrivant ce novel, ‘Taeyeon’ existe aussi dans ce monde. Il en va naturellement de même pour sa chanson ‘If’.

Bien que ce soit la chanson d’une chanteuse, je l’ai choisie parce que je ressens de l’empathie pour les paroles de la chanson. En particulier la ligne ‘J’ai peur de faire des rencontres à cause des aurevoirs qui viendront dans le futur’.

« Rachel-ssi n’en a probablement pas entendu parler, elle est sortie en 2008. »

« …2008 ? »

« Je pense. »

J’ai dû en baisser la tonalité, mais les musiciens recrutés par Cube ont fait tous les arrangements nécessaires. Ils m’ont même félicité, m’appelant un grand chanteur.

« Whooa ! »

La foule rugit. Je retourne au match et aperçois Kim Suho en train de célébrer un but. Maintenant que j’y pense, les compétitions interclasses sont une méthode pour lui permettre de briller.

« … »

Je découvre Chae Nayun assise au premier rang l’encourageant joyeusement.

Une partie de moi se sent immédiatement mal à l’aise.

Est-ce qu’elle a entendu la nouvelle ? Est-ce qu’elle sait que son grand frère se réveillera dans une demi-année ?

À ce moment, elle se retourne et nos regards se croisent. Je lui montre un faible sourire avant de tourner la tête.

…Le temps passe et les 90 minutes du match se sont écoulées.

Notre classe gagne, évidemment.

Kim Suho et Shin Jonghak ont respectivement marqué trois et deux buts et les adversaires n’ont pas marqué une seule fois grâce à la défense miraculeuse de Yi Yeonghan et la défense vigoureuse de Kim Horak.

**

Les compétitions au grand air continuent jusqu’à 5 PM. Après cela, les cadets se dirigent vers l’auditoire intérieur pour assister au dernier évènement de la journée, la compétition de chant.

Les cadets de 2ème et 3ème année sont présents dans cet auditoire pouvant contenir 4000 personnes en tout.

« Ah oui, les compétitions interclasses ne sont que pour les premières années, c’est pour ça qu’il y a autant de seniors ici. »

Réalise finalement Chae Nayun, qui observait l’auditoire en se demandant pourquoi il y a autant de cadets des classes supérieures. Yoo Yeonha répond légèrement :

« Oui, nos seniors de 2ème année ne peuvent pas participer même s’ils le veulent, alors ils sont des spectateurs à la place. »

« Est-ce que Kim Hajin va vraiment représenter notre classe ? »

Elle balaye l’auditoire du regard en disant cela. Kim Hajin n’est nulle part en vue. Il est probablement dans la salle d’attente et Chae Nayun ne peut s’empêcher d’être inquiète.

Peu importe comment elle le regarde, Kim Hajin n’a pas l’air du type qui chante bien. Il ressemble au stéréotype du type sourd d’oreille. Est-ce qu’il ne va pas juste embarrasser la classe ?

« Il avait l’air confiant. Il m’a dit que je pouvais avoir hâte d’y être, alors je le suis. »

Ricane Yoo Yeonha en tournant son regard vers la scène.

L’animateur apparait.

Il discute légèrement avec l’audience avant de lancer la compétition de chant à 6 heures précises.

La première sur scène est Neilee, une cadette américaine de la classe Monde.

-J’ai… Choisi une chanson appelée Promise.

« Oh, je connais cette musique. »

Chae Nayun s’excite car il s’agit d’une chanson qu’elle aime.

Neilee répond à ses attentes, chauffant l’atmosphère avec sa voix aux vibrations explosives.

« …Elle va emporter la première place. »

« Oui, c’est une grande chanteuse. »

Répond Kim Suho aux murmures de Chae Nayun. Il s’est approché d’elle sans qu’elle ne le remarque.

« Kim Suho ? Depuis quand tu es là ? »

« Je viens d’arriver. Alors, quand est le tour de Kim Hajin ? »

« Je ne sais pas. »

Un cadet chinois de la classe Cultivation s’appelant Jin Harim monte après Neilee. Il chante une chanson appelée ‘Sad Day’, encore une autre chanson lacée de notes aigues.

Il en va de même pour le cadet après lui.

Les cadets choisis comme représentants ont tous choisi des chansons entrainantes avec une puissante apogée.

La compétition continue jusqu’à atteindre le neuvième participant.

« Auu, mes oreilles. »

Chae Nayun et de nombreux autres cadets de l’audience se fatiguent d’entendre le même genre de chansons.

C’est alors que Kim Hajin monte sur scène avec des pas résonnants.

Tak, tak.

Contrairement à son habitude, il est bien habillé. Sa veste noire et ses jeans lui vont bien et il semble plus grand que d’habitude, comme s’il avait des semelles compensées.

« Ooh, regardez-le~ »

Kim Suho sourit pratiquement jusqu’aux oreilles en le voyant, ce qui stupéfie Chae Nayun.

-Présentez-vous s’il-vous plait.

Demande l’animateur.

Jusque-là, l’audience était encore bruyante. Peut-être parce que le huitième participant a trop bien chanté, ils sont trop occupés à discuter pour faire attention à lui.

Cependant…

-Je suis Kim Hajin, de la classe Veritas.

Une seule phrase de sa part réduit la foule au silence. La manière qu’a sa voix de sonner au micro est étonnamment plaisante.

-J’ai préparé une chanson appelée If.

-If ?

-Oui. Je ne pense pas que beaucoup de gens en ont entendu parler. Elle est sortie en 2008.

« Quoi ? »

« 2008 ? Est-ce que c’est Trot* ? »

« Est-ce qu’il a besoin d’attention ? »

*https://en.wikipedia.org/wiki/Trot_(music)

2008.

C’est l’année de naissance des premiers cadets. En entendant dire que la musique est vieille de presque vingt ans, la plupart des cadets semblent assumer qu’elle est désuète.

Cependant, Kim Hajin reste imperturbable et commence.

-J’y vais.

Les lumières autres que celles qui éclairent Kim Hajin s’éteignent et un accompagnement au piano monotone se fait entendre. Bientôt, la respiration de Kim Hajin se fond dans le son du piano…

-Si je devais partir…

Et la première ligne de la chanson commence. C’est suffisant. Cette unique ligne suffit à éparpiller les plaintes de l’audience.

Sa douce voix semble étreindre l’auditoire.

Première ligne, deuxième ligne… L’auditoire se calme au fur et à mesure que la lente chanson progresse jusqu’à ce que sa voix remplisse l’énorme salle.

-Parce que je suis comme un idiot et ne peux que te regarder de loin…

Les yeux fermés, Kim Hajin récite les lyriques comme s’il les savourait. Il n’y a pas une seule note haute ou de technique fantaisiste mais sa voix impossiblement belle captive toute l’audience. Lourde, délicate, douce et tempérée. Tout le monde retient son souffle, savourant le moment.

« …Sa voix. »

Murmure Chae Nayun, ébahie. De la chair de poule sincère apparait sur ses bras tandis que ses yeux capturent la silhouette de Kim Hajin en train de chanter. Sa voix semble papillonner devant elle, brillant avec tant d’éclat qu’elle a l’impression de pouvoir la toucher en tendant juste un peu la main.

-Parce que j’ai peur de la tristesse et de la douleur qui suivent notre rencontre.

La dernière ligne de la chanson est le dernier clou dans le cercueil. Un falsetto froid se fondant parfaitement dans l’atmosphère chauffée. L’audience reste stupéfaite même après la fin de la musique, comme si elle venait de se réveiller d’un rêve.

Bientôt, ils applaudissent.

Cependant, Chae Nayun reste immobile, sans faire le moindre mouvement.

La chanson dont personne dans l’audience n’avait entendu parler a été brillamment interprétée par Kim Hajin. Ses paroles résonnent encore dans ses oreilles.

« Merci. »

Kim Hajin a un sourire timide alors qu’il s’incline devant l’audience.

À ce moment, ses yeux croisent ceux de Rachel. Pour une quelconque raison, les yeux de cette dernière sont humides de chagrin.

‘Cette musique est très triste.’

Pensant cela, Kim Hajin sourit légèrement.

Mais derrière Rachel se trouve Chae Nayun. En la voyant, son sourire s’efface et il détourne le regard, se sentant un peu mal à l’aise.

Il reçoit rapidement une alerte sur sa montre :

 [Vous avez obtenu 98 SP !]

[Un bonus de chance est activé ! Vous obtenez 15% de SP additionnels !]

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant

6 thoughts on “The Novel’s Extra-Chapitre 91

  1. Je ne connais même pas cette chanson. Je devrais vérifier pour tout comprendre.
    Et bien sûr qu’il s’est encore démarqué devant tout le monde. Il y a un risque que ça devienne compliqué maintenant si il supprime son talent de chant.

  2. Merci pour le chapitre !
    ça promet pour la suite, entre le futur “reveil” a gérer et boss qui le recontacte !

  3. Merci pour ce chapitre, c’est dommage, j’aurais vraiment aimé qu’il chante quelque chose de totalement innatendu, du genre de la techno russe ou du iron Maiden

  4. Je viens à peine de tout lire en à peine trois jours et je me dis que se serait bien de recommencer depuis le début. J’ai envie d’être dans le coma pendant 3 ans au moins comme ça le novel sera sans doute terminer et avec de la chance il pourrait même y avoir une version animé qui serais sortie quand je me réveillerait mais bon je dois l’endurer car toute les bonnes choses ont une fin, sauf que la la n’y a même pas encore de fin dans ce novel !

    Merci pour le chapitre et de ton dure travail.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :