KissWood

The Novel’s Extra – Chapitre 108

Chapitre 108 : Action (1)


Tomer a lu la réponse en se rongeant les ongles.

[Fernin Jesus a changé son nom en Agus Benjamin et est entré clandestinement en Corée en 2020.

Pour une raison inconnue, il est entré dans une maison de retraite plutôt que de commencer une nouvelle vie, et il est mort en 2024 à l’âge de 53 ans. Il a été incinéré selon les procédures standard, et ses cendres se trouvent à l’intérieur d’un mémorial.

Voici le nom de la maison de retraite dans laquelle il a séjourné…]

Immédiatement, le visage de Tomer s’est figé.

Mort à l’âge de 53 ans.

Bien qu’elle puisse voir les mots écrits sur sa smartwatch, son cerveau ne pouvait pas accepter cette information.

« … Bordel. »

Tomer s’est fortement rongé les ongles, mettant sa chair à vif et faisant suinter son sang.

« Mort ? De quel droit est-il mort ? »

Son cœur avait l’impression de brûler, comme si une lourde boule de feu avait été lancée à l’intérieur.

L’ordure qui avait tué sa mère et l’avait abandonnée était morte. Quand elle a finalement accepté cette réalité, elle s’est levée. Ses yeux étaient remplis de larmes d’amertume.

Elle a jeté un regard furieux sur les informations fournies par l’Agence Vérité, puis a donné un coup de pied au sol.

La maison de retraite où il avait résidé n’était pas loin.

Tomer a couru aussi vite qu’elle le pouvait. Le pouvoir magique en elle formait une séquence spéciale, amplifiant ses capacités physiques. C’était le sort magique – Célérité.

Avec ce sort, elle n’avait besoin que de 15 minutes pour atteindre la maison de retraite.

[Sunshine Haven]

Debout devant cette enseigne, Tomer a pris une profonde inspiration. Elle a essuyé ses larmes, puis a lentement tourné la poignée de la porte.

Kiiik

Un son désagréable retentit alors que la porte en bois s’ouvrait lentement.

D’abord, une légère odeur de médicament lui chatouilla le nez. Ça ne sentait pas aussi mauvais qu’à l’hôpital, mais l’odeur des médicaments était bien présente.

Tomer s’est lentement avancée vers le comptoir, où elle a aperçu une infirmière qui semblait avoir la trentaine.

L’infirmière l’a également vue et lui a demandé :

« Avez-vous besoin de quelque chose ? »

« Hum… Je suis ici pour trouver un patient. Il s’appelle Agus Benjamin… »

« Qui ? »

L’infirmière a penché la tête comme si elle n’avait jamais entendu ce nom auparavant.

« Agus Benjamin. C’est un latino comme moi et il est vieux. »

« Ah ! L’homme latino. »

Sans surprise, un homme latino semblait être rare puisque l’infirmière s’est rapidement rappelé de lui.

« Je me souviens de lui maintenant. C’était une personne extrêmement timide et calme… mais… »

Le visage de l’infirmière s’est un peu assombri.

« Je crois qu’il est décédé. Il y a environ deux ans. »

Tomer a immédiatement senti son cœur lâcher et sa gorge se nouer.

Était-il vraiment mort ? Tout seul, si paisiblement, dans un endroit si calme ?

Ses mains tremblaient et une rage ardente montait du fond de son cœur.

Mais non, il était encore trop tôt pour en tirer une conclusion.

Tant qu’elle n’en avait pas la preuve définitive, elle refusait d’y croire.

« Hum, cette personne… »

Tomer a fouillé dans sa poche, essayant de sortir une liasse de photos, mais sa main a soudainement perdu de sa force et les photos sont tombées sur le sol.

L’infirmière s’est approchée et l’a aidé à les ramasser.

« M-Merci. »

« Non, c’est bon…. Ah, c’est lui. Il a l’air un peu plus jeune sur les photos, mais c’est bien lui. Je m’en souviens clairement parce qu’il avait l’air différent de tous les autres patients. »

L’infirmière a expliqué cela en regardant les photos.

Tomer a eu du mal à garder son sang froid, mais elle a réussi à endurer sa colère et à demander :

« Alors… quel genre de vie a-t-il eu ici ? »

« Je ne suis pas sûre… il ne parlait pas vraiment aux infirmières ou aux autres personnes âgées. »

« Alors, a-t-il laissé un testament ou un héritage ? »

« Oui ? Ah… hum, je ne suis pas sûre. Mais même si c’était le cas, j’aurais besoin de savoir quelle relation vous avez avec lui… »

Tomer a sorti son portefeuille et a montré sa licence de magicienne à l’infirmière.

[Magicienne 2 étoiles Jamer]

Les yeux de l’infirmière se sont écarquillés sous le choc.

D’une certaine manière, les magiciens étaient encore plus rares que les Héros. Même à l’Académie coréenne de magie, la plus grande académie du monde, seuls 900 magiciens étaient diplômés chaque année.

« Je m’appelle Jamer Jesus, et le vrai nom de cet homme est Fernin Jesus. C’est… mon père biologique. »

Père biologique. C’était la meilleure explication que Tomer pouvait donner.

En entendant cela, l’infirmière est devenue plus compatissante.

« Je vois… mais je ne sais vraiment pas grand-chose de lui. Je ne l’ai vu que quelques fois quand je passais par là. »

« Alors connaissez-vous quelqu’un qui pourrait savoir quelque chose sur lui ? »

« Mm… si je me souviens bien, il y avait un étudiant bénévole qui lui parlait souvent. »

« Ah, vraiment ? »

L’infirmière a hoché la tête.

« Oui, je ne me souviens plus très bien, mais ils semblaient être proches. Il est même passé récemment. »

« Oh, ooh ! Pouvez-vous me dire qui est cet étudiant ? »

« Eh bien, je ne suis pas trop proche de lui non plus… L’infirmière en chef était proche de lui, mais elle est partie faire du bénévolat à l’étranger. »

« … Ah ! Vous avez un ordinateur là-bas. Vous n’avez pas de registre ? »

« Oh, vous avez raison. Attendez une minute. »

L’infirmière a commencé à taper sur le clavier de l’ordinateur.

À ce moment-là, la smartwatch de Tomer a sonné.

[Tomer, ta mission a été annulée. Nous allons déployer un nouvel agent, alors reviens. Le comité disciplinaire décidera de ta punition pour avoir échoué dans ta mission].

[Tomer-ssi~ félicitations pour avoir été rétrogradée~]

« … et puis merde. »

« Merle ? »

« Hein ? Ah, laissez tomber. »

Tomer se moquait bien des imbéciles qui ne faisaient que de se soucier de la hiérarchie chez les Djinns.

Au départ, elle était entrée dans la société des Djinns parce qu’elle pensait que ce bâtard en était devenu un.

Maintenant qu’elle avait trouvé ce qu’elle cherchait, elle se fichait complètement de la mission ou du comité de discipline.

Elle ne se souciait de rien d’autre.

Tomer retira violemment la smartwatch fournie par Wicked.

« Ah, je l’ai trouvé. Ce n’était pas enregistré dans l’ordinateur, mais inscrit dans le livre d’or. »

L’infirmière murmurait en brandissant un carnet.

« Vraiment ? Alors quel est son… »

« Kim Hajin. »

« Ah, Kim Ha… Kim Hajin ? »

« Ouaip, Kim Hajin. Mais ça va être difficile de le rencontrer parce qu’il a été admis à Cube. C’est un aspirant héros. »

Un nom familier et des antécédents qui concordaient trop bien pour être une coïncidence.

Tomer est tombée dans un état second.


Fin des vacances à Cube.

Actuellement, je marchais sur une route de metasequoia. (*Grand arbres qui ressemblent à des sapins)

De nombreux arbres ont été plantés dans Cube dans le but de maintenir une certaine concentration de mana, faisant des chemins à cette époque de l’année, un lieu de rendez-vous populaire.

Naturellement, je pouvais voir de nombreux couples marcher près de moi.

Si c’était déjà comme ça en automne, je me demandais à quoi ça ressemblerait au printemps quand les cerisiers fleuriraient.

Tout cela était dû à un manque de discipline. Puisque les rencontres n’étaient que techniquement interdites, les couples en rendez-vous amoureux pouvaient toujours dire qu’ils étaient amis et personne ne s’en soucierait vraiment.

Toc, toc.

Alors que je marchais d’un air maussade, quelqu’un m’a tapé dans le dos.

« Hein ? »

Quand je me suis retourné, j’ai vu une fille qui me fixait, les bras croisés.

Sa robe noire brillait magnifiquement, et ses cheveux lisses et soyeux étaient parfaitement coiffés.

« Quoi de neuf ? »

« Tiens. »

Yoo Yeonha m’a donné une enveloppe porte-documents.

« Qu’est-ce que c’est ? »

« Les choses que je t’avais promises il y quelque temps. »

« …. »

Une promesse ? Quelle promesse ?

J’ai penché la tête et vérifié le contenu de l’enveloppe.

À l’intérieur se trouvaient 20 pilules soigneusement emballées et plusieurs documents.

C’est alors que je me suis souvenu.

« Elles ont été fabriquées en raffinant la moitié du ginseng que tu m’avais donné auparavant. »

« La moitié ? »

« Nous devions en garder un peu pour répondre aux besoins du marché. Nous prévoyons d’utiliser l’autre moitié de diverses manières par la suite. Nous te donnerons des actions de la société pour compenser son coût, et quand les choses prospéreront dans le futur, nous te donnerons l’autre moitié du médicament. »

« Ça me convient. »

Elle disait ouvertement qu’elle avait dépensé la moitié du ginseng comme elle le voulait, mais ça ne me dérangeait pas puisque je savais que Yoo Yeonha n’était pas du genre à poignarder quelqu’un dans le dos.

En fait, Yoo Yeonha était plutôt du genre à se faire poignarder dans le dos. Une fois que quelqu’un avait gagné sa confiance, la Yoo Yeonha de cette époque avait tendance à trop faire confiance à cette personne.

En vérité, c’était tout à fait naturel. Après tout, elle n’avait que 17 ans.

La lutte interne du pouvoir d’une guilde aussi massive était trop sombre et compliquée pour qu’une jeune fille de 17 ans puisse la surmonter.

… Ah.

Maintenant que j’y pense, cet événement devrait avoir lieu pendant les vacances d’hiver.

Le soi-disant “scandale d’usurpation de Yoo Yeonha”.

« Qu’est-ce que tu en penses ? »

« Oh, c’est ce que je t’avais demandé ? »

J’ai sorti une des pilules de l’enveloppe.

« Oui. Elles ont été fabriquées en condensant ensemble le ginseng et les cristaux de mana. Chaque pilule devrait coûter au moins 100 millions de wons. »

« 100 millions de wons par pilule ? »

En d’autres termes, j’avais 2 milliards de wons dans les mains.

« Est-ce qu’elles valent autant que ça ? »

« Pas exactement. Mais, les personnes qui achètent ce genre de pilules sont plus méfiantes si le prix est trop bas. De plus, ces pilules sont un peu spéciales. Avec les mêmes ingrédients, nous aurions pu fabriquer entre 300 et 400 autres types de médicaments. Elles doivent donc être chères pour pouvoir faire du profit. »

« Mm. »

J’ai vérifié la description de la pilule en utilisant mon ordinateur portable.

===

[Pilule de Ginseng] [Rang Haut-Intermédiaire] [Consommable]

– Un médicament créé en neutralisant la solution de cristal de mana avec du ginseng. Il est le résultat d’une technique habile et méticuleuse.

*En matière de consommation, les statistiques de force, d’endurance, de vitalité et de puissance magique seront augmentées de façon permanente de 0.001 à 0.02 sur une période de 24 heures. (note : plus les statistiques de l’utilisateur sont élevées plus l’effet diminuera. )

*Chance de déviation du Qi : 0.5% (en consommer plusieurs dans les 24 heures augmentera considérablement cette chance)

===

J’étais satisfait. Non seulement ces pilules étaient supers pour augmenter mes statistiques, mais je pouvais aussi les modifier comme je le voulais pour obtenir des effets encore meilleurs.

« Mange-en une par jour. »

« Ouais, merci. »

Comme j’ai eu quelque chose de bien, je lui ai rendu la pareille.

« Oh hé, prends ça. »

J’ai sorti un ginseng que je gardais dans mon Stigma. Quand Yoo Yeonha a vu sa légère lueur brune, ses yeux ont brillé comme des joyaux.

« Ouah, tu en as trouvé un autre ? »

« Ouais, mais Shin Jonghak sera furieux s’il voit ça. »

Après avoir entendu mes mots explicites, Yoo Yeonha m’a regardé silencieusement.

Même pour moi, il était impossible de trouver un ginseng à chaque fois que j’allais dans une montagne.

Mais c’était une autre histoire si la montagne avait un propriétaire, surtout si cette montagne recevait rarement de visiteurs humains, comme la Wind Mountain du groupe Jinsung.

J’ai chuchoté doucement.

« Je m’en remets à ta conscience. Tu peux le rendre ou l’utiliser. »

« Kuhum… eh bien, Jonghak a oublié mon anniversaire une fois. »

Yoo Yeonha a rapidement compris ce que je sous-entendais et a souri. En tant que complice, j’ai ri aussi.

Le ginseng qui aurait dû atterrir dans l’estomac de Shin Jonghak était maintenant dans les mains de Yoo Yeonha.

« Alors je vais y aller maintenant. »

« Ouais, à plus tard. »

Yoo Yeonha a fait demi-tour, et j’ai continué mon chemin.

Et soudainement, ma smartwatch a sonné.

[Um, c’est moi, Jamer.]

C’était un message de Tomer.

Vu que son identifiant de messagerie était différent, il semblerait qu’elle ait reçu une nouvelle smartwatch.

[Quoi de neuf ? Tu me rembourses déjà ?]

C’est ce que j’ai répondu.

Mais peu importe le temps que j’ai pu attendre, elle n’a pas répondu.

Elle a dû aller à la maison de retraite, elle avait probablement besoin de temps pour rassembler ses esprits.

J’ai décidé de l’attendre patiemment.


« Hajin, Hajin, qu’est-ce que tu as ramené ? »

« Miaou »

Dès que je suis rentré, Hayang et Evandel ont couru vers moi.

« Quoi ? Pourquoi êtes-vous si amicales aujourd’hui ? »

« Hein ? Nous avons toujours été amicales, n’est-ce pas, Kim Hayang ? »

Amicales ? Ouais, c’est ça. Et qu’est-ce qui se passe avec Kim Hayang ?

« Hajin, Hajin… »

Evandel s’est mise à sautiller devant moi, insistant pour que je la soulève. J’ai pris Evandel et je l’ai posée sur le canapé avec des snacks.

Aujourd’hui, j’ai ramené un gâteau roulé.

« Ouah…. »

En voyant la texture blanche du gâteau, les yeux d’Evandel ont étincelé.

Je me suis assis sur la table de la cuisine et j’ai avalé une pilule de ginseng. Puis, j’ai vérifié le planning officiel.

+++

[Expérience de Mission]

*Les cadets doivent choisir une des six missions ci-dessous pour en faire l’expérience.

– Escorte

– Tunnel

– Champ de bataille

– Colisée

– Asservissement d’un groupe de monstres

– Donjon

+++

Expérience de Mission.

En tant que cadets, nous devions faire l’expérience des différentes missions que les héros allaient accomplir. D’une certaine manière, elles étaient similaires à un entraînement au combat.

Chaque cadet avait les mêmes six options, et si ma mémoire est bonne, Kim Suho et Rachel devraient choisir le tunnel.

C’est aussi à ce moment que Lancaster a commencé à être actif.

Wiing

Ma smartwatch a vibré.

[Yo, Kim Hajin.]

[Quelle mission choisis-tu ?]

[Je pense que je vais prendre le tunnel ㅋㅋ]

[(émoticône d’un hamster qui court dans tous les sens)]

C’était un message de Chae Nayun.

Alors que j’étais sur le point d’écrire une réponse, un grand cri a retenti dans le salon.

« Aaaaang, Hajin, Hajin ! Elle continue d’essayer de voler ma nourriture ! »

En levant les yeux, j’ai vu Evandel qui tenait la boîte du gâteau en hauteur, et Hayang qui essayait de grimper sur Evandel pour l’atteindre.

Juste quand je me demandais si elles étaient devenues amies…

« … Hayang. »

En entendant ma voix, Hayang a reculé.

Ce n’est seulement qu’à ce moment qu’Evandel a eu l’air soulagée.

« Hajin m’a donné ça à moi. Tu as ta propre nourriture. Mange la nourriture pour chat là-bas. »

Evandel a grondé Hayang et a posé la boîte du gâteau sur la table.

Quand j’ai baissé les yeux pour répondre à Chae Nayun, j’ai reçu un autre message.

[Tu es réveillé ?]

L’expéditeur était “Boss”.

C’est sous ce nom que je l’avais enregistrée.

[Oui, je suis réveillé.]

« Ugyak ! »

Dès que j’ai envoyé la réponse, un autre remue-ménage a éclaté entre Evandel et Hayang.

Je ne savais pas ce qui s’était passé, mais je me suis dit que j’allais les laisser régler leurs problèmes.

[Petit Apprenti, as-tu un identifiant pour le Banquet Violet ?]

[Non, je n’en ai pas.]

[ㅋㅋ]

J’ai froncé les sourcils.

Est-ce qu’elle vient de se moquer de moi par message ?

[Est-ce que tu en vexu nu ?]

[en veux un ?]

[Faute de frappe.]

En rigolant, j’ai répondu.

[Ce serait génial d’en avoir un.]

[ㅋㅋ]

Elle s’est encore moquée de moi.

Qu’est-ce qu’elle faisait ?

« … ? »

Puis, sentant soudainement que les choses étaient trop calmes, j’ai levé la tête. Evandel et Hayang ne s’étaient-elles pas disputées ?

Quand j’ai regardé dans le salon, Evandel était assise sur le canapé et faisait la moue.

« Je te déteste, tu me voles toujours ma nourriture. »

C’est ce qu’elle murmurait.

« Hmm. »

En voyant qu’Evandel et Hayang avaient la même quantité de crème fouettée autour de la bouche, je pouvais deviner qu’elles avaient partagé le gâteau roulé équitablement. Ou peut-être était-il plus exact de dire qu’elles se volaient l’une l’autre de manière égale.

En tout cas, Evandel ne regardait pas du tout Hayang.

Cependant, Hayang se comportait de façon un peu étrange.

« Miaou »

En entendant son cri, Evandel jeta un coup d’œil à Hayang, mais se retourna immédiatement.

Elle boudait.

Hayang s’est alors faufilée et s’est assise à côté d’Evandel.

« Hmph, qui peux-tu bien être ? »

Evandel a marmonné sèchement et s’est éloignée.

« Miaou »

Hayang a poursuivi Evandel. Celle-ci s’est éloignée à plusieurs reprises, puis s’est assise devant la télé. Hayang la poursuivait continuellement, ronronnant gentiment et se frottant contre le corps d’Evandel.

Le coin de la bouche d’Evandel a remué.

Maintenant ce n’était plus qu’une question de temps avant qu’elle ne pardonne à Hayang.

Hayang semblait le savoir, car elle continuait à être enjouée.

Pendant que je les regardais avec un sourire paternel, Boss a répondu.

[Je savais que tu dirais ça, alors j’ai préparé un identifiant pour le Banquet Violet, pour toi.]

[Le code d’accès est qkenpwnkWSD394820##3. L’identifiant est Fenrir, le mot de passe est “tupeuxchangerlemotdepassedanslesparamètres”.]

« …. »

Le mot de passe était complexe mais pourtant incroyablement simple.

[Merci. Mais pourquoi Fenrir ?]

[Fenrir. Ce sera ton nom de code de mercenaire.]

[Ah.]

Fenrir, un monstre-loup de catégorie mythique apparu en Europe du Nord il y a plusieurs années.

Il était mondialement connu pour avoir dévoré des centaines de Héros et causé des milliards d’euros de dégâts matériels.

Bien qu’il ait été surnommé Fenrir, personne ne savait réellement s’il s’agissait du véritable Fenrir de la mythologie nordique. C’est pourquoi, de nombreuses personnes l’ont également appelé le Loup Démoniaque, mettant de côté le titre de Fenrir.

[C’est un nom assez grandiose. Ce n’est pas trop pour moi ?]

[Je pense que c’est aorppirpé.]

[Approprié. Tu ressembles aussi à un loup.]

[Hein ? Comment ?]

[Tes yeux fendus.]

J’ai regardé dans le miroir. Mes yeux n’étaient-ils pas plutôt ronds ? Si c’est le cas, ça doit être à cause de ma barbe.

[Si c’est à cause de mon apparence, est-ce que ça ne pourrait pas être Lobo ?]

[Lobo ? Comme le loup robot ? C’est un loup bizarre.]

[Non.]

Je me suis gratté le cou.

[Lobo. Comme le roi loup*…]

« Non, attends, pourquoi je parle comme si j’étais un membre officiel ? Je n’ai jamais dit que j’allais officiellement rejoindre les mercenaires de Jeronimo ! »

[Ah, attends, je n’ai toujours pas…

« …. »

Après avoir réfléchi un peu, j’ai supprimé la réponse.

Ce n’était pas le moment de faire le difficile.

Bientôt, Chae Jinyoon allait se réveiller sous la forme d’un démon. Pour empêcher la tragédie qu’il causerait, je devais me rapprocher de Boss.

J’ai déjà envisagé toutes les autres possibilités. Le tuer était la seule option.

Plus j’y pensais, plus ça paraissait compliqué pour moi.

J’ai rédigé une réponse.

[Fais comme tu veux. Au fait, qu’en est-il de l’objet de 300 millions de wons dont nous avions parlé ?]

[Je le trasfénrerai sur nto compte du Banquet Violet.]

[Transférerai. Reste en ligne.]

Est-ce qu’elle a de petits doigts ? Ou n’était-elle juste pas douée pour taper ? Elle n’arrête pas de faire des fautes de frappe.

Mais là encore, Boss n’était pas douée avec l’électronique, comme dans l’histoire originale. Elle était médiocre avec la technologie.

[Oui, je vais attendre.]


(* note du traducteur anglais = Référence au livre “Lobo le Roi de Currumpaw” par Ernest Thompson Seton. (Le livre se nomme juste “Lobo le loup” dans sa version française.))



Chapitre Précédent | Chapitre Suivant 

1 thought on “The Novel’s Extra – Chapitre 108

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :