KissWood

I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 14

Chapitre 14 : Entrer Sur La Voie De La Magie


Après être retourné à l’abri, j’ai réfléchi à ce que je pourrais acheter avec l’argent que j’avais. J’utiliserais 1500 dollars pour rembourser la Sainte, et il me resterait 320 000 dollars. Comme j’étais déjà mort, je n’avais pas besoin de nourriture. J’avais également assez de vêtements.

C’est vrai. Dans un moment comme celui-ci, les armes sont les meilleures.

J’ai essayé de chercher des armes sur le marché.

[▷ Pistolet Glock 17 Semi-Automatique : $539.00] [Fusil à Pompe Remington Modèle 870 : $359.94] [Fusil de chasse Mossberg 590 : $399.00] …

Pour l’instant, je vais acheter deux pistolets. Ensuite, j’ai ajouté un fusil de chasse et un fusil de sniper dans le panier. Je vais avoir assez de balles pour que ça me dure éternellement, je suppose. Lorsque j’ai appuyé sur le bouton “Acheter”, un message s’est affiché.

Ding.

<Transaction effectuée. La livraison devrait prendre huit heures.>

En voyant la transaction se terminer, je suis parvenu à apprécier le pouvoir de l’argent pour la première fois. À présent, il me reste 280 000 dollars. Je suppose que je devrais aussi m’acheter de l’équipement défensif. Un simple gilet pare-balles devrait faire l’affaire. J’ai essayé d’entrer “armure, tricherie, rare ” dans la barre de recherche. Et j’ai cliqué sur rechercher. Une liste s’est affichée devant moi sans le moindre délai.

[▷ Cape des Célébrités : 32 000 000 000 dollars] [ Bouclier Semi-Invincible : 150 000 dollars] [ Veste de Métal : 3 000 000 dollars] [ Araignée de Seconde Dimension : 1 000 000 dollars] [ L’Empaleur de Walakia : 8 000 000 dollars] [ Tunique Motorisée de la Seconde Bataille Stellaire : 26 000 000 dollars] …

Je n’ai même pas osé les acheter. Lorsque j’ai essayé de cliquer sur les produits, j’ai pu constater que chacun d’entre eux était doté de statistiques absurdes. Mais la seule chose que je pouvais acheter pour le moment était une armure sans nom qui ne me donnait que +15 de défense.

Je devrais juste collecter plus d’argent…

J’ai mis le reste de mon argent à la banque, et utilisé la capacité [Échange de devises] pour créer une seule pièce d’or.

1500 dollars. L’argent que j’ai emprunté à la Sainte.

« Tiens. Prends-la. »

J’ai frimé un peu en tendant la pièce d’or à la Sainte.

« Tu n’as pas besoin des intérêts, n’est-ce pas ? »

La Sainte a hoché faiblement la tête et a pris la pièce. Pas de réponse, même pour une blague. Pensait-elle encore aux personnes mortes ? J’ai frappé bruyamment des mains devant elle. La Sainte s’est levée d’un bond, surprise.

« Reprends tes esprits. Tu devrais être heureuse d’avoir vu ces meurtriers mourir. Après tout, ils ne feront plus de victimes. »

La Sainte a fermé la bouche.

« Et si tu admettais que tu es anormale à ce stade. »

La Sainte n’était pas saine d’esprit. Je ne l’étais vraiment pas non plus.

« Penser que tu sois réellement triste de leur mort. Personne ne pourrait ressentir ça à moins que la personne ne soit vraiment folle. »

La Sainte a regardé mon visage d’un air absent pendant un moment, puis elle a ouvert la bouche.

« Quand je pense que vous essayez de discuter de ce qu’on appelle la normalité, je suis assez surprise. Et contrairement à mon apparence, Mr. le Meurtrier, je ne suis pas très triste. »

Elle a répliqué immédiatement.

« Menteuse. Tu as un visage larmoyant.Regarde encore. »

La Sainte s’est frottée le visage plusieurs fois et a pris un air radieux en laissant échapper un petit “Nyaha☆”.

« …… »

Plutôt mignon.

« Vous voyez ? Je ne suis pas du tout triste. Même si vous veniez à mourir… Enfin, bien sûr, vous êtes déjà mort, mais… Même si vous mourriez, je ne verserais pas une seule larme. »

« C’est à peu près le cas de tout le monde. »

« Heh~ vous dites ça, mais celui qui pleure le plus, c’est… »

J’ai levé mon majeur.

« Oooh ! »

Elle a essayé de donner un coup de pied à la jambe, alors j’ai esquivé. Elle a de plus en plus l’habitude de me frapper. Je me suis rassis sur le canapé de l’autre côté.

« Quand est-ce qu’on part alors ? Le tournoi est terminé et pourtant, je n’ai reçu aucune information concernant les héros que je suis censé tuer. »

La Sainte a étiré ses bras vers le haut.

« Pourquoi vivez-vous une vie aussi ennuyeuse ? Ce n’est pas comme si le monde allait s’arrêter de tourner, même si vous ralentissiez un peu. »

Après avoir terminé son étirement, elle a tourné le haut de son corps plusieurs fois.

« Cela devrait prendre environ deux jours pour que tout soit prêt. Ah, si vous voulez juste aller dehors, vous pouvez le faire sous ma surveillance. À moins que vous vouliez faire autre chose… ? »

Deux jours… Je pourrais passer ce temps à consulter un dictionnaire, mais pour l’instant, le mieux serait d’essayer “ça”.

« Serait-il possible d’apprendre la magie ? »

Je pourrais l’acheter sur le marché de la [Connaissance], mais cela coûterait probablement plusieurs millions de dollars. Pourquoi achèterais-je quelque chose comme ça, surtout quand j’avais la plus forte des sorcières blanches du monde en face de moi ?

« La magie ? Vous devez vraiment sous-estimer la magie. »

La Sainte a dit cela en ouvrant son [Portefeuille-Grenouille]. Elle a commencé à en sortir treize livres sur la magie.

« C’est beaucoup plus que ce que je pensais. »

« Si vous pensiez que la magie serait si simple, ce serait une aire-heure*! »

… Necro a dû lui apprendre ce jeu de mots merdique.

« Vous comprenez maintenant ? Ma grandeur, moi , la plus forte des sorcières blanches ! »

La Sainte a gonflé sa poitrine de fierté.

« Je suis la plus grande sorcière de génie que les Abysses aient jamais produit ! Un seul mot de ma part, et tous les étudiants masculins… »

J’ai fait semblant d’écouter la dernière partie.

« … Alors, vous avez compris ? »

Finalement, c’est terminé.

« Hnn~, donc vous n’écoutiez pas ? »

La Sainte a levé les mains en l’air tel un lion et a menacé de me mordre.

De la magie, hein.

Imaginer que marmonner toute seule comme une adolescente folle permettrait de tirer des boules de feu… Je me suis mis à rire, et j’ai ouvert un des livres. Et…

« Hah. »

J’ai ri à nouveau après avoir lu un peu. Le livre n’était pas rempli de choses mystiques et de superstitions, mais plutôt de mathématiques, de sciences et de psychologie.

« Je me débrouille bien tout seul, merci. »

J’ai fait un signe de la main à la Sainte et je me suis allongé sur le canapé. Les livres sont faits pour être appréciés de cette façon.

« …… »

Il fait un peu plus froid tout d’un coup. En essayant d’ajuster un peu ma vue, j’ai pu voir que la Sainte s’était faufilée jusqu’à moi et avait grimpé sur mon dos.

Plop.

J’ai senti une chaleur dans mon dos lorsque les fesses de la Sainte ont atterri en douceur. Cette sensation s’est vite transformée en douleur lorsque mon dos a pris feu.

« Chaud ! Lourd ! Dégage ! »

La Sainte a ignoré mes mots et s’est agrippé à mes jambes.

« Mais qu’est-ce que tu… geh ! »

Crac ! Mon corps se déforme ! Je pouvais entendre plusieurs choses se briser dans mon corps tandis que mes hanches se pliaient vers l’arrière. J’ai rapidement tapé sur le canapé et la Sainte s’est finalement détachée de moi.

Quelle folle…

Je me suis redressé en me tenant aux hanches.

« Aïe aïe aïe… où as-tu appris un truc pareil ? Je n’ai pas dit que je me débrouillerais bien tout seul ? Va faire tes propres trucs. Tu es occupée, n’est-ce pas ? »

La Sainte s’est assise sur l’autre côté et a ri.

« Ufufu~ ! Ce genre de choses, c’est Necro qui s’en occupe. En fait, je suis tout à fait libre. »

Bon sang, je savais que ça se passerait comme ça. Sainte inutile.

« Comment ça se passe ? Je peux vous apprendre si vous voulez. »

… Pourquoi est-elle comme ça ?

« Hmm…… »

« Ah ? Serait-ce parce que vous vous méfiez de mes actions ? Comme c’est ennuyeux ! »

J’étais un meurtrier. Un meurtrier dont le visage avait fondu et qui n’avait pas peur de tuer. Peut-être qu’elle n’avait pas si peur de moi parce qu’elle m’avait déjà battu une fois, mais quand même.

Pourquoi était-elle si gentille avec moi ?

Elle n’avait aucune raison d’agir de la sorte. Cette fille était vraiment anormale, du début à la fin. Il est impossible qu’elle n’ait pas d’arrière-pensées…

« Eh bien, si tu souhaites tant m’apprendre, alors bien sûr. »

« Alors, puisque je serai votre instructeur à partir de maintenant, appelez-moi “professeur”. »

C’était ça sa motivation ?!

« … Bien. »

« Bon. N’oubliez jamais ce que vous venez d’accepter, cher étudiant meurtrier. »

Elle ne lâche toujours pas “meurtrier”. Bien, je l’appellerai Sainte jusqu’au jour de sa mort.

« Alors. La leçon de la magie facile et amusante de Morto Hai commence maintenant ! Yay~ !! »

« Yay… »

Je l’ai encouragée un peu. Ne pas le faire l’aurait probablement mise en colère.

« Nous allons sauter les introductions et la leçon d’histoire. Allez à la page trente-six. La voie de la magie est une combinaison de tours et de magie. On va commencer ici. »

Elle connaissait le contenu de chaque page ? J’ai réalisé que la Sainte possédait la compétence appelée [Hypermnésie].

« Vous vous souvenez que j’ai dit qu’au cœur de votre [Pouvoir] il y avait de la magie ? Utiliser la magie est assez similaire à l’utilisation du [Pouvoir]. Vous priez un être qui est capable d’utiliser la magie, c’est-à-dire Dieu, et vous canalisez son pouvoir à travers vous. »

« Donc, ce chant chuuni que tu fais toujours était une prière… ? »

« Hum ! C’est gênant au début, mais vous vous y habituerez ! Et ce n’est pas comme si vous pouviez utiliser la magie uniquement en chantant. Si vous arrivez à prier Dieu assez désespérément, la magie pourrait s’activer d’elle-même. »

En d’autres termes, tout est selon la volonté de Dieu.


(* jeu de mots pourri, désolé, mais je n’ai pas trouvé d’équivalent en français.
Dans le texte anglais : “Miss Steak” , en référence à Mistake = Erreur , et peut-être aussi à Kirisaki Hatsume qui a fini en steak haché entre le frigo et le mur…)



 Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :