Notice: Undefined offset: 0 in /home/kisswoodwa/www/wp-content/themes/modern/includes/frontend/class-assets.php on line 132
Tate no Yuusha no Nariagari – Chapitre 92.3 - KissWood

Tate no Yuusha no Nariagari – Chapitre 92.3

Chapitre 92.3 : Les sept héros des étoiles (3)

Naofumi : « Vous devez tous vous mettre ça dans la tête. Arc. . . Arc Berg, Thérèse, et Glass sont venus ici spécialement pour tuer les héros. Heureusement pour vous, ils pensaient que j’étais le seul vrai héros, alors ils se sont concentrés pour essayer de me tuer. S’ils découvrent qui vous êtes vraiment, ils s’en prendront à vous ensuite. »

Et ensuite, que se passerait-il ? En fait, je connaissais déjà la réponse. Fitoria, la reine des filoliaux, me l’avait dit.

« J’ai entendu dire que les vagues deviennent plus fortes si un héros meurt. »

Si l’un d’eux mourait au combat, cela ne ferait que rendre ma vie plus difficile. Je ne pouvais pas me permettre de laisser cela se produire.

« Si c’est la situation dans laquelle nous nous trouvons, quel avantage ai-je à vous dominer tous les trois ? »

« Visiblement, tu veux être plus fort que nous pour pouvoir prétendre être un vrai héros ! Tu veux toute la gloire pour toi-même ! »

« Donne-moi une pause. »

Itsuki devenait de plus en plus bête. 

« Je ne peux pas croire les paroles d’un homme qui ne cherche rien d’autre que son autosatisfaction ! »

« Arrête d’inventer des trucs et d’y croire ! »

J’aurais pu me dire la même chose, mais c’était quand même vrai. Décider des choses à la hâte ne fera que rendre votre vie plus difficile à long terme. C’est pourquoi j’ai décidé de croire en mes amis autant que je le pouvais. Si je ne le faisais pas, je ne m’en sortirais jamais vivant. Bien sûr, j’ai toujours une bonne dose de scepticisme, mais j’ai compris que si vous doutez de tout, vous n’arriverez jamais à rien.

« Tu n’es pas le protagoniste de cette histoire. C’est ce que tu as dit quand Salope m’a piégé. Ce n’est pas vrai, Motoyasu ? »

Motoyasu était d’accord avec Itsuki, alors je me suis adressé à lui.

« Pensez à l’endroit où nous nous trouvons et dites-moi, qui est le protagoniste ici ? Ren, tu y réfléchis aussi. L’un d’entre nous essaie de rassembler tout le monde pour lutter contre les vagues de destruction, tandis que les autres héros restent assis et le traitent de tricheur. Qui pensez-vous est le protagoniste de cette histoire ? »

On dirait que j’ai finalement touché un point sensible. Tous les trois ont baissé les yeux sur la table. Je ne voulais pas concourir pour le statut de protagoniste. Tout ce que je voulais dire, c’est que nous devions être réalistes quant à la manière de traiter les problèmes auxquels nous étions confrontés.

« Si vous pensez que je triche, très bien. Je vais vous dire comment j’ai fait. J’ai utilisé les méthodes d’amélioration que vous m’avez enseignées. Voilà ! C’est tout ! »

« … »

Ils ont tous continué à s’asseoir en silence. 

« Vous savez ce que je veux vraiment ? J’aimerais pouvoir me battre un peu par moi-même. Bien sûr, Raphtalia et Filo sont tous deux très fortes, mais au bout du compte, ça ne fait toujours que deux personnes. Si je veux avoir un peu plus de puissance offensive, l’idéal ne serait-il pas de faire équipe avec vous trois ? Vous êtes les héros, après tout. »

Je me sentais mal rien qu’en le disant. Je pouvais difficilement imaginer devoir faire équipe avec eux.

« Tu sais, on dirait que tu es condescendant avec nous, même si nous faisons tout ce que nous pouvons pour devenir aussi puissants que possible. »

J’ai soupiré. Je ne pouvais vraiment pas supporter de les écouter parler.

« Ren, tu viens de dire que je ne serais pas pardonné. Le pardon de qui penses-tu ai-je besoin ? « 

« … »

Eh bien, il avait clairement une haute opinion de lui-même. Il agissait comme un administrateur de serveur, ou quelque chose comme ça.

« Espèce d’idiot. Qui penses-tu doit obtenir le pardon ici ? » 

Il a jeté ses yeux sur la table sans se soucier de rien. Est-ce qu’il venait de réaliser à quel point il avait l’air ridicule ? S’était-il laissé aller à ses émotions pendant une seconde ?

« A quel point penses-tu être puissant ? Donne moi une raison d’écouter les bribes de ton discours. Dois-je supposer que tu as encore des secrets que tu n’as pas partagés ? »

Il a soupiré et a détourné le regard. Je suppose qu’il n’était pas sérieux. Il avait juste laissé échapper ses émotions pendant une seconde. J’avais déjà rencontré des gens comme lui.

C’est comme si vous jouiez à un jeu en ligne, et que vous tombiez sur une personne possédant une arme rare et puissante. Cette arme lui permettait de combattre des monstres et des boss qui auraient été normalement inaccessibles à une personne de son niveau. Les gens voyaient cela et pensaient qu’ils trichaient, alors ils couraient prévenir les administrateurs. Je le savais parce que j’étais le manager d’une assez grande guilde. Nous avions une réserve d’objets rares réservés à ceux qui s’alignaient avec nous.

« Il est temps d’ouvrir les yeux. Je vous ai dit la vérité tout ce temps. Je sais que ça semble sentimental, mais c’est vrai, vous devez croire au système pour qu’il fonctionne. La croyance est notre pouvoir. »

« Tu aimes ça ? Tu aimes t’asseoir là et nous faire la morale ? » 

Ils n’ont jamais cessé de me faire la morale, n’est-ce pas ? Je leur ai lancé un regard noir.

« Vous êtes assez faibles pour mériter une leçon ou deux. Arrêtez d’agir comme des mauviettes. La récréation est terminée. »

Je me suis dit qu’ils allaient répondre à la raillerie, alors j’ai essayé de les pousser à considérer la conversation plus sérieusement.

« Quoi ? ! »

« Je refuse de te parler davantage ! »

« Tu es un lâche ! »

Ils ont tous sauté sur leurs pieds, et ont commencé à crier à l’unisson. Puis la reine a utilisé sa magie pour former une énorme boule de glace, et l’a déposée au centre de la table. C’était très bruyant et lourd.

« Contrôlez-vous ! Est-ce le moment de se disputer ? »

« Peu importe. Pourquoi devrions-nous écouter quelqu’un qui s’associerait avec un tricheur ? »

Ren a jeté un regard furieux au sol, et la reine semblait en avoir assez.

« Mon pays fera tout ce qu’il peut pour vous aider, vous les héros, à devenir aussi puissants que nécessaire pour combattre les vagues. S’il vous plaît, reprenez vos esprits. »

C’était vraiment incroyable. Combien de temps allaient-ils se vautrer dans la colère ? J’ai sympathisé avec la reine.

« Mettons de côté vos différentes méthodes de renforcement pour le moment. J’aimerais discuter des ennemis que nous avons rencontrés lors de la dernière vague. »

« Bonne idée. Peut-être que l’un d’entre vous a rencontré des personnages comme eux dans les jeux auxquels vous avez joué dans vos propres mondes. »

Le livre que j’avais commencé à lire à la bibliothèque, Les Archives des Quatre Saintes Armes, ne contenait aucune information sur la véritable nature des vagues. Ce qui le rendait pratiquement inutile dans cette situation. Mais les autres héros auraient pu connaître quelque chose que je ne savais pas.

« Alors dites-nous. Avez-vous déjà rencontré quelque chose comme ces trois-là dans un de vos jeux ? »

« Non. »

« Moi non plus. Cet homme s’est battu avec une faux géante. Je n’ai jamais rencontré un personnage qui se battait avec une telle arme. »

« Ouais. J’en ai entendu parler avant mais je n’en ai jamais vu. Ce sont des armes plutôt mineures. »

Traducteur : Reset

Correcteur : Gobles

Chapitre Précédent | Sommaire |Chapitre Suivant  

Laisser un commentaire