KissWood

I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 11

Chapitre 11 : Battle Royale


Le lendemain matin à 6h10.

Environ huit heures après la première utilisation de [Cœur d’or].

Il était temps que la livraison ait lieu.

J’ai quitté l’horloge des yeux et me suis tourné vers la Sainte.

Elle me regardait avec des yeux étincelants.

Tic, tac, tic.

L’aiguille des secondes de l’horloge a pointé sur la minute 11, et une petite boîte en papier est apparue sur la table.

Sans aucun avertissement.

« … Alors c’est comme ça que ça marche. »

Je n’ai même pas entendu qu’on la posait sur la table.

Qu’est-ce que je dois en conclure ?

Y avait-il une sorte de chemin qui reliait l’abri à cette pièce?

Non, ce n’était pas possible.

La porte était également fermée, ce qui signifie que personne n’était entré dans la pièce à part moi, Necro et la Sainte.

En d’autres termes, la livraison n’échouera pas, où que vous soyez…

« Comme c’est étrange. »

Necro a observé le paquet de plusieurs angles différents.

« J’ai vu ma part de [Pouvoirs] dans le passé, mais rien d’aussi étrange que ça. Essaye de l’ouvrir, veux-tu ? Ce n’est pas vraiment comme un [Pouvoir] d’achat sur internet, n’est-ce pas ? »

J’ai ouvert le paquet sous le regard de tout le monde dans la pièce.

Pour l’instant…

« Coupons de réduction… »

C’était exactement comme dans mon ancien monde, peu importe comment on le voyait.

« Le souci du détail, c’est quelque chose ! »

J’ai ignoré le commentaire de Necro, et j’ai retiré le papier bulle à l’intérieur.

Une boîte rectangulaire…

Elle contenait ma e-cigarette préférée.

Rien de spécial pour l’instant.

« Ah~ quelle déception. »

Necro a jeté les coupons qu’il avait à la main sur le sol.

« C’est un échec total, n’est-ce pas ? Je m’attendais à quelque chose de beaucoup mieux de la part du “plus fort du monde”… Dire que ce serait une camelote de ce genre… Ah ! Je n’essaie pas de t’offenser ou quoi que ce soit. Tu sais exactement où je veux en venir, non ? »

Camelote…

« Ah ! Il est déjà six heures ? Je dois faire mon jogging matinal. Je vais y aller, alors. On se voit dans quatre jours ! »

Necro sortit comme s’il avait une réunion importante à laquelle il devait assister.

« Tsk, quelle perte de temps. »

Il a même dit ça en partant.

Je me suis tourné vers la Sainte.

Elle était restée silencieuse tout ce temps. Même maintenant, elle baissait les yeux sur la boîte en papier vide.

Elle devait être très déçue.

« Comme c’est… normal. Je ne m’attendais pas à quelque chose comme ça. »

Après une longue période de silence, elle a ouvert la bouche.

« Avec une capacité comme celle-ci… c’est impossible de… »

C’est vrai. C’est la conclusion à laquelle une personne normale arriverait.

Mais.

« N’abandonne pas si vite. Tu ne peux pas abandonner comme ça. »

« Vous êtes un optimiste, n’est-ce pas ? Mais l’optimisme ne peut pas vous aider à franchir le mur de la réalité, vous savez? »

Elle n’avait pas tort.

« Ce n’est rien. Ce serait bien que ce jeu ait un certain niveau de difficulté. »

« Si vous échouez au tournoi de sélection qui aura lieu dans quatre jours, vous n’aurez même pas la chance de participer à votre jeu. Avez-vous un plan d’action ? »

Un tournoi de sélection ?

« Je n’ai pas encore entendu parler d’une telle chose ? »

La Sainte a penché la tête en signe de curiosité.

« Necro n’a rien dit ? »

« Rien. »

Donc il n’a rien dit.

Il a dû penser que ce n’était pas important.

La Sainte s’est inclinée vers moi en s’excusant.

« Il doit y avoir une erreur. Je m’excuse. »

« Ce n’est pas grave. Il devait être occupé à nettoyer tout le foutoir que j’ai laissé derrière moi. En tout cas, mes ennemis sont ? »

« Des gens comme vous. Tous des gens qui se sont fait un nom dans le monde criminel. »

Donc, ils étaient tous des meurtriers.

« Pouvoirs ? »

« Secrets. La bataille doit être équitable. »

« Ha– »

Je ne pouvais que rire.

« Équitable ? N’étais-je pas la dernière personne à être invoquée ? Et tu penses vraiment que les gens sortiront vivants de la bataille ? Il est certain que ce sera un carnage sanglant. »

La Sainte a levé son index en entendant le mot carnage.

« Idiote de Sainte, tu as déjà poussé plusieurs personnes vers une mort presque certaine. Il est déjà trop tard pour que tu essaies d’agir comme quelqu’un de gentil. »

La Sainte a baissé les yeux vers le sol.

Après une période de silence, elle a relevé la tête comme si elle avait décidé quelque chose.

Ses yeux étaient remplis de confiance.

D’une quantité exaspérante.

« Oui. Comme vous l’avez dit, Mr. le Meurtrier, il est peut-être déjà trop tard. »

Sa voix semblait faire écho dans la pièce.

« Mais les règles sont les règles. Faites de votre mieux pour gagner le tournoi dans quatre jours. »

En disant cela, elle s’est levée de sa place.

Je ne peux donc pas obtenir plus d’informations sur les autres…

J’ai passé en revue les actions que je devais entreprendre à l’avenir.

De manière assez inattendue, la réponse à ma situation difficile était plus proche de moi que je ne le pensais.

L'[Œil Flottant].

Cet œil était quelque chose qui n’était pas limité par des barrières physiques.

En d’autres termes, il m’était possible de “jeter un coup d’œil dans les autres pièces de confinement”.

Quatre jours …

J’ai passé tout ce temps à faire de mon mieux pour observer mes ennemis.


(note = La visite de Morto à Kirisaki Hatsume se passe entre ces 2 moments là. ↑↓)

Et le jour du tournoi …

La Sainte est venue me rendre visite pour la première fois en quatre jours.

« Comment ça se passe ? Si vous dites que vous abandonnez, je vous retire du tournoi. »

Pourquoi me proposait-elle cela ?

A-t-elle changé d’avis après que je lui ai dit que ce serait un carnage sanglant ?

« Je ne suis pas intéressé par l’abandon. »

« S’il vous plaît, réfléchissez-y bien. Vous serez enfermé jusqu’à la mort du Héros, mais ce serait bien mieux que de mourir une deuxième fois ? »

« Mourir une deuxième fois doit signifier qu’il est possible pour moi d’être réanimé une deuxième fois aussi. »

J’ai fait semblant de sourire.

« C’est bon. C’est moi qui ai décidé de faire ça. Tu n’as rien à te reprocher. »

Je n’ai pas dit ça pour essayer de la faire se sentir mieux.

C’était pour susciter son amitié afin d’augmenter mes profits à l’avenir.

« C’est vrai ? »

La voix de la Sainte s’est éclaircie, comme si elle était sauvée par quelqu’un.

La culpabilité qui pesait sur ses épaules a-t-elle disparu ?

C’est simple.

Cette idiote est destinée à être utilisée pour le reste de sa vie.

Elle se crucifierait volontiers sur la croix des bonnes actions.

« Bien sûr. Les adultes doivent assumer la responsabilité de leurs choix, après tout. Tu m’as aussi déjà donné une chance. C’est déjà bien. Je vais devoir subir les conséquences de mes actes par moi-même. Tout comme pour les [Pouvoirs]. »

L’utilisation de mon [Pouvoir] nécessite de l’argent.

Cela doit être similaire pour les autres Pouvoirs.

Il n’y avait aucune chance qu’un Pouvoir ne puisse être utilisé sans aucun risque ou paiement en retour.

[Amour&Paix] et [Surmortalité] doivent être similaires dans ce domaine.

Ou bien il pourrait y avoir un certain risque.

La Sainte raisonna pendant une seconde, et hocha la tête après réflexion.

« Je comprends. Si c’est ce que vous pensez, je n’essaierai pas de vous faire renoncer davantage. »

La Sainte est passée juste devant moi et m’a fait signe de m’asseoir.

« Pouvez-vous vous agenouiller une seconde ? »

« … Pourquoi ? »

« Je dois faire quelque chose avant de partir. »

« Quoi ? »

« Vous allez voir. »

C’est inquiétant…

« Comme ça ? »

Au moment où je me suis agenouillé, j’ai eu l’impression que mon front était pressé par un fer chaud.

« Ah … ! »

Alors que je me demandais si elle me marquait d’une sorte de sceau, la Sainte a ri en se couvrant les lèvres.

« Serait-ce possible… »

J’ai utilisé l'[Œil Flottant] afin de me regarder.

Il y avait un sceau gravé à l’endroit où la Sainte m’avait embrassé.

Et cet endroit était actuellement incendié par un feu sacré.

« Ugh… ! »

J’ai roulé sur le sol pendant un moment à cause de la douleur dans ma tête.

J’avais l’impression que mon cerveau était réduit en cendres, et j’ai perdu connaissance.

Quand je suis revenu à moi, la Sainte me regardait d’un air effrayé.

Mes bras étaient enfermés dans une camisole de force.

«  Je suis désolée ! Je vous ai mis un sceau pour que vous ne puissiez pas vous échapper, mais dire que vous souffririez autant… »

Quand je pense qu’elle m’a aussi mis une camisole de force, même après avoir mis un sceau sur moi …

« … Quelle est cette magie ? »

« Si vous vous éloignez de moi, votre tête va… vous faire un peu mal ? Hahahaha ! »

La Sainte a dit cela en regardant ailleurs.

J’ai tout de suite su quelle magie elle avait appliquée sur moi.

Donc, cela ferait exploser ma tête si je m’enfuyais.

« Maintenant, allons-y, d’accord ? »

La Sainte se dirigea vers la sortie d’un pas assuré, comme si elle avait oublié tout ce qui venait de se passer.

Bien sûr, elle m’a laissé, moi dont les bras étaient attachés, ramper comme une chenille.

L’endroit où la Sainte m’a emmené était une arène qui donnait l’impression d’être dans un opéra.

La peinture des vieux murs de l’arène se détachait en de nombreux endroits, et elle était également marquée de multiples marques de lame.

J’ai changé de point de vue et j’ai regardé toute l’arène.

Je pouvais voir mes adversaires s’étirer derrière des portes de cage.

À l’Ouest, il y avait le Lion Mangeur d’Hommes, Bruno Balter.

Au Nord, il y avait la Chasseuse d’Ongles, Kirisaki Hatsume.

À l’Est, le Slenderman*, Benny Guts.

Le centre de l’arène était décoré de murs et de portes qui la faisaient ressembler à une salle d’entraînement de survie.

En haut à droite, je pouvais voir des nobles portant des masques, errer dans la zone en regardant l’arène.

C’est donc une forme de divertissement pour eux…

En regardant leur physique et l’emplacement de leurs cicatrices et de leurs imperfections, je pouvais dire qu’il s’agissait principalement des personnes qui se trouvaient dans la salle du premier ministre.

« Tu es en retard. »

Necro s’est approché de moi avec un sourire amical.

Il portait un nœud papillon et une queue de pie.

Il avait une position assez élevée dans le gouvernement, après tout.

« Qu’est-ce qui t’a pris si longtemps ?

La Sainte a répondu à moitié à la question de Necro.

« Rien. »

« Rien, tu te fous de moi ? Tu t’es levée tard, n’est-ce pas ? »

Ils se traitent comme des amis, malgré la différence d’âge. Est-ce qu’ils se connaissent depuis le début ?

« Ah, d’accord, je dois commencer les choses rapidement. »

Necro m’a tapé dans le dos.

« Comment tu te sens ? Tu te sens bien ? Ne t’enfuis plus, d’accord ? Cette fois, tu affrontes d’autres meurtriers. Ça fait du bien, hein ? Il est temps de faire tes preuves ! Ouais ! »

« …… »

J’ai balancé mes bras ligotés de haut en bas en réponse.

« Oh mon dieu, donc tes bras sont attachés. Dois-je te détacher ? »

Le sourire a immédiatement disparu du visage de Necro.

« Mais je n’ai pas envie de les enlever. Je me demande bien pourquoi ? »

« …… »

« J’ai un peu réfléchi, et j’ai l’impression que combattre sans tes bras aurait plus d’impact. Après tout, tu es le plus fort du monde, n’est-ce pas ? Se battre sans aucune pénalité ne fera pas l’affaire. »

« Donc tu me dis de me battre comme ça ? »

Eh bien, ça me va, je suppose.

« Je ne t’attacherai plus jamais si tu gagnes. S’il te plaît, ne déçois pas nos attentes, d’accord ? »

« …… »

En voyant comment la Sainte a pratiquement ignoré notre interaction, on dirait qu’elle savait déjà que cela allait arriver.

« Fais-le. Pourquoi ? Tu penses que je suis trop dur avec toi ? C’est ça ? Non. C’est juste le karma. Tu sais combien de problèmes j’ai eu à cause de toi la dernière fois ? Tu le sais ?! »

Necro désignait les gens en haut.

« Si tu ne leur donnes pas une forte impression dès le départ, tout est fini. Pourquoi ? Parce que tu as tué le colonel ! Savais-tu seulement qui il était ? »

On dirait qu’il n’allait pas laisser passer ça, hein.

« Si tu ne leur donnes pas l’impression que tu peux tuer le Héros ici même, on est tous morts. Tu comprends ça ? »

Je comprenais la situation dans laquelle nous étions maintenant.

« Je peux t’entendre même si tu ne cries pas. Je pourrais te donner ce que tu veux, alors sois attentif. »

Je n’avais pas d’armes, mais le résultat du combat était déjà fixé.

J’ai vérifié une fois de plus mes adversaires avec l'[Œil Flottant], et me suis dirigé vers la porte de sortie.

« Oh, alors tu es plutôt confiant, hein ? Bon, je suppose que nous allons y aller maintenant. Nous nous reverrons une fois que tu auras terminé. Bonne chance. »

La Sainte semblait extrêmement perturbée par tout cet échange.

Elle ne devait rien mémoriser à cause de tout ce qui allait se passer un peu plus tard.*

« Ah, c’est vrai. J’ai oublié de le mentionner. »

Necro sembla se souvenir de quelque chose, et se retourna avant de sortir de la salle d’attente.

« Ce n’est pas comme si tu allais mourir à nouveau parce que tu es déjà un cadavre, mais si ton cœur ou ta tête est détruit, j’annulerai la magie que j’ai mise sur toi. Mais ne m’en veux pas pour ça ou quoi que ce soit d’autre. Je dois rendre les choses équitables pour les autres. »

J’ai juste hoché la tête.

Un peu plus tard, la porte en acier derrière moi s’est fermée et s’est verrouillée.

La porte a commencé à briller, enveloppée par le mana.

Il devrait être impossible de s’échapper de cet endroit sans un [Pouvoir] extrêmement puissant.

Sérieusement-

J’ai eu du mal à me retenir.


À ce moment-là.

Tout le monde dans l’arène a partagé les mêmes émotions.

La pression.

La peur.

Le désespoir.

Un froid glacial enveloppait leurs corps et les faisait trembler de façon incontrôlable.

Des bruits de dents claquant les unes contre les autres pouvaient être entendus partout.

Clang !

Un verre de vin dans la main de quelqu’un a glissé et s’est brisé contre le sol.

« Hah… Hah… ! »

L’air était si lourd, que les gens ont commencé à avoir du mal à respirer.

Les gens dans l’arène sont tombés dans un état de désespoir à cause de cette expérience peu familière.

Mais il était impossible de courir.

Leurs jambes étaient complètement dépourvues de force. Il leur était même difficile de se tenir debout.

Même les personnes éloignées pouvaient en ressentir les effets. Elles se sentaient faibles, et commençaient à voir leur vision s’effriter.

C’était une différence de puissance qui pouvait être ressentie même à des centaines de mètres à la ronde.

La personne qui a réagi le plus fortement était la meurtrière lycéenne, la Chasseuse d’Ongles Kirisaki Hatsume.

« Mais qu’est-ce que vous avez invoqué, bande d’enfoirés ?! Qu’est-ce que vous avez invoqué ?! »

Kirisaki s’est violemment arraché les cheveux de la tête, et a sauté hors de sa pièce dès que les portes se sont ouvertes.

Ses bras et ses jambes, devenus semblables à des couteaux, laissaient échapper des étincelles partout à cause de ses gestes hystériques.

Ce n’était pas très différent pour les autres meurtriers.

Le Slenderman, Benny Guts, qui rampait comme une araignée dans sa pièce, s’est caché dans les buissons dès qu’il a pu s’échapper.

D’autre part, le Lion Mangeur d’Hommes, Bruno Balter, a senti une “odeur dangereuse” au Sud de sa position.

Une odeur de cadavre et de poudre à canon.

« Celui-là, c’est du sérieux »

Caucasien.

La peau blanche de Bruno, ainsi que son grand nez et ses yeux gris le faisaient ressembler à un prédateur.

Ses cheveux bruns en désordre le faisaient également ressembler à un lion.

« Guhahaha ! »

Bruno a laissé échapper un rire dément, et a étendu ses bras sur le côté.

Ses muscles se sont fortement développés et menaçaient d’arracher ses vêtements.

Il ne pouvait pas voir son ennemi à cause des murs de l’arène, mais Bruno pouvait instinctivement sentir que son ennemi était du “même niveau” que lui.

« Que la chasse commence ! »

La décision a été prise assez rapidement.

La première action de Bruno serait de charger l’ennemi !

Pas besoin de stratégies compliquées.

Aucune bête ne pouvait résister à la puissance d’un lion.

Bien que Bruno ne soit pas de taille à affronter l’homme, il devait le combattre avant tout le monde.

Il lui était impossible de partager sa proie avec d’autres.

C’est parce que son [Pouvoir] était concentré sur le monopole.

[Les Vainqueurs Mangent Tout = Gourmandise]
– En mangeant les vaincus, il est possible de s’approprier tout ce qu’ils possèdent.
– [Niv.1] Obtient les HP et la force des autres.
– [Niv.2] Obtient le savoir et le mana des autres.
– [Niv. 3] Obtient les capacités et les aptitudes des autres.

Avec cette capacité, il ne faudrait pas longtemps à Bruno pour se retrouver au sommet de la chaîne alimentaire.

Le Lion Mangeur d’Hommes a chargé à toute vitesse vers sa proie.


(* Slenderman =  personnage de fiction. Créature humanoïde très mince, avec des bras anormalement longs (parfois des tentacules, sortant des épaules ou du dos), un visage blanc sans trait ou relief pouvant ressembler à des yeux, un nez ou une bouche. Il mesure trois mètres. Créature  néfaste, qui traque et kidnappe les enfants.Selon la légende, Slenderman pourrait se déplacer d’un côté à l’autre d’une scène qu’il observe, en se téléportant, sans que personne n’ait vu comment il était passé si vite à ces différentes extrémités.)

(*Note = Concernant la phrase : “Elle ne devait rien mémoriser à cause de tout ce qui allait se passer un peu plus tard.” N’y prêtez pas trop attention. Je ne peux pas vous l’expliquer sans vous lâcher un gros spoil… -_-” Sachez juste que le sens de cette phrase ne sera compréhensible que dans environ … une bonne vingtaine de chapitres ! Va falloir patienter encore un peu. ^^ )




 Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant 

1 thought on “I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 11

  1. Merci pour ce chapitre, j’ai l’impression que l’auteur adore la préfiguration.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :