KissWood

I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 15

Chapitre 15 : Se Connecter À l’Orbis Pour Modifier Le Jin


La Sainte a regardé mon visage et m’a posé une question.

« Comment ça se passe ? Pas très difficile jusqu’à présent, non ? Je suis plutôt douée pour expliquer, vous ne croyez pas ? Essayez de lire la page du manuel. »

J’ai jeté un coup d’œil à la page, comme elle me l’avait demandé.

[La magie est l’acte de recréer localement la nature naturante*.]
(*terme philosophique désignant Dieu, en tant que créateur et principe de toute action. )

Des mots compliqués.

« Donc si je devais utiliser une analogie, ce serait comme d’appeler une pizzeria après avoir regardé le menu, et si tu paies avec de l’argent (mana) à l’avance, la nourriture (magie) sera livrée. Parfois cependant, si un mendiant vient demander de la nourriture, la pizzeria pourrait donner de la nourriture gratuitement. »

« Vous n’avez pas tort, mais votre analogie ressemble trop à celle d’un paysan. »

« J’en étais un dès le départ. »

« Passons à un autre sujet. Alors, que serait la sorcellerie ? Avant de vous l’expliquer, je dois vous dire quelque chose, Mr. le Meurtrier. Dokun dokun* ! Vous êtes curieux, non ? »

Elle continuait à me fixer, alors je n’avais pas d’autre choix que de répondre.

« Waah, je suis curieux… »

« Pfff, ne soyez pas surpris, d’accord ? La vérité cachée de ce monde… est que…. C’est en fait un univers holographique ! Tadaaaaa ! »

Un univers holographique. C’est une théorie selon laquelle le monde dans lequel nous vivons est factice, et que le vrai monde existe ailleurs. Je ne pensais pas que je verrais quelque chose comme ça ici…

« Surpris ? Surpris ? Les sorciers ont décidé d’appeler ce vrai monde l'[Orbis]. Ah ! Cependant, je ne dis pas que le monde dans lequel nous vivons est factice. Il est toujours réel ! »

Ça n’avait pas vraiment d’importance ce que c’était. Ce n’était pas comme si la tasse de thé devant moi allait disparaître juste parce que c’était un hologramme.

« J’ai compris. Et alors ? »

« Si la véritable forme de ce monde était l’information, modifier cette information aurait des effets réels dans ce monde, n’est-ce pas ? Par exemple, si j’essayais de faire bouillir de l’eau… »

La Sainte a posé sa main sur la bouilloire qui se trouvait sur la table.

« Je pourrais convertir directement le mana en chaleur, mais les sorciers modifient simplement le monde réel pour réaliser le même exploit. Cette information dans le monde réel est connue sous le nom de [Jin (真)]. »

Jin…

« Comme mon nom de famille, hein. »

« C’est clairement différent. L’un est utile et l’autre non. »

« …… »

Quelle persistance.

« Maintenant, je vais utiliser la magie, alors regardez bien. Vous ne verrez pas ça ailleurs. »

La Sainte ferma la bouche et fixa soigneusement la bouilloire.

« …… »

À quoi bon ?

« ………… »

Cinq minutes ont passé, mais rien n’a changé. Au moment où je pensais que quelque chose avait mal tourné.

Blub blub ! Piii-

L’eau a débordé et de la vapeur a commencé à sortir de la bouilloire.

« Succès ! »

La Sainte sourit, comme si elle venait de réaliser un exploit.

« Vous avez vu ? Et en un seul essai ! Et avec de la sorcellerie en plus ! Je savais que mes capacités en tant que meilleure élève n’avaient pas disparu ! »

« …… »

Ce serait inutile dans un vrai combat. La Sainte semblait avoir lu dans mes pensées, vu comment elle levait silencieusement les yeux vers mon visage.

« Vous n’êtes pas en train de penser que le résultat de l’eau bouillante était assez décevant, n’est-ce pas ? Je suis très ennuyée. Quand je pense que vous ne voyez pas la beauté de la chose… »

« Non… c’est certainement étonnant que tu aies fait ça sans feu, mais tu n’as réussi à le faire qu’en cinq minutes ? »

« C’est pourquoi les ignorants sont… »

La Sainte m’a regardé de haut. Du moins, elle essayait avec sa petite taille. Je la voyait visiblement vouloir me regarder de haut en quelque sorte.

« Écoutez bien ! Je viens de réussir à faire bouillir de l’eau sans aucune réaction chimique. J’ai juste changé le point d’ébullition de l’eau pour réaliser cet exploit. »

La Sainte a bu l’eau, comme pour en faire la démonstration. La vapeur qui s’élevait de sa bouche aurait fait croire que l’eau était extrêmement chaude, mais à en juger par la réaction de la Sainte, l’eau était en fait tiède.

« C’est de la sorcellerie ! Vous voyez à quel point c’est incroyable maintenant ?! »

« Est-ce que tu dois calculer ça rapidement pour pouvoir l’utiliser efficacement ? »

La sainte a plissé ses yeux à ma question.

« Juste à l’instant… Est-ce que vous insinuez que je suis stupide ? »

« Pas du tout. »

La Sainte est probablement déjà aussi douée grâce à sa capacité [Hypermnésie].

Modifier le [Jin] à l’intérieur de l'[Orbis]…

Pour moi, qui ne pouvais pas me connecter au monde réel, je n’avais aucune idée de la façon dont cela pouvait fonctionner. Je me demande si ce n’est pas un peu comme du piratage ?

« Attends. »

Je me suis levé et je me suis dirigé vers le coin. Je me trouvais dans une installation circulaire couverte d’épais murs en pierre.

« Est-ce que… ça s’est passé comme ça ? »

J’ai rassemblé le mana présent dans l’air dans mon bras droit. L’image que j’avais en tête était une onde de choc que je pouvais tirer depuis ma main. Si je pose ma main sur le mur comme ça…

« …… »

Bizarrement, il ne s’est rien passé. La Sainte m’a regardé avec curiosité.

« Mr. le Meurtrier ? Qu’essayiez-vous de faire ? »

« Renforcement du corps. »

« Renforcement … ? Pourquoi… ? »

« Parce que le renforcement du corps ne nécessite pas de modifier le [Jin]. Je pensais pouvoir le faire, mais on dirait que j’ai échoué »

Les yeux de la Sainte ont étincelé.

« Non ! Votre méthode n’était pas mauvaise du tout ! Être capable de faire ça juste en me regardant est déjà étonnant en soi ! »

« Vraiment ? C’était simple, pourtant… »

« Simple… Il faut environ 6 mois pour en apprendre autant, vous savez ? »

« Quelque chose d’aussi facile ? »

La Sainte a tapé sur la table en signe de frustration.

« Geeh ! Ce n’est pas facile ! Ce n’est pas facile du tout ! »

Je ne comprends pas… Il suffit juste de le faire.

« Ah ! Bien. Il y a une chose sur laquelle Mr. le Meurtrier s’est trompé ! Vous avez dit renforcement du corps, mais le renforcement du corps n’est pas qu’une seule magie, n’est-ce pas ? C’est le terme collectif pour plusieurs magies. Par exemple… »

La Sainte a disparu hors de ma vue. Lorsque j’ai essayé de lever les yeux, j’ai pu la voir debout, à l’envers, sur le plafond, à vingt mètres de hauteur.

« Sauter en l’air, se coller au plafond… c’est aussi… »

Je pouvais voir sa culotte verte à cause de sa jupe retournée.

« Une scène de fan service inutile. »

Le visage de la Sainte a rougi après avoir entendu ma critique.

Tap.

Elle a sauté du plafond et a atterri à côté de moi. Elle m’a foudroyé du regard de toutes ses forces. Pourquoi agissait-elle ainsi, après m’avoir montré elle-même ses sous-vêtements ? Essayait-elle de me séduire ?

« Vous avez vu, n’est-ce pas ?! »

Sa réaction était si typique que je n’ai même pas ressenti une once d’émotion. Dire qu’elle pensait que quelqu’un de nos jours s’exciterait pour des sous-vêtements.

« Un peu trop loin pour avoir une bonne vue. Pas intéressé non plus. »

La Sainte m’a posé une question d’un ton suspicieux.

« Vraiment ? »

« C’est juste un vêtement. »

Je n’ai pas eu de réponse, alors j’ai essayé de regarder son visage. Il s’était transformé en quelque chose d’incroyablement horrifiant.

« M-Mr. le Meurtrier vient de réussir à blesser le cœur d’une jeune fille. Ce mal, cette douleur, je ne l’oublierai jamais de toute ma vie. Je vous surveillerai à partir de maintenant, même depuis ma tombe. »

La Sainte avait mis ses mains en boule pour former un poing tout en laissant échapper une série d’inepties. Je suppose que je dois répondre d’une manière ou d’une autre.

« Tu es bien une fille ? »

« C’est ça qui vous perturbe ?! Ugugugu ! »

La Sainte s’arracha les cheveux et enragea en silence.

« C’était une plaisanterie, une blague. Je t’écoute, alors continue. Ah, d’accord. Avant cela, parles-moi du mana. Je n’ai pas été capable d’en stocker même si j’ai suivi les instructions du livre sur la respiration. »

Le mana est [Les restes de l’âme]. Les âmes qui ont été rongées par le temps, ou qui ont subi des dommages importants dans le passé, sont détruites dans le monde. Une partie de cette âme part vers les étoiles pour se rétablir, et l’autre partie est dispersée dans le monde sous forme de mana.

« Hmm… Vous n’essayez pas de changer de sujet, n’est-ce pas ? »

La Sainte s’est approchée de moi.

« Eh bien… Voyons voir. Bougez votre bras. »

« Ne t’approche pas trop. Je vais me brûler. »

Je me suis penché un peu en arrière.

« Pourquoi êtes-vous si timide ? »

La Sainte s’est agenouillée, et a commencé à m’inspecter de bas en haut.

« Hm, hmm… Hoh… C’est… »

L’expression de son visage est devenue étrange lorsqu’elle a atteint ma poitrine.

« Un défaut comme celui-ci ne peut pas être produit naturellement… C’est étrange… »

« Un défaut ? »

J’ai couvert ma poitrine en posant la question. Voir une certaine partie de mon corps être intensément observée par une jeune fille était une expérience étrange. La Sainte a secoué la tête, comme si quelque chose d’extrêmement malheureux venait de se produire.

« Malheureusement, vous ne pouvez pas utiliser la magie. »

Je ne peux pas ?

« Pourquoi ? Ah, je ne peux pas l’utiliser pour le moment ? »

« Non, à l’origine il est impossible pour vous de rassembler le mana. »

« … La raison étant ? »

« Mr. le Meurtrier, votre organe qui recueille le mana a… »

Elle a pointé ma poitrine.

« Disparu. »

Disparu ?

« Mon cœur ? »

La Sainte m’a donné son verdict final avec un visage sinistre.

« Mr. le Meurtrier, vous n’avez pas de cœur. »

Pas de cœur… J’ai commencé à réfléchir après avoir entendu ça. Parce que je n’ai jamais vécu une telle chose, j’ai essayé de réduire sa définition. Qu’est-ce qu’un cœur ? Cela avait-il quelque chose à voir avec l’empathie ou la sensibilité ? Eh bien, même sans cœur, j’ai traversé la vie sans problème…

« Eh bien, peu importe. »

J’ai abandonné immédiatement. Ce n’est pas en réfléchissant que j’y arriverai. La Sainte a envoyé un regard compatissant devant ma réaction.

« Ça doit être bien d’être aussi simple, Mr. le meurtrier. Vous êtes comme une amibe*. »

J’ai levé mon majeur en guise de réponse, une fois de plus.

« Encore ça… »

Elle a essayé d’attraper mon doigt, alors j’ai reculé d’un bond, surpris. Mon doigt aurait brûlé si elle avait réussi à le toucher. La Sainte a fait la moue et s’est assise sur le canapé. Elle a ensuite mis une de ses jambes par-dessus l’autre, presque comme un mannequin.

« Un châtiment corporel sera appliqué à partir de maintenant si vous continuez à faire des gestes aussi vulgaires. Oui, je me souviendrai de cette règle jusqu’à ma mort. »

« …Tu me frapperas si je fais quelque chose qui ne te plaît pas ? »

« Pour vous, chaque coup sera rempli d’amour. S’il vous plaît, criez comme un putois à chaque fois que vous serez frappé. »

« Ce n’est pas mon truc. »

« Oh, mais ça le sera »

C’était probablement la chose la plus choquante que j’avais entendu de sa part de toute la journée.

Et deux jours après ce moment, j’ai réussi à atteindre la dernière page du livre de magie. Immédiatement après avoir fini de lire, un ding a retenti dans ma tête.

<[Magie] (Niv.1) acquise.>

Je peux donc encore l’apprendre, bien que je ne sois pas capable de l’utiliser. La Sainte s’est assise de l’autre côté, la tête basse. Elle marmonnait toute seule depuis un bon moment.

« Pas possible… Juste deux jours… Ça m’a pris une année entière… »

Son sens de la honte était assez impressionnant.

Bien, alors. Les armes sont bien arrivées. Je suppose que le moment est venu pour moi de jeter à nouveau un coup d’œil à mon écran de statut ? Quand je me suis concentré un peu, une fenêtre noire a surgi devant moi.

Les espaces vides commencent à être tous remplis. Les nouvelles capacités que j’ai acquises sont [Magie] et [Sang Bouillonnant]. Les capacités achetées avec [Cœur d’Or] apparaissent dans un encart intitulé [Jin].

J’ai juste besoin de mana maintenant…

J’ai essayé de chercher dans le marché en utilisant [Cœur d’Or]. Mais j’ai eu beau chercher, je n’ai pas trouvé de vendeur de « cœur ».


(* Dokun dokun = interjection japonaise censée imiter le bruit d’un battement de cœur.)
(*Amibe = minuscule parasite de l’intestin.)



 Chapitre Précédent | Sommaire | Chapitre Suivant 

1 thought on “I’m Sorry For Being Born in This World – Chapitre 15

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :